Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2017

Dans le fond

 apparences.jpg

 Dans le monde Capitaliste à l'agonie, tout est à vendre et tout sera à vendre, les ventres, les organes, les enfants, les consciences, les valeurs, la sexualité, la défense, la patrie, l'accès à l'emploi, le droit de garder son emploi tout comme celui aux aides sociales, etc. Le naïf ou l'hypocrite vont parfois s'indigner, celui qui est conscient de la désappropriation du monde, de la vie sait que le mouvement de conquête par l'argent ne saurait avoir de bornes.

A lire partie 1

Raquel Garrido et Alexis Corbière, les amoureux de La France insoumise

Paris Match||Mis à jour le

Inséparables dans la vie, Raquel Garrido et Alexis Corbière multiplient les apparitions médiatiques et forment la garde rapprochée de Jean-Luc Mélenchon, le leader de la gauche de la gauche.

Aujourd’hui, on va se faire manger… » Attablé devant un café, Alexis Corbière tripote son portable dans l’attente, probable, d’un coup de fil de BFM. Raquel Garrido allume CNews. Sur l’écran, les drapeaux tricolores flottent au Trocadéro où François Fillon a appelé les siens à la rescousse. Les caméras risquent de demander une ­réaction. Un dimanche presque comme un autre pour le couple de La France insoumise…

Jean-Luc Mélenchon les a surnommés : "Mes petits chéris"

Lire la suite sur Parismatch.com

 

A lire partie 2 :

Pourquoi le post anti-Bolloré d'Alexis Corbière a-t-il été supprimé... puis reposté ?

RT en français 20 juil. 2017, 23:25

Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon aurait posté un tweet assassin à l'encontre du milliardaire français Vincent Bolloré. Mais il l'aurait supprimé après que sa femme a rejoint la chaîne C8, du groupe Canal + dont Bolloré est le propriétaire.

Alexis Corbière, député de la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis et porte-parole de La France Insoumise a provoqué une polémique sur Twitter après avoir supprimé de son blog son billet intitulé «Paris n’est pas à vendre, Bolloré, dégage !», juste après que sa femme a rejoint l’équipe de l'émission «Salut les terriens» sur la chaîne C8 qui appartient au groupe Canal + dont le propriétaire n'est autre que... le milliardaire Vincent Bolloré.

Dans son billet, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon dénonçait un «homme d’affaires et industriel, prototype de l’oligarque influent aussi bien dans le monde industriel que dans le monde médiatique [qui] cherche dans les années qui viennent à étendre encore plus son influence sur la capitale». Autant de qualificatifs durs à l'encontre du magnat des médias, qu'Alexis Corbière aurait finalement décidé de supprimer.

Car peu de temps après la publication de son pamphlet au vitriol, la femme d'Alexis Corbière, Raquel Garrido était officiellement embauchée par le groupe Canal + pour l'émission «Salut les Terriens», présentée par le présentateur vedette Thierry Ardisson. Les twittos férus de posts anciens et effacés y ont immédiatement vu un rétropédalage flagrant, intéressé et... indécis, puisque, le lendemain, le billet en question était de nouveau présent sur le blog d'Alexis Corbière.

Lire la suite sur RT

 

08:15 Publié dans Actualité | Tags : capitalisme, illusion, mensonge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

18/07/2017

Spécial tourisme la Turquie en 4K

Turquie.jpg

 Cette période étant celle des vacances autant ne pas bronzer idiot et découvrir ou redécouvrir des pays riches d'émotion. La Turquie est actuellement la cible permanentes des critiques des médias, des ONG, des intellectuels "autorisés" et surtout de l'Union Européenne. Une telle unanimité qui se rencontre de plus en plus souvent est la garantie assurée qu'un pays est sur le bon chemin.

Et en effet, la Turquie dirigée énergiquement et avec le soutien des urnes par Erdogan a pris un très bon virage au service des intérêts de sa population en renouant des liens avec ses voisins à l'Est, ses clients naturels et fournisseurs de matières premières comme la Russie et l'Iran mais aussi en s'éloignant d'une Europe dont on sait comme elle a ruiné la Grèce.

vacances,turquie,tourisme

Profitez du vol pour lire (epub gratuit en téléchargement) Aziyadé, le premier roman de Pierre Loti, publié anonymement en 1879. Le livre a pour thème une histoire d'amour dans le cadre exotique de la Turquie de 1876-1877 entre un officier de marine européen et une jeune femme du harem d'un riche vieillard, d'abord à Salonique puis à Istanbul. 

On comprend que les distances prises en parallèle avec le diktat planétaire américain agacent nos "élites" et pourquoi le dernier coup d'état raté dont le pays vient de fêter l'anniversaire s'est suivi, malgré ses nombreuses victimes, de l'asile aux familles des putschistes dans l'ensemble de Occident et surtout en Allemagne.

Qu'on se le dise la Turquie ne finira pas en sanglante dictature comme l'Ukraine.

Erdogan procède actuellement au nettoyage efficace de son armée et de l'administration des partisans de l'extrémisme radical religieux ou laïque, ces deux façades de réseaux d'influence fort peu turcs.

En attendant les résultats bénéfiques de cette saine politique, le touriste peut profiter du soleil, de la mer, d'une gastronomie riche et succulente sans oublier d'un patrimoine culturel d'une richesse incroyable.

Et si vous ne pouvez partir les amoureux de la Turquie ont un nouveau média francophone Red'action.

 

Istanbul appelé officiellement jusqu'en 1930 Constantinople, est la plus grande ville et métropole de Turquie elle occupe environ 50 % de la superficie de la province homonyme. Quatre zones historiques de la ville sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 30 ans. Istanbul est le principal centre financier, commercial et industriel de la Turquie mais aussi la vraie capitale culturelle du pays. La population de l'agglomération est évaluée à 15-16 millions d'habitants ce qui en fait l'une des plus grandes mégapoles du monde et avec un héritage historique important le haut lieu du tourisme.


A voir sans faute :

L’église Sainte-Sophie aussi appelée Ayasofya : Soit Sainte Sagesse, elle fut construite par les architectes Anthémius de Tralles et Isidore de Milet, à la demande de l’empereur byzantin Justinien Ier, pour remplacer l’ancienne basilique qui avait été incendiée en 532 pendant une révolte de la population. Depuis son ouverture en 537, ce bâtiment vieux de quinze siècles fut l’objet de nombreuses réparations dont la principale, effectuée par l’architecte Sinan, permit de sauvegarder le dôme. Transformée en mosquée à la suite de la prise de Constantinople en 1453. Quatre minarets furent ajoutés sous le règne de différents sultans. Mustafa Kemal Atatürk la fit transformer en musée en 1934. La construction, célèbre pour ses mosaïques à fond d’or, est couverte d’une coupole à quarante côtés ayant un diamètre interne de 30,80 à 31,88 m et une hauteur de 55,60 m. Le bâtiment est soutenu par cent sept colonnes dont quarante se trouvent en bas et soixante-sept à l’étage supérieur.

La Mosquée bleue (Sultanahmet camii) fut, jusqu’à la fin du XXe siècle, la seule de Turquie à être entourée de six minarets. Construite par l’architecte Sedefkâr Mehmet Ağa sous le règne du sultan Ahmet Ier entre les années 1609 et 1616, son intérieur qui encadre une cour de 64×72 m, est éclairée par 260 fenêtres. Ce sont ses nombreuses faïences de couleur bleue, verte et blanche qui lui ont valu le nom de « Mosquée bleue » en Europe. La Mosquée bleue est l'une des plus visitées à İstanbul qui s'est néanmoins dotée de 565 mosquées dans son histoire.

Le palais de Topkapı (Topkapı sarayı) fut le centre administratif de l’Empire ottoman après la chute de Constantinople. Il est situé au bord de la vieille ville d’İstanbul, avec une vue à la fois sur la mer de Marmara et sur le Bosphore. Ce palais des sultans, à la pointe de la Corne d'Or, s'étend à l'emplacement d'une antique oliveraie. Sa construction commença en 1461 sous le règne de Mehmed II, et des ajouts y furent faits jusqu’au XIXe siècle où les sultans ottomans l'abandonnèrent en 1856 au profit du palais de Dolmabahçe. Mustapha Kemal, en fondant la république en 1924, le transforma en musée. Si vous êtes un fan cinéphile de Peter Ustinov ou si vous n'avez jamais vu d'émeraudes grosses comme le poing, c'est le lieu à visiter.

Le palais de Dolmabahçe (Dolmabahçe sarayı), ce lieu était à l’origine une baie sur le Bosphore qui fut comblée petit à petit à partir du XVIIe siècle pour devenir un jardin des plus appréciés par les sultans ottomans, d’où son nom turc Dolmabahçe, dolma signifiant « rempli » et bahçe « jardin ». Différentes résidences d’été y furent construites au cours de l’histoire, mais le palais de Dolmabahçe proprement dit fut construit entre 1853 et 1856 sous le règne du sultan Abdülmecid, à l’emplacement de l’ancien palais côtier de Beşiktaş par les architectes de la famille Balian. Il est le plus grand des palais du Bosphore. Le palais se compose de trois parties, respectivement le Mabeyn-i Hümâyûn (salon réservé aux hommes), le Muayede Salonu (salon des cérémonies) et le Harem-i Hümâyûn (les appartements de la famille du sultan). L’horloge du palais de Dolmabahçe est arrêtée à l’heure du trépas de Mustafa Kemal Atatürk, qui y perdit la vie le à h 5.

 

Aphrodisias est une petite cité antique de Carie, en Asie Mineure. Le site archéologique est situé près du village de Geyre, en Turquie, à environ 230 km d'Izmir. Le site doit son nom à Aphrodite, la déesse grecque de l'amour qui avait, dans le sanctuaire de la ville, son unique statue de culte : l'Aphrodite d'Aphrodisias. Le lieu ne fut redécouverte par les archéologues qu'au XXe siècle.

Pamukkale (« château de coton » en turc) ou Pamukale est un site naturel et touristique de Turquie composé de sources formant une tufière. Il est inscrit depuis 1988 conjointement avec Hiérapolis sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.


Bien plus à l'Est, le Nemrut Dağı est une montagne de l'Anti-Taurus dont le sommet culmine à 2 203 mètres d'altitude. Situé dans la partie méridionale de l'Anatolie centrale, au nord de la frontière syrienne, le Nemrut Dağı domine la vallée de l'Euphrate, et la principale ville turque d'Adıyaman. Le Nemrut Dağı a été inscrit en 1987 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est un site qui fait l'objet d'excursions d'une journée (il faut être très tôt sur place si vous voulez faire des photos sans hordes de touristes). C'est au sommet de cette montagne, sur un immense tumulus de 150 mètres de diamètre et de 50 mètres de hauteur, qu'ont été découverts les vestiges d'ensembles cultuels spectaculaires datant du royaume de Commagène au Ier siècle av. J.-C..

 

13:59 Publié dans Actualité | Tags : vacances, turquie, tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/07/2017

Vaccins : votre vie n'appartient pas à l'Etat

vaccins, obligatoire, loi, santé, danger, lobby, droits

 Dans une société en permanent état d'urgence et dont les récentes "élections" ont démontré l'absence de pluralisme des médias et la mise place du parti unique, dans un système où ces médias mainstream aux erreurs et désinformations innombrables s'organisent en comité d'inquisition pour juger, en toute partialité, de la valeur des petits blogs d'information encore un peu libres sur le Net, personne ne peut croire que la santé, ce marché si juteux soit protégé des rapaces. De très nombreuses catastrophes, de très nombreuses victimes permettent de penser le contraire.


Auteur du livre "Le racket des laboratoires pharmaceutiques : et comment s'en sortir" Serge Rader, pharmacien durant de très nombreuses années et depuis peu lanceur d'alertes met en lumière, au travers de cas concrets, les dangers de la vaccination. Un entretien de TV Libertés.

L'élargissement de la vaccination obligatoire pose non seulement la question de la soumission du pouvoir public aux intérêts commerciaux des laboratoires mais aussi celui de la fin de la priorité de la vie du citoyen, de ses enfants sur les  dividendes des actionnaires d'un secteur pharmaceutique au budget communication gigantesque.


Le Dr Jean-François Saluzzo, Directeur de Production des vaccins viraux et chef de projet Recherche & Développement pour les vaccins anti-SIDA, anti-dengue et contre le SARS chez Sanofi Pasteur mais également consultant pour l'OMS, a notamment déclaré dans une vidéo sur la fabrication et le contrôle des vaccins qu'ils ne savaient pas comment marchent les vaccins. Ils ne savent pas comment ça fonctionne mais il faut cependant qu'on continue absolument à vacciner... Cette vidéo, qui fait partie des cours aux médecins comporte encore plusieurs autres belles perles...

Afin de vous informez sur vos droits, les risques parfois très graves qui peuvent accompagner le vaccin une association Info Vaccins France réalise un travail de documentation, d'information et de prévention remarquable.

L'ensemble des aspects sont abordés du législatif (comment dire non en cas de besoin avec des lettres bien utiles pour médecins, écoles ou administrations) au financier, de l'historique au social et bien entendu le médical, vous trouverez piste, conseils, moyens d'action pour vous protéger et faire valoir vos droits car tout le monde ne peut faire sa valise et quitter un pays même si la situation de toutes les libertés se dégrade au rythme au rythme des conditions de vie économiques et sociales.


 

À l’occasion de son discours de politique générale, Édouard Philippe a annoncé qu’il rendrait obligatoires 11 vaccins recommandés pour les enfants. Mais l'intérêt de l'enfant n'est-il pas subordonné à l'intérêt privé ? En vidéo Michel Georget, auteur de Vaccinations - Les vérités indésirables.

 

 

 L'information de qualité avec Info Vaccins

COMMENT SURSEOIR À LA VACCINATION: LES CLÉS POUR DÉFENDRE SES DROITS


Mais sommes-nous vraiment obligés de vacciner ?

Certes, personne ne manquera de rappeler il y a des obligations vaccinales en France:

http://www.infovaccin.fr/legislation_vaccinale.html#oblig

Mais on oublie trop souvent que nous avons aussi des lois qui protègent nos libertés individuelles. Et elles sont en totale contradiction avec les lois d’obligation. D’un côté, des lois d’obligation, de l’autre, des lois garantissant vos libertés fondamentales.

Qu’est-ce qui prime en réalité ? La liberté. Et si. Jurisprudence oblige.

« En vertu de l'affaire Salvetti, il ne saurait y avoir le moindre acte médical obligatoire dans aucun pays d'Europe. L'arrêté de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, section I du 9 juillet 2002, requête n° 42197/98 , fait jurisprudence. «

 http://www.legavox.fr/article/imprimer.php?id_article=3692

Les lois d’obligation vaccinale constituent une atteinte à l’intégrité physique et violent tous les textes qui garantissent les libertés fondamentales:

  1. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen/Les lois d’obligation sont anticonstitutionnelle(26 aout 1789 et 10 décembre 1948)
  2. La Convention européenne des droits de l’homme

    (4 novembre 1950)

  3. La Constitution française

    (4 novembre 1958)

  4. La résolution 36-55 de l’ONU

    (25 novembre 1981)

  5. La loi sur le respect du corps humain insérée dans le Code Civil, Art. 16-1 et suivants (29 juillet 1994)
  6. La loi Barnier sur le principe de précaution

    (2 février 1995)

  7. Le Code de déontologie médicale inséré dans le Code de la santé publique, art. R 4127-2 et R 4127-36 (6 septembre 1995)
  8. La convention européenne pour la protection des Droits de l'Homme et de la dignité de l'être humain à l'égard des applications de la biologie et de la médecine: Convention sur les Droits de l'Homme et la biomédecine ou Convention d’Oviedo       (4 avril 1997)
  9. La charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne

    (18 décembre 2000, art. 3)

  10. La loi Kouchner insérée dans le code de la santé publique, Art. L 1111-4 (4 mars 2002

 

A la lecture de toutes les lois actuellement en vigueur, on voit bien qu'il y a un problème. La méconnaissance de ces lois nous pénalise au quotidien. Sans compter la propagande et la pression exercée sur les récalcitrants. Tout est fait pour convaincre, non pour s'interroger. La question demeure: Comment faire valoir ses droits ? Ce document propose de vous donner les clés pour y arriver. Plusieurs approches sont possibles. Et l'une n'exclue pas l'autre, beaucoup se complètent.

 

REFUSER TOUT NET

« Des vaccins obligatoires ? Mais nous sommes en France, non ? La France fait bien partie de l’Europe ? Oui ? Bien. Et bien la convention européenne des droits de l’homme - ou Convention d’Oviedo - ratifiée par l’Union Européenne le 4 avril 1997 garantit les libertés

 individuelles et n’impose aucune vaccination obligatoire "L'intérêt et L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intêret de l'être humain ou de la science":  http://conventions.coe.int/treaty/fr/treaties/html/164.htm

L’article 5 précise que « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu'après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l'intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques. La personne concernée peut, à tout moment, librement retirer son consentement. » En gros, c’est équivalent de la loi Kouchner en France, sauf qu’elle s’étends à tous les pays de l’Union Européenne.

=>En pratique, ces lois-là sont soit méconnues soit bafouées, donc argumenter sur ce seul aspect s’avère malheureusement fastidieux.

 

JE VEUX DES INFORMATIONS

La loi « Kouchner » du 04 mars 2002 n° 2002-303, art. L1 111-4 du Code de la Santé Publique : « AUCUN ACTE MÉDICAL ni aucun traitement ne peut être pratiqué SANS LE CONSENTEMENT LIBRE et ÉCLAIRÉ de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ». Cette loi est très importante. Chaque parent/patient peut, conformément à loi Kouchner demander aux vaccinateurs des informations exhaustives sur l’acte médical proposé, et le refuser. (1) http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JOR... Le consentement doit être LIBRE: « Le médecin doit en outre obtenir dans tous les cas, le consentement du patient avant toute intervention. »  (Déontologie médicale du CSP, art. R 4127-36 )

=>Approche déjà un peu plus facile. Il est naturel de s'interroger sur la nature du/des produits que l'on se propose de vous injecter dans le corps. 

QUELLES INFORMATIONS ?

Comment procéder, quelles questions poser ? Vous pouvez vous appuyer sur ce questionnaire à soumettre au médecin ( c'est "la lettre qui tue")

Dans tous les cas, le professionnel doit y répondre, et ce, avec le plus grand sérieux, conformément à la loi Kouchner (ou à la Convention d’Oviedo) concernant le consentement ÉCLAIRÉ. La première partie - lettre à personnaliser - étant destinée au médecin qui serait réfractaire à votre demande d’information ou qui, malgré les questions pertinentes soulevées voudrait malgré tout pratiquer un acte que vous réprouvez ou encore menacerait de vous dénoncer.

Il veut vacciner ? Ok, il l’assume et le certifie par écrit. De son côté, il a aussi le devoir de donner toute l'information sur l'acte proposé, conformément aux lois en vigueur. À défaut de pouvoir remettre la lettre en mains propres contre signature, si le médecin refuse de la prendre, on l'envoie en R avec AR.

=> ATTENTION, comme le souligne le "Docteur du 16" sur son blog, certains médecins soucieux du respect des pratiques vaccinales peuvent chercher à vous intimider en vous soumettant eux aussi un document attestant que vous avez été informé des risques que vous faites courir à votre enfant en refusant les vaccinations. Ce serait alors le refus éclairé ! Sauf qu'il n'a aucune base juridique, contrairement au consentement libre et éclairé rappelé par la loi Kouchner du 4 mars 2002 ou encore la Convention d'Oviedo du 4 avril 1997. "

 

DONNER L’INFORMATION

 et pouvoir apporter la preuve qu’on l’a donnée - un devoir pour le professionnel

« En vertu du Principe de Précaution, le praticien a le devoir, pour tous les actes qu’il pratique, d’apporter la preuve qu’il a donné au patient une information claire, loyale, appropriée et exhaustive sur tous les risques encourus »

Cour de cassation du 25 février et 14 octobre 1997. L’obligation d’information du médecin n’implique pas forcément celle de rédiger un écrit mais il appartient au médecin, en cas de contestation, "d’apporter la preuve par tous moyens de son exécution, notamment par des présomptions au sens de l’article 1353 du Code  civil" (Civ. 1ère, 14 octobre 1997, Bull. n° 278)https://www.courdecassation.fr/publications_26/rapport_an... Or quel meilleure preuve qu’un document écrit ? Prenez des notes lors de l’entretien ou enregistrez la conversation lire la responsabilité du médecin vaccinateur

 

LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION.

Saviez-vous qu’avant toute vaccination, des tests préalables devaient être effectués afin de déterminer si votre état de santé était en mesure de les recevoir ? « Les sujets à vacciner doivent être soumis à un examen médical PRÉALABLEMENT à CHAQUE INJECTION »I-3http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJ...Et un certificat médical doit être délivré à l'issue de cet examen, avant injection. Les vaccins sont destinés avant tout à des sujets en bonne santé, des sujets dont on doit s'assurer le bon état de santé au moyen de plusieurs tests médicaux…Or, si les textes de lois précisent que les vaccinations obligatoires nécessitent des examens préalables, ils ne précisent pas exactement lesquels. Ces examens qu’on ne réalise jamais dans la pratique alors qu’ils sont partie intégrante des lois d’obligation, permettent aussi d’établir des certificats de contre-indication; si on a déterminé que vous n’étiez pas apte= contre-indication définitive ou temporaire. On vaccine donc sans la moindre précaution. Tout cela, au mépris de la santé du patient et au mépris du principe de précaution. C’est ce qu’on appelle de la négligence grave.

=> Bien que la loi oblige à pratiquer des examens avant-vaccination, ils n’en précisent pas les termes. Il est seulement indiqué, en annexe http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJ..., que l’examen préalable doit au moins comprendre une analyse d’urine afin de rechercher l’albumine et le glucose, obligation rappelée par la circulaire du 15 juillet 1965 (JO du 8 août 1965).

 

D’après l’'avocat au barreau de Grenoble Jean-Pierre Joseph, pour avoir un bilan complet il faudrait réaliser des examens cliniques et biologiques. Soit, au moins:

- Un Ionogramme complet, dosage de l'urée

- Lipodogramme

- Bilan endocrinien

- Titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies

- Test de dépistage des différentes hépatite et du SIDA

- Electrophorèse et immunophorèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l'organisme à fabriquer les anticorps

- radiographie panoramique dentaire, ceci dès qu'il y a au moins une dent dévitalisée

- radiographie pulmonaire, pour éliminer tout image de tuberculose pulmonaire évolutive.

Tout ça. Personnellement, j’ajouterai aussi des tests d’allergie aux composants des vaccins.

 

La Cour d'Appel de Riom (arrêt du 30 octobre 1962) rappelle l'exigence d'examens consciencieux, attentifs et conformes aux données actuelles de la science permettant de procéder à un acte médical. L'absence de précautions serait contraire au code de déontologie médicale.

=>On peut choisir cette approche, notamment pour les administrations. « Je veux bien faire les vaccins mais d’après l’article de loi ci-joint, il y a des examens obligatoires à faire avant. Et comme ils sont obligatoires, ils doivent être gratuits. Pouvez m’indiquer quelles sont les démarches à faire pour accomplir ces tests gratuits ?

 

TOUT SIMPLEMENT: PLUS DE DTP DEPUIS 2008

Vous voulez bien faire les vaccins obligatoires mais seulement les obligatoires. Normalement, le médecin honnête devrait vous dire « désolé mais c’est impossible car il n’existe plus actuellement sur le marché un seul vaccin correspondant aux obligations vaccinales, soit il contient des valences non-obligatoires en plus, soit il n’est pas adapté pour une primo-vaccination. voir obligations vaccinales en France Si le médecin vous réponds « pas de problème, on ne fera que les obligatoires» méfiez-vous. Le mensonge par omission est très courant en ce domaine.. demandez à voir quel vaccin il propose alors. Voici un modèle de lettre que vous pouvez soumettre au médecin concernant la non-disponibilité d’un vaccin DTP; http://www.infovaccin.fr/alerte_DTP_susp.html  ou  ce modèle de lettre " Pour les parents qui refusent de vacciner leurs enfants" Le vaccin le plus proche du DTPolio® et qui peut être proposé en remplacement – le Revaxis® – n'a pas d'AMM pour les enfants de moins de 6 ans ni pour une primo-vaccination, et les autres vaccins comportent des valences non obligatoires et donc non couvertes pour leurs effets indésirables par l'État*, puisque non obligatoires, l'obligation de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est donc suspendue pendant la période d'indisponibilité du vaccin DTPolio®. 

 

 Radical. Pas de DTP ? C'est bien regrettable..

ou ENCORE:

D’autres modèles de lettres, d’autres approches, à vous de choisir celle qui vous sied le mieux, toujours en adaptant à votre cas:

  1. "Puisque j'ai foi en la vaccination, j'assume !"http://www.alis-france.com/download/engagement_medecin_va...
  2. Un autre genre de « lettre qui tue » Certificat à faire signer avant vaccination.
  3. Je veux bien les vaccins, mais à la condition qu'ils soient fabriqués ainsi que l'a préconisé l'agence du médicament, en dilution supérieure à la 4°em centésimale (4CH). (lettre à mettre à jour concernant le BCG) modèle de lettre à envoyer aux administrations qui exigent des vaccinations
  4. Lettre inspirée par la méthode de J-P. Joseph (examens médicaux obligatoires), à mettre à jour concernant le BCG

    modèle de lettre pour refuser la vaccination auprès des autorités

  5. REFUS: ATTENTION À LA DÉLATION, malgré vos irréfutables  arguments, le médecin vaccinateur peut choisir de vous menacer: "si vous ne voulez pas vacciner, ce n'est plus la peine de venir dans mon cabinet". Mais il peut aussi décider de vous signaler.

Les parents signalés peuvent rencontrer des difficultés :

- L'autorité administrative (crèches, écoles, halte garderie…) peut refuser l’accès des enfants aux dits établissements et/ou peut les en exclure.

Un signalement entre les mains du Procureur de la République qui en référera au Juge pour enfants peut être fait. Notamment parce que l’Ordre National des Médecins les y incite, considérant que ne pas vacciner, c’est maltraiter !  http://a7.idata.over-blog.com/3/27/09/71/Le-droit-d... C’est hélas un moyen de pression assez répandu.

En suite de ce signalement, les parents pourront être convoqués devant le Juge pour enfants aux fins d’ouverture éventuelle d’une mesure d’assistance éducative motivée par la mise en danger de la santé de l’enfant, aux fins de contraindre les parents à faire effectuer ladite vaccination, cette mesure pouvant aller jusqu’au retrait de l’enfant de son milieu naturel aux fins de placement en foyer ou famille d’accueil http://www.initiativecitoyenne.be/article-des-parents-men...

-De plus, par la voie du signalement, les parents s’exposent à une peine d'emprisonnement de 6 mois ainsi qu'une amende de 5ème classe soit 3.750 € selon les articles L 3111-2, L 3111-3 et L 3112-1 du CSP. http://www.alis-france.com/download/vaccination_rep...

En tout état de cause, les parents désireux de refuser cette vaccination, en connaissance de cause, devraient rédiger un courrier à adresser tant au médecin pédiatre, qu’au Procureur de la République du ressort du lieu de vie de l’enfant, qu’aux établissements scolaires et/ou sanitaires, aux fins de justifier et d’expliquer ledit refus, des arguments purement juridiques pouvant être évoqués dans ledit courrier, indépendamment de toute croyance médicale sur l’absence d’innocuité des vaccins.

 

=> Au médecin qui vous menacerait ouvertement, n'hésitez pas à donner un retour de bâton: "Signalez moi a la PMI, pendant ce temps moi je vous signale a l'ordre des médecins pour mensonge et intimidation"  http://www.conseil-national.medecin.fr/contacts-ordre-des...

 

PMI ou POLICE MÉDICALE INFANTILE

 

Que faire face à la PMI ?

  1.  Les menaces de la PMI ne valent rien juridiquement. Leur mission n'est pas de menacer.
  2. Lorsque le PMI vous contacte et demande à vous rencontrer dans le plus bref délai, inutile de paniquer ; demandez un courrier écrit avec les motifs de l'entretien.
  3. Si la PMI refuse et insiste en vous informant oralement des motifs; vous refusez tant que vous n'avez pas une convocation écrite conforme.
  4. La PMI va vous demander pourquoi vous tenez à avoir un écrit.
  5. Vous répondez calmement que ça va vous permettre d'apporter des réponses concrètes et que vous allez demander la légalité de la convocation et de ces motifs à un avocat.

En règle générale la PMI fait très attention car elle est obligée de respecter la procédure, sinon elle abandonne. Vous ne devez vous rendre à leur convocation QUE c'est si elle est commandée par un juge. Et dans ce cas, vous pouvez vous faire assister. N'oubliez pas: si vous contrôlez votre peur et que vous leur faites sentir que vous n'avez pas peur, ils n'agiront pas de la même façon. Et si votre peur est trop forte, demandez conseil avant d'agir. Dire NON aux vaccins n'est pas un CRIME.CONTACTEZ L'UNACS à Nantes  En cas de doutes, questions, inquiétudes, faites vous aider, vous n'êtes pas seuls. (MERCI Jacques Bessin, président de l'UNACS d'avoir écrit ce petit texte)

CRÈCHE & COLLECTIVITÉS

On pourrait en effet concevoir qu’un établissement privé puisse exiger à l’entrée telle ou telle vaccination, même facultative (ou "fortement recommandée" comme le ror). Cela ne serait possible que si une loi l’autorisait à agir ainsi. Ce n’est pas le cas. « Les autres vaccinations ne sont pas obligatoires. La preuve d'autres vaccinations (variole, coqueluche, BCG, ROR...) ne doit pas être réclamée. »

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F767.xhtml

ou

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do;jsessionid=DAFF698959C210264A93965F3DFF5B2F.tpdjo13v_3?oldAction=rechExpJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000007849723&fastReqId=151144436&fastPos=18

 

"les enfants admis dans les crèches" doivent être soumis aux vaccinations prévues par les textes en vigueur sauf lorsqu'ils présentent une contre-indication attestée par certificat médical. 

Exemple de courrier à soumettre à la crèche concernant le règlement intérieur (à modifier si non-vacciné ror): https://www.facebook.com/groups/raphetbea/634367916...

Comment argumenter pour l'inscription d'un enfant en crèche: http://www.alis-france.com/download/temoignage_famille.pdf

 

LA PRÉSENTATION DU CARNET DE SANTÉ

"Le carnet de santé est un document confidentiel, nul ne peut en exiger sa présentation."Article L. 2132-1 du CSP modifié par Loi n°2001-1246 du 21 décembre 2001 - art. 34 JORF 26 décembre 2001:

"Le carnet est établi au nom de l'enfant. Il est remis aux parents ou aux personnes titulaires de l'exercice de l'autorité parentale ou aux personnes ou aux services à qui l'enfant a été confié. Ils doivent être informés que nul ne peut en exiger la communication et que toute personne appelée, de par sa fonction, à prendre connaissance des renseignements qui y sont inscrits est soumise au secret professionnel."

L'Article R3111-17 du Code de la Santé Publique mentionne clairement que le chef d'établissement à un devoir de contrôle de la situation de l'enfant au regard des vaccinations obligatoires, mais aucune autorité pour exiger le carnet de santé, tout autre document en tenant lieu suffit.

=> Ce qui signifie que même une copie n’est pas exigible, le carnet de santé étant intégralement soumis au secret médical. Pour les institutions réclamant ces informations, un certificat du médecin attestant que l’enfant se porte bien et est à jour de ses vaccinations suffit (ou un certificat de contre-indication).

=>Utilisation du carnet de santé comme certificat de vaccination: Deux doubles pages insérées dans le carnet sont consacrées aux vaccinations et portent chacune un numéro de formulaire (cerfa n°12594*01 et n°12595*01). Leur photocopie a valeur de certificat de vaccination. Ainsi, le carnet n'a pas à être présenté lors de l'inscription à l'école ou dans une collectivité: http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F810.xhtml

07:36 Publié dans Actualité | Tags : vaccins, obligatoire, loi, santé, danger, lobby, droits, conflit, intérêt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

02/07/2017

Le Système au Terminus des prétentieux

 

Macron, Niel,bobos, banque, parasitisme, ruine

"Le commissionnaire est un esclave qui doit livrer un message et aussi en rendre compte : esclave, il l'est deux fois." (Massa Makan Diabaté).

Le discours de la haine dénoncé de manière pavlovienne par "nos" médias à longueur d'année n'est pas celui de ceux qui aiment leur pays et ne supportent pas sa destruction organisée au profit de mafias, de lobbies. Le discours de la haine est celui de cette fausse élite affairiste du jouir égoïste qui méprise l'autre en confondant fraternité et rentabilité, le réduit à rien s'il n'a pas, on l'a déjà dit, une Rolex à cinquante ans.

La France de ce parasitisme bancaire, nomade, est une simple gare (Attali avait déjà illustré l'idée avec l'hôtel de passe lui aussi) et en rien la patrie charnelle pour laquelle des millions de Français ont donné leur sang. Sortez de là Vercingétorix, D'Artagnan, Communards, Poilus, Jean Moulin, vous n'avez pas le bon ticket.

Il y a danger à monter dans de ce train en marche qui ressemble trop à une vespasienne et en a l'odeur.


Juin 2017, inauguration du campus de Station F. Devant un échantillon du monde de l'argent et sa nomenklatura politicienne à la Halle Freyssinet à Paris. Emmanuel Macron livre sa vision du monde, celle des "élites" au pouvoir : les territoires, quels qu’ils soient (ville, pays, continent), sont des lieux de « passage » où les individus doivent lutter pour « réussir », sous peine de n’être « rien ».

08:21 Publié dans Actualité | Tags : macron, niel, bobos, banque, parasitisme, ruine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |