Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

France l'échec économique se poursuit avec Nokia

 

nokia,alcatel,macron,licenciements

L'avenir des groupes français est là

Nouveau lourd dérapage pour le régime, malgré des engagements de Nokia à l'occasion du rachat d'Alcatel Lucent sur le point crucial et politique du maintien des emplois en France, ce sont environ 600 suppressions qui pourraient être annoncées en septembre, probablement vers le 18 avec la présentation d'un plan final de restructuration.

Les deux filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Network devraient être frappées sur une période de 18 mois. Il s'agit donc de la poursuite d'une politique de licenciements entamée depuis un an qui a déjà fait 400 victimes dans le cadre d'un projet d'économies se montant à 1.2 milliard d'euros pour la prochaine année.

Emmanuel Macron pas encore Président avait personnellement obtenu les promesses de sauvegarde de l'emploi du PDG Rajeev Suri, ces promesses avait été un élément décisif dans la validation du rachat d'Alcatel Lucent. C'était aussi un joli coup de marketing politique avant une campagne électorale. Dans l'enthousiasme du moment, on évoquait même ouvertement un recrutement portant l'effectif des personnels en France à 2500 pour 2019. Le mythe d'un négociateur compétent, vigilant et éveillé s'effondre donc à son tour.

La pilule est surtout difficile à avaler pour les employés trompés mais aussi pour les syndicats dont la CGT qui note que la société a redistribué 4,4 milliards d'euros à ses actionnaires en dividendes et en rachat d'actions, alors que la société a perçu 67 millions d'euros de crédit d'impôt dans le cadre du CIR et du CICE.

Souhaitons que les futurs chômeurs, aussi électeurs, se souviennent demain que les promesses de marchands comme celles de politiciens n'engagent que les naïfs qui les écoutent, on peut toujours rêver!

 

09:00 Publié dans Actualité | Tags : nokia, alcatel, macron, licenciements | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

05/09/2017

La Corée du Nord ou l'Ukraine des Chinois

 

corée,chine,russie,guerre,ukraine

Pyongyang en 1953, rasée à 75% par la démocratie marchande américaine se disant exemplaire. Même les Japonais n'avaient pas été aussi loin dans l'horreur. Il y aura récidive dans les années 90 avec une famine provoquée par l'administration Clinton et que les médias occidentaux en 2017 oseront attribuer au pouvoir Coréen, le téléspectateur a la mémoire si courte...

Avant de vous laisser lire l'article de Felicity Arbuthnot, journaliste freelance ayant fait, il y a quelques années, un remarquable travail de fond (pour Paying the Price — Killing the Children of Iraq film de John Pilger) sur la mort de centaines de milliers d'enfants Irakiens suite aux sanctions déjà non fondées de l'ONU, il est bon de prendre un peu de recul sur l'actualité de la Corée.

La désinformation moraliste, audacieuse, intensive et permanente des médias mainstream sous contrôle bancaire et/ou étatique ne doit pas nous faire perdre la mémoire, nous faire oublier les nombreux crimes américains contre la Corée dont l'occupation militaire n'a jamais cessée depuis la seconde guerre mondiale.


Paying the Price — Killing the Children of Iraq. Le retour des sanctions pour le simple fait de vouloir se protéger avec les mêmes droits que les Occidentaux pourrait aboutir pour la Corée du Nord, à la même tragédie.

Il ne faut ainsi pas oublier que ce sont les États-Unis qui coupent le pays en deux en 1948 en proclamant une République dans le Sud refusant que le Nord, libéré par les communistes donc sa propre population, ne prenne le pouvoir.

Que reproche t-on soudain à la Corée du Nord ? Des essais nucléaires et balistiques qui témoignent en passant de son retard technique alors que les pays occidentaux en ont réalisé des dizaines de milliers. Voilà qui est bien léger car on attend toujours que la Corée du Nord démontre une réelle menace en envahissant un autre pays, une réalité qui n'est par contre en rien virtuelle avec Washington. Avec 800 bases peace and love dans le monde et des pays détruits de l'Irak à l'Afghanistan en passant par la Libye, les interventions destructrices, gratuites et massives pour les civils ces "riens" "collatéraux" des boys sont permanentes quand elles ne sont pas le fait des alliés (Yémen, Syrie).

Outre l'objectif de l'alimentation d'un complexe militaro-industriel seul fonctionnel dans la superpuissance ruinée financièrement, la Corée du Nord n'est pas une cible seulement séduisante pour ses ressources comme le Venezuela déjà à l'horizon. Sa position géographique en fait une autre Ukraine, un territoire permettant l'encerclement de la Chine et stratégiquement une position permettant des frappes ne pouvant être interceptées.

Une donnée physique et réelle curieusement absente de tout commentaire de la communauté internationale, celle du mensonge et de notre petit écran.

 

corée,chine,russie,guerre,ukraine

Vacances en Corée du Nord. Le pays, s'il n'est bien sur pas le paradis, compte le plus grand nombre de parcs de loisir par habitant de la planète. Loyers très bas, pas de chômage, frais médicaux et scolarité à la charge de l'état, un peu la France des années 50. On est loin de celle de 2017 avec les centaines de SDF qui meurent dans la rue ou des plus de 100 millions de chômeurs Américains mais ça n'empêche pas de donner des leçons à la planète de toute évidence.

A lire:

La Corée du Nord, un agresseur? Rappel à la réalité

 

 

 

 

12:11 Publié dans Actualité | Tags : corée, chine, russie, guerre, ukraine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

29/08/2017

Mijia compact 4K de Xiaomi VS GoPro

 mija 4k.jpg

Le marché des caméras action devient de plus en plus rude et le leader GoPro pourrait bien voir ses années de tranquillité derrière lui. La marque chinoise Xiaomi qui avait déjà lancée une première attaque remarquée (Yi Action) revient à la charge avec un modèle 4k, la Mijia Compact au prix décoiffant de 100€ bien loin des tarifs GoPro qui souffrent en plus de gadgets et accessoires souvent vendus avec des marges excessives.

xiaomi-mijia-4K-action.jpg

 Avec la nouvelle Mijia, c'est le marché de la GoPro Hero 5 (sans stabilisateur optique en passant!) qui est visé et les performances sont loin de décevoir car avec un capteur Sony IMX317 (définition de 8 mégapixels) pour un angle de vision à 145 degrés (focale f/2,8) cette caméra assure du 4K à 30images/s ou du 720p à 240 images/s et le 1080p à 60 images. Une offre qui devrait satisfaire nombre de petits budgets et surtout ceux souhaitant alimenter un réseau social en vidéos de très bonne qualité.


Bande annonce. Précommander ici avec le code GBCE (18$ de réduction) sur le prix officiel de 105$. Disponibilité le 16 septembre. la caméra est doté d'une puce Ambarella A12S75 ainsi qu'un écran tactile de 2,4 pouces, un stabilisateur optique sur 6 axes associé à un gyroscope et un accéléromètre. Le  boitier ne mesure que 71x42x29 mm pou 99 grammes.


Attention l'offre pour cette caméra est réservé à ce jour à l'import et le code aux 100 premiers acheteurs.

12:31 Publié dans Actualité | Tags : xiaomi, 4k, gopro, camera, mijia | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

24/08/2017

Le monopole a de l'avenir

 Faust.jpg

 Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais. La Terreur ne se limite pas aux bombes dans la rue de l'époque du Père Clemenceau, c'est aussi le viol de vie privée par le fichage, le croisement de banque de données. Dans les dictatures les plus en pointes de la démocratie de la marchandise l'âme n'appartient ni à l'homme ni à dieu mais bien à celui qui a les moyens de se l'offrir. A t-on l'envie de jouer les Faust ? On ne nous le demande même pas.

Si des logiciels, pour quelques euros et au grand jour, commencent à jouer les réseaux sociaux, les états pour qui le fichage est une arme ou un produit se vendant au prix fort et un monopole discret, permettant de faire pression, chanter et/ou manipuler pour le pire ou de gagner, de manière totalement imprévue des élections, où va t-on?

A lire :

Un logiciel espion propose aux parents de «savoir si leur fils est gay» puis s'excuse face au tollé

L'éditeur de spyware Fireworld a été largement critiqué pour avoir mis en avant un argument commercial plus que douteux et qui n'a pas laissé de marbre une association de défense des LGBT. La polémique est remontée jusqu'au sommet de l'Etat.

L'association LGBT Amicale des jeunes du refuge a vertement dénoncé, dans une série de tweets, le développeur du logiciel espion Fireworld qui se vantait, dans un article publié sur son site, de permettre aux parents de découvrir si leur fils était homosexuel. «Savoir si mon fils est gay – Espionner un ordinateur», proposait ainsi Fireworld à ses potentiels clients.

Dans son article, depuis lors retiré du site, l'éditeur se lançait dans une description des indices qui permettraient selon lui de mettre sur la piste de l'orientation sexuelle de son enfant. Tous les stéréotypes y passent : «Il aime prendre soin de lui [...] il est entouré d'amies et non d'amis», ou encore «il aime les chanteuses et divas».

Le site proposait notamment de récupérer les mots de passe de son enfant et de consulter les différentes pages qu'il avait visitées, telles que des sites de rencontres. 

Lire en intégralité sur RT en français

 

13:29 Publié dans Actualité | Tags : fichage, état, policier, dictature, marchandise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |