Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2021

Le diner des menteurs démocrates et marchands

menteries.jpg

La jalousie ne permet jamais de voir les choses telles qu'elles sont. Les jaloux voient le réel à travers un miroir déformant qui grossit les détails insignifiants, transforme les nains en géants et les soupçons en vérité.
Miguel De Cervantès.

15:03 Publié dans Actualité | Tags : diner, clandestin, démocratie, sanitaire, covid, farce | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

25/03/2021

Le Capitalisme sanitaire libère le consommateur de sa mère

enfant, mère, incubateur, démocratie, sanitaire, exploitation, 1984

Outre le choix des options sur mesure, rien ne s'oppose à une obsolescence programmée (une DLC...) permettant d'acheter, au nom du droit à l'amour, un nouveau produit ou son clone chaque 5 ou 10 ans, il y aura une clientèle pour ça.

Contrairement aux précédentes guerres capitalistes de 1914 et 1939, la guerre de crise économique rebadgée "sanitaire" principalement et comme toujours contre l'Europe se déploie aussi sur les plans chimiques et biologiques. L'ambition  de destruction économique et sociale s'étend hors du champs militaire conventionnel vers le numérique ou le génétique. Après tout, la cible est le civil, le continent à détruire étant vassalisé depuis 1945.
Le nouveau V2 de l'ennemi ambitionne donc une forme inédite et profite du marketing pour (dans l'inversion caractéristique de la démocratie marchande) vendre au titre de "vie normale" ce qui ne l'est pas, à savoir une grossesse sans la mère autorisant la poursuite de la "normalité" de son exploitation.
Bien entendu, pas de mère portant son enfant donc adieu le système immunitaire de l'enfant mais le complexe pharmaceutique campe déjà chez le pédiatre avec son chéquier et son catalogue, rassurez-vous.


Voilà ce que le marché envisage déjà pour demain

 



10:08 Publié dans Actualité | Tags : enfant, mère, incubateur, démocratie, sanitaire, exploitation, 1984 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

14/03/2021

Paris hier, la France demain

Commune_de_Paris.jpg

En 2021, la Commune est la France périphérique, celle qui produit pour les besoins humains et fait vivre le pays. Elle est la cible prioritaire de la guerre du Capitalisme en crise donc des nouveaux Versaillais de la métropole globalisée hors sol, usant du masque de la guerre sanitaire indiscutée car relevant du tabou dans le cadre des destructions massives économiques, sociales et humaines de la nécessité démocratique soit toujours et uniquement marchande.  

 

Sept pays européens, dont le Danemark et la Norvège, jeudi, ont interrompu l’utilisation d'un lot d'un million de doses du vaccin AstraZeneca, envoyé à 17 pays de l'Union européenne, après avoir détecté des problèmes de circulation sanguine chez plusieurs personnes vaccinées (France24).  

L'Agence européenne des médicaments a recommandé d’inclure des réactions allergiques sévères dans les effets secondaires du vaccin AstraZeneca, suite au signalement de plusieurs cas au Royaume-Uni (AFP 12/03/2021). 

La Bulgarie a annoncé ce 12 mars la suspension du déploiement du vaccin d'AstraZeneca... Auparavant, le Danemark, la Norvège, l’Autriche, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg avaient déjà suspendu l’utilisation du médicament. (Sputnik).

La Norvège a suspendu jeudi l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, après une décision similaire du Danemark. L’Islande a aussi fait de même. (L'indépendant 13/03/201)

"Ils présentent des symptômes très inhabituels : des saignements, des caillots sanguins et un faible taux de plaquettes sanguines... Ils sont très malades… Nous prenons cela très au sérieux" (Steinar Madsen, directeur médical de l’Agence norvégienne des médicaments, sur la chaîne de télévision NRK).

Il n’y a pas de raison de suspendre le vaccin anti- Covid AstraZeneca en France, a affirmé Olivier Véran en conférence de presse. Alors que d’autres ont opté pour l’interdiction, le ministre de la Santé a souligné que le rapport bénéfice-risque était positif (Olivier Véran, Ministre de la santé (sic), point presse, BFMTV)

À ce stade, il faut avoir confiance dans ce vaccin et se faire vacciner, je le dis de la façon la plus solennelle, sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps (Jean Castex, Premier Ministre, Twitch)


Henri Guillemin, la Commune de Paris, histoire d'une révolte humaine ne pouvant aboutir en phase d'expansion du Capitalisme, ce temps d'expansion est révolu et ne reviendra plus, plus jamais..

 

La Commune a ordonné que les deux guillotines, l’ancienne et la nouvelle, fussent brûlées publiquement.

La Commune ne supprime pas les luttes de classes, par lesquelles la classe ouvrière s’efforce d’abolir toutes les classes et, par suite, toute domination de classe (…) mais elle crée l’ambiance rationnelle dans laquelle cette lutte de classes peut passer par ses différentes phases de la façon la plus rationnelle et la plus humaine.

Tous les fondateurs de sectes socialistes appartiennent à une période où la classe ouvrière elle-même n’était pas suffisamment entraînée et organisée par le développement même de la société capitaliste pour faire sur la scène mondiale une entrée historique, à une période où, d’ailleurs, les conditions matérielles de son émancipation n’étaient pas suffisamment mûres dans le vieux monde lui-même. Sa misère existait, mais les conditions de son propre mouvement n’existaient pas encore. Les fondateurs de sectes utopistes, tout en annonçant, par leur critique de la société de leur temps, le but du mouvement social, l’abolition du salariat et de toutes ses conditions économiques de domination de classe, ne trouvaient ni dans la société même les conditions matérielles de sa transformation, ni dans la classe ouvrière le pouvoir organisé et la conscience du mouvement. Ils essayaient de pallier les conditions historiques du mouvement par des tableaux et des plans chimériques d’une nouvelle société ; en propager l’idée leur paraissait le véritable moyen de salut. A partir du moment où le mouvement de la classe ouvrière devint une réalité, les chimères utopiques s’évanouirent non point parce que la classe ouvrière avait abandonné le but indiqué par ces utopistes, mais parce qu’elle avait découvert les moyens réels d’en faire une réalité.

La classe ouvrière ne peut pas se contenter de prendre telle quelle la machine de l’État et de la faire fonctionner pour son propre compte. L’instrument politique de son asservissement ne peut servir d’instrument politique de son émancipation. L’énorme parasite gouvernemental, qui enserre le corps social comme un boa constrictor dans les mailles universelles de sa bureaucratie, de sa police, de son armée permanente, de son clergé et de sa magistrature, date du temps de la monarchie absolue.

Peut-être la Commune de Paris tombera-t-elle, mais la révolution sociale qu’elle a entreprise triomphera. Son lieu de naissance est partout.

Marx, Travaux préparatoires sur La Guerre civile en France

11:29 Publié dans Actualité | Tags : covid, commune, guerre, sanitaire, capitalisme, dictature, démocratie, révolte | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/02/2021

Démocratie marchande, ce spectacle de l'imposture permanente

chaque chose à sa place..jpg

« Quoi qu’il en soit, le jour de la crise et le lendemain, notre seul adversaire, ce sera la masse réactionnaire regroupée autour de la démocratie pure – et c’est ce qu’il ne faut pas, à mon avis, perdre de vue. »

F. Engels à A. Bebel, décembre 1884

"Le chemin est long et sinueux", "Mais on va y arriver. ça mettra 10 ans, ça mettra 15 ans, on veut pas nous laisser prendre l'ascenseur, y'a pas de soucis, on est endurants, on va prendre les escaliers, on est forts, on est là"."Toutes les femmes ici, on est là, on se bat", Yseult aux Victoires de la "musique" 2001.

"La réussite est un devoir. C'est pas fini, le chemin est long en tant que femme noire. Le chemin est long en tant que femme grosse, en tant que femme oubliée de la société, oubliée de la culture", Yseult, 2001. .

 « Quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France » « les gens qui se font massacrer en banlieue pour nulle autre raison que la couleur de leur peau », Camélia Jordana, On n’est pas couché, 2020 .

 

Le système dans lequel l’argent se manifeste dans son despotisme le plus abouti, c’est la démocratie.

Née de la déstructuration des communautés grecques archaïques ignorant l’argent, l’État et le salariat, la démocratie se présente d’emblée comme le système social de l’égalité de tous devant la tyrannie du marché. Qu’elle soit plus directe, plus juste ou plus représentative ne nous intéresse donc pas : la démocratie reste et restera la dictature de l’argent en toutes circonstances.

Derrière son apparence de gestion équitable du peuple par le peuple, la démocratie est l’outil de domination d’une classe ne possédant rien au monde par une classe possédant le monde entier. L’exploitation – dynamique d’appropriation toujours plus perfectionnée de la force de travail du prolétariat par la classe capitaliste – nécessite le perfectionnement toujours plus abouti de son déguisement démocratique. L’entretien de ce mensonge central condamne cependant la démocratie à la production constante de mensonges annexes toujours plus nombreux et délirants, à propos de tout et n’importe quoi, car à mesure que grandit l’exploitation grandissent également tous ses effets désastreux : stress, maladies, suicides, pollution… De l’immigration à l’écologie en passant par les incendies de cathédrales, tout est donc nécessairement faux ou caché, par n’importe quel moyen, à n’importe quel prix et ce afin que la problématique centrale de cette société – l’exploitation – ne soit jamais vue et encore moins débattue par quiconque.


Sous la loupe du sociologue Stéphane Edouard. Suis-moi et/ou contacte-moi : ▶ Par tél : https://mat-consulting.fr/produit/etu... ▶ Sur Twitter : https://twitter.com/HommesInfluence ▶ Sur Facebook : https://www.facebook.com/stephane.edo... ▶ Sur Instagram : https://www.instagram.com/stephane_ed...

Antérieur à la démocratie, le fascisme n’est qu’une phase transitoire du marché vers sa perfection fragile. Ainsi, lorsque nous disons « À bas la démocratie ! », nous ne célébrons aucunement son antériorité fasciste mais indiquons simplement qu’elle est son rejeton le plus abouti puisqu’elle réussit l’exploit de massacrer, de bousiller et de cancériser tout le monde en faisant croire à ce tout le monde qu’il serait non-seulement d’accord mais également heureux de cet état des choses. Dans ce cadre, plus un état parle de démocratie, plus il est policier, la liberté qu’il proclame partout ne se révèle être, en dernière instance, que celle de son commerce, et le rééquilibrage régulier de ce dernier nécessite dorénavant une ingénierie électorale, terroriste et médiatique toujours plus perfectionnée.

Cependant, la fameuse loi de mort du capitalisme – la baisse tendancielle du taux de profit – a d’ores et déjà condamné le marché mondial à son explosion terminale. Les rafistolages de crédits et les magouilles bancaires n’y changeront rien et la crise des subprimes de 2008 n’en était qu’un signe avant-coureur.

Prolétariat, tiens bon ! Le mouvement des Gilets Jaunes préfigure le retour d’un gigantesque incendie social que les grandes mises en scènes théâtrales du terrorisme d’état et des restructurations démocratiques ne sauront divertir. La lutte des classes revient pour mettre un terme définitif non pas à tel ou tel mode d’exploitation, mais à l’exploitation tout court, et ceci au niveau mondial compte tenu de la crise d’un marché dorénavant mondialisé. Bien creusé, vieille taupe !

« Nous devons être persuadés qu’il est de la nature du vrai de percer quand son temps est venu, et qu’il n’apparaît jamais que si ce temps est venu. C’est pourquoi il n’apparaît jamais trop tôt et ne trouve pas un public sans maturité pour l’accueillir. »

Hegel – Préface à la phénoménologie de l’esprit

18:02 Publié dans Actualité | Tags : démocratie, mensonge, victimisation, spectacle, farce, comiques | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |