Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2017

Le milieu de la santé finira à la Santé

 

l'avenir du commerce de la santé.jpg

Dans le marigot de l'affairisme capitaliste, il existe des ilots plus fangeux que d'autres et le commerce de la santé en fait de tout évidence partie. Les régimes au pouvoir faisant désormais plus de cas de la rentabilité que de la vie même humaine, il est donc logique de retrouver au cœur de la quête sans fin du profit les plus fragiles, personnes âgées et enfants.

L'enfant, au nom de l'amour si pratique à la Démocratie marchande, est d'ailleurs le produit à la mode qu'on tente d'émanciper le plus tôt possible de la réactionnaire famille pour mieux l'exploiter.

Que pèse en effet l'innocence face aux milliards investis dans la publicité et dans l'endoctrinement luxueux d'un secteur médical qui n'a pas fait vœu de pauvreté mais est purement et simplement un commerce comme un autre.

Alors, comme la présomption de culpabilité concerne les citoyens, les associations, les artistes mais jamais actionnaires, banques et entreprises, comme les passifs en pathologies et même décès ne les concernent en aucun cas, attendu que le bénéfice à rang de loi scientifique indiscutable et n'ayant pas besoin de démonstration, laissons la parole à deux témoins qualifiés ne pouvant, et c'est sans doute déjà trop pour le Système, qu'annoncer larmes et couronnes mortuaires pour demain.

 

Conférence de presse du 07 novembre 2017 à Paris, Pr Joyeux et le Pr Montagnier.

 

11:40 Publié dans Actualité | Tags : vaccins, joyeux, montagnier, santé, affairisme, enfants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/11/2017

Indispensable Kaspersky Internet Security 2018

 

kaspersky 2018.jpg

Il ne se passe pas un mois sans que les foudres des médias ou de l'administration américaine se déchaînent contre la Russie accusée de tous les maux. Il faut bien trouver un bouc émissaire au désastre économique et social des années démocrates et un coupable à l'échec personnel d'une Madame Clinton incapable de la moindre autocritique.

Parmi les victimes collatérales de cette hystérie, il n'y a pas que des milliers d'entreprises qui ont du mettre la clé sous la porte ou nos agriculteurs. Il y a aussi certaines entreprises russes de pointe dont la société Kaspersky célèbre à juste titre pour son antivirus capable, l'actualité récente vient de le démontrer, de protéger le renseignement occidental de ses propres créations virales. Ça ne s'invente pas !

Car on ne le sait pas toujours, les virus et autres chevaux de Troie qui menacent nos machines, pas toujours sous Linux, sont avant tout et surtout des créations occidentales (Les États-Unis et Israël sont très productifs) avant d'être asiatiques ou d'Europe de l'Est.

Il importe de comprendre les menaces et leur origine avant de se protéger.

Les menaces sur une entreprise et un simple particulier sont rarement les mêmes et à l'heure où nos libertés disparaissent à vue d’œil "pour notre bien" et au nom, usé jusqu'à la corde de la "lutte contre le terrorisme" (comme plug anal on ne fait pas mieux !), il importe de chercher sa protection auprès de produits fiables.

La suite Internet Security de Kaspersky disponible dans sa nouvelle version comme chaque année dès la fin de l'été est donc toujours vivement recommandée. Tout comme pour un VPN, on choisira désormais et impérativement des produits ou services conçus hors zone Union Européenne/OTAN (pléonasme).

Car si on ne sait pas toujours qui sont ses ennemis, on sait au moins qui n'est pas un ami.

 

 A lire :

WikiLeaks : la CIA a développé des outils pour avancer masquée et se faire passer pour Kaspersky

RT en français 9 nov. 2017, 22:04  

Le site de Julian Assange continue d'exploiter les milliers de documents qui ont fuité des agences de renseignement US. Un outil baptisé «Hive» permet de brouiller les pistes et même d'usurper l'identité d'une société privée. Russe, par exemple...

Après la publication du lot Vault7 à partir de mars 2017, Wikileaks révèle ce 9 novembre de nouvelles caractéristiques de l'outil de piratage informatique baptisé «Hive». Développé par la CIA à des fins de renseignement et d'espionnage, ce malware pourrait servir à des opérations sous «faux drapeau», puisqu'il permet à celui qui le met en œuvre d'usurper l'identité de sociétés privées grâce à des certificats informatiques falsifiés. D'après WikiLeaks, qui met en avant des documents présentés comme ayant fuité de la CIA, c'est le cas de la société russe éditrice de logiciels antivirus Kaspersky Lab.

Le dispositif technique dévoilé par Wikileaks est complexe et a de quoi décourager les non-spécialistes. L'idée, elle, est simple : la CIA se cacherait derrière une série de serveurs proxy et de réseaux privés virtuels (VPN), qui permettent non seulement de brouiller l'adresse IP, mais aussi de délivrer de faux certificats. Dernière étape dans la dissimulation : de vrais-faux sites délivrant des contenus inoffensifs et banals, mais dont le rôle est de filtrer les connexions entrantes provenant des logiciels espions implantés dans tel ou tel ordinateur, tablette, téléphone ou autre objet connecté.

Les opérateurs de la CIA peuvent également donner des instructions aux logiciels espions, en ne laissant comme trace que des faux certificats d'éditeurs de logiciels, au nombre desquels Kaspersky. Dans le cas où l'organisation ou la personne ciblée par la CIA vérifierait d'où provient le trafic, elle ne trouverait que ces certificats, dûment choisis et simulés par le renseignement américain.

Lire la suite sur RT

 

 

06/11/2017

Configuration Assassin's Creed Origins à 1300€

aco pc.jpg

La période des fêtes approchant, la question des configurations ludiques est inévitable et c'est avec joie que j'ai répondu à la demande d'un ami souhaitant offrir un PC complet, avec OS installé, écran, clavier, souris. Le challenge n'est pas si simple car il s'agit de faire tourner un jeu particulier, fort gourmand en raison d'un protocole de sécurité assez grotesque et de la limitation du budget à 1300€.

Bien entendu, le bon sens est aussi de comprendre que tout jeu ayant une durée de vie limitée, le système devra aussi durer.

Le jeu est Assassin's Creed (le Credo de l'Assassin) dans son 7e opus.  Il perpétue une série de jeux historiques d'action-aventure en monde ouvert, éditée par Ubisoft. L'originalité de l'histoire réside en l'Animus (esprit) en latin, une machine lisant la mémoire génétique des ancêtres. Cette capacité est la clé de l'exploration du passé. Le septième volet qui nous intéresse, Assassin's Creed Origins, conte l'histoire de Bayek et les origines de la confrérie des Assassins.


Le trailer de l'E3 2017 en 4k

La première étape pour la conception de ce PC a été de déterminer la puissance pour le faire tourner de manière fluide. Pour la carte graphique une GTX 1050 Ti assure plus de 30 FPS en Full HD si elle est épaulée par un processeur i7 récent. Malheureusement leur coût rend ce choix incompatible avec le budget. Un AMD Ryzen 1600X a donc été retenu.

Pour installer tout cela, ce qui sera l’œuvre de l'assembleur LDLC qui se se chargera du montage, de l'installation de Windows 10 familial 64 bits et de la mise à jour bios (184€), le boîtier retenu est un réputé Cooler Master N400 évacuant bien la chaleur grâce à deux ventilateurs de base en 120mm.

Un mot sur le processeur qui est vendu sans ventilateur contrairement au Ryzen 1600. Ce n'est pas un Intel et il chauffe un peu plus. Un ventilateur de qualité est indispensable pour le joueur. A défaut du TX3 très abordable, un Be quiet, un Noctua sont de bonnes solutions.

Configuration budget ne veut pas dire suicidaire et alimentation inconnue. La Cooler Master est un gage de sécurité et pour quelques euros de plus vous pouvez même prendre la version 700W.

Une dernière remarque, nous sommes début novembre et il y a malgré un prix élevé déjà une pénurie sur certaines barrettes de ram DDR4 (HyperX Fury).

N'oubliez pas qu'acheter au dernier moment ne permet pas d'économies mais peut être source de retards et de colis perdus ou endommagés.

 

Récapitulatif :

Gigabyte GeForce GTX 1050 Ti D5 4G : Si votre budget le permet une GTX 1060 6GB est une option pour l'avenir. 155€

1050ti.jpg


Cooler Master N400 : sobre, élégant, robuste et compatible avec un haut ventilateur/radiateur sur le processeur. 60€

N400.jpg


Spirit of Gamer Pro-K5  30€

PK-5.png


Spirit of Gamer Pro-M6  Ambidextre, 4000 dpi et confortable 20€

spirit-of-gamer-pro-m6.png


Cooler Master MasterWatt Lite 600 : Il faut préférer la garantie d'une marque à l'inconnu modulaire.  57€


Seagate FireCuda SSHD 1 To : l'idéal serait un SSD 60Go et un DD 1To mais budget oblige...  75€


Samsung 32" LED - S32F351H : Pour une configuration il serait stupide d'économiser 30€ et prendre un simple 27", 225€

sam.jpg


AMD Ryzen 5 1600X (3.6 GHz) 255€


MSI B350 GAMING PLUS : Ici pas de prise de risque avec une version toute récente et une marque réputée.  104€

msi-b350_gaming_plus.png


Ballistix Sport 8 Go DDR4 2666 MHz CL16 - Rouge : Attention à votre choix les Ryzen et leurs cartes mères sont très chatouilleux pour la compatibilité.  107€ 

   
Cooler Master Hyper TX3 Evo : le minimum vital  23€


Windows 10+ montage + installation 184€

 

27/10/2017

Les fiancés de la mort et les stratèges de la terreur globale

Les fiancés de la mort, et les stratèges de la terreur globale.jpg

Jean Michel Vernochet est né le à Paris. De 1985 et jusqu'en 1995, parallèlement à une importante activité de communication et d’information depuis 1979, il est Chargé de mission au Secrétariat général du gouvernement (services du Premier Ministre). Il est par la suite, successivement, responsable des Affaires francophones et des relations internationales au Commissariat général de la langue française, puis responsable de la communication à l'Institut international d'administration publique (IIAP), enfin directeur des publications du Centre des hautes études sur l'Afrique et l'Asie modernes (CHEAM). À la même époque, il enseigne à l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Paris. Ses cours portent sur les manipulations de l'information et le détournement des grands médias dans le cadre de « politiques étatiques » de désinformation. Journaliste, écrivain, ancien grand reporter au Figaro magazine. Membre de l'Académie de géopolitique de Paris (en 2014). Il est aussi fondateur de l'association "Terre Future".

Partons de l'idée qu'un chahid, un nihiliste brûlant sa vie et celles de nombreux autres, illuminé ou zélote abruptement radicalisé, "aime plus la mort que nous autres post-chrétiens n'aimons la vie" ! Toutefois devant les micros et les caméras, les familles de ces possédés ne peuvent admettre que leur fils, frère ou cousin puisse être le tueur froid venant de commettre un carnage au Bataclan, sur la Promenade des Anglais, à Berlin, à Orlando ou, dernier en date, à Istamboul. Or combattre le terrorisme c'est d'abord s'efforcer de le comprendre en sortant des ornières de la pensée unique.

Commençons par rappeler que ces fous de Dieu avaient hier pour la plupart épousé les vices de la société consumériste : drogue, alcool, vagabondage sexuel, délits en tous genres, étant parfois en outre indicateurs des services de police tel Merah, avant d'embrasser la cause d'une croisade à rebours contre la mécréance. Ici dénonçons la diffusion, à coup de pétro dollars, de la prédication schismatique des oulémas wahhabites et de leurs épigones les Frères musulmans. Cela avec la complicité au moins passive des autorités civiles.

Soulignons que, prétexte à l'instauration de l'état d'urgence au profit de classes dirigeantes en pleine déconfiture, nos déracinés convertis à la violence sans limites, sont de purs produits d'un modèle sociétal devenu odieux à une majorité d'Européens : à savoir l'idéologie de la société ouverte, plurielle, cosmopolite et prônant un égalitarisme irréaliste. Il devient donc très urgent de savoir qui, au final, instrumente ces fiancés de la mort pour les égarer sur les obscurs et tortueux chemins de la Rédemption par le péché ?

Une voie à l'absolue négatrice de la Loi, qu'elle soit coranique ou républicaine. N'oublions pas que les Administrations des présidents Clinton, Bush et Obama n'auront jamais cessé ces trois dernières décennies de financer, d'organiser, de superviser et d'armer des groupes islamistes en vue de déstabiliser et détruire les Etats nations qui ne s'alignaient pas sur les desiderata de l'Empire démocratique.

Après avoir fait tomber Hussein en Irak, Milosevic en Serbie, Kadhafi en Libye, Saleh au Yémen, Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Egypte, et avant de se casser finalement les dents sur Assad en Syrie, la politique du "regime change" aura fait couler des fleuves de sang. Mais la normalisation démocratique des pouvoirs forts, malgré ces formidables hécatombes, n'aura abouti qu'à favoriser voire promouvoir une terreur aveugle devenant peu à peu endémique.

Aussi devons-nous imputer aux crimes non jugés de l'hyperclasse mondialiste le retour de flamme que nous subissons maintenant de plein fouet, avec pour résultat de faire de l'Europe sénescente la Maison de la guerre, le Dar al-harb.

 

  • Les fiancés de la mort de Jean Michel Vernochet, 176 pages, 15€
  • Editeur : Sigest (14 février 2017)

 

09:28 Publié dans Actualité | Tags : actualité, terreur, terrorisme, manipulation, géopolitique, crise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |