Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

Sécurité, refuser le baratin du gratin

 

bifide actif.jpg

 Alors que l'état d'urgence devient la norme et nos libertés disparaissent le problème ne serait pas là, il ne serait pas non plus dans le sabotage de notre appareil industriel offert à la concurrence.

Il ne faut décidément pas vieillir car l'expérience donne souvent, trop souvent raison. Si le livre programme En Marche annonçait, sous un habile camouflage, l'utilisation de l'ensemble des éculés clichés politiciens des deux dernières Républiques, on pouvait cependant espérer que l'âge, l'inexpérience professionnelle, familiale, et disons la psychologie particulière de l'élu apportent, dans les faits, autre chose au menu.

Nous savons depuis quelque temps qu'il n'en sera rien et que ce remake low cost du giscardisme technocratique et déconnecté du monde naviguera, pour notre plus grand malheur, à la godille, servant une fois le délire sociétal des fidèles du gauchisme, l'hébétude bobo, une fois les phalènes puisées dans le camp libéral shootées au dieu marché. L'argent n'a pas d'odeur et le communautarisme passe avant tout.


La République n'était pas encore tombée au niveau Rihanna mais entre l'accordéon et la visite à domicile de l'éboueur Malien la matraque du Capitalisme tombait déjà sur le salarié et les comptes sociaux : regroupement familial (conséquence de mai 68 imposée par le patronat), loi de 73 (fabrication de la fameuse dette), avortement et contraception afin de jeter les femmes sur le marché du travail pour faire baisser les salaires, etc.

Le spectacle du mensonge officiel sera donc encore et toujours people (sauce 2017 donc aussi vulgaire que le langage qui n'est pas celui du peuple), sociétal, avec les risques liés pour l'usager du RER ou désormais l'écolier car nous ne sommes pas dans Matrix et Grand Gourou est le seul à se prendre pour Neo.

La récente sortie du chapeau d'une question sensible, la sécurité de proximité, la sécurité du quotidien mais qui reste secondaire tout comme le harcèlement sexuel ou le manspreading demeure un bavardage stérile sans avenir face à la réalité des Français qui sont 12 millions à chercher un job déjà inexistant (merci l'UE et l'euro) mais aussi des milliers à se suicider (600 agriculteurs par an par exemple) et qui le sera encore plus demain quand cette situation va empirer (grâce au CETA mais aussi à l'informatisation, la robotisation et l'effondrement du pouvoir d'achat depuis 1978).

echo.JPG

Le changement dans la continuité

Cette sécurité gadget du quotidien que personne ne confond avec celle efficace au Japon, au moment où les frontières sont, belle contradiction, ouvertes (avec vous allez voir les réfugiés du pseudo Kurdistan à venir), n'est donc que le refus réel et revendiqué de traiter une situation qui arrange car précarité et tensions ethniques sont la clef de l'absence de révolte économique et sociale de grande ampleur pourtant justifiée.

Car il ne faut pas oublier que ces problèmes qui existent depuis des dizaines d'années et se sont amplifiés dans l'ensemble du pays et pas seulement à Calais ou Paris existaient déjà du temps de la présidence Hollande dans laquelle on était conseiller puis Ministre, on connait le résultat. On n'a su ni voulu les régler. Faire monter le FN est le moyen de la victoire du second tour quand on représente 10-15% des électeurs soit plus personne.

La reprise opportuniste de question non traitées hier et avec les mêmes solutions virtuelles n'apportera donc aucune réponse, aucun résultat tangible. Désolé pour ceux qui souffrent.

Il est temps de constater que le problème de la France n'est pas horizontal mais bien vertical, en col blanc et payé par le contribuable depuis plus de 40 ans.

 

09:06 Publié dans Actualité | Tags : police, quotidien, sécurité, baratin | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

16/10/2017

Contre la dictature des lobbies du genre

non à la théorie du genre.jpg

Version condensée et limitée à la question du genre publiée aux éditions Mordicus. On peut aussi se procurer un essai plus large, Les démons du bien (Pierre-Guillaume de Roux, 2013), Les démons du bien ? C'est d'abord le nouvel ordre moral qui, sous prétexte de créer une "société plus juste", a entrepris de normer les conduites des citoyens, désormais soumis à l'hygiénisme dispensé par un Etat "maternel" qui cherche à mettre en place une société de surveillance totale. C'est aussi la "bêtification contemporaine" qui rabat le politique sur la sphère privée, promeut l'inculture patronnée par la raison marchande, et aboutit à instaurer le degré zéro de la vie sociale. C'est enfin l'idéologie du genre qui, fondée sur un fantasme d'auto-engendrement, prétend que la différence des sexes n'est qu'une illusion. Que devient alors la "différence des différences" (Michel Schneider), cette dualité des sexes sans laquelle il ne saurait y avoir de construction de soi ? Elle s'efface dans un vaste mouvement de mélangisme généralisé abolissant d'un même mouvement le masculin et le féminin. L'idéologie du genre, c'est le grand retour du cache-sexe. Le rêve d'une postmodernité post-sexuelle où, faute d'avoir créé une société sans classes, on aurait une société sans sexes. Une société où la "libération du désir" signifierait, non plus qu'il faut libérer le désir, mais qu'il faut s'en libérer. Un rêve d'indistinction, un rêve de mort.  

Les réformes "sociétales" mises en œuvre par le gouvernement de François Hollande, à commencer par le "mariage pour tous", font une large part à la théorie du genre. Celle-ci se retrouve ainsi propulsée au centre du débat. Mais de quoi s'agit-il exactement ?
La théorie du genre trouve son origine dans le féminisme égalitaire, qui soutient que l'égalité ne sera vraiment acquise entre les hommes et les femmes que lorsque rien ne les distinguera plus vraiment. Son credo de base est que le sexe biologique ne détermine en aucune façon l'identité sexuelle. L'identité sexuelle serait une pure " construction sociale " qui ne serait absolument pas conditionnée par l'appartenance sexuée. L'individu étant sexuellement " neutre " à la naissance, les différences de comportement que l'on observe entre les garçons et les filles, puis entre les hommes et les femmes, s'expliqueraient uniquement par l'intériorisation de " stéréotypes " qu'il conviendrait donc de " déconstruire " dès le plus jeune âge, en particulier à l'école.
Relevant du fantasme d'auto-engendrement et de la mystique de l'indistinction, la théorie du genre repose en fait sur un certain nombre d'erreurs fondamentales. Alain de Benoist en fait ici une critique de fond, solidement argumentée, qui n'a pas de mal à faire apparaître son caractère proprement délirant. Et sa nocivité.


Pour tenter de rire d'une dérive idéologique servant de camouflage sociétal à un désastre économique et social et la volonté politique de ne pas lutter contre, J'SUIS PAS CONTENT ! #96 : Manspreading, Photo pourrie & Cannibalisme en marche ! [feat. JR Lombard]. Pour apporter votre soutien sur T I P E E E : https://www.tipeee.com/j-suis-pas-con...

11:26 Publié dans Actualité, Humour geek | Tags : genre, humour, manipulation, féminisme, capitalisme, spectacle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

02/10/2017

Moniteur 34" LG 34UM88C-P.AEU 3440 x 1440

lg_34.jpg

 La fin d'année approche et il devient possible d'envisager le bel achat dont on pourra profiter pendant les congés de la période de Noël. L'objet ultime de notre attention est bien entendu l'interface visuelle avec notre PC, l'écran. La bonne nouvelle en 2017 est la possibilité de vivre une petite révolution enfin abordable avec un écran très large au format 21/9 et dans une résolution aussi adaptée au travail.

En effet, le 21/9 est le format cinéma qui ouvre la porte à une représentation plein écran sans les fameuses bandes noires des téléviseurs. Redécouvrir ses films sur un écran de 82 cm de large est donc un plaisir inégalé surtout en haute définition.

La résolution 3440x1440 (UWQHD) imposera (mais c'est là cohérent avec l'investissement dans un tel écran) une Nvidia 1070 au minimum pour jouer mais au niveau de la création, de la bureautique il s'agit bien d'un format nécessaire. On peut certes trouver des 34" LG en 2560x1080, écrans superbes de loisir mais on souffrira vite, au quotidien, du manque de "hauteur" de la page alors que la largeur elle permet d'afficher des pages A4 dans une largeur confortable.

Alors, dans un objectif domestique ou surtout professionnel ce modèle disponible pour environ 600€ fait toute la différence, aussi bien en programmation web, qu'en montage audio ou sous Photoshop.

2017-10-02T06-27-30.869Z.pngLe moniteur étant large, il faudra prendre en compte ses dimensions sur votre bureau et sa compatibilité avec vos enceintes audio (il y a des enceintes intégrées mais il faut les considérer comme du dépannage). Il est doté par chance de deux ports USB 3.0 (dont un adapté à la charge rapide) qui rendront de grands service à ceux qui n'en disposent pas sur leur clavier ou contraints de déplacer leur unité centrale.

La dalle a technologie IPS offre une très belle image aux couleurs assez chaudes (sRGB>99%) dont on corrigera l'excès de luminosité. Différents modes (FPS, RTS) sont proposés aux joueurs en quête d'une meilleure réactivité. Les clients AMD retrouveront le mode Freesync. 4 options de PIP sont au menu en plus des découpages écran logiciels. L'option Black Stabilizer sera appréciée pour rendre les zones d'ombres moins mystérieuses.

LG qui livre cet écran avec ses câbles propose aussi un logiciel de partage d'écran, Split Screen 2.0 qui permet de découper l'écran en zones, de glisser vos applications dedans et de les redimensionner. A noter seule une inclinaison est possible avec le pied livré mais la fixation au standard Vesa permet bien entendu de se procurer un pied offrant d'autres modes d'orientation.

Au final, LG livre un bien beau produit dans un format minimum pour du 21/9 (on se gardera des 29") qui ne donne vraiment pas l'envie de revenir au 16/9 ou au 16/10. En attendant les 38" UHD de demain, c'est probablement l'idéal pour la maison et vos loisirs.

LG back.jpg

Caractéristiques

  • Modèle : 34UM88C
  • Type : Moniteur Ultra Large 21/9ème
  • Couleur : Noir
  • Affichage :
  • Dalle : 34"
  • Format : 21/9e
  • Technologie : LED IPS
  • Temps de réponse : 5ms
  • Contraste : Typique - 1000:1
  • Résolution : 3440 x 1440
  • Luminosité : 300cd/m
  • Angle de vue : Horizontal/Vertical : 178°/178°
  • Connecteur : HDMI (2), DisplayPort, USB 3.0 (3)
  • Haut-Parleurs Intégrés (2x7W)
  • Spécificités :
  • - Fonction OSD
  • - Support HDCP
  • - Fonction Dual Controller
  • - 4-Screen Split
  • - AMD FreeSync
  • - Mode de jeu : RTS, FPS1, FPS2, Mode Gamer
  • - Black Stabilizer
  • - Flicker Safe
  • Angle d'inclinaison : -5° ~~ 20°
  • Montage mural : VESA 100x100 mm
  • Accessoire :
  • Câble d'alimentation
  • Câble HDMI
  • Câble DisplayPort
  • Guide d'installation rapide
  • Manuel
  • Logiciels Screen Split, Dual Controller
  • Dimensions :
  • Sans pied : 829.9 x 49.2 x 379.8mm
  • Avec pied : 829.9 x 252.4 x 428.9mm
  • Poids :
  • Sans pied : 6.3kg
  • Avec pied : 8.4kg

08:38 Publié dans Actualité, Moniteur | Tags : moniteur, lg, 34", uwqhd, 219 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

27/09/2017

Persécutions : Jacques Sapir nouvelle cible du régime

contre la censure-2017.jpg

L'inquisition dans l'ensemble des grand médias qui frappe journalistes, chercheurs, artistes autrefois réservée à la télévision concerne maintenant l'ensemble des supports même ceux à audience réduite comme les blogs très spécialisés et techniques.

Une dictature même si elle ne dit pas son nom ne peut procéder autrement et il faut bien constater que les faits se cumulent, soldats dans les rues, espionnage des réseaux et fermetures de pages personnelles, refus de comptes bancaires aux associations sans justification des établissements, fermetures de blogs, listes noires avouées et revendiquées sur radio et télés, enfants pas Charlie devant les gendarmes, normalisation incohérente de l'état d'urgence, etc.

liberté,censure,inquisition,sapir,intoléranceIl faut donc soutenir Jacques Sapir (directeur d'études à l'EHESS depuis 1996, après y être entré comme maître de conférences en 1990. Il dirige le Centre d'études des modes d'industrialisation (CEMI-EHESS) et a été le responsable de la formation doctorale Recherches comparatives sur le développement de 1996 à 2006). C'est un expert qualifié de l'économie russe et des questions stratégiques, mais aussi un théoricien de l'économie dont le seul crime sanctionné est de constater et dire ce qu'il voit ce qui est pourtant conforme à la déclaration universelle des droits de l'homme. Après Olivier Delamarche ou les poux cherchés (sans succès) à Natacha Polony un nouveau maccarthysme tout aussi atlantiste et servile tente d'imposer sa loi.

Accepter ce délire, se soumettre et collaborer n'est pas une solution mais une trahison.

Sur les dérives actuelles particulièrement sectaires de l'information, la purification idéologique des secteurs de la recherche, la régression des libertés fondamentales on lira à l'occasion de cette sordide chasse aux sorcières dont Jacques Sapir fait les frais on lira avec intérêts les alertes confirmées désormais trop souvent d'un autre chercheur le démographe et sociologue  de Nicolas Bourgoin .

 

A lire :

Jugé trop «partisan», le blog de Jacques Sapir bloqué sur le portail universitaire OpenEdition

L’économiste et professeur Jacques Sapir, connu pour ses critiques de l’euro, ne dispose plus des droits de publication pour son blog. Le portail universitaire OpenEdition, sur lequel il est hébergé, le juge déconnecté du «contexte académique».

Le blog Russeurope, animé par Jacques Sapir dans la rubrique Hypothèses du portail OpenEdition, qui héberge des publications d'universitaires à destination d'un public scientifique, est désormais clos et archivé. C'est en tout cas ce qu'a annoncé Marin Dacos, chercheur au CNRS et fondateur d'OpenEdition dans un dernier billet publié sur ce qui fut donc, le blog de Jacques Sapir. Ce dernier ne sera désormais plus en mesure d'y publier de nouveaux articles, mais ses publications antérieures resteront en accès libre pour les visiteurs. 

Dans son court texte, le fondateur du portail qui héberge les publications de nombreux chercheurs, universitaires et scientifiques, justifie cette exclusion en reprochant à Jacques Sapir des textes «s’inscrivant dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique».

L'économiste se voit donc banni d'un blog qu'il anime de façon régulière et constante depuis 2011 et dans lequel il commente l'actualité économique et politique, souvent dans ses secteurs de prédilection comme l'économie, l'analyse des crises au sein de la zone euro ou la Russie.

11:21 Publié dans Actualité | Tags : liberté, censure, inquisition, sapir, intolérance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |