Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2021

Covidisme, climatisme, anti-syrianisme

Baghdad_Railway.jpg

 Le Berlin-Baghdad construit entre 1910 et 1940, passant par la Turquie (toujours ciblée en 2021 pour son canal du Bosphore voulu par Erdogan) est une des causes de la Première Guerre mondiale. La nouvelle ne fera pas moins de victimes.

"Covidisme, climatisme, anti-syrianisme : même combat ?" se demande avec pertinence France Soir

Oui, il s'agit bien d'une seule et même guerre, celle du Capitalisme dominant en crise et devant encore une fois détruire son rival européen et briser toute tentative d'union entre l'Europe de l'Ouest et l'Est.
Cet Est, ce sont les immensités russes et leurs ressources (dont le fameux gaz) et c'est aussi plus au sud le pétrole recherché par l'Allemagne avant la première guerre mondiale.
Il est normal qu'une Europe vassalisée depuis 1945 échappe aux B-52 et que s'imposent en leur place mensonge climatique et Terreur sanitaire même si le degré de destruction économique, sociale et humaine n'est pas le même et ne servira à rien malgré les efforts acharnés des collabos.

Peter William Ford (né le 27 juin 1947) est un diplomate anglais qui a été ambassadeur britannique à Bahreïn de 1999 à 2003 et en Syrie de 2003 à 2006. Après avoir terminé ses études d'arabe, il a travaillé à Beyrouth, Riyad, Paris et au Caire avant d'être nommé ambassadeur britannique à Bahreïn ainsi qu'en Syrie de 2003 à 2006. Retraité du service diplomatique en 2006, il devient Représentant du Commissaire général de l'UNRWA dans le monde arabe. 

Son constat, celui du mensonge de la politique menée par une Europe soumise et allant contre ses intérêts pour ceux d'ennemis de fait ne trouvera pas sa place sur les fameux grands médias où la vérité est qualifiée de complotisme, le jugement logique de la propagande de guerre.


Le canal d'Istanbul est un projet de voie navigable artificielle au niveau de la mer, qui est prévu par la Turquie en Thrace orientale, reliant la mer Noire à la mer de Marmara, et donc les mers Égée et Méditerranée. Le canal d'Istanbul coupera en deux le côté européen actuel d'Istanbul et formerait ainsi une île entre l'Asie et l'Europe (l'île aurait un rivage avec la mer Noire, la mer de Marmara, le nouveau canal et le Bosphore). La nouvelle voie navigable contournerait le Bosphore actuel, un point capital. Le canal vise à minimiser le trafic maritime dans le Bosphore depuis des années en total surcharge. Il devrait avoir une capacité de 160 transits de navires par jour – similaire au volume actuel de trafic à travers le Bosphore, où la congestion du trafic laisse les navires faire la queue souvent pendant des jours pour traverser le détroit. Certains analystes ont émis l'hypothèse que la principale raison de la construction du canal était de contourner la Convention de Montreux, qui limite le nombre et le tonnage des navires de guerre des puissances non originaires de la mer Noire qui pourraient entrer en mer via le Bosphore, ainsi que d'interdire les péages sur le trafic en le traversant. En janvier 2018, le Premier ministre turc Binali Yıldırım a d'ailleurs annoncé que le canal d'Istanbul ne serait pas soumis à la Convention de Montreux ce qui pourra désenclaver la flotte russe un peu plus et bientôt offrir une voie d'exportation élargie aux produits russes (dont les matières premières dont Washington veut priver l'Europe pour écouler les siennes au prix fort) et aux marchandises venant d'Asie. L'UE a pris les devant de l'évolution défendue courageusement par Erdogan en imposant dès l'été 2021 des taxes d'importation et des ralentissements de plusieurs semaines sur les produits chinois même les plus insignifiants. Si votre gadget à 2€ venant de Chine et acheté sur AliExpress, Alibaban, Wish, Banggood, GearBest... n'arrive pas au bout de 2 mois malgré une livraison en 10 jours payée (et depuis un moment une TVA française déjà réglée en Chine !), ne cherchez pas, la guerre Covid-Climat ou peu importe son nom menteur est passée par là...

 

,A lire sur France Soir : "Covidisme, climatisme, anti-syrianisme : même combat ?" Ambassadeur Peter Ford

"Dans ce debriefing, l'ambassadeur se concentre sur la question de la propagande : pour lui, le récit officiel sur la crise "Covid" repose sur le même modus operandi que la guerre de propagande lancée contre les trois États laïcs que sont l'Irak, la Libye et la Syrie. On peut voir des images de nourissons "débranchés" dans un hôpital de Koweit… Ou d'enfants "suffoquant sous les armes chimiques" en Syrie, ou encore des images de vieillards agonisant dans les couloirs des hôpitaux de Bergamo. Selon Peter Ford, c'est un schéma identique à celui déployé dans la guerre de propagande "réchauffement climatique".

 

05:28 Publié dans Actualité | Tags : covid, climat, guerre, propagande, réel | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/07/2021

Vaccination et propagande : Qu'on cesse de nous prendre pour des cons !

propaganda stop.jpg

"Irène Frachon, lanceuse d’alerte dans le scandale du Mediator, longtemps opposée aux autorités sanitaires, envoie maintenant un appel aux réticents. Elle confirme la fiabilité des données sur les vaccins agréés en France et refuse que son nom soit récupéré par les antivax." (Sputnik, 6/07/2021)

 

 
Le vrai lanceur d'alerte n'a pas de promotions, il passe sa vie au tribunal, doit s'expatrier et/ou a des accidents.
 
Qui est Irène Frachon ? Née Irène Allier, elle a pour grand-père maternel, l’amiral Hubert Meyer, est chargé en 1944 de négocier la reddition du commandant allemand des poches de La Rochelle et de Rochefort. Son grand-père paternel est le banquier Jacques Allier, notamment directeur à la Banque de Paris et des Pays-Bas (1923-1966). Elle est l'arrière-petite-fille de Raoul Allier (aussi arrière-grand-oncle de Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité), ardent dreyfusard et militant très actif pour la séparation des églises de l'état.
Irène Allier est mariée à Bruno Frachon, ingénieur général de l'armement, Conseiller Industrie et Relance au Cabinet du ministre de la Mer, Annick Girardin.

13:34 Publié dans Actualité | Tags : propagande, santé, vaccin, démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

03/04/2021

Mémoire vive : Ardéchois coeur fidèle

ardeche.jpg

Filha que monta, vacha que descen, Fille qui monte, vache qui descend,
Tota sa vida se ne repen ! Toute sa vie s'en repent
(Proverbe ardéchois).
 
La propagande poursuit des objectifs variés qui peuvent être de politique, économique, religieux, sanitaire ou militaire. Elle cherche à guider les décisions de l'opinion publique, à modifier les actions des personnes ciblées (la censure peut participer des modalités de la propagande en supprimant et/ou limitant les informations que le pouvoir souhaite ne pas divulguer). Dans sa forme la plus dure, elle façonne la connaissance des personnes par n'importe quel moyen dont la diversion ou la confusion, la peur.
Lors d'une guerre, la propagande est utilisée pour déshumaniser l'ennemi, les opposants et susciter la haine, en contrôlant la représentation que s'en fait l'opinion publique. Cela peut inclure des accusations mensongères comme de la diffamation.
La propagande est une arme de guerre au même titre que la bombe, elle peut déclencher des conflits internes ou externes et faire des victimes.
Parmi ces outils dans les démocraties marchandes :
influence médiatique : radio, télévision, presse, publicité, internet.
confusion volontaire : justification de la vente d'un produit par des principes éthiques, ou inversement, promotion d'une opération humanitaire en usant des techniques de communication des entreprises privées.
valorisation sémantique : « solidarité » par exemple.
manipulation de l'opinion publique à l'aide de statistiques ou de sondages biaisés.
falsification de l'image : retouches vidéo, fausses images.
auto-censure des rédactions.
informations partiales.
campagnes de diabolisations.
 
L'avènement de la démocratie et du nationalisme moderne porte en germe la massification de la propagande politique et la guerre totale. (La persuasion de masse (1992), édition Robert Laffont, Gérard Chaliand).
 
Pour amener l'adversaire à accepter un point de vue contraire à ses intérêts, la propagande doit, au préalable, créer l'atmosphère factice qui déterminera chez l'adversaire l'aberration suffisante pour qu'il se laisse duper. (La guerre occulte, les sociétés secrètes contre les nations, ,édition Perrin et cie, paris, 1925, André Chéradame).
 
Les médias jouent un rôle clé dans ce contexte, associé à une responsabilité accrue, en fournissant des informations précises et fiables au public, mais aussi en prévenant la panique et en favorisant la compréhension et la coopération de la population à l'égard des restrictions nécessaires. Les médias et les journalistes doivent adhérer aux standards professionnels et éthiques les plus élevées, donner la priorité aux messages faisant autorité... (Conseil de l'Europe)
 
 

Bien loin de ces considérations, la vie de nos régions :"Une journaliste de France 3 a été blessée samedi 27 mars par un coup de poing donné dans sa caméra lors d'un reportage dans un village d'Ardèche, selon la direction de la chaîne qui dénonce une «agression insupportable». La journaliste du bureau d'Aubenas s'apprêtait à faire une interview sur le marché des Vans quand un homme s'est interposé en criant: «vous n'avez pas honte de leur répondre?», puis a frappé la caméra qui a heurté violemment la journaliste au visage, relate France 3".(5putnik 27 mars 2021. En vidéo, Crussol en fête, Saint Peray, Ardèche. Vive la paix !

09:44 Publié dans Actualité | Tags : loisir, mémoire, propagande, trajectoire, ardèche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/02/2021

La pitrerie Gates englobe mensonges sanitaires et climatiques

plaie.jpg

La nuisance de Gates de l'informatique au sanitaire en passant par la censure ou le climat semble sans limite

« La vérité n’est-elle pas tout simplement ce que le gouvernement ordonne, la recherche n’étant qu’un tiers superflu et importun, mais qu’il faut se garder de désavouer complètement, à cause de l’étiquette ? »

Karl Marx – Remarques à propos de la récente instruction Prussienne sur la censure -1843

« À toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes ; autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps, de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu’en général, elle exerce son pouvoir sur les idées de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d’autre que l’expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions conçues comme idées, donc l’expression des rapports sociaux qui font justement d’une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie. Les individus qui composent la classe dominante ont, entre autres choses, une conscience aussi, et c’est pourquoi ils pensent. Il va de soi que, dans la mesure où ils dominent en tant que classe et déterminent une époque dans tout son champ, ils le font en tous domaines ; donc, qu’ils dominent, entre autre choses, comme penseurs aussi, comme producteurs de pensées ; bref, qu’ils règlent la production et la distribution des idées de leur temps, si bien que leurs idées sont les idées dominantes de l’époque. »

Karl Marx – L’idéologie Allemande – 1845


Pause publicitaire (non payée) pour l'industrie automobile de luxe avec Billou

 

Aujourd’hui, il n’est presque plus possible de participer à un colloque consacré à l’agriculture sans que soient évoqués le réchauffement climatique et l’effet de serre. Préoccupation majeure de l’agriculteur, la question du climat suscite un intérêt évident car ses aléas ont des répercussions immédiates sur les résultats des exploitations. Marcel Leroux, professeur en climatologie à l’université Jean Moulin de Lyon III et directeur depuis 1986 du Laboratoire de Climatologie, Risques, Environnement (CNRS), est l’auteur du premier livre de climatologie en français traduit en anglais, La Dynamique du temps et du climat (éditions Dunod, 1996). Après la parution de The Meteorology and Climate of tropical Africa, aux Editions Springer en 2001, il achève son troisième ouvrage, Global Warning, myth or reality, qui sera disponible en décembre. Pour ce climatologue iconoclaste, qui conteste la validité des modèles informatiques actuels, les variations climatiques s’expliquent tout naturellement, lorsque l’on prend en compte ce qu’il appelle les anticyclones mobiles polaires (AMP), vastes lentilles d’air glacial de 1500 mètres d’épaisseur et de 2.000 à 3.000 km de diamètre, générées quotidiennement par les pôles et se déplaçant vers l’équateur.

Tout le monde s’accorde à dire que la planète se réchauffe.
Qu’en pensez-vous ?

En me parlant de réchauffement, vous voulez sûrement me faire peur, moi qui ai vécu 40 ans en Afrique ! Personnellement, je souhaite que la terre se réchauffe. C’est d’ailleurs la position de la Russie, qui considère qu’un réchauffement serait bénéfique. En effet, cela nous ferait faire d’immenses économies de chauffage, et donc de matières premières comme le pétrole. En outre, nous gagnerions de larges étendues de terres cultivables en direction des régions subpolaires, comme cela fut le cas dans les années 1930 à 60. A l’époque, les exploitations agricoles du nord du Canada et de la Scandinavie s’étaient en effet déplacées vers le nord. Dans les années 1970, lorsqu’il était plutôt à la mode de parler du retour du petit « âge de glace », elles ont rétrogradé vers le sud. La même chose s’est d’ailleurs produite en Afrique subsaharienne, où les éleveurs se sont d’abord déplacés vers le nord, puis sont redescendus vers le sud, lorsque la sécheresse a commencé dans les années 1970. Car lors de toute période chaude, à l’échelle paléoclimatique comme à l’échelle récente, les pluies tropicales sont plus abondantes. Ce qui veut dire que paradoxalement, si le réchauffement était effectif, la sécheresse cesserait dans le Sahel ! Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Pourquoi parle-t-on alors de réchauffement climatique ? ( Marcel, Leroux, AGRICULTURE & ENVIRONNEMENT N° 18 – OCTOBRE 2004)

.

Paul Joseph Watson au sujet de Gates, une synthèse ! Bill is here to save the world. SUBSCRIBE TO NEW SECOND CHANNEL: https://www.youtube.com/AnythingGoesC... NEW MERCH: https://teespring.com/stores/paul-jos... INTRO MUSIC: Sagittarius V - Lucidator: http://sagittariusvmusic.bandcamp.com DONATE: https://www.subscribestar.com/paul-jo... CASH APP: https://cash.app/£pjw123 SUMMIT NEWS: http://summit.news/newsletter

14:17 Publié dans Actualité | Tags : gates, climat, mensonge, propagande, bouffon, manipulation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |