Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2017

Urgent : Risque bancaire majeur pour les particuliers

 banquen,risque,gel,comptes,rentrée

Lorsque nous en arriverons là et c'est inévitable, ne comptez pas revoir votre argent, vos économies, placements, assurances vie. Selon Reuters du 28/07, le gel des avoir dès le premier euro pourrait durer de 5 à 20 jours ouvrés. De quoi mourir de faim ou voir une vraie guerre civile se déclencher.

 Les banques commencent à sauter (Italie, Espagne...), c'est inévitable et avec elles vont sauter les compagnies d'assurances, les entreprises de la nouvelle économie, du high tech dont les cours boursiers sont totalement artificiels et soutenus par les banques centrales depuis des années, le ver est dans la pomme. Le cas du géant Banco Popular illustre parfaitement le désastre et le mensonge gigantesque d'une reprise ces dernières années, on a juste fait tourner les imprimantes de la banque centrale européenne pour cacher, le plus longtemps possible un gouffre sans fond. La Fed ou la banque du Japon ne font pas autre chose.

Il faut être clair. L'ampleur des dettes, des créances sans espoirs d'être recouvertes est telle qu'il est totalement impossible de gérer le phénomène. Alors, les solutions habituelles se profilent sauf que l'échelle n'est plus nationale mais planétaire.

La solution américaine est clairement affichée, la guerre contre n'importe qui mais vite, comme autrefois (et pour les mêmes raisons), afin de remettre le compteur à zéro, tenter de relancer la machine de l'économie réelle et surtout éviter de causer des problèmes aux responsables de la situation, les financiers, ils ont beaucoup souffert.

Mais avant et surtout dans l'Union Européenne qui tombera avant les États-Unis (la famille doit rapatrier ses biens), on procèdera au gel des comptes, probablement dès le premier euro (proposition estonienne du 13/07) pour éponger une petite partie des dettes et permettre aux gros investisseurs d'aller s'abriter, les poches pleines, comme autrefois en Autriche et récemment en Argentine.

En pratique, cela veut dire toutes banques fermées simultanément dans l'ensemble de l'Union Européenne et vos yeux pour pleurer.

risque,gel,comptes,rentrée,banque,delamarche,bankrun

Il ne faut pas croire au Père Noël, un argent qui a été joué, perdu et bien souvent volé ne reviendra pas plus aujourd'hui qu'il n'est revenu de la crise de 29. L'objectif fondamental des États est de sauver les banquiers (pour la com on dira les banques et les petits épargnant ou une chose fumeuse qui ne se plaindra pas "l'économie" hahaha) et d'éviter tout bank run révélant que les caisses sont vides et rendant un dernier racket impossible. Ce n'est pas un hasard mais bien une arnaque si on réduit sans cesse les sommes pouvant être retirées des distributeurs et le montant des achats en espèces. Il faut TOUT laisser en banque et tout le temps!

Le risque étant selon de nombreuses sources très important et l'opération étant par définition surprise (et devant durer des semaines), il est préférable de l'anticiper en ne laissant en banque que le strict minimum permettant de répondre aux prélèvements automatiques.

S'il en est encore temps et si vous le pouvez récupérez vos placements (j'ose espérer que vous n'avez plus d'assurance vie depuis longtemps!) sous forme de métaux précieux en sacs non scellés afin de pouvoir en contrôler le contenu. N'acceptez sous aucun prétexte de l'équivalent or "papier". On peut être pigeon, gentil, mais il y a des limites.

 Enfin n'hésitez pas à suivre la lettre d'Olivier Perrin, le Vaillant Petit économiste en lien sous la vidéo salutaire d'Olivier Delamarche. Mais n'oubliez pas que cette lettre, si fort utile, ne pourra pas vous avertir avant la fermeture des agences.

Prenez vos précautions!

 

 

Appel URGENT d’Olivier Delamarche. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir la lettre d'information économique gratuite du Vaillant Petit Economiste.

10:46 Publié dans Actualité | Tags : risque, gel, comptes, rentrée, banque, delamarche, bankrun | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/08/2017

Tour de passe-passe

Tour.jpg

Dans la fausse Démocratie du vrai Capitalisme mondialisé, tout se vend ou se vendra. Vous trouverez donc le spectacle de l'émotion et la solidarité obligatoire entre la lessive et les couches et à Paris, on en tient une.

L'illumination de la Tour sert avant tout à matraquer les solidarités factices voulues par le Système de domination et sensées représenter l'avis totalitaire de la population. Cette illumination n'existe donc pas en solidarité avec la Syrie, le Yémen, la Libye, l'Irak... lorsque ses pays se libèrent du terrorisme (Alep) ou sont victimes d'attentats voire détruits.

Par contre quand des pays arment les Saoudiens, soutiennent et soignent les "rebelles modérés" ou bombardent des pays sans défenses, là c'est une autre histoire. Il est donc logique d'ajouter l'illumination marchande à la propagande vendue habituellement.

A lire :

Illuminée par le PSG pour l'arrivée de Neymar, la tour Eiffel au cœur des débats sur Twitter

Sur RT en Français

Alors que le PSG a illuminé à ses frais la tour Eiffel pour célébrer le transfert de Neymar, plusieurs internautes ont jugé indécent cette démarche d'ordinaire réservée aux circonstances tragiques. Pour d'autres en revanche, rien de plus normal.

Le samedi 5 août au soir, de 21h à 1h du matin, la tour Eiffel s'est illuminée aux couleurs du club de football Paris Saint-Germain (PSG), afin de célébrer le transfert du joueur brésilien Neymar vers ce dernier. Si la municipalité a fait savoir que les frais de cette illumination avaient été intégralement pris en charge par le club, son caractère relativement inhabituel n'a pas manqué de susciter de vives réactions sur Twitter.

Lire la suite sur RT

 

08:26 Publié dans Actualité | Tags : capitalisme, propagande, vulgarité, marchandise, paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/08/2017

Le sondage ou l'inversion marchande de la réalité

mensonge.jpg

Le réchauffement actuel de Mars est-il aussi le produit des activités humaines ? Cela mériterait... un sondage.

Pour comprendre ce résultat qui fait bien rire car le réchauffement climatique est bien la dernière chose dont vous parlera un Allemand en ce moment alors que le problème des migrations et du chômage le rend fou, il faut savoir qui est l'institut derrière ce sondage.

Mais qui cache le problème migratoire sous un voile pudique ?

En fait, une filiale de WPP, un géant de la com, bien plus gros que Publicis, et proche de l'extrême droite financière, un groupe derrière les "démocrates" américains pendant les élections depuis des années et quitte à camoufler les préoccupations allemandes réelles, autant le faire avec la blague rentable du réchauffement climatique d'origine humaine, justement lancée par ces mêmes démocrates.

propagande, désinformation, sondage, réchauffement, climatique

Foule en colère contre le réchauffement climatique ?

A lire pour s'amuser :

Le changement climatique, première source d'inquiétude des Allemands

RT en français

Selon un récent sondage, le changement climatique serait source d'inquiétude pour plus d'Allemands que le terrorisme ou la crise des migrants, pourtant très présents dans le débat public.

Dans une étude menée par l'institut de sondage Kantar Emnid auprès de la population allemande, 71% des personnes interrogées ont désigné le changement climatique comme source particulièrement sérieuse d'inquiétudes personnelles. 

L'évolution de l’environnement pèserait plus lourd dans l'esprit des Allemands que la menace terroriste ou le déclenchement de nouvelles guerres, ces deux sujets étant présentés comme des causes sérieuses de craintes par respectivement 63% et 65% de l'échantillon de population interrogé. Un peu plus de 60% des Allemands seraient, en outre, seraient préoccupés par la criminalité dans leur pays.

L'immigration de masse et la crise des migrants, qui ont agité le débat politique ces deux dernières années, sont quant à elles perçues comme sources d'inquiétude par 45% des individus interrogés. Elles inquiéteraient moins que la pauvreté touchant les personnes âgées, mais plus que la perspective de se retrouver au chômage, figurant au plus bas du classement (avec un tiers des sondés environ inquiets). 

Lire aussi : Une étude universitaire allemande épingle le parti pris des médias concernant la crise des migrants

Un sondage réalisé pour la chaîne allemande ARD début juillet assurait pourtant que les Allemands considéraient ni plus ni moins l'immigration comme le thème le plus important dans le débat public de leur pays.

Lire la suite sur RT en français

08:08 Publié dans Actualité | Tags : propagande, désinformation, sondage, réchauffement, climatique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

03/08/2017

Le Parle-Ment lance la réforme du code du travail

 

parlement,code,travail,réforme,ordonnances

Résultat, presque 70 ans plus tard, la pieuvre (symbole de la mafia en Italie) triomphe. La France est colonisée dans sa culture, sa consommation, ses institutions, sa population et le PC passé de la lutte révolutionnaire économique et sociale à la mièvre, complice, revendication sociétale est devenu anti-marxiste.

La destruction coordonnée du code du travail par le gouvernement de l'extrême droite financière capitaliste avec ses traditionnels relais complices et menteurs syndicaux marque une nouvelle étape de la précarisation de la population autochtone française permettant un effondrement des salaires et une concurrence accrue avec les populations migrantes, clandestines mais officiellement importées (bientôt des hotspots!) et imposées au nom de l'antiracisme.

Les conflits horizontaux entre pauvres de demain seront donc ethniques, religieux avec des prolétaires sans protections, sans moyens, sans autonomie et privés de solidarités car issus de mondes aux valeurs différentes que le système préservera par une éducation minimaliste anti-instruction, veillant avec le renfort des médias à empêcher toute assimilation.

Le conflit entre les salariés et assistés exploités ne sera donc pas vertical, préservant le pouvoir réel, le pouvoir financier et son jouet politique institutionnel de toute menace, d'ailleurs, ce pouvoir, on l'éloignera de plus en plus vers l'Europe et au delà avec des assemblées sans référence nationale avec le CETA et le TAFTA qui viendra après Trump.

La langue des oiseaux démontre ici toute sa pertinence en soulignant l'imposture du Parle-Ment.

parlement,code,travail,réforme,ordonnances

On sait aujourd'hui que le régime soviétique n'a jamais songé sérieusement à envahir militairement l'Europe de l'Ouest et que dès la fin des années 60 son retard technique le rendait inoffensif d'où la baisse du pouvoir d'achat des salariés dès 1978. Pourtant, on nous ressort depuis quelques années la menace venant de l'Est la Russie, la Chine, l'Iran, l'Islamisme fabriqué voire... la petite Corée du Nord. Il faut bien qu'un siècle de romans populaires, de films, de propagande serve à quelque chose donc de bouc émissaire justifiant toutes les trahisons économiques et sociales du pouvoir.

 

A lire :

Le Parlement donne son feu vert à la réforme du code du travail par ordonnances

RT en français 3/08/2017

Fin de la première étape au Parlement pour la réforme du code du travail : le texte autorisant l'exécutif à légiférer par ordonnances a été adopté définitivement par un vote au Sénat. La contestation pourrait commencer à la rentrée.

Un an après l'adoption de la loi El Khomri, qui avait déclenché une importante crise sociale et son lot de manifestations, la réforme du code du travail proposée par Emmanuel Macron qui, assure vouloir «donner plus de liberté et plus de protection» aux entreprises et aux salariés, pourra être effectuée par ordonnances.

Plusieurs promesses de campagne d'Emmanuel Macron doivent figurer dans la longue liste de mesures, qui seront transmises fin août aux organisations syndicales. Parmi les mesures, on retrouve notamment les décriés barèmes de dommages et intérêts prud'homaux pour licenciement abusif, la fusion des instances représentatives du personnel ou encore le rôle accru de l'accord d'entreprise.

Le projet de loi autorise également le gouvernement à revoir le périmètre des licenciements économiques, à modifier le dispositif du compte pénibilité ou à étendre le recours aux CDI de projet. Hors du champ social, il devra retarder d'un an la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, la repoussant au 1er janvier 2019.

Le texte avait été adopté très largement à l'Assemblée le 13 juillet en première lecture grâce aux voix de la majorité LREM et MoDem ainsi que du centre-droit, puis au Sénat, à majorité de droite, la semaine dernière, mais dans des versions différentes.

Depuis, sénateurs et députés se sont accordés sur une version commune, que l'Assemblée a encore largement votée le 1er août, par 421 voix contre 74, tandis que le Sénat l'a approuvé par 225 voix pour et 109 contre, PS, communistes et anciens du groupe écologiste.

Le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau avait annoncé un nouveau vote «positif» le 2 août, tout en formulant «des regrets qu'il n'y ait pas eu, par exemple, de dispositif de sortie des 35 heures».

«Démolition sociale»

Mais les communistes des deux chambres, et les Insoumis à l'Assemblée, qui voient dans le texte «une loi de démolition sociale» et un «coup d’État social», ont promis de poursuivre la bataille.

Lire la suite sur RT en français

 

09:40 Publié dans Actualité | Tags : parlement, code, travail, réforme, ordonnances | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |