Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2022

En guerre

marché australien.jpg

Il y a tout juste un an, Scott Morrison, Premier ministre australien, rompait lors d’une visioconférence avec son homologue britannique Boris Johnson et le président américain Joe Biden, un contrat signé  cinq ans plus tôt liant Canberra à Naval Group. En un instant, la France trahie encore une fois par son allié américain (comme en Indochine, comme à Suez, comme en Algérie...) venait de voir s'envoler des milliards par la perte d'une commande de 12 sous-marins. Pour justifier sa décision, le chef du gouvernement australien avait affirmé avec détermination que sa première mission serait «de livrer une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire à l’Australie. Certes, l'Australie n'a aucun besoin de ce type de sous-marin uniquement utile à une action offensive contre la Chine mais il fallait bien trouver une raison au sabotage du contrat avec les Français. En 2022, on découvre donc, sans surprise, qu'Anglais et Américains sont dans la totale incapacité de fournir les sous-marins promis. En 2040, l'Australie devrait donc se retrouver totalement privé de sous-marin, même conventionnel. C'est une guerre, une guerre à mort de l'Amérique non pas en simple récession mais en faillite et cette guerre est contre l'Europe et surtout contre la France et l'Allemagne.

Le taux de profit n’est pas un indice statistique, c’est le mouvement dialectique qui signale l’impossible reproduction historique de la capitalisation…

La dialectique est ce dépassement immanent dans lequel la nature unilatérale et bornée des déterminations de l’entendement se pose comme ce qu’elle est, à savoir comme leur négation. La dialectique constitue par suite l’essence dynamique du devenir et elle est le principe par lequel seul un enchaînement et une nécessité immanentes viennent là produire le contenu du savoir accompli, de même qu’en lui et en général réside le haussement véritable, comme non extérieur et sur-éminent au fini.

HegelEncyclopédie des sciences philosophiques


… Marx a élaboré la théorie de la plus-value dans les années cinquante tout seul et dans le silence et il s’est refusé, à toute force à n’en rien publier, tant qu’il n’en avait pas tiré parfaitement au clair toutes les conséquences. D’où la non-parution du second cahier de la Contribution à la critique de l’économie politique et des cahiers qui suivent…

Engels, lettre à Chmouilov, 7 février 1893


À tous points de vue, la loi de la baisse du taux de profit est bien la plus déterminante de l’économie politique moderne et la plus essentielle à la compréhension des rapports les plus complexes. Du point de vue historique, c’est la loi la plus importante. C’est une loi qui jusqu’ici, malgré sa simplicité, n’a jamais été comprise et encore moins consciemment exprimée. 

… Au-delà d’un certain seuil, le développement des forces productives devient un obstacle pour le Capital ; donc le rapport capitaliste devient une limite au développement des forces productives du travail. Parvenu à ce point, le capital, c’est-à-dire le travail salarié, entre vis-à-vis du développement de la richesse sociale et des forces productives dans le même rapport que les corporations, le servage, l’esclavage, devient une entrave dont, nécessairement on se débarrasse. L’ultime figure servile que prend l’activité humaine, celle du travail salarié d’un côté, du Capital de l’autre, se trouve ainsi dépouillée, et ce dépouillement lui-même est le résultat du mode de production correspondant au Capital ; les conditions matérielles et intellectuelles de la négation du travail salarié et du capital, qui sont déjà elles-mêmes la négation des formes antérieures de la production sociale non libre, sont elles-mêmes résultats de son procès de production. L’inadéquation croissante du développement productif de la société aux rapports de production qui étaient les siens jusqu’alors s’exprime dans des contradictions aiguës, des crises, des cataclysmes.

… La destruction violente du Capital, non pas par des circonstances qui lui sont extérieures mais comme condition de sa propre conservation, est la forme la plus frappante du conseil qui lui est donné de se retirer pour faire place à un niveau supérieur de production sociale. 

Marx, Manuscrits de 1857-1858

 

Le gouvernement américain se passionne pour l'escalade du conflit en Ukraine, c'est assez normal, après tout, l'Ukraine l'a provoqué en 2022 pour répondre à un besoin urgent américain. Il fallait continuer à bloquer l'économie du rival européen par un moyen complémentaire et de substitution au sanitaire arrivant à bout de souffle . Le professeur d'économie Christian Kreis a produit à ce sujet dans un article pour l'édition allemande de Deutsche Wirtschafts Nachrichten .

Une guerre impliquant des pays de l'OTAN, selon Kreis, pourrait être une solution au problème de la surproduction et des dettes (on parle de 45 000 milliards de dollars) pour la Maison Blanche. Les États-Unis, estime le professeur, espèrent qu'en raison du développement ultérieur du conflit en Europe, une grande partie de la capacité de production des pays européens sera détruite. On retrouve là le fameux cycle du capitalisme depuis un siècle, crise, guerre, reprise par la reconstruction. Malheureusement pour les défenseurs de ce projet, l'Europe est vassalisée depuis 1945 et en 2022 ses grandes entreprises sont aussi en grande partie américaines.

On peut donc en déduire que raser l'Europe, même au B-52 ne serait pas très productif d'autant que cela impliquerait un degré de guerre entrainant l'OTAN et la Russie dans un affrontement inévitablement nucléaire, la Russie n'ayant pas un usage tactique de la bombe mais juste une visions stratégique et globale ou elle est sans rival. 

L'auteur ajoute que le gouvernement américain veut éviter la coopération et les relations amicales entre la Russie et l'Allemagne. Par conséquent, pour le moment, il est avantageux pour les États-Unis de ruiner l'économie allemande. Il est pour cela bien secondé par la collaboration active, nous en parlions il y a peu, du gouvernement allemand, se moquant de ses électeurs et tout disposé à les sacrifier par amour de l'Ukraine. Sur la même ligne la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, n'est pas en reste revendiquant le refus de tout apaisement et sa volonté de casser l'économie russe (on apprend cette semaine que le CA des entreprises russes a augmenté de 30% sur la période février-juin 2022). . 

Fcra8KmX0AANqkz.jpg

"Je veux des matériels qui volent, qui roulent et qui sont disponibles sur le marché. Pas de développement de solutions européennes qui, au final, ne marchent pas", Zorn, chef d’état-major Armée allemande. Comme prévu les Etats-Unis en guerre contre l'Europe tuent le SCAF

Kreis note également que chaque jour les prévisions économiques en Allemagne se détériorent. Il ne pense pas à ajouter l'existence de manifestions dans toute les grandes villes allemandes chaque soir depuis des mois, contre l'arnaque sanitaire, la guerre, l'inflation et le chômage ainsi provoqués. Selon le professeur, le pays est vraiment menacé par l'appauvrissement et la destruction de l'industrie et, selon lui, les petites et moyennes entreprises en souffriront le plus, un constat du réel car les fermetures se comptent déjà mar milliers et même les grands groupes sont menacés.

Le 12 septembre, il a été signalé que les États-Unis avaient exprimé leurs craintes que l'Union européenne (UE), sous l'influence de la crise énergétique, ne modifie sa position vis-à-vis de la Russie et de l'Ukraine. Il ne faut pas s'inquiéter sur ce point. Il n'y a aucune raison de confondre les institutions et leurs politiciens donc la légalité (à la légitimité disparue) et la population. La légalité suera toujours alignée sur Washington. La légitimité donc le réel humain, c'est différent, il n'a aucune solidarité naturelle pour la City et Wall street et deux guerres mondiales donnent quelques raisons à cette position.

Avant cela, le 11 septembre, le président allemand Frank-Walter Steinmeier avait averti que la hausse des prix pourrait entraîner une augmentation du nombre de sans-abri en automne et en hiver en Allemagne. Il a ajouté que les autorités allemandes doivent prendre des mesures pour que les gens ne perdent pas leur logement. On ne doute pas un seul instant de la générosité des banques et des propriétaires de parcs immobiliers, leur empathie chrétienne est connue depuis longtemps.

Ainsi, dès le 8 septembre, un certain nombre de grandes entreprises allemandes devaient fermer en raison de la hausse des prix de l'énergie.

snap03953.jpg

Les forces ukrainiennes mettent en danger la population civile en établissant des bases et en utilisant des systèmes d’armement dans des zones résidentielles habitées, notamment des écoles et des hôpitaux, lors des opérations visant à repousser l’invasion russe qui a débuté en février, a déclaré Amnesty International le 4 août. Ces tactiques de combat violent le droit international humanitaire et mettent gravement en danger la population civile, car elles transforment des biens de caractère civil en cibles militaires. Les frappes russes qui en ont résulté dans des zones habitées ont tué des civils et détruit des infrastructures civiles. (Amnesty International). Pendant ce temps, la Russie reconstruit et livre déjà les premiers immeubles neufs, ici à Marioupol 3 immeubles et 270 appartements.

Mais que se passe t-il sur le terrain ? Ce 5 septembre, des manifestations ont eu lieu dans l'est de l'Allemagne à Leipzig. Les manifestants ont exigé la levée des sanctions anti-russes, source d'une augmentation des prix de l'énergie et des denrées alimentaires. La veille, il a été signalé qu'en Allemagne, les habitants de Cologne étaient passés à l'action en faveur de l'intervention de la Russie. Environ 400 personnes sont descendues dans la rue avec des drapeaux russes et ont exigé la levée des sanctions de l'UE contre la Russie, mais aussi un effectif lancement de Nord Stream 2 et surtout l'arrêt de la fourniture d' armes à l'Ukraine. Il faut dire qu'un système militaire ukrainien comptant de l'ordre de 100 000 néonazis alliés de plus à des djihadistes hier dans les rangs de Daesh ne rassure pas, on parle par ailleurs d'une disparition de plus de la moitié de l'équipement destiné à l'Ukraine dont une grande partie finirait depuis des mois au Kossovo et accessoirement sur le Darkweb.

La confirmation de la réalité de la guerre dont les médias éthiques ne parlent pas et ne parleront jamais débarque mi septembre avec la fuite d'une note de service des stratèges de RAND corporation, le think tank lié au Pentagone produite début 2022. C'est un courageux journal suédois, Nya Dagbladet qui "mange le morceau".

Le document fait référence aux plans américains visant rien moins qu'à détruire complètement l'économie de l'Europe par le moyen du conflit en Ukraine. A cette fin, un rôle central a été attribué au gouvernement actuel de l'Allemagne, qui est aussi la principale économie de l'UE.

Selon le mémorandum, l'objectif principal est de détruire la coopération entre l'Allemagne et la Russie (un nouveau Traité de Rapallo en référence à celui signé en avril 1922 par l'Allemagne de Weimar et la République soviétique fédérative socialiste de Russie en marge des accords de Gênes, ainsi qu'entre l'Allemagne et la France serait la terreur absolue pour les Américains). Le texte du document stipule que si ce projet  de séparation venait à échouer, l'Europe deviendrait non seulement un rival économique mais aussi politique des États-Unis.

Ce rapport minimise en fait l'impact d'un axe Paris-Berlin-Moscou et passe totalement sous silence la question de la faillite américaine pourtant centrale. 

FcgkkKwXoAAUA5Z.jpg

13 septembre, la Turquie demande des explications à l'Ukraine sur la campagne lancée par Kiev contre les hommes d'affaires et banques turcs. Et les pays de l'UE de s'aligner sur l'Ukraine pour pointer le méchant Turc, Erdogan. Priver l'Europe d'énergie est un objectif vital pour les USA en récession or la Turquie prospecte le gaz et Erdogan a inauguré le TurkStream. Elle est donc un fournisseur potentiel d'énergie tout proche du rival européen et on sait comment on été traités l'Iran, l'Irak, la Syrie, la Libye.

"Le seul moyen possible d'amener l'Allemagne à refuser les approvisionnements énergétiques russes est d'impliquer les deux parties dans un conflit militaire en Ukraine. Nos actions ultérieures dans ce pays entraîneront inévitablement une réponse militaire de la Fédération de Russie. La Russie ne va clairement pas laisser la pression massive de l'armée ukrainienne sur les républiques du Donbass sans réponse militaire. Cela permettrait de présenter la Russie comme un agresseur, puis de lui imposer l'ensemble des sanctions qui ont déjà été préparées », indique l'article.

Il est également ajouté que l'adoption de restrictions, de sanctions contre Moscou privera l'Allemagne de l'accès aux ressources énergétiques de la Russie. La conséquence de l'arrêt des approvisionnements russes sera une crise en Allemagne. Les pertes peuvent atteindre 200 à 300 milliards d'euros, ce qui conduira à l'effondrement de l'industrie européenne, à la hausse du chômage et en prime à la migration des Européens instruits vers les États-Unis. On peut ajouter aussi que cela permet d'écouler avec des engagements sur des années un gaz américains hors de prix alors qu'il n'existe pas de structure en Europe pour l'utiliser mais aussi de vendre un armement américain par centaines de milliards dont le calamiteux F-35.

Plus tôt, le 12 septembre, le Washington Post dans un élan de franchise non repris par les médias européens avait annoncé les avantages d'une récession dans l'UE pour l'économie américaine. La publication, citant des économistes américains et des responsables concernés ,  écrivait qu'une récession dans l'Union européenne (UE) due à une pénurie de gaz russe pourrait aider les États-Unis à lutter contre l'inflation, mais Washington souffrirait si Moscou refusait d'exporter du pétrole.

Enfin, dès, le 22 août, Blick ( quotidien suisse de langue allemande) signalait que la demande sans précédent d'énergie dans la zone euro contribue à enrichir les exportateurs américains de matières premières . Selon les données disponibles, au cours de l'année, le volume des livraisons de gaz liquéfié en provenance des États-Unis est passé de 20 à 60 %.

C'est la guerre, une guerre à mort, elle n'est pas menée par la Russie et elle vise l'Europe de l'Ouest.

08:41 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

04/09/2022

Le changement dans la continuité

Baerboc in the wall.jpg

A l'occasion du Forum 2000 à Prague le 31 août : «Si je promets au peuple ukrainien "nous sommes à vos côtés aussi longtemps que vous avez besoin de nous", alors je veux tenir parole. Peu importe ce que mes électeurs allemands pensent, je veux tenir parole auprès du peuple ukrainien [...]. Cela signifie que toutes les mesures que je prends, tiennent tant que l'Ukraine a besoin de moi.».  Propos de  la Ministre "allemande" écologiste des Affaires étrangères A. Baerboc. Ce qui nous confirme que l'écologie n'est pas la défense de la nature et pas plus celle de la nation mais bien celles des intérêts du capitalisme contre la population.  Le même jour, la chaîne de télévision allemande n-tv, citant un sondage Forsa, a rapporté que 87 % des Allemands considèrent que les négociations de l'Ukraine avec le président russe Vladimir Poutine sont correctes, et seulement 11 % s'y opposent. De plus, selon 77% des Allemands, l'Occident doit maintenant faire un effort pour entamer des négociations pour mettre fin au conflit.

Quelques jours plus tard, ce sont 70 000 personnes qui ont protesté, le 3 septembre, dans le centre de Prague, contre le gouvernement tchèque, en l'accusant par simple constat du réel d'accorder plus d'attention à l'Ukraine qu'à ses propres citoyens. Le Premier ministre en plein déni y a vu la main des «pro-russes». En France, c'est l'ancienne Ministre et candidate au second tour des Présidentielles Ségolène Royale qui le 1er septembre au soir, sur BFMTV, pointe «une propagande de guerre par la peur» de la part du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Cette évidence lui vaut les foudres d'une classe politique et des grands médias "éthiques" alignés sur l'OTAN donc sur les besoins des Etats-Unis en plein effondrement économique contre l'intérêt stratégique, économique et social français. Nous sommes en guerre, le pluralisme d'information et la liberté d'expression sont morts. Emmanuel Macron lui cohérent et direct sur ce point a exhorté «à mieux utiliser le réseau France Médias Monde, qui est absolument clé, qui doit être une force pour nous». «France 24, média du groupe FMM, n'est en aucun cas la voix officielle de la France», a répliqué la SDJ de la chaîne de télévision d'information continue, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, une réaction tardive et il faut bien le dire assez comique car après la propagande climatique et sanitaire, ils sont sûrement les seuls à le croire.

 

«La Commune ne fut pas une révolution contre une forme quelconque de pouvoir d’État, légitime, constitutionnelle, républicaine ou impériale… Elle fut une révolution contre l’État comme tel, contre cet avorton monstrueux de la société ».

Marx, Adresse sur la Commune,1871

« La guerre mondiale a placé la société devant l’alternative suivante : ou bien maintien du capitalisme, avec de nouvelles guerres et un rapide effondrement dans le chaos et l’anarchie ou bien abolition de l’exploitation capitaliste ».

Rosa Luxemburg, Que Veut la Ligue Spartakiste ?

«Tas de vaches, tas de salauds, c’est vous qui faites durer la guerre, buveurs de sang, tas de richards, on vous aura après la guerre, si on a le bonheur d’en sortir»
«Nous en avons marre de nous faire massacrer pour rien ! … À mort les députés, à mort les marchands de canons ! À mort les embusqués !»

André Loez, 14-18. Les refus de la guerre

La députée du Bundestag, ex-dirigeante de la faction parlementaire du Parti de gauche, Sarah Wagenknecht, a qualifié les propos de la Ministre Baerbock d'"erreur" et de "danger" pour l'Allemagne. J'avais plutôt sur les lèvres le mot trahison mais la politique... « Un ministre des Affaires étrangères qui prétend représenter les intérêts non pas des électeurs allemands, mais des électeurs ukrainiens, et qui rejette les négociations pour mettre fin à la guerre dans l'intérêt du gouvernement américain, est non seulement une erreur flagrante, mais aussi un danger pour notre pays. ," a-t-elle ajouté. de son coté, le député du Parti de gauche S. Dagdelen a attiré l'attention sur le fait que 77 % des Allemands exigent que Kiev entame des négociations :"Une ministre des Affaires étrangères qui rejette la diplomatie et méprise quiconque proteste contre les conséquences de ses sanctions insensées avec les mots "L'Ukraine est au-dessus de tout et les citoyens sont indifférents" est un échec complet!"

D092022.jpg

Poutine signe un décret visant à augmenter l’effectif de l’armée russe de 137 000 homme pour janvier 2023. Signe que la Russie pense que le conflit provoqué en Ukraine n'apporte pas la reprise économique des USA espérée en privant l'Europe d'énergie et qu'il va donc durer.

Le représentant de la CDU, Norbert Röttgen, a conseillé au ministre de choisir des arguments plutôt que des formulaires d'ultimatum. Selon lui, la majorité des Allemands sont prêts à soutenir l'Ukraine, mais les politiciens devraient essayer de convaincre les autres avec de bons arguments, et non avec un bon mot. On attend toujours la moindre preuve de la volonté des Allemands de se lancer dans une nouvelle guerre contre la Russie.

On reste là dans le fantasme et la propagande et la critique n'est en fait qu'une condamnation d'une communication trop directe révélant la collaboration d'une classe politique à l'intérêt guerrier de l'Amérique contre l'Europe et il s'agit bien de l'Europe de l'Ouest.  

Le 1er septembre, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la déclaration du ministre allemand des Affaires étrangères sur la nécessité pour les citoyens allemands de souffrir pour soutenir l'Ukraine était une « confession fantastique » . On ne saurait dire mieux car tout le monde monde derrière la junte de Kiev se garde bien de rappeler aux citoyens que ce régime est arrivé au pouvoir par un coup d'état terroriste en 2014, en faisant des milliers de victimes et en renversant un gouvernement démocratique qui n'était franchement pas pro-Russie.

La guerre contre du capitalisme en récession contre l'Europe de l'Ouest ne va pas cesser car toute reprise est impossible, le mensonge sera donc la seule vérité officielle diffusée par les pouvoirs politique et médiatiques et nous avons en plus du sanitaire toxique pour la santé des nouveautés à venir.

Le Royaume-Uni peut interdire la cuisine jusqu'à 20 heures en raison de la crise énergétique du pays. Cela a été rapporté par le journal Daily Mail le 2 septembre. Sur cette voie, le pays va réduire les heures d'ouverture des pubs, les établissements fermeront dès neuf heures du soir. Il s'agit encore et toujours d'arrêter à tout prix l'économie.

Le 25 août, Bloomberg annonce la tendance, au Royaume-Uni, la crise de l'énergie touchera plus durement les ménages que la crise économique mondiale de 2008. Selon la société de conseil Baringa Partners, les factures augmenteront d'environ 80% cet hiver par rapport aux prix d'octobre. Bien entendu la Russie et Poutine seront mis en accusation même si elle ne refuse pas de vendre du gaz mais il faudrait pour cela lui rendre sa turbine pour NordStream et aussi payer ce qui a déjà été livré, ce que ne semble pas vouloir ou pouvoir Engie, par exemple.

Il a aussi été signalé que les supermarchés britanniques avaient commencé à retirer les étiquettes de date de péremption de certains produits alimentaires dans le but de réduire les déchets. La liste des produits qui seront vendus sans étiquetage comprend, entre autres, du lait, des yaourts, des fruits et légumes frais.

Le 20 août, le maire de Londres, Sadiq Khan, a prévenu que des millions de Britanniques ne seraient pas en mesure de payer le chauffage et l'épicerie cet hiver. Plus tôt, le 17 août, on a appris qu'en juillet, l'inflation annuelle au Royaume-Uni s'était accélérée à 10,1 %, contre 9,4 % un mois plus tôt, mettant à jour le record de 1982. On n'ose imaginer cette inflation en France quand on on a pu constater en supermarché l'évolution du prix du paquet de spaghetti passant de 1.35€ à 2.67€ en quelques semaines.

 

A092022.jpg

B092022.jpg


La navigation dans le canal de Suez a été suspendue en raison de l'échouement d'un pétrolier ou... le remake. Le navire naviguait sous le pavillon de Singapour. Le pétrolier, l'Affinity V chargé de pétrole se dirigeait du Portugal (membre de l'OTAN) vers un port d'Arabie saoudite. Un incident similaire s'est produit en mars 2021, lorsque le porte-conteneurs Ever Given, battant pavillon panaméen, s'est échoué dans le sud du canal de Suez. Il a bloqué le mouvement de tous les navires.

 

Le Capitalisme va mourir car il n'a aucune n'a aucune solution à sa faillite. Le pouvoir en Europe de l'Ouest fait acte de soumission depuis la totale vassalisation de 1945, il fait tout pour encourager la guerre, les pénuries, la destruction de l'appareil industriel et le flicage de la population. Cela ne servira pourtant à rien.  Le racket climatique et la tromperie sanitaire n'ont pas provoqué le plus petit début de reprise américaine. Au contraire, tout se dégrade.

Le secteur immobilier américain va connaître une chute d'au moins 10% selon Goldman Sachs qui n'imagine en prime aucune reprise dans les années qui viennent. On peut déduire de cette prévision que la Terreur sanitaire va reprendre et la guerre en Ukraine durer.

C092022.jpg

Une guerre qui n'isole en rien la Russie comme le prouve l'exercice Vostok 2022 organisé par la Russie où 50 000 soldats de 13 pays (Inde, Algérie, Chine...) se retrouvent pour des exercices militaires. Une Russie dont le rouble est la devise de l'année pour Reuters, une Russie où toutes les résultats économiques excèdent les prévisions les plus optimistes pour le Wall Street Journal. Une Russie qui devait pourtant être en faillite le 23 avril selon le gouvernement de France, celui qui pèse... 11% des électeurs. 

En fait, ce n'esr pas seulement le gouvernement qui plane mais toute l'élite d'un système. Ainsi, BHL le 29 sur LCI «L'économie russe s'est effondrée», «la Russie est à genoux», «L'appareil productif est à l'arrêt, la population est démoralisée».

Je n'avais aucun doute mais je suis désormais sûr que tout va bien dans la plus grande démocratie d'Europe. Merci Bernard ! 

Ces élites intoxiquées (aussi) au Grand reset sont dans leur pathologie arrivées à croire en leurs mensonges et le Reset qui monopolise trop les internautes résistants (mais pas assez lecteurs) est une connerie impossible servant juste à faire tenir contre les populations  les cadres ahuris de Davos et les neuneus gobant encore ses médias.

Tout va maintenant tourner en boucle pour le système de domination démocratique capitaliste en crise finale, des manifestations inutiles qu'il organise dans ses métropoles pour nous matraquer, aux mensonges sanitaires en passant par de tragiques sons et lumières jouant sur l'émotion qui feront des naïfs de nouveaux #JeSuisPigeon permettant des détruire toujours plus les fausses libertés.

Pour la rentrée, un seul mot d'ordre :


Ne collaborez pas ! Ne collaborez plus jamais !

11:12 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/08/2022

Guerre du Capitalisme en phase terminale

Daria et Alexandre Douguine.jpg

La crise économique sans solution de la Démocratie du Capitalisme à l'agonie a atteint le seuil de la guerre, elle ne se limite donc plus au racket climatique ou aux injections toxiques, le terrorisme contre les civils ou le bombardement d'une centrale nucléaire sont devenus acceptables pour les donneurs d'ordre dans leurs pathologies marchandes.

 

Terrorisme : Daria fille du philosophe Alexandre Douguine, théoricien de l'union eurasiatique (sans être proche de Poutine), hostile à l'américanisation de l'Europe est décédée dans un attentat à l'explosif dans sa voiture piégée dans la région de Moscou (Bolshie Vyazemy).

Un participant au festival Tradition, Pyotr Lundstrem, a laissé entendre que ceux qui ont fait exploser la voiture dans laquelle se trouvait Daria Dugina préparaient peut-être un attentat contre son père . Il a expliqué que Dougine était censé monter dans la voiture qui a explosé, mais avant de partir, il a décidé de changer de voiture.
24249746_0_0_1280_720_1920x0_80_0_0_94a414d0efcd8c577284d235c2c6c057.jpgll a été possible de reconstituer la chronologie de la soirée de Daria et Alexander Dougine avant le drame.
Ainsi, à 18h00 samedi, il a donné une conférence sur "Traditions et Histoire" lors d'un festival dans le village de Zakharovo. Sa fille y était invitée d'honneur (elle était analyste politique et rédactrice en chef d'un site nommé "United World International", UWI).
Plus tard, à 21h25, Daria est montée dans sa voiture et a quitté le festival. Son père la suivit.
La voiture de la jeune fille a roulé sur l'autoroute Mozhayskoye à 21h35, après quoi une puissante explosion a tonné près du village de Bolshie Vyazemy.

Le journaliste Konstantin Pridybaylo a souligné que Daria Dugina, décédée dans un attentat à la voiture piégée dans la région de Moscou , était une "superpatriote de la Russie".
Selon Vladimir Rogov, membre du conseil principal de l'administration militaro-civile de la région de Zaporozhye, le travail actif de Darya aurait pu conduire à l'explosion de la voiture de Darya. Il a souligné que la jeune fille menait sa propre lutte contre "l'ukrofascisme et ses maîtres anglo-saxons". Il pense que des "terroristes ukrainiens" ont probablement contribué à sa mort.
Un point de vue plus radical est partagé par l'écrivain, co-président du parti Russie juste - Pour la vérité Zakhar Prilepine. À son avis, le président ukrainien Volodymyr Zelensky pourrait personnellement donner l'ordre d'assassiner la fille du philosophe Alexandre Douguine en Russie.
 
Chef du Département de sociologie des relations internationales, Faculté de sociologie, Université d'État Lomonossov de Moscou Lomonosov, de 2016 à 2017, Douguine a travaillé comme rédacteur en chef de la chaîne de télévision Tsargrad.
Depuis mars 2015, il figure sur la liste des sanctions américaines en lien avec les événements en Ukraine.
Daria est la fille issue de son deuxième mariage avec la philosophe Natalya Melentyeva. Elle était diplômée de la Faculté de philosophie de l'Université d'État de Moscou et a travaillé comme observatrice politique pour le Mouvement international eurasien.

931841_full.jpeg

En 2016, Alexandre Douguine a accueilli avec enthousiasme l'élection de Donald Trump parce que celui-ci incarne une rupture idéologique à l'intérieur du libéralisme.

Ce point nécessaire étant fait, nous vous retrouvons comme il était prévu en septembre.

 

10:08 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

06/08/2022

L'Ukraine de Zelensky est condamnée

image (1).jpg

Parce que cela fait sens et qu'il importe, aussi, de rassurer des désespérés qui ne lisent pas assez.

Nous vous retrouvons en septembre !

 

Fin juillet 2022, l'organisation "Children's Health Defense" présidée par Robert F. Kennedy obtient les résultats de deux sondages commandés auprès de l'institut John Zogby Strategies. Leur objet, déterminer les conséquences de la campagne de vaccination contre le Sars-CoV-2 dans la population américaine. Les résultats sont terrifiants. Il est ainsi constaté, lors de la seconde enquête, que 22 % des personnes de moins de 50 ans, qui n'ont pourtant rien à craindre du Covid-19, ont été diagnostiquées avec une nouvelle maladie peu après la campagne de vaccination.

« L’excès de morts au mois de juillet est cinq fois supérieur à la moyenne du mois de juillet, et ce n’est que très peu à cause de la chaleur ou du covid. »  Le quotidien « El Pais » annonce fin juillet en Une la nouvelle en rien complotiste daas ce titre de centre gauche mais solidement appuyée sur l’Institut d’épidémiologie Carlos III, lequel reprend les statistiques du MoMo (Monitorizacion de la Mortalidad), Rien que pour juillet on parle d'environ 2 000 morts de trop sans raison météo ou Covid.

Nouvelle Zélande dans France Soir du 4/08/2022 :  "Une mortalité anormalement haute et suspecte. Dans ce pays de cinq millions d’habitants, la convergence entre les périodes de vaccination et la hausse de la mortalité interrogent les statisticiens et les entrepreneurs de pompes funèbres. En établissant une comparaison entre les années 2020 et 2021, le statisticien Grant Nixon a noté une augmentation de 2 000 décès supplémentaires, avec une moyenne de six par jours, dont les vagues suivent presque exactement les taux de vaccination hebdomadaire des plus de 65 ans".

 

Il y a une scission au sein du Service de sécurité ukrainien (SBU) - ceux qui ont fui les territoires contrôlés par la Russie ont été accusés d'avoir perdu des documents d'archives et de passer du côté russe. Cela a été rapporté le 2 août par RIA Novosti en référence à un représentant des forces de l'ordre russes.

« La tension et la méfiance grandissent entre des collègues qui ont fui les territoires désormais contrôlés par la Russie et une nouvelle génération d'officiers de contre-espionnage ukrainiens élevés dans l'esprit de la « révolution de la dignité » (coup d'État terroriste à Kiev en 2014 encouragé par l'Occident). Les anciens cadres perdent confiance et positions dans le bloc au pouvoir. Les plus grandes critiques de l'ancienne génération portent sur une attitude négligente envers les secrets d'État, la négligence dans la sécurité des documents officiels et les gros défauts du travail d'infiltration, lorsqu'un nombre inacceptable d'agents commencent à travailler pour l'ennemi, c'est-à-dire pour la Russie, si nous parler en terminologie ukrainienne », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

snap03876.jpg

L'Ukraine, c'est 4% de la production mondiale de blé mais ses exportations légèrement ralenties (car des centaines de camions passent sans risque la frontières depuis des semaines) seraient cause de pénurie,  de pénurie mondiale (ils n'ont pas osé le galactique) et expliqueraient une hausse gigantesque des prix pour le consommateur alors que le léger réchauffement climatique d'origine naturel a permis la mise en culture d'immenses superficies en Russie donc une forte croissance de la production et des exportations, une chance pour l'Afrique. Va t-on limoger tous les fonctionnaires, journalistes, analystes économiques qui constatent le réel ? 

Il a déclaré que même des cadres de confiance comme le chef du Mejlis du peuple tatar de Crimée (une organisation extrémiste interdite sur le territoire de la Fédération de Russie) Refat Chubarov ont commencé à se permettre de critiquer publiquement leurs amis et à en vouloir aux activités du SBU.

Plus tôt, le 22 juillet, les forces de l'ordre russes ont signalé que le SBU avait commencé à préparer l'évacuation de ses employés de Kherson, ainsi que la destruction de documents classifiés un an avant le début de l'opération militaire spéciale de la Russie. En particulier, des documents liés au travail du SBU avec ses agents de Kherson, qui ont obtenu des informations pour les forces de sécurité ukrainiennes afin de faire pression sur des représentants de l'Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou et des communautés cosaques identifiées comme pro-russes, ont été sujet à destruction.

Le 17 juillet, Zelensky a démis de leurs fonctions le procureur général du pays Irina Venediktova et le chef du service de sécurité ukrainien Ivan Bakanov, invoquant l'abondance de faits de trahison de la part d'employés des départements. A ce jour, 651 poursuites pénales ont été enregistrées pour haute trahison et activités de collaboration d'employés du parquet, des organes d'enquête préliminaire et d'autres forces de l'ordre, a-t-il précisé.

Avant cela, fin juin, on a appris que les troupes ukrainiennes lors de la retraite avaient détruit une partie des documents à l'aéroport de Severodonetsk. Certains matériaux ont survécu. Ils confirment, entre autres, les crimes de guerre des forces de sécurité ukrainiennes dans le Donbass.

Il importe de comprendre que ce n'est pas seulement le surgissement de la guerre qui éveille la résistance interne en Ukraine. Cette guerre existe bien mais elle n'et que le prolongement local d'une crise du Capital née ailleurs et cherchant là un spectacle intense destiné au 20h et permettant la condamnation, les sanctions donc le vrai conflit de destruction économique, sociale et humaine contre l'Europe de l'Ouest.

Pelosi le flop.jpg

L'échec de Nancy Pelosi, 82 ans, est total. La diversion au problème significatif et signifiant de la récession n'a pas marché, il a même irrité les médias democrates qui tirent désormais sur elle et Biden. Pour Taïwan, c'est encore pire. Les 7 zones d'exercices de guerre autour de l'île et les 27 violations de son espace aérien montrent clairement que son séparatisme est désormais condamné.

La visibilité du mensonge se manifeste de plus en plus et elle ne va pas éveiller les seuls agents des services d'Ukraine. Elle a déjà gagné l'administration générale, la justice et ce traduit par des centaines de limogeages. Mais malheureusement pour Zelensky, on ne peut pas renvoyer tout le monde, surtout quand ce tout le monde est... la majorité de la population. Certes, les Khmers rouges avaient bien une solution mais devant les caméras et les réseaux sociaux qui voient tout et disent tout, elle est peu praticable. Même Amnesty pointe désormais les tirs ukrainiens répétés contre les civils, contre une centrale nucléaire.

Force est de constater que la guerre n'étant pas limitée à l'Ukraine et se manifestant aussi par la fable climatique et le show sanitaire, l'effet induit et inévitable se produit partout. Des soignants refusant les injections débiles et à risques à la justice italienne et espagnole demandant à l'analyse de la marchandise, de cette cam mais aussi la lecture des documents du deal caché aux députes, aux citoyens.

Et le doute ou la conscience gagne même les grands médias américains qui ouvertement ciblent le spectacle de diversion de Nancy Pelosi à Taïwan. Un show matraqué avec tous les codes cinématographiques de l'angoisse sur nos écrans pour dissimuler dans l'urgence la récession, celle qui en fait la saturation des marchés et la baisse mortelle du taux de profit donc la mort très prochaine du capitalisme dominant anglo-américain. 

C'est donc sans surprise qu'on apprendra de la Russie, par son service de santé le plus officiel que la Covid n'est plus une menace et que les mesures sanitaires n'ont donc plus de raison de s'imposer. Tout comme on comprendra que la Chine ne dialoguera plus avec Washington au sujet du climat. La complicité dans ce mensonge n'ayant plus d'intérêt.

Pour résumer, la fracture se trace, aujourd'hui l'Ukraine et demain l'Europe dans les administrations, la défense, la justice, les entreprises.

La résistance, c'est maintenant !

attaque de l'Ukraine sur centrale nucléaire.jpg

Recherche d'un incident nucléaire à mettre sur le dos de la Russie ?
Terrorisme : Le ministère des Affaires étrangères de la Russie a annoncé le 5 août une possible catastrophe type Tchernobyl due au bombardement répété de la centrale nucléaire de Zaporozhye, complexe employant 12 000 personnes, par les forces armées d'Ukraine.
« Récemment, la partie ukrainienne a commencé à se livrer à des provocations très dangereuses. Le premier était en avril, lorsque deux drones polonais avec des munitions hautement explosives ont été envoyés », se souvient-il.

Vendredi, les forces armées ukrainiennes ont tiré sur la sous-station desservant la centrale nucléaire
"Je ne sais pas ce que la partie ukrainienne peut faire d'autre si elle n'est pas arrêtée. Une catastrophe semblable à Tchernobyl pourrait se produire »
La Russie est d'accord pout la poursuite des activités de l'AIEA à Zaporizhzhya et envisageait une visite de spécialistes à la centrale. Mais au dernier moment, le secrétariat de l'ONU a «interrompu » le voyage.
Samedi 6 août, Vladimir Rogov, membre du conseil principal de l'administration militaro-civile (MAC) de la région, a déclaré qu'un groupe de défense aérienne était en cours de renforcement dans la région de Zaporozhye après le bombardement de la centrale nucléaire. 
Le territoire de la centrale nucléaire de Zaporozhye , située dans la ville d'Energodar, a été bombardé par l'armée ukrainienne le 5 août. La première attaque a eu lieu vers 15h00 heure locale (coïncidant avec l'heure de Moscou). 
Quelques heures plus tard, les forces armées ukrainiennes ont de nouveau frappé la centrale nucléaire de Zaporozhye . Cette fois, les obus frappent le site industriel de la gare. Au total, 20 obus de 152 mm ont été tirés sur le territoire de la centrale nucléaire de Zaporozhye.

09:52 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |