Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2020

13 mai 2020 La liberté d'expression est débranchée

SOS.png

Toute restriction de la liberté d'expression est inhumaine.
 
Toute liberté réglementée par une loi est morte.
 
La démocratie est l'expression ultime du Capitalisme.

09:14 Publié dans Actualité | Tags : loi, censure, avia, capitalisme, démocratie, intolérance, crise, coronavirus, liberté, giletsjaunes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/05/2020

Guerre financière par le Covid-19 suite

covid,covid-19,montagnier,raoult,censure,virus,guerre,capitalisme,confinement,faillite

Pas encore mais c'est pour bientôt, en attendant la bête immonde tue encore, par le confinement par exemple.

 

Depuis plus de trente ans, les entreprises, les Etats et les ménages s'endettent, massivement. Nous sommes aujourd'hui dans la dernière partie d'une phase B de Kondratieff, lorsque le déclin virtuel devient réel, et que les bulles explosent les unes après les autres : les faillites se multiplient, la concentration du capital augmente, le chômage progresse, et l'économie connaît une situation de déflation réelle.

Mais, aujourd'hui, ce moment du cycle conjoncturel coïncide avec, et par conséquent aggrave, une période de transition entre deux systèmes de longue durée. Je pense en effet que nous sommes entrés depuis trente ans dans la phase terminale du système capitaliste. Ce qui différencie fondamentalement cette phase de la succession ininterrompue des cycles conjoncturels antérieurs, c'est que le capitalisme ne parvient plus à "faire système", au sens où l'entend le physicien et chimiste Ilya Prigogine (1917-2003) : quand un système, biologique, chimique ou social, dévie trop et trop souvent de sa situation de stabilité, il ne parvient plus à retrouver l'équilibre, et l'on assiste alors à une bifurcation.

La situation devient chaotique, incontrôlable pour les forces qui la dominaient jusqu'alors, et l'on voit émerger une lutte, non plus entre les tenants et les adversaires du système, mais entre tous les acteurs pour déterminer ce qui va le remplacer. Je réserve l'usage du mot "crise" à ce type de période. Eh bien, nous sommes en crise. Le capitalisme touche à sa fin.

Immanuel Wallerstein, fondateur du Centre Fernand-Braudel pour l'étude de l'économie des systèmes historiques et des civilisations de l'université de l'Etat de New York.

 

En attendant la loi de censure Avia du 13 mai qui imposera le silence sur la vérité du réel, voici la situation, celle qui permet de distinguer derrière le show Covid-19 les responsables, les coupables et les enjeux purement capitalistes et pas sanitaire de la guerre.

 

Italian Region Now Thinks it Already Had 1,200 Coronavirus Cases Before ‘Patient One’ Was Even Detected (Chris Tomlinson 

An analysis of the Italian region of Lombardy has found that the area had as many as 1,200 cases of Wuhan coronavirus before the official “patient one” was identified in February.

The first positively identified case was thought to have occurred on February 21st, but research claims that the first case actually occurred nearly a month before on January 26th. On that day, Milan alone had at least 46 cases out of the total of 543 across all of Lombardy, on what is being labelled “Day Zero”.

The first cases in Lombardy would have occurred just four days after the Chinese city of Wuhan, where the coronavirus is thought to have originated, went into lockdown, Italian newspaper Corriere Della Sera reports.

A lire en intégralité sur Breitbart.

 

L'histoire officielle du Covid a donc déjà du plomb dans l'aile !

Montagnier répond à Bercoff (Sud Radio) et démontre la manipulation du discours démocratique capitaliste officiel.

Luc Montagnier, est un biologiste virologue français. Il est membre des Académies des sciences et de médecine. Il a été professeur à l’Institut Pasteur, où il a dirigé l’unité d’oncologie virale de 1972 à 2000, et directeur émérite de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Il est colauréat avec Françoise Barré-Sinoussi et Harald zur Hausen du Prix Nobel de physiologie ou médecine de 2008, pour la découverte, en 1983, du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du syndrome d'immunodéficience acquise (sida).

Ce qu'il confirme après des chercheurs Indiens n'est donc pas le discours d'un complotiste halluciné mais d'un chercheur confirmé de réputation mondiale.

L'origine du Covid-19 ou sont effet sanitaire peuvent sembler secondaire dans le cadre de la crise économique mais c'est oublier que le Covid-19 autorise aussi des évolutions étatiques allant de l'assignation à domicile de la population au marquage discriminatoire (par smartphone, puçage, bracelet électronique...), la troupe dans la rue, les drones, l'installation indiscutable de la 5G ou la sordide loi Avia de censure de la liberté d'expression du 13 mai imposée en douce et sans contestation possible.


Alexandra Henrion-Caude, est une généticienne de renommée mondiale., ancienne directrice de recherche à l'Inserm à l'Hôpital Necker. Elle nous explique tout ce qu'elle sait sur la pandémie.Très claire confirmation de l'analyse Montagnier.


Au sujet de l'arme destructrice de masse humaine, économique et sociale du confinement, partie 2.

 


=== CoVid 19/Didier RAOULT commence à REGLER ses COMPTES dans "L'Invité Politique" de Guillaume DURAND ! === 5 mai 2020 ===
Lapsus révélateur de Guillaume Durand (journaliste autorisé autant que Bercofff si on est bien informé) au tout début de l'entretien éclairant aussi son absence d'hostilité pour Raoult.
 
Il n'y a pas de crise du Covid-19 provoquant une crise financière, il y a la crise financière qui utilise un très accessoire Covid-19 par nécessité comme elle aurait utilisé autre chose (Tchernobyll 2.0, le terrorisme...) amenant à l'usage de l'arme de destruction massive du confinement ou à son équivalent mettant l'Europe à genoux et permettant de rapatrier les capitaux américains en Europe.

08:34 Publié dans Actualité | Tags : covid, covid-19, montagnier, raoult, censure, virus, guerre, capitalisme, confinement, faillite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/01/2020

Vers encore plus de censure sur le Net

censure, inquisition, lobbies, loi, internet, web, net, crise, critique, liberté

On notera l'hypocrisie de la démocratie libérale qui dénonce sans cesse la censure ailleurs en faisant pleurer pour des réseaux sociaux occidentaux militants acharnés de la censure. La démocratie n'admet qu'une vérité, celle de l'intérêt du marché.

La haine sur Internet est le nom placé sur toute critique cohérente du système de domination. Elle est donc un mythe appuyé par des nervis militants du système (et parfois en faisant profession faute de qualification pour vivre d'autre chose), chargés de provoquer, poster des messages extrémistes afin de légitimer censure et répression mais aussi dans le but de décrédibiliser les analyses critiques, les sources d'informations autres (non soumises à l'argent, l'état ou étrangères) mais aussi des personnes.

Rejoindre la meute chassant la haine est sans nul doute collaborer à l'extinction d'un droit fondamental, celui à l'expression base de tous les autres et mettre la population en danger.

Il y a des questions qui sont déjà des trahisons.


Frédéric Taddeï reçoit sur RT  France le 20 janvier 2020.
- Marc Rees, journaliste, rédacteur en chef de Next INpact
- Benjamin Bayart, ex-fondateur de La Quadrature du Net
- Philippe Coen, président de Respect Zone
- Philippe Latombe, député MoDem

09:52 Publié dans Actualité | Tags : censure, inquisition, lobbies, loi, internet, web, net, crise, critique, liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/07/2019

Un commentaire négatif sur le Web conduira bientôt au tribunal

censure.jpg

La censure n'est pas une nouveauté mais elle prend avec la démocratie marchande et en raison de la crise terminale du capitalisme en ligne d'horizon, une tournure plus violente à chaque instant.

La rentabilité étant désormais le seul étalon des valeurs, il devient impossible d'analyser, de commenter ou pire de critiquer toute forme de la marchandise. On sait comment l'intolérante Union Européenne s'est attaqué au droit de citation plaçant tout médias indépendant sous une épée de Damoclès s'il veut commenter l'actualité, tester un produit et donc illustrer son propos.

Le bilan de l'opération s'est traduit par des chaînes fermées, des internautes privés de revenus du jour au lendemain et des centaines de milliers d'heures de créations supprimées, parfois pour 3 ou 4 secondes, sur une vidéo de plusieurs heures. 

Il s'agit dans un objectif politique, donc commercial, d'attribuer un monopole de l'information et on entend bien par là imposer une vérité officielle, aux grands médias sous la coupe de la banque, du complexe militaro-industriel et de l'état, cette autre filiale de la finance désignée par ses médias marchands.

Le résultat imprévu des dernières Présidentielles américaines, la montée des Gilets Jaunes ne sont pas étrangers à ce phénomène de cadenassage intégral.

Ainsi, après la chasse à l'esprit critique, aux blogueurs et autre youtubeurs, une nouvelle tendance fait son apparition. Il s'agit de pourfendre jusqu'au simple consommateur invité voire encouragé, jusque là, à donner son avis sur un produit ou un service.

Tout avis se doit d'être exclusivement positif donc inciter à la consommation, l'alternative étant bien entendu la fameuse cyberhaine.

 Car à l'heure de l'hyper-juridisme démocratique boutiquier, votre avis sur un restaurant, un circuit touristique, un dentiste, un smartphone, une lessive, un programme télévisé pourra bientôt comme aux États-Unis vous conduire devant un juge pour des dommages et qui sait peut-être de la prison car quel particulier aura les moyens de lutter contre une grande entreprise et les moyens d'aller en appel devant différentes cours voir devant une instance européenne ?

Le triste sort des citoyens, plus que modestes lanceurs d'alerte, venant, bénévolement (circonstance aggravante) au service de leur prochain est écrit et inévitable.

Quand la crise et le si facile profit boursier permettent le licenciement donc tuent le consommateur, il faut bien imposer l'existence du bonheur et extorquer l'argent autrement d'autant que la martingale climatique a ses limites.

 


Malgré le célèbre premier amendement de la Constitution américaine Kendra McConnell a du retirer son commentaire pour faire cesser une procédure.

A lire :

Posting a negative review online can get you sued

Lire la suite sur CBS News


La multiplication des procédures et leur extrême rentabilité pour le monde juridique ne laisse aucun doute sur leur arrivée en France dans les valises du catastrophique CETA.

 

10:48 Publié dans Actualité | Tags : liberté, expression, censure, web | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |