Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2018

Climat d'avant guerre

euroep,guerre,censure,usa,otan

Il n'est pas vraiment nécessaire de poster beaucoup actuellement, l'invisible devient chaque jour éclatant et les faits publics tels l'augmentation des achats de munitions de l'armée américaine de 800% pour l'an prochain suffisent à donner la tendance.

La censure en action sur les réseaux sociaux et même sur les commentaires des articles du site d'information russe RT où défendre la Turquie et la Russie déplait fortement à la modération "de France" est aussi significatif.

Il n'est plus possible d'informer, de donner un avis libre sans être insulté, menacé, qualifié de complotiste, se voir demander "des preuves". La moindre discussion autrefois courtoise est devenu l'occasion d'un tribunal où lr citoyen risque sa peau, son travail, sa liberté et parfois sa santé

L'Occident est devenu une théocratie marchande donc fondée sur la religion du mensonge, perpétuellement renouvelé mais qu'il faut à l'instant croire de toute éternité.

Cette hystérie désormais sans limité de la bêtise, du fanatisme, de la vulgarité est l'indicateur de la faillite, de la décadence précédent la fin.

C'est ce qui doit nous réjouir et qu'il ne faudra pas oublier demain.

 

L’Otan a déjà voté, avant nous

L’art de la guerre

11:05 Publié dans Actualité | Tags : euroep, guerre, censure, usa, otan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/01/2018

Facebook ? La vérité est ailleurs !

 

vite de l'air.jpg

 

Quand le bateau commence à tanguer pour Facebook avec des fournées d'utilisateurs mécontents, on nous sort du chapeau une refonte du fil d'actualité chargée de distraire l'attention en semant une pagaille pas toujours facile à réparer. Cette fois, il s'agit de dissimuler une fuite des habitué antérieure aux présidentielles américaines et liée à un engagement politique malsain du réseau social dégénérant désormais régulièrement vers la fermeture surprise temporaire ou définitive de pages de particuliers, d'association, etc.

Afin de ne pas évoquer la question de la liberté d'expression qui étalerait au grand jour un militantisme non revendiqué et dissimulé derrière une charte à géométrie variable, la modification en marche sera la mise en avant des contenus privés et surtout familiaux sur les contenus publics.

Car le soucis est bien là. Si réseau social rime avec espionnage du citoyen, du consommateur à des fins marchandes et politiques, ce dernier n'a pas du tout la même analyse des choses et a surtout une vision citoyenne tentant de retrouver un espace démocratique d'échange, de dialogue, de débat ce que les médias traditionnels subventionnés par les états et/ou vivant de la publicité lui refusent par mépris de classe quand il n'est pas communautaire.

" Vous verrez moins de contenus publics comme des publications d'entreprises, de marques et de médias " assure ainsi Mark Zuckerberg, grand manitou de Facebook mais la visibilité d'articles initiant des débats ne devrait pas en pâtir. La totale obscurité des critères de tri étant comme d'habitude de rigueur et le rythme des pages fermées s'accélérant, on ne peut que rire d'un tel engagement. Car ce genre de promesse, nous avons déjà donné, bien rares sont ceux qui sont encore Charlie, on a payé et on paye encore (en attendant un possible scandaleux impôt !) cette manipulation trop cher.
Il ne s'agit que de complaire aux grands médias, lobbies heureusement défaits par le camp Trump et qui cherchent un bouc émissaire dans un réseau qui a pourtant fait tout son possible auprès du camp démocrate. Tout comme il s'agit de faire croise chez nous à une quelconque légitimité d'un régime ne représentant même pas un Français sur cinq.
Mais bon, tout prétexte est bon pour censurer et imposer la pensée unique de la démocratie marchande dont la critique est bien entendu complotiste, haineuse, réac, fasciste, *****phobe (vous pouvez les mettre tous) et donc populiste soit un discours regorgeant de fake news.
 

snap00454.png

Premières cibles de toute évidence les sites d'information trop libres comme RT, les portails d'information dissidents et même les vidéos. Trop souvent aujourd'hui, regarder des vidéos, lire des actualités ou obtenir une mise à jour d'une Page est une expérience passive assure Mark Zuckerberg avec un objectif que doivent remplir ces contenus, nos services ne sont pas seulement agréables à utiliser, mais qu'ils sont aussi bénéfiques pour le bien-être des gens.


Cette vision du bien-être des gens n'est pas très éloignée de celle interprétée par l'excellent Bernard Blier ici en patron confronté à des grévistes.

En effet, les longues vidéos comme les longs textes permettent contrairement à la télévision de construire, développer un raisonnement. Il ne s'agit pas du tout d'un projet utile à la consommation aveugle et au vote émotionnel.

Dans les faits, l'évaporation des utilisateurs commence à poser un réel problème  (car visible) à Facebook et la croissance de l'entreprise virtuelle pourrait bien tourner à un effondrement bien réel car les 40% de croissance l'an dernier chez le rival russe Vkontakte ne sont pas le fait de la génération spontanée d'internautes russes. Les censurés, les agacés, les partisans de la liberté d'expression et les ennemis des lobbies divers et variés ne désertent pas pour Mars mais juste pour un clone bien plus respectueux de leurs droits fondamentaux et moins dangereux pour leur sécurité.

Si vous préférez l'esprit tonton flingueur, la liberté d'expression traditionnelle de la France aux vitrines lissées et châtrées de la communication marchande sauce Facebook, si vous ne supportez plus ces modifications permanentes, toutes dans le sens de la neutralisation par le bas du réseau, passez donc sur Vkontakte.

15:26 Publié dans Actualité | Tags : facebook, vkontakte, liberté, réseaux, twitter, censure | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

01/01/2018

Bonne année aux résistants

 Obéir_cest_trahir_Désobéir_cest_servir.jpg

En choisissant le peuple contre la collaboration très minoritaire avec l'étranger le Français a peu de chance de se tromper ! C'est ça le vrai devoir de mémoire.

L'année commence fort avec pour la première fois depuis les années 40 une absence de vœux du régime aux Français qui se sont vus préférer les virtuels et fantasmés concitoyens européens. Mais cela n'est pas plus mal et permet de mettre les choses au clair. En outre, cela fera plaisir aux touristes et aussi aux Français qui n'aiment pas l'hypocrisie et préfèrent les souhaits de leurs parents, amis et compatriotes.

L'année 2017 est passée vite, très vite, avec de nombreuses bonnes nouvelles pour l'étranger (aucune en France), je pense tout d'abord à la Syrie, en passe d'en finir avec la déstabilisation terroriste occidentale et ses mercenaires islamistes, je pense à l'élection de Trump (mais si) qui a épargné le pire et révélé au plus grand nombre le rôle de l'état profond contre la démocratie et au service de la désinformation des populations.

Mes pensées vont aussi à la Russie pays leader, pays européen, acteur majeur de la lutte contre la Terreur et les printemps et qui devrait conserver aux prochaines élections un Président envié par la planète.

Enfin, coups de chapeau à la Turquie qui avec Erdogan est enfin sur le bon chemin, celui inévitable de la sortie de l'OTAN et de la rupture définitive avec le cancer de l'Union Européenne, tout comme la vigoureuse Corée du Nord qui malgré blocus, menaces montre qu'un pays pauvre en ressources peut se montrer souverain et digne, c'est à dire avoir une posture inverse de celle de la France, si elle existe encore, ce qui reste à démontrer.

Sur le plan multimédia qui est de plus en plus lié à l'actualité tant économique que politique, la sinistrose a confirmé son installation définitive. Les casques VR font l'actualité mais restent un périphérique lourd, coûteux, pénible aux porteurs de lunettes et au marché de niche. Le secteur audio PC reste aux abonnés absent avec des produits de marques traditionnelles devenant d'une fabrication douteuse pour le milieu de gamme et sans aucune nouveauté méritant l'attention (quand elle existe). La seule évolution faisant sens dans le panier grand public est l'écran 34" 21/9e qui en résolution 2560 (GTX 1060 et +) ou 3440 (GTX 1070 OC et +) changera votre vie.



Note d'exotisme, dans certains pays le Président présente ses vœux aux citoyens (ce n'est pas une fake news).

Ceci étant dit pour le matériel, l'an passé fut aussi celui de la confirmation où actualité et numérique se rejoignent. Certains poussins du jour avaient espéré un retour de la République avec les élections, les faits montrent qu'il n'en est rien. La réalité montre au contraire que le rejet des grands médias ni pluralistes ni en phase avec le réel a désormais été pris en compte par le système de domination. Ce changement reconnaît le Web comme clef du contrôle politique et donc des élections, avec aux États-Unis un élu surprise contre l'establishment démocrate mais aussi républicain et l'ensemble des médias, avec en France un golem sorti de nulle part ou plutôt d'un gouvernement dont l'échec spectaculaire avait réduit l'audience a environ 10% de la population (ceux qui ont eu droit aux vœux ?).

La réaction violente se traduit par une forte censure sur les réseaux sociaux faisant sauter les comptes de tout opposant ayant un peu d'audience. Associations, musiciens, dessinateurs, humoristes, écrivains, partis légaux... cela saute de Facebook à Twitter en passant par Youtube, etc. Les motifs de l'inquisition ne sont jamais précisés et les Tartuffe de la guillotine se réfugient derrière des chartes on ne peut plus vagues ou le courageux anonymat des modérateurs. Le tout est énergiquement encouragé par les lobbies communautaristes (donc contraires aux valeurs républicaines en plus de n'avoir aucune légitimité démocratique) les plus sectaires, lobbies bien entendu largement subventionnés. Cette censure n'a rien à voir avec votre sécurité mais est purement politique, il s'agit pour des élites en place d'empêcher toute alternance au pouvoir.


Inscrivez-vous sur le réseau gratuit VK et retrouvez la liberté d'expression morte en France

Contre cette hystérie aveugle qui frappe les comptes par milliers et qui pour tromper le grand public glisse deux ou trois vrais extrémistes parmi une foule d'innocents (parmi les cibles on trouve même le pianiste virtuose Stéphane Blet ou le pourtant mièvre Renaud Camus) une seule solution, ouvrez un compte sur Vkontakt (le clone russe avec interface en français de Facebook), utilisez aussi des boîtes mail en dehors de l'UE ou de la zone OTAN, un VPN (NordVPN par exemple).

N'oubliez pas vos droits sous prétexte que leur viol est décidé par l'autorité.

Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée à Paris au Palais de Chaillot en 1948 et aujourd'hui bafouée par la France : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

L'année 2018 qui débute dans le grand silence et sans aucune festivité visible tant l'atmosphère évoque les bruits de bottes du passé sera celle des migrations vers les espaces de libertés. Éteindre télévision, radio, jeter le journal est un acte de salut public et de légitime défense. C'est aussi un comportement qui fait de vous un suspect.

Ne tombez pas dans les incitations à la guerre civile sous maquillage ethnique et religieux qu'on vous servira régulièrement pour cacher vos vrais soucis qui sont économiques et sociaux. Ne vous trompez pas de cible, surtout au mois de mai où le régime tentera surement, avec une fausse opposition officialisée par les médias, de vous tromper dans les rues.

La guerre civile ou étrangère est toujours l'ennemie du peuple et en 2018 on voudra vous la vendre.

En attendant bonne année aux éveillés, donc aux résistants.

 

 

10:57 Publié dans Actualité | Tags : vœux, bilan, actualité, multimédia, censure, vkontakt | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/10/2017

Le Capitalisme perd la boule, autopsie de l'information

 

le capitalisme perd la boule.jpg

Contre la chasse aux sorcières, informez vous et diffusez l'information.

L'histoire ne ressert pas les plats, c'est une évidence mais la nostalgie marchande du passé conduit les agents d'un Système en phase terminale à utiliser, chaque jour un peu plus, les recettes d'hier dans une course folle à la survie.

Lorsque la corruption, le militantisme, l'incompétence répétés et démontrés ne permettent plus de se faire passer pour le Bien sans rires et injures alors il faut se résoudre à salir et faire de l'ennemi le Mal absolu, la menace, le monstre.

Voici le temps des listes d'hérétiques, ces personnes malfaisantes refusant le diktat d'une pensée unique soumise au monothéisme du marché. Hélas, le sous-citoyen consommateur du Village aime de plus en plus le son des médias dissidents et résistants. Pour un Américain ou un Britannique, le média russe RT possède ce parfum de différence tant recherché. Les Présidentielles ayant porté un Trump contre l'ensemble des grands médias ont pu démontrer de manière éclatante la rupture avec le peuple et Hollywood paye aussi le prix de ses engagements. La note qui se chiffre en milliards de dollars passe mal.

Ces listes absurdes, comiques par leur outrance, le témoignage de panique qu'elles avouent par cette nouvelle étape qui frappent non plus les médias mais aussi les invités et les journalistes ne sont pas nouvelles.

Les Français les connaissent bien, ils se souviennent de l'Occupation mais aussi, surtout, des années 80 quand pour faire gagner la gauche à nouveau, on a instrumentalisé une extrême droite fantasmée (ce fameux danger fasciste, héritié obligatoire, à l'insu de son plein gré, d'une idéologie purement italienne et dérivée du socialisme) et dressé des listes de personnes, d'entreprises à boycotter pour combattre un FN (alors poujadiste et reaganien !)tout surpris de sa progression électorale.

Depuis, afin d'éviter que la bête immonde ou les pro-Palestiniens ne s'inspirent trop de l'idée, les listes ont changé, elles sont devenus les black listes, avouées parfois par des animateurs bavards (coucou Patrick) ou affichées avec promesses de représailles par des réseaux d'extrême gauche (la fausse, celle impubère et masquée au service du grand patronat et des faucons).


Défiance envers les médias : pourquoi un tel discrédit ? Documentaire réalisé par Armel Joubert des Ouches pour Réinformation.TV

Ces listes servant une épuration professionnelle active, renforcée depuis 2001, tous les connaissent dans le milieu. Personne n'ose hélas le dire car si hier après une insoumission ou une parole de trop (coucou Thierry) on se retrouvait en province, sur le câble (et on dit merci !) ou à RMC pour les vedettes, aujourd'hui, on termine plutôt, sauf joker, à Pôle emploi sans toucher 20 000.

Le bon coté des choses est que le public, le téléspectateur, le lecteur ne suivent pas, ne sont plus en marche. Et là, ce ne sont pas les Présidentielles américaines qu'il faut comprendre mais les nôtres.

Comme prévu, le Système capitaliste va se tuer tout seul et cette hystérie idéologique actuelle en pleine croissante et contagieuse (l'affaire purement financière Weinstein est éloquente) produisant un discours totalement incohérent, naturellement menteur, contre productif indique bien que toute violence de rue de gauche ou de droite destinée à la libération n'a absolument aucun sens sauf celui de l'incompréhension du réel, du temps présent, en servant le renforcement des régimes policiers occidentaux. La propagande n'est jamais loin de la matraque.

Il ne faut pas se faire d'illusions, l'information libre et pluraliste, si elle a jamais existé, ne reviendra pas demain ni jamais.

Le Capitalisme dans son délire absolutiste contrôle la vie dans son intégralité mais la résurrection n'est pas de son ordre.

 

A lire :

Une ONG liste 2 327 invités de RT, les qualifiant d'«idiots utiles qui sapent la démocratie»

Financée par divers acteurs gouvernementaux mais aussi par des donateurs privés tels que la fondation Open society de George Soros, l'ONG tchèque «European Values Think-Tank» estime que les 2 000 intervenants de RT servent... la «propagande russe».

C'est un étrange et fastidieux travail qu'a décidé de publier une ONG tchèque fondée en 2005 et ayant pour but affiché de «défendre la démocratie libérale» (mais qui en réalité semble particulièrement obsédée par la prétendue «désinformation pro-Kremlin»). Accompagnant un rapport d'une certaine Monika Richter censé prouver l'impact néfaste de RT sur l'opinion occidentale, une longue liste de personnalités publiques, principalement américaines et européennes, s'étant exprimées d'une façon ou d'une autre sur la version en anglais de RT est fournie.

Qualifiées d'«idiots utiles», accusées d'agir malgré elles (ou volontairement) dans le but de «saper la démocratie» en Occident mais aussi d'agir pour le compte d'une «puissance étrangère hostile», ces personnalités diverses ont été réunies dans une liste, qui comporte 2 327 noms. Celle-ci a été mise à disposition du public dans un tableau téléchargeable, contenant par ailleurs des liens vers des publications de RT. Selon l'ONG, le fait d'exprimer une quelconque opinion sur RT revient donc... à de la «complicité avec la machine de propagande russe».

On retrouve pèle-mêle dans ce référencement (qui ne prend en compte que le contenu en anglais produit par RT), des personnalités politiques de premier plan tels l'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, l'ancien présidente de la République du Brésil Dilma Rousseff ou encore Jean-Claude Trichet, qui fut président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011.

En plus de très nombreux hommes et femmes politiques, la liste comporte des centaines de noms d'intellectuels, universitaires, journalistes ou célébrités ayant pour seul point commun... d'avoir accordé une ou plusieurs fois un entretien à RT dans leur vie. (...)

Lire la suite sur RT en français

12:19 Publié dans Actualité | Tags : information, ong, censure, propagande, capitalisme, faillite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |