Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2021

Censure, ça continue

toxic fog.jpg

Le troisième plus grand groupe radiophonique américain interdit la dissidence et menace de renvoyer les conservateurs qui remettent en question les résultats des élections.
Cumulus Media, le troisième propriétaire américain de stations de radio AM et FM, menace de renvoyer les animateurs d’émissions demandant justice au sujet des résultats controversés de l’élection présidentielle de 2020.
Cumulus, dont les stations abritent des noms connus tels que Mark Levin, Chris Plante et Dan Bongino, atteint plus d'un quart de milliard d'auditeurs chaque mois, avec une programmation diffusée à travers 416 stations détenues et exploitées par l'entreprise, ainsi qu'un près de 8 000 affiliés supplémentaires via Westwood One, une filiale de Cumulus.
Interdire la possibilité pour l'opposition de s'exprimer sur le sondes et sur les réseaux sociaux, de demander l'arbitrage de la justice semble donc le premier objectif du progrès dans l'optique Democrate.

11:09 Publié dans Actualité | Tags : censure, résistance, réseaux, fraude | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Écrire un commentaire