Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2016

9 mars : Tous dans la rue

trava.jpg

La vraie et seule guerre en 2016, ce sont ces milliers de suicides de chômeurs, agriculteurs, artisans, petits patrons en raison d'une politique économique criminelle au service de la finance

Ce 9 mars est une journée de mobilisation du peuple pour le peuple, un élan de fraternité de plus en plus rare dans une société dirigée au nom de l'argent pour le service de ceux qui le possèdent, c'est à dire non pas ce peuple qui le génère par son travail mais par les intermédiaires qui en profitent au moyen de l'ignorance entretenue ou par la force de la loi.

Les victimes de la réforme du code du travail sont les salariés, les étudiants, les apprentis ceux qui sont ou seront de simples citrons exploitables à merci avant d'être jetés en échange d'une chair plus fraîche. Les victimes, ce sont aussi les retraités qui devront prendre sur leurs pensions peaux de chagrin pour les aider car la famille existe encore malgré les efforts de l’État, des médias pour la détruire.

manifestation,réforme,travail,grèveAprès le triste échec du sain mouvement des Bonnets rouges ayant vu la nécessaire alliance des classes populaires et moyennes, ce mouvement combattu comme il se doit par une extrême gauche et une gauche qui montraient là, comme sur la questions des migrants économiques, leur soumission à un grand patronat, à la finance aux intérêts opposés à ceux de la population, il faut souhaiter qu'une prise de conscience récompense cette première journée qui doit aussi être un moment d'échange d'informations dans la rue avec des compatriotes. Car l'information qui n'existe que par le Net, la famille, les amis et elle circule mal malgré les efforts.

Le modèle Cosette pour nos enfants sera bientôt tendance si on laisse faire.

Ainsi, si vous peinez à expliquer ce qui se passer non pas seulement en France mais en Occident, il est de votre devoir de faire circuler les vidéos comme celle que nous proposons aujourd'hui car l'histoire s'accélère et imposer, en plein état d'urgence, une réforme aussi démente que destructrice, de plus sous une étiquette de gauche (qui heureusement fait plus rire qu'autre chose désormais) n'est pas innocent.

Alors réagissez, descendez dans la rue, ne cédez pas aux provocations et aux éventuelles violences qui servent le pouvoir et peuvent justifier de nouvelles privations de libertés. Une dictature vit toujours de la terreur fabriquée ou encouragée ne n'oublions jamais. Si par bonheur le mouvement s'inscrit dans la durée et si vous ne pouvez vous déplacer, restez chez vous ou aidez les grévistes de cafés, thés bien chauds etc, ce sont des actes de solidarités utiles. Enfin n'oubliez pas de filmer, photographier car l'information vient de vous, de nous et en aucun cas à 20h.

 

Pierre Jovanovic reçoit Laurent Fendt pour son commentaire mensuel des nouvelles économiques et financières. Pour suivre  l'ensemble des actualités de sa Revue de Presse, rendez-vous sur : http://www.quotidien.com


 

11:29 Publié dans Actualité | Tags : manifestation, réforme, travail, grève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

07/03/2016

Les vautours tournent autour de l'enfant

entreprise,réforme,travail,finance

 Pour les charognards qui profitent de la complicité du pouvoir pour sucer le sang des victimes de l'Europe et de la mondialisation donc des banques, cela ne va pas assez vite. De mauvais esprits résistent. Ah ces maudits agriculteurs ou privilégiés au RSA même pas capables de se suicider en silence, ces boulets, ces charges pour la finance, ne faudra t-il pas créer des camps demain pour s'en débarrasser ? En attendant ces perspectives ludiques exprimées par des réformes du monde du travail imposées depuis 40 ans au service des actionnaires et contre le pouvoir d'achat des salariés des réformes tellement bénéfiques qu'elles feront l'objet des festivités dans les rues ce 9 mars, des voix pleines de créativité préparent nos lendemains qui chantent.

entreprise,réforme,travail,finance

Ainsi un modèle comme toujours étranger serait la solution. Voici ce bilan du modèle anglo-espagnol de super flexibilité, de paiement à la Saint Michel en faveur dans les alcôves françaises du pouvoir. Daniel Bosque de l'AFP résume :

Précarisation de l'emploi

Après sa sortie de crise en 2014, l'Espagne a recommencé à créer des emplois: plus d'un million en deux ans, mais la plupart à durée déterminée (CDD). Fin 2015, le taux de chômage restait de 20,9%, deuxième plus élevé de l'Union européenne après la Grèce.

"Le chômage diminue au prix d'une précarisation de l'emploi. On offre des salaires moindres et on exige beaucoup plus du travailleur", résume Beatriz Tobirio, porte-parole d'Infojobs, principale bourse d'emplois sur l'internet.

Entre 2011 et 2014, le salaire moyen a augmenté de 2,1% (de 1.841 euros mensuels à 1.881) quand l'inflation grimpait de 5,2%. Les contrats payés en dessous du salaire minimum mensuel (752 euros) sont passés de 8 à 13%.

"Il y a surtout eu un ajustement brutal des salaires pour la réembauche de personnes ayant perdu leur emploi, avec des baisses de 30% à 40%", assure l'universitaire Ignacio García Pérez, membre du think-tank économique Fedea.

Pour Antonio Ferrer, un responsable du syndicat Union générale des travailleurs (UGT), la réforme est "injuste et ratée" et le taux de chômage reste très élevé.

entreprise,réforme,travail,finance

Patrick Artus, directeur de la recherche économique chez Natixis et co-auteur de “La folie des banques centrales” chez Fayard : "Il y a 600 000 emplois en trop dans les entreprises françaises !" (vidéo sur boursorama.com).

Olivier Delamarche le 7 mars face à la même clownerie et au déni de réalité d'une propagande permanente qui aggrave la situation.

16:52 Publié dans Actualité | Tags : entreprise, réforme, travail, finance, chômage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

05/03/2016

Clinton ? On a déjà donné !

clinton,trump,élections

Alors que la campagne américaine remplace l'actualité françaises dans nos informations révélant ainsi qui commande en France et en Europe, il importe de voir qui les grands médias des deux cotés de l'Atlantique défendent contre un Trump qui a déjà fait le ménage dans son camp. Cela ne veut aucunement dire qu'il faut aimer Trump ou qu'il sera bon pour les intérêts français. En fait, il sera au plus moins mauvais car faisant campagne avec son propre argent contre une candidate ayant vendu sont âme à des lobbies tout aussi financiers qu'étrangers ou militant pour la guerre.


Rappel sur quelques affaires ayant émaillé une carrière déjà trop longue

Entre deux maux, il faut choisir le moindre. Une serial menteuse à l'incohérence aggravée par de sérieux problèmes de santé (dont l'usage problématique d'anti-coagulants) aux allégeances nauséabondes n'est pas souhaitable à la direction d'un pays impérialiste, violent et en perdition économique, sous aucun prétexte.


13 minutes de mensonges, finalement les politiciens Américains et Français sont bien les mêmes.

clinton,trump,élections,mensonges,scandales,affaires

Hillary et son amie Huma. La tabagie a parfois des racines passant mal l'océan.

14:02 Publié dans Actualité | Tags : clinton, trump, élections, mensonges, scandales, affaires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

02/03/2016

Cette Europe de la haine

 

europe,intolérance,dénonciation,dictature

L'enseignement du calcul, de l'orthographe et du patriotisme sont passés à la trappe mais le dogmatisme fait un retour en force dans les écoles. Les corbeaux aussi.

 L'intolérance idéologique, la chasse aux déviationnistes, à la pensée critique, la dénonciation même des écoliers comme aux plus belles heures de la RDA ou de la Chine maoïste pour ne pas remonter plus loin n'est pas une exclusivité française. Dans les différents pays sous contrôle de l'OTAN, une même évolution est en marche car la peur commence à s'installer dans les rangs du pouvoir et ce même si les médias restent aux ordres, même si des collabos appellent ouvertement à la télévision à dénoncer et à prendre des mesures contre ceux qui n'admettent pas les croyances du nouveau régime.

Car il s'agit bien de croyance, de fanatisme et en rien de bon sens ou de raison.

europe,intolérance,dénonciation,dictature

Contraire à l'honneur, la délation, souvenir des années d'Occupation, a fait son retour depuis la fin des années 70 tout d'abord dans les médias télévisés pour censurer et faire peur, avant de gangrener l'ensemble de la société. Peut-être n'est elle que le révélateur d'une nouvelle occupation dont il est interdit de parler.

Alors il ne faut s'étonner de voir des écoliers, des collégiens, des lycéens exclus, sanctionnés, soumis à des tribunaux idéologiques voire envoyer devant l'armée ou des brigades antiterroristes et parfois sans que les parents soient alertés. Il faut bien le constater, s'en convaincre l’État de Droit appartient au passé et le regretter, c'est déjà se rendre coupable de complicité.

Les nouvelles tables de la Loi s'étendent à l'ensemble de la société, de la justice à l'information, de l'humour au droit du travail. C'est une vision du monde cohérente, totalitaire qui est imposée, de plus en plus souvent part la violence aux citoyens, aux familles, aux enfants, aux nations. La prison pour dissidence est de retour et l'hôpital psychiatrique envisagé.


La délation est une chose qui n'a rien à voir avec le devoir de mémoire

 A lire :

RT en français

 Royaume-Uni : un ado consulte le site de UKIP, il finit interrogé par la brigade antiterroriste

Un adolescent britannique âgé de 15 ans s'est retrouvé dans les locaux de la police anti-extremiste (équivalent français de la brigade antiterroriste) pour avoir consulté le site web du parti souverainiste dirigé par Nigel Farage.

L'adolescent prénommé Joe Taylor et âgé de 15 ans a été signalé aux agents de police par les enseignants de l'école Wildern située dans la localité de Hegde End (Sud du Royaume-Uni). Ces derniers ont découvert qu'il avait consulté le site du parti UKIP, ainsi qu'une vidéo de la BBC montrant une manifestation de la Ligue de défense anglaise (ELD), un mouvement politique anti-immigration. Cette dénonciation du personnel scolaire intervient dans le cadre d'une politique incitant à dénoncer aux services de sécurité tout processus de radicalisation mise en place par le gouvernement britannique .

Lire la suite sur RT en français

13:07 Publié dans Actualité | Tags : europe, intolérance, dénonciation, dictature, délation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |