Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2016

Boîtier Cooler Master Mastercase 5

boîtier,cooler,master,mastercase,test

Le boîtier est une pièce importante pour le PC fait maison et c'est un achat réalisé pour de nombreuses années. Il doit donc être robuste, permettre un montage facile des composants de la configuration et en plus assurer les conditions d'une bonne ventilation. On trouve bien entendu des modèles en plastique dès 40€ mais le passionné cherchera la qualité et la possibilité d'optimiser, d'installer un watercooling ou de garantir le silence de fonctionnement.

Avec ces exigences, il n'est pas possible de trouver facilement le modèle idéal qui sera souvent déterminé par des préférences très personnelles. Notre nouveau modèle de référence est donc en partie un choix subjectif une fois les critères essentiels réunis. Ainsi, un Cooler Master chasse l'autre et vous serez heureux avec celle nouvelle moyenne tour d'économiser quelques 50€ sur un produit disponible pour environ 120€.

Prix réduit ne veut pour autant pas dire qualité inférieure dans cette moyenne tour bien dessinée et qui a l'atout d'être personnalisable.  Conçu pour une configuration ATX, le Mastercase est d'une belle largeur avec des dimensions qui rassurent : 235 x 512 x 538 mm. Avec un poids de 10.6 kg, vous avez aussi le droit à un solide acier galvanisé du plus bel effet avec un gris sombre pour l'extérieur et un intérieur noir. La façade amovible comme sur les Cosmos est en plastique. Très bon point pour les bidouilleurs, les barres pratiques pour déplacer le PC vers la salle de Lan ont certes disparu mais il y a deux poignées bien pratique sur le dos du boîtier pour éviter des chutes parfois très douloureuses (pas seulement pour le matériel). L'ensemble est sobre, discret et élégant.

boîtier,cooler,master,mastercase,test

 Nouveauté, le Mastercase 5 est évolutif vers le modèle Pro qui offre un support watercooling de plus, un coffrage top en ABS et mesh, deux cages HDD au lieu d'une et pour les fans une porte latérale vitrée.Ces accessoires sont disponible sur le site officiel.


Autre bon point, le Mastercase possède une bonne finition et on ne trouve pas ici les bords coupants trop présents dans les boîtiers no-name. La protection anti-poussières est bien entendu au rendez-vous (amovible en façade) ou pour l'alimentation) grâce au mesh largement présent. En façade, le ventilateur 140 mm point trop bruyant assure un bon refroidissement. Il est toutefois possible d'opter pour des 120 mm (et même 3 si on retire la cage HD et utilise le bracket joint! ).

En face arrière, on retrouve un ventilateur 140 mm, les 7 slots d'extension. L'alimentation est au bas avec son filtre amovible.

boîtier,cooler,master,mastercase,testComme dans tout boîtier de qualité les vis à main sont présentes pour dégager les panneaux latéraux. On note tout d'abord la différence de couleur puis sur un plan pratique la très bonne gestion des câbles qui complètera l'usage d'un alimentation de préférence modulaire pour faciliter le refroidissement de la machine.

Au cœur du Mastercase  le projet d'un montage écartant l'habituel tournevis est au menu. Les baies en plastiques sont compatibles 3.5"-2.5". En cas de besoin, pour un serveur par exemple, il est possible d'acheter puis d'installer 1-2 cages HDD de plus. L'optimisation inhabituelle réside ensuite dans des mini cages SSD avec un passage spécial pour les câbles SATA qui ne viendront pas polluer l'espace (voir vidéo).

boîtier,cooler,master,mastercase,test

Panneau de contrôle avec sa diode HDD blanche, le Power On Blanc, les classiques E/S Audio, un bouton reset et 2 précieux USB 3.0 . Les poignées sont en acier.

Voici donc notre nouvelle recommandation boîtier. Ce modèle est robuste, de base assez silencieux (bravo aux pieds en acier recouverts de caoutchouc) et on peut s'abstenir d'acheter des ventilateurs autres que ceux fournis (c'est rarement le cas), évolutif et largement compatible avec un gros refroidissement air ou de longues cartes graphiques. Même si vous ne pouvez opter dans un premier temps pour la version pro, elle reste accessible ultérieurement avec des élément abordables (15-20€). Si vous recherchez confort de montage et discrétion ce boîtier a tout pour devenir un classique. Livré dans un carton doté d'une bonne couche de protection, on peut le commander sans risque par correspondance.

 

Présentation du boîtier par Cooler Master


Montage en vidéo

Caractéristiques:

 

Référence

MCX-0005-KKN00

MCY-005P-KWN00 (version pro)

Couleur

Gris métallisé

Matière

Acier galvanisé (SECC), Plastique en façade

Poids

10.6 kg

10.7 kg

Dimensions (LxWxH)

All

512(L) x 235(W) x 548(H) mm

512(L) x 235(W) x 548(H) mm

Body

460(L) x 235(W) x 460(H) mm

460(L) x 235(W) x 460(H) mm

Comptibilité cartes mères

ATX, m-ATX, M-ITX

ATX, m-ATX, M-ITX

Extension slots

7

7

Baies

5.25" ODD

2

2

3.5" HDD

2

5

2.5" SSD

2+2

2+5

Electronique

I/O port

U3 x2, Audio

U3 x2, Audio

Fan speed control

N/A

N/A

Ventilateurs pré-installés

Façade

140mm x1

140mm x2

Top

N/A

N/A

Arrière

140mm x1

140mm x1

Fan Support

Front

120/140mm x3

120/140mm x3

Top

120/140mm x2

120/140mm x2

Rear

120/140mm x1

120/140mm x1

Water Cooling
Support (la différence !)

Front

240/280mm radiator, up to 40mm thickness without fan

240/280mm radiator, up to 40mm thickness without fan

Top

N/A

240mm radiator, up to 40mm thickness without fan

Rear

120/140mm

120/140mm

CPU Air Cooling Support

190mm ou 7.5inches

190mm ou 7.5inches

VGA Card taille maximum

w/ 3.5" HDD Cage

296mm

296mm

w/o 3.5" HDD Cage

412mm

412mm

Cable Management

25mm

25mm

Filtres à poussière

Front/Top/Bottom

Front/Top/Bottom

Alimentation

ATX PS2

ATX PS2

18:31 Publié dans Actualité, Boîtier, Unité centrale | Tags : boîtier, cooler, master, mastercase, test | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/03/2016

Solidarité avec le peuple belge

solidarite.jpg

Solidarité avec le peuple belge victime de la même sanglante imposture que le peuple français.

12:58 Publié dans Actualité | Tags : solidarité, belgique, bruxelles, terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/03/2016

Bruxelles : Gorilles dans la brume

22032016.jpg

“On n'oublie rien de rien, on s'habitue, c'est tout.” (Brel).

Avec la technologie actuelle, il est impossible qu’il y ait un attentat commis par plus d’une personne, qui ne soit pas déjà compris et imaginé par les services. Quand on dit les services, il faut bien voir ce qu’on entend.
bruxelles,terrorisme,attentat,gladio,crise,propagande,manipulation,chocDans la logique, nous vivons dans un système général ou tout se nourrit de tout ce qui se combat. L’antidrogue se nourrit de la drogue, l’antiterrorisme se nourrit du terrorisme, et même l’Etat, fragilisé par son absence de tissu social, d’imaginaire collectif et même de culture, cet Etat – comme le voit bien Éric Werner – a besoin de créer des sites de tension grâce auxquels il peut tenir la population.
Cela étant dit, quand on parle du terrorisme, il ne faut pas penser que tout soit manipulé par une personne centrale, par exemple les services de renseignement nationaux ont tendance à contrôler les choses ou même donner une vision de ce qui se passe pour des raisons complètement différentes.
Mais il y a aussi les guerres intestines parmi les puissances moyennes, donc des services étrangers y participent, et, alors jusqu’à quel point ces services participent – qu'ils soient occidentaux ou étrangers –, quelle est la réalité exacte, cela est difficile à dire. Ensuite, chacun participe à donner une version officielle qui n’est pas la réelle.
Après pour savoir quels sont les rôles joués, il faut des données assez précises pour se prononcer (Gabriele Adinolfi 2015). 


Francis Cousin est Docteur en Philosophie et titulaire d’un DEA d’Histoire de la Philosophie (Idéologies, Mythes, Religions et Sciences du signe). Il consacre ses recherches à la question du sens historique du devenir mais aussi aux problématiques de la philosophie du droit, de la philosophie de l’histoire. Au sujet du terrorisme, extraits d'interventions.

10:55 Publié dans Actualité | Tags : bruxelles, terrorisme, attentat, gladio, crise, propagande, manipulation, choc | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

19/03/2016

Trump : Les médias trompent énormément

trump,élections,discours,manipulation

Slogan neuneu habituel, Trump serait raciste comme ceux qui refusent les combines. Sans doute des membres du Klu Klux Klan grimés dans ce document d'archive.

 C'est la nouvelle bête noire des médias, de Wall Street et même de son propre camp les républicains. Trump ne joue pas le jeu. Il refuse la soumissions aux lobbies, les dons, les engagements aveugles de soutien en cas de défaite aux primaires. Il s'agit là d'un phénomène nouveau dans l'histoire électorale américaine. Jamais depuis la seconde guerre mondiale un électron libre et indépendant financièrement n'est arrivé aussi haut, n'est jamais devenu populaire au niveau national aussi vite. Il faut dire aussi que jamais la crise n'a été aussi grave, le chômage aussi élevé (plus de 20% des actifs) depuis les années 30 du siècle dernier.

Même si l'homme est républicain, en rien une menace communiste, ni raciste ou antisémite (une de ses enfants est même convertie au judaïsme) il représente donc une menace pour une chasse bien gardée, celle du pouvoir politique tenu par l'alliance d'une poignée de personnes issues du secteur financier, du complexe militaro-industriel et de lobbies, une triple origine qui le plus souvent se confond en une seule au service des mêmes valeurs. Faut-il préciser que l'intérêt du peuple américain ne participe pas plus aux États-Unis que dans l'Union Européenne des valeurs de cette nomenklatura dont nous subissons aussi la politique ?

trump,élections,discours,manipulation,désinformation

Une amitié longue et publique qui dérange la campagne de diabolisation montée contre le candidat républicain tout comme le soutien de Louis Farrakhan à son projet de contrôle de l'immigration et son rejet d'un financement par des lobbies :"And when a politician does not want money from the rich, he’s freer than the others to really do good for the masses of the people, and I think that today we’re in the midst of the darkest hour in American history and so if we don’t make the right move with the right people at the right time, the America that we know we’re not going to see it become great again".


Dans un but de contre désinformation, contre les fables bâties par les médias, voici donc des extraits des discours d'un Trump qui révèlent au public de toutes couleurs et origines et pas du KKK à travers langage bien peu technocratique mais compréhensible de tous, un Trump qui préfère se fonder sur le terrain plutôt que sur le verbiage de journaleux (les clowns du genre "où sont vos preuves" existent aussi là-bas), une ouverture au dialogue avec les autres pays (mais avec la fermeté due à l'intérêt national) et qui à la bonne idée de rappeler qu'il a arrosé largement de ses enveloppes démocrates et républicains pendant des dizaines d'années.


A l'occasion du Super Tuesday mettant en jeu 5 Etats américains clé, TV Libertés propose un document exclusif rassemblant les principales déclarations du candidat à la primaire républicaine Donald Trump. Un résumé qui montre un homme bien différent de la caricature présentées par des grands médias profondément hostiles à un homme en rupture avec les conventions, les arrangements avec les lobbies de norme depuis longtemps. 


Il est toujours bon d'entendre la différence entre la voix de la rue et celle du 20H en France.

10:20 Publié dans Actualité | Tags : trump, élections, discours, manipulation, désinformation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |