Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2016

La République du servage

 

manipulation,chômage,économie,propagande

2016 les privilèges ont été restaurés pour les courtisanes et les lobbies

Triste jour pour le pays mais il est vrai que nous ne sommes plus en Démocratie ou même en République mais sous un état d'urgence ou tout est possible surtout le pire. Après cinq mois de mobilisations sociales et trois recours du gouvernement au 49-3, la scandaleuse loi de régression sociale El Khomri a été promulguée par François Hollande et publiée au Journal officiel ce 9 août.

L'opposition de la la très grande majorité de la population n'aura pas été prise en compte un seul instant.

De gré mais surtout de force, nous entrons dans l'ère du pré-TAFTA/TIPP, cette période de transition, de dégénérescence accélérée du capitalisme où précarité, destruction des droits, libertés et protections sociales deviendront le lot quotidien, le tout agrémenté d'actes opportuns d'extrême violence dont la fonction de diversion contre la révolte et pour l'établissement d'un régime policier ne sera pas perdu pour le Système.

Si plus à l'Est le peuple turc a semble la bonne idée de se réveiller, de se libérer et de montrer son union, la marche est encore longue pour les Français, les Belges, les victimes de l'Union Européenne matraqués par la désinformation.

Aujourd'hui plus que jamais éteignez vos téléviseurs, les radios, profitez si vous le pouvez des vacances pour vous informer durant un voyage ou sur le Net ou auprès de la famille et de vos proches qui sont désormais les seules sources d'information fiable.

La grande désinformation des présidentielles est déjà en cours avec des trucages de chiffres dignes des Pieds Nickelés. Ne tombez pas dans le panneau.

Rejetez le servage des chômeurs prévu pour la rentrée avec des formations bidons payés au prix fort par le public aux copains du privé ou le scandale des allocations de misères conditionnés à des emplois partiels sous payés et empêchant de vraies embauches.

Le Français de 2016 a sa radio Londres et c'est le Web. Résistez !

manipulation,chômage,économie,propagande

A l'heure de l'interdiction des livres, des conférences, des spectacles, vite le Net avec un VPN bien entendu !

 

 A lire :

L’insulte et la blessure

Source : russeurope.hypotheses.org

 

Le gouvernement français ajoute désormais l’insulte à la blessure. Il cherche à camoufler son échec économique d’une manière qui constitue une insulte pour les français.

Le « Canard enchaîné » s’était procuré un document distribué aux cadres de Pôle emploi qui détaille le projet du gouvernement consistant à orienter 500.000 chômeurs supplémentaires vers des formations professionnelles. Ce document est repris par le très socialiste et très gouvernemental l’Obs[1]. Ainsi, ces 500 000 chômeurs (ou plus précisément « demandeurs d’emploi ») glisseront ainsi de la catégorie « A » à la catégorie « D », qui n’est pas comptabilisée dans les chiffres du chômage diffusés chaque mois par le gouvernement, chiffres qui ne sont basés que sur la catégorie « A ». Le gouvernement pourra prétendre que la courbe du chômage s’est inversée, et François Hollande pourra se représenter à l’élection présidentielle de 2017. L’objectif est d’atteindre le chiffre de 1 million de chômeurs en formation (soit 500.000 de plus que les années précédentes donc)

 

Pour comprendre l’enjeu de cette manipulation, il faut d’abord revenir sur quelques faits. Les données présentées en France ne sont pas celles du « chômage » mais uniquement celles des « demandeurs d’emploi ». Elles sont collectées par la DARES. Les données des demandeurs d’emplois sont des données administratives, et peuvent faire l’objet de corrections, en particulier quand le demandeur d’emploi ne remplit pas certaines des conditions pour se voir inscrit. Dans ce cas, il est rayé des listes et « disparaît », mais ne cesse pas pour autant d’exister comme « chômeur »… Ces données sont de plus réparties en catégories qui sont définie par la DARES[2] , qui est l’organisme en charge de ces statistiques.

Définitions des catégories

Catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;

Catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;

Catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois) ;

Catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie, d’un congé maternité,…), sans emploi ;

Catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

C’est donc très abusivement que le gouvernement ne retient que la catégorie « A » comme indicateur du chômage. On peut d’ailleurs se demander pourquoi les journalistes français le suivent dans cette voie. En effet le chômage réel, tel que l’on peut l’estimer à partir du nombre des demandeurs d’emploi couvre en réalité les catégories A + B + D, et l’on peut considérer que la catégorie B+D correspond à un chômage masqué statistiquement. Il faut donc croire que les journalistes français, du moins ceux de la télévisions et des grands journaux, ne lisent pas les notes de la DARES est se contentent de répéter comme des perroquets ce que dit le gouvernement.

 

Si l’on s’attache uniquement aux chiffres des demandeurs d’emploi en métropole, on constate que le chiffre de la catégorie « A », pour le mois de juin 2016, est effectivement plus faible qu’en février, avec 3 525 700 personnes contre 3 591 000. Il semble donc que la courbe du « chômage » se soit, si ce n’est inversée, du moins stabilisée.

 

Graphique 1

A - 01 GR1

Source : DARES

 

Mais, si l’on prend toutes les catégories représentatives du chômage, soit les catégories A+B+D, l’image change. Après la forte baisse de mars 2016 (et un nombre important de radiations ainsi qu’une forte hausse des emplois aidés), la courbe reprend sa progression. Ce n’est pas étonnant d’ailleurs si l’on regarde la croissance qui a été nulle au 2ème trimestre. Ceci s’explique, d’après l’INSEE[3], par des dépenses de consommation des ménages qui ralentissent nettement (0,0 % après +1,2 %), tandis que l’investissement (la formation brute de capital fixe ou FBCF) total se replie (-0,4 % après +1,3 %) et que la demande intérieure finale (hors stocks) stagne : sa contribution à l’évolution du PIB étant nulle (après +1,0 point au premier trimestre). Le comportement de stockage des entreprises contribue à nouveau négativement (-0,4 point, après -0,1 point) à la croissance.

 

Graphique 2

A - 01 GR2

Source : DARES

 

Si l’on regarde maintenant l’ensemble des catégories de demandeur d’emploi (A+B+C+D+E), on constate que le nombre global est bien reparti à la hausse. Les conséquences du mauvais chiffre de la croissance au 2ème trimestre se feront sentir au 3ème trimestre, et il faut probablement s’attendre à de nouvelles hausses du chômage dès la fin de l’été.

 

Graphique 3

A - 01 GR3

Source : DARES

 

La blessure dont souffre la France, cette plaie béante, s’appelle le chômage de masse. Il n’est nullement inévitable mais bien le produit d’une politique économique directement et indirectement conditionnée par l’Euro. Dans un rapport publié le 26 juillet dernier, le FMI non seulement montre que l’activité dépend dans une large mesure du taux de change, mais il montre aussi que le taux de change de l’Euro est surévalué pour la France de 6% et sous-évalué de 15% pour l’Allemagne, aboutissant à un écart de 21% entre les deux pays[4]. Cette situation, aggravée par une politique économique absurde mise en place justement en raison de l’appartenance de la France à la zone Euro est l’une des explications du chômage de masse qui sévit dans notre pays. Non seulement la faible croissance de l’économie et la stagnation de l’industrie entraînent un chômage important mais nous avons aussi l’une des explications des déficits budgétaires récurrents que notre pays connaît. Les exemptions de cotisations, mais aussi les recettes manquantes du fait de la stagnation de la production, et la nécessité de constamment stimuler une économie qui sans cela sombrerait dans la récession, expliquent pourquoi les dépenses sont constamment supérieures aux recettes. Cette situation se justifie quand des événements extérieurs viennent perturber l’économie, ce qui fut le cas de la crise de 2008-2010. Mais, de 1999 à 2007, rien ne le justifiait. Rien, si ce n’est l’effet dépressif qu’exerçait l’Euro sur l’économie française et que les gouvernements connaissaient.

Pour « sauver l’Euro », à la suite de la crise de 2010, on a mis en œuvre des politiques qui ont aggravé les problèmes. Depuis le printemps 2011, les politiques d’austérité, il faut le souligner, ont été décidées dans le cadre de la zone Euro avec pour objectif le maintien de la France dans la zone Euro.

 

Une large part de l’accroissement du chômage de 2008 à 2010 aurait pu être évité, ou effacé, si la France n’avait pas fait partie de la zone Euro. Indirectement, l’Euro a ajouté encore 1 million de chômeurs. Le total est donc de plus de 2 millions depuis 2007. Telle est la pente néfaste sur laquelle la France est engagée depuis des années. Cette progression est le fruit amer du consensus qui existe entre la politique du centre-droit et celle de la « gauche » ; un consensus dont les effets sont, aujourd’hui, dramatiques pour les individus[5].

Plutôt que de chercher à masquer cela par des méthodes indignes, qui insultent les français, le gouvernement ferait mieux de s’attaquer à la cause première de cette situation, c’est à dire à l’Euro.

Notes

[1] http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20160803.OBS5724/...

[2],http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiq...

[3] http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=123

[4] http://www.imf.org/external/np/pp/eng/2016/072716.pdf

[5] Voir, sur l’impact du chômage sur le nombre des suicides, : Dr Carlos Nordt, PhD, Ingeborg Warnke, PhD, Prof Erich Seifritz, MD PD, Wolfram Kawohl, MD, « Modelling suicide and unemployment: a longitudinal analysis covering 63 countries, 2000–11 », in The Lancet Psichatry, Volume 2, No. 3, pp. 239–245, Mars 2015.

13:44 Publié dans Actualité | Tags : manipulation, chômage, économie, propagande | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

07/08/2016

La recolonisation de la Libye

Tripoli avant.jpg

La Libye de Kadhafi prospère et féministe, un modèle à détruire pour l'Occident

  Il est bien inutile de perdre du temps à dire ce que que d'autres ont déjà fort bien résumé. L'Afrique et l'Amérique du Sud sont en pleine recolonisation mais par les États-Unis qui n'usent du mercenaire européen que par soucis d'économie. Comme pour la colonisation on ressort le couplet des droits de l'homme en remplaçant cette fois le devoir des races supérieures cher à la crapule Jules Ferry par celui des peuples démocratiques.

L'air reste tout aussi comique et mensonger.

Dans le cas libyen il s'agissait bien entendu de capter les richesses du pays (et de tenir les ressources énergétique de l'ennemi européen), de détruite un état à la population musulmane ayant le plus haut indice de développement d'Afrique, d'éliminer le très intelligent projet de devise or et surtout de faire sauter le bouchon bloquant l'importation de mains d’œuvre immigrée voulue par le grand patronat à des fins de rentabilité mais aussi par les politiques pour paralyser toute révolte sociale.

La crise se mondialise et la trêve de l'été n'existe pas pour les bouchers et les actionnaires.

 

flag.jpg

Pour Obama, il s'agit de"commencer ce qui va être un long processus visant à établir un gouvernement et un système de sécurité viables là-bas". La prétendue guerre contre le terrorisme inventée par l'Occident n'est qu'un pratique masque servant la destruction de pays et au vol de leurs ressources (et de leur stock d'or). A ce propos, ce nouveau conflit qui va lier les mains de Trump s'il est élu, a été obtenu sans même la demande d’approbation du Congrès. Le gouvernement Obama a abusivement utilisé l’Autorisation pour l’Usage de la force militaire datant de 2001 approuvant une action militaire contre ceux qui avaient planifié et exécuté les attaques terroristes du 9/11 ! L’EI n’existait pourtant pas en 2001 et il est maintenant l’ennemi mortel d’Al-Qaïda. Certains mauvais esprits conscients du ridicule de cette propagande validée par "nos" politiques et les grands médais osent de plus en plus souvent dire ouvertement que si le terrorisme n'existait pas, il faudrait l'inventer !

 

A lire :

Libye, le grand partage

Pétrole, immenses réserves d’eau, milliards de fonds souverains. Le butin sous les bombes

 

 

10:18 Publié dans Actualité | Tags : libye, guerre, réinformation, pétrole, propagande, colonisation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

01/08/2016

Turquie, Nice, les chaises musicales du Capitalisme

 

terreur,nice,gladio,attentats,capitalisme,crise

Quand la plus-value s'effondre les pions valsent.

 Service minimum mais pas de réserve sur le blog car il est bon de ne pas être l'esclave de ses passions. Et puis le spectacle marchand nous l'interdirait, ce spectacle nous l'avons chaque jour dans l'actualité, le spectacle de la propagande avec les gigantesques moyens des médias, des États, des appareils militaires et de la technique.

Ce spectacle est en plus triste par sa surenchère sanglante mais hollywoodienne car il exhibe le visage usé d'une Europe soumise et brisée. Il dévoile aussi le degré d'inculture et d'incompréhension phénoménal de notre pays, du citoyen,(enfin de ce qui en reste sous un état d'urgence devenu la règle) sa désinformation permanente certes entretenue mais aussi son incapacité à s'informer, à surtout vouloir s'informer.

Entre l'aveuglement de ceux qui croient, fantasment, bâtissent à grands coups de truelles sur des terroristes important une guerre et leurs pendants persuadés qu'Ahuri 1er complote personnellement des horreurs pour revenir dans la course électorale, on ne sait qui se ridiculise le plus.

Il y a longtemps que la gestion de l'ordre par la religion est passée et l'actuelle mutation vers la totale dématérialisation post politique des pouvoirs est entamée. L'impact sur l'ensemble des secteurs va être dévastateur sur le monde que nous connaissons et que certains espèrent contre toute analyse perpétuer.

Il y aura bientôt le même fossé entre une République et la nouvelle gouvernance qu'entre De Gaulle (ou Poutine) et un Pierre Terrail de Bayard.


Il faudra au moins attendre la rencontre Erdogan-Poutine du 9 aout pour savoir si le coup d'état défait en Turquie est le moyen d'une évolution du capitalisme vers une forme encore plus violente comme dans l'Union Européenne ou une défaite provisoire au profit d'une forme de direction plus ancienne et conforme au modèle global oriental. Le peuple lui a fait son choix.

Alors on peut dire dès aujourd'hui que le sang, la sueur et les larmes ne vont pas manquer car les révolutions, les vraies et pas celles sur Facebook ou des Nuits à dormir debout ne s'accomplissent pas sans mise à niveau brutale et celle en marche impose un cadre policier, para-militaire restreignant les libertés (sauf la consommation présentée à tort comme l'une d'elles) et sachant le justifier.

Pour cette pieuvre émergeant, l'émeute raciale, l'attentat, le jeu en réalité augmenté sont des marches de libération.

Le dialogue interreligieux, la disparition de la monnaie fiduciaire, le dogme du réchauffement climatique, la puce RFID ne sont rien d'autre.

C'est au nom de votre bien, de votre santé, de la sécurité de vos enfants et anciens, contre le terrorisme (qu'on interdira bientôt de confondre avec ce qui est, la Terreur) et surtout du rempart démocratique que la mise en place de l'ordre nouveau se fera et l'année 2016 est loin d'être terminée, surtout pour les banques et leurs clients.

Pour une fois, on ne nous a pas menti, le changement, c'est maintenant.

 

terreur,nice,gladio,attentats,capitalisme,crise

 

A lire :

L’attentat de Nice rappelle l’Opération Gladio

11:00 Publié dans Actualité | Tags : terreur, nice, attentats, capitalisme, crise, turquie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/07/2016

La maison connectée est votre ennemie

 

domotique,connecté,montre,drone,avion,pirate

Il vous le faut, c'est le progrès et votre appareil sera à peine plus cher. C'est le slogan à la mode qui concerne l'électronique grand public mais aussi désormais les produits blancs, l'électroménager et en fait la maison, vos loisirs tout comme la vie professionnelle et très bientôt la santé, les paiements ou la circulation.

L'appareil connecté serait un plus. Il peut aller chercher les informations qui vous manquent, en dire plus sur un film, donner accès à des offres exclusives, sécuriser un paiement ou la porte d'une entreprise, localiser votre voiture volée ou fournir un itinéraire en temps réel, allumer le chauffage juste avant votre retour au domicile, lancer une cuisson, enregistrer une émission malgré une modification de dernière minute du programme etc.

Ce qu'on omet de préciser, c'est que la Terre tournait avant et que nous arrivions tous à très bien nous en passer. Pas un mot non plus des risques multiples qui ne sont jamais évoqués, le principe de précaution lié à la santé est le premier qui vient à l'esprit et si le problème des smartphones et désormais établi après une longue lutte des consommateurs, on aimerait savoir pourquoi les rayonnements issus de compteurs communicants, d'appareils domestiques en wifi etc serait lui négligeable.

Silence total aussi sur l'espionnage de votre vie privée, le suivi de déplacements (votre gentil compteur indique à l'agence pour l'emploi une absence de 3 semaines en juillet!), de vos goûts en matières de programmes, d'achat, donc vos idées politiques ou votre sexualité (épatant pour un petit chantage ou un licenciement), vos réseaux d'amis (ah un ami dans le rouge on vous refuse un crédit) etc.

domotique,connecté,montre,drone,avion,pirate

La réforme du code du travail n'est qu'un premier pas vers un nouveau stade du capitalisme visant au remplacement continu de l'homme par la femme, de la femme par l'immigré et enfin à terme, de ce dernier par la machine. Les 15 prochaines années seront celles d'un doublement du chômage et d'une pauvreté en explosion dans un monde aux inégalités croissantes où terrorisme et conflits ethniques serviront à faire passer la pilule en détournant l'attention de la petite minorité tirant profit de cette régression humaine et sociale. 

Il faut ajouter que l'ensemble des appareils connectés ne sont peu ou pas sécurisés. en fait, on doute clairement qu'il soit possible de les sécuriser un jour.

S'il est possible de prendre le contrôle d'un drone, d'un avion de ligne alors pourquoi pas celui d'un appareil médical, d'une voiture à la conduite assistée, d'un four (c'est la fête du pirate pyromane) ou d'un congélateur, d'une chaudière, d'un ensemble hifi (on va faire une une farce au voisins allez le volume à fond), d'une webcam (tiens pourquoi Mark Z. place t-il du scotch sur la cam du portable ?) etc.

On imagine les accidents, les catastrophes susceptibles de se produire car les hackers ne manquent pas et ils ne sont même pas toujours des particuliers. Qui a l'envie de courir de tels risques sous un régime non démocratique ou s'il ne plait pas à ses voisins ou au pouvoir ?

A titre d'exemple, prenons le cas des montres et bracelets connectés destinés à être informer de ses mails, de suivre son activité physique etc. Quid du risque de piratage des données très personnelles ?

AV Test a réalisé une une étude de sécurité sur deux plan, la protection des informations et la possibilité de les manipuler. Les objets et montres connectés testés sont : Basis Peak, Microsoft Band 2, Mobile Action Q-Band,Pebble Time, Runtastic Moment Elite, Striiv Fusion, Xiaomi Mi Band et l'Apple Watch.

AVT a systématiquement observé des défaillances. On imagine le danger pour une personne âgée se fondant sur son bracelet pour prendre un médicament présentant des risques.

hacking.jpg

Malgré des exemples similaires dans l'ensemble du secteur connecté (même financier) l'armée américaine teste des IA dédiées au pilotage de drones, de bombardiers et chasseurs officiellement pour éviter la perte de pilotes. Le peu de vraisemblance du mobile compte tenu de l'avance technique de l'aviation américaine au niveau mondial fait sourire.  Les tests contre les meilleurs pilotes révèlent dès maintenant un avantage de la machine sur l'être humain.

 Mis à l'épreuve le colonel Gene Lee, formateur très expérimenté de pilotes de  depuis les années 1980 s'est livré sans succès à l'expérience en simulateur. L'IA Alpha a triomphé et personne ne doute de l'adoption prochaine de telles IA à grande échelle. Les problèmes de consciences devant des ordres inacceptable et contraires au droit de la guerre appartiendront définitivement au passé.

Dans de telles conditions, il ne reste plus qu'à attendre le premier piratage d'un bombardier, le premier crime de masse sans coupable car le responsable est virtuel, un Raspberry, car sa puissance suffit, ne se traine jamais au tribunal.

11:14 Publié dans Actualité | Tags : domotique, connecté, montre, drone, avion, pirate | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |