Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2020

Le masque est la porte ouverte à des problèmes de santé

AF.jpg

Le traitement de l'aspergilus fumigatus implique voriconazole et Amphotericin-B et des antifongiques. La prévention passe par le nettoyage régulier des locaux mais aussi une bonne filtration des systèmes de ventilation et là dans les hôpitaux ce n'est plus toujours le cas. 

 

Non au masque, oui au masque, pas de masque, il faut le porter à nouveau ! La parole menteuse de la démocratie capitaliste change à ce sujet toutes les 5 minutes, pourquoi ?

La plus grande section du Commissariat aux Archives, bien plus grande que celle où travaillait Winston, était simplement composée de gens dont la tâche était de rechercher et rassembler toutes les copies de livres, de journaux et autres documents qui avaient été remplacées et qui devaient être détruites. Un numéro du Times pouvait avoir été réécrit une douzaine de fois, soit par suite de changement dans la ligne politique, soit par suite d’erreurs dans les prophéties de Big Brother. Mais il se trouvait encore dans la collection avec sa date primitive. Aucun autre exemplaire n’existait qui pût le contredire. Les livres aussi étaient retirés de la circulation et plusieurs fois ré-écrits. On les rééditait ensuite sans aucune mention de modification. Même les instructions écrites que recevait Winston et dont il se débarrassait invariablement dès qu’il n’en avait plus besoin, ne déclaraient ou n’impliquaient jamais qu’il s’agissait de faire un faux.

Il était toujours fait mention de fautes, d’omissions, d’erreurs typographiques, d’erreurs de citation, qu’il était nécessaire de corriger dans l’intérêt de l’exactitude. À proprement parler, il ne s’agit même pas de falsification, pensa Winston tandis qu’il rajustait les chiffres du ministère de l’Abondance. Il ne s’agit que de la substitution d’un non-sens à un autre. La plus grande partie du matériel dans lequel on trafiquait n’avait aucun lien avec les données du monde réel, pas même cette sorte de lien que contient le mensonge direct. Les statistiques étaient aussi fantaisistes dans leur version originale que dans leur version rectifiée. On comptait au premier chef sur les statisticiens eux-mêmes pour qu’ils ne s’en souvinssent plus.

George Orwell, 1984

 

Derrière les mensonges étatiques du spectacle de la crise marchande drapés dans l’apocalypse sanitaire du Coronavirus, un spectre hante l’Europe: le spectre d'une révolte prolétaire. Toutes les puissances de la vieille Europe se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre : le pape et Moscou, Berlin et Paris, toutes les gauches de France et toutes les droites d’Allemagne…


 

 

 

exemple.jpg

L'idée de base et de sommet est incompatible avec l'égalité républicaine. Au revers des feintes, des fables et des duplicités sanitaires de la guerre économique se profile – d’abord – l’évidente certitude du retour de la guerre de classe ici avouée et révélée par Macron…

 

 

Présidentielles US: les Démocrates prolongeraient la crise du Covid-19 pour fragiliser Trump. Une crise sanitaire entretenue?

(...)

Le candidat antisystème qui prétendait en 2016 «assécher le marécage» de Washington, combattre le «deep state», l’État profond, a-t-il seulement réussi son pari? Car tout n’est pas à mettre au débit de Donald Trump dans la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis. Le chercheur associé à l’IPSE pointe «une gestion politique du virus» par l’ensemble de la classe politique, pour qui «l’objectif unique» est l’élection présidentielle du 3 novembre. Ainsi, Gérald Olivier parle-t-il très clairement d’une «collusion, d’une coalition anti-Trump» fomentée par tout «l’establishment Démocrate et les médias» qui n’hésiteraient pas à entretenir ce marasme politico-sanitaire:

«Il est dans l’intérêt des Démocrates de prolonger cette crise. C’est pour ça qu’aujourd’hui, vous avez des États dirigés par une Administration Démocrate, qui savent très bien que l’objectif, c’est novembre, l’élection présidentielle. Plus ils maintiendront cette atmosphère de crise, plus ils favoriseront la victoire de Biden. Au-delà de la crise sanitaire, cette crise va durer jusqu’à l’élection pour des raisons purement politiques.»
(...)
Interview de Par pour Sputnik 20/07/2020

 

Dernière vidéo du docteur Silvano Trotta. A voir absolument !

Commentaire d'un internaute avisé.

Je suis d'accord avec toi, j'ai bossé pendant +5 ans en salle blanche et en chambre stérile dans la fabrication de médicament, j'ai donc reçu des formations sur l'équipement "médicale". il existe 3000 bactéries par centimètre carré sur une main, c'est pourquoi en lavant ses mains avec des lotions a base d'alcool toute les heures, on réduit les bactéries à environ 2000 au centimètre carré, lorsque l'on s'habille en salle blanche, il existe tout un protocole, désinfection des mains, puis enfilage des gants stériles sans toucher l'extérieur du gant, et ensuite, enfilage de la combinaison, puis du masque chirurgicale, a changer toute les 2 heures. Attention, dans ce cas, on travail dans des "chambres" salles à pression différentiel contrôlé dans lesquels très peu de bactéries existent. Le soucis du masque (dans des lieux ouverts ou en pression atmosphérique non contrôlé) à un effet statique et de ce fait absorbe tout les microbes qui l'entoure. vulgairement parlant pour expliquer au novice, le masque chirurgicale, ou coton lavable, etc.... a le même effet que les lingettes swiffer, qui attire la poussière. Il est donc évident que ces bactéries qui se collent continuellement sur les masques se transformes en champignon, étant donné que les champignons sont les fleurs des bactéries. Donc le fait de porter un masque rend malade, tout comme le fait de mettre son lit dans une pièce humide et pleine de moisissure, en quelques semaines, vous aller faire de l'hyperventilation, vous aller tousser, mal de gorge, vous aller avoir d'énorme soucis de bronche, car vous aller développer un champignon interne du a la respiration de la moisissure. Donc si le covid-19 est dit une maladie respiratoire, il est logique que si tout le monde porte un masque, une nouvelle vague va arriver, mais elle ne sera pas a l'origine d'un virus grippal, mais d'une infection bactériologique des bronches du à une mauvaise respiration.

09:08 Publié dans Actualité | Tags : covid, trump, virus, masque, faillite, révolte | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/07/2020

D'un confinement à l'autre

covid, crise, confinement, système, faillite

«À moins que tous les pays n'adoptent des mesures de confinement, il faut s'attendre à une propagation encore plus large de l'infection. Aux États-Unis, nous avons un problème, l’épidémie n'est pas maîtrisée. Nous assistons à d'importantes épidémies au Brésil, en Afrique du Sud et maintenant en Asie. En fin de compte, nous ne sommes qu'au début de la pandémie qui va très probablement encore empirer, avant de reculer» (Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID), un centre de recherche du Ministère américain de la Santé, Corriere Della Sera).

 A lire sur Sputnik:

Le volume des exportations de pétrole à l’échelle mondiale au plus bas depuis 9 ans, selon l’AIE

Dans le contexte de la crise du Covid-19 et de l’accord de l’Opep+, le volume des exportations de pétrole au niveau mondial sont en juin 2020 au plus bas depuis ces neuf dernières années, d'après le rapport mensuel de l’Agence internationale de l'énergie (AIE) consacré à la situation sur le marché du but récemment publié.

Selon le récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie consacré à la situation sur le marché pétrolier mondial, les exportations d’or noir au niveau mondial ont chuté de 2,4 millions de barils par jour (Mb/j) en juin pour atteindre 86,9 Mb/j, soit le niveau le plus bas de ces neuf dernières années.

Ce qui implique : Au cours des dernières 24 heures, l'Organisation mondiale de la santé a enregistré 228.000 nouveaux cas de contamination à l’échelle mondiale, un nombre record depuis le début de la pandémie de Covid-19 en mars 2020.
 
Mais aussi :
 
Des chambres fortes pourraient bientôt être creusées dans la roche des montagnes suisses, rapporte Bloomberg. C’est en tout cas le projet avancé par la société Bruenig Mega Safe qui souhaite aménager de la sorte le massif du Brünig, au sud de Lucerne.
Les dirigeants prévoient de libérer sous la montagne une surface équivalente à 10 terrains de football. La capacité des chambres fortes varierait de 100 à 100.000 m3. Leur hauteur pourrait atteindre 90 mètres.
 
Ce n'est pas la mythologie Covid qui provoque la crise du Capital, c'est l'inverse.
 



Voilà la vérité du réel avec le Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection.

08:42 Publié dans Actualité | Tags : covid, crise, confinement, système, faillite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/05/2020

Guerre financière par le Covid-19 suite

covid,covid-19,montagnier,raoult,censure,virus,guerre,capitalisme,confinement,faillite

Pas encore mais c'est pour bientôt, en attendant la bête immonde tue encore, par le confinement par exemple.

 

Depuis plus de trente ans, les entreprises, les Etats et les ménages s'endettent, massivement. Nous sommes aujourd'hui dans la dernière partie d'une phase B de Kondratieff, lorsque le déclin virtuel devient réel, et que les bulles explosent les unes après les autres : les faillites se multiplient, la concentration du capital augmente, le chômage progresse, et l'économie connaît une situation de déflation réelle.

Mais, aujourd'hui, ce moment du cycle conjoncturel coïncide avec, et par conséquent aggrave, une période de transition entre deux systèmes de longue durée. Je pense en effet que nous sommes entrés depuis trente ans dans la phase terminale du système capitaliste. Ce qui différencie fondamentalement cette phase de la succession ininterrompue des cycles conjoncturels antérieurs, c'est que le capitalisme ne parvient plus à "faire système", au sens où l'entend le physicien et chimiste Ilya Prigogine (1917-2003) : quand un système, biologique, chimique ou social, dévie trop et trop souvent de sa situation de stabilité, il ne parvient plus à retrouver l'équilibre, et l'on assiste alors à une bifurcation.

La situation devient chaotique, incontrôlable pour les forces qui la dominaient jusqu'alors, et l'on voit émerger une lutte, non plus entre les tenants et les adversaires du système, mais entre tous les acteurs pour déterminer ce qui va le remplacer. Je réserve l'usage du mot "crise" à ce type de période. Eh bien, nous sommes en crise. Le capitalisme touche à sa fin.

Immanuel Wallerstein, fondateur du Centre Fernand-Braudel pour l'étude de l'économie des systèmes historiques et des civilisations de l'université de l'Etat de New York.

 

En attendant la loi de censure Avia du 13 mai qui imposera le silence sur la vérité du réel, voici la situation, celle qui permet de distinguer derrière le show Covid-19 les responsables, les coupables et les enjeux purement capitalistes et pas sanitaire de la guerre.

 

Italian Region Now Thinks it Already Had 1,200 Coronavirus Cases Before ‘Patient One’ Was Even Detected (Chris Tomlinson 

An analysis of the Italian region of Lombardy has found that the area had as many as 1,200 cases of Wuhan coronavirus before the official “patient one” was identified in February.

The first positively identified case was thought to have occurred on February 21st, but research claims that the first case actually occurred nearly a month before on January 26th. On that day, Milan alone had at least 46 cases out of the total of 543 across all of Lombardy, on what is being labelled “Day Zero”.

The first cases in Lombardy would have occurred just four days after the Chinese city of Wuhan, where the coronavirus is thought to have originated, went into lockdown, Italian newspaper Corriere Della Sera reports.

A lire en intégralité sur Breitbart.

 

L'histoire officielle du Covid a donc déjà du plomb dans l'aile !

Montagnier répond à Bercoff (Sud Radio) et démontre la manipulation du discours démocratique capitaliste officiel.

Luc Montagnier, est un biologiste virologue français. Il est membre des Académies des sciences et de médecine. Il a été professeur à l’Institut Pasteur, où il a dirigé l’unité d’oncologie virale de 1972 à 2000, et directeur émérite de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Il est colauréat avec Françoise Barré-Sinoussi et Harald zur Hausen du Prix Nobel de physiologie ou médecine de 2008, pour la découverte, en 1983, du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du syndrome d'immunodéficience acquise (sida).

Ce qu'il confirme après des chercheurs Indiens n'est donc pas le discours d'un complotiste halluciné mais d'un chercheur confirmé de réputation mondiale.

L'origine du Covid-19 ou sont effet sanitaire peuvent sembler secondaire dans le cadre de la crise économique mais c'est oublier que le Covid-19 autorise aussi des évolutions étatiques allant de l'assignation à domicile de la population au marquage discriminatoire (par smartphone, puçage, bracelet électronique...), la troupe dans la rue, les drones, l'installation indiscutable de la 5G ou la sordide loi Avia de censure de la liberté d'expression du 13 mai imposée en douce et sans contestation possible.


Alexandra Henrion-Caude, est une généticienne de renommée mondiale., ancienne directrice de recherche à l'Inserm à l'Hôpital Necker. Elle nous explique tout ce qu'elle sait sur la pandémie.Très claire confirmation de l'analyse Montagnier.


Au sujet de l'arme destructrice de masse humaine, économique et sociale du confinement, partie 2.

 


=== CoVid 19/Didier RAOULT commence à REGLER ses COMPTES dans "L'Invité Politique" de Guillaume DURAND ! === 5 mai 2020 ===
Lapsus révélateur de Guillaume Durand (journaliste autorisé autant que Bercofff si on est bien informé) au tout début de l'entretien éclairant aussi son absence d'hostilité pour Raoult.
 
Il n'y a pas de crise du Covid-19 provoquant une crise financière, il y a la crise financière qui utilise un très accessoire Covid-19 par nécessité comme elle aurait utilisé autre chose (Tchernobyll 2.0, le terrorisme...) amenant à l'usage de l'arme de destruction massive du confinement ou à son équivalent mettant l'Europe à genoux et permettant de rapatrier les capitaux américains en Europe.

08:34 Publié dans Actualité | Tags : covid, covid-19, montagnier, raoult, censure, virus, guerre, capitalisme, confinement, faillite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/12/2017

Hitler ou la vengeance de la planche à billets

 

Hitler vengeance planche billets.jpg

 L'oblitération mémorielle au profit du lancinant mais de bon rapport devoir de mémoire est une constante de l'éducation institutionnalisée refusant au passé le prima économique qu'elle impose au présent et au futur. Cette soupe émotionnelle, resservie jusqu'à plus soif à tous les âges de la vie, sur l'ensemble des supports n'est pas une opération de vide sens.

Celui qui contrôle le présent a tout intérêt a déconstruire le passé pour le réécrire et dicter le futur. Ainsi, la question financière, bancaire imposant en 2017 au politique, sa politique, n'aurait eu aucune responsabilité selon l'enseignement dans le déclenchement de deux guerres mondiales.

Cette thèse qui vous donnera bac, licence, doctorat est celle qui fait l'impasse sur l'histoire économique et sociale de plus d'un siècle de l'Europe et du monde, le spectaculaire menteur de la Démocratie marchande ne voit à ce titre que problèmes psychanalytiques, nationalismes haineux, etc. L'informe est si simple à caricaturer et si pratique pour cacher des monstres.

La réalité est cruelle et difficile à faire disparaître. Le Français de 2017 sait qu'on ne porte pas au pouvoir un psychopathe sans d'important moyen financiers, le contrôle des médias. Et même dans ce cas, un passif catastrophique, l'instabilité mentale ne passent pas, même chez des Américains conditionnés encore plus que nous.

Pierre Jovanovic dans Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets édité par Le Jardin des Livres dévoile en partie le dessous des cartes sur les raisons, les moyens de l'accession au pouvoir de l'agent Hitler. Il montre aussi la fonction de cette guerre déclenchée par la Grande Bretagne, suivie par la France, et comment la planche à billet à permis sa durée malgré l'offre allemande de paix en 1941.

Un ouvrage utile qui a sa place sous un sapin de Noël car la recette tragique a encore ses adeptes et elle semble à notre menu.


Attention problème de son les premières minutes. Libéré sur parole Nouvelle émission de Tepa ( http://metatv.net). Vous pouvez soutenir cette émission ici.

13:29 Publié dans Actualité | Tags : hiler, banque, guerre, faillite, europe, ue | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |