Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2017

Maigret s'invite à la Présidentielle

psycho.jpg

Ses prunelles bleues devinrent plus fixes, ses mâchoires se serrèrent, il lança au commissaire un bref regard de reproche. Mais peut-être aussi était-ce de la peur, car, en même temps, la buée de la veille montait à son front, perlait au-dessus de sa lèvre...
Vous n’aviez pas le courage d’être un homme. Vous n’en étiez pas un. Vous aviez besoin d’elles, du climat qu’elles créaient autour de vous, de leurs soins, de leur admiration, de leur indulgence...
Car, pour satisfaire votre orgueil, il fallait que ce fût éclatant, il fallait un geste dont tout le monde parle, qui vous donnerait la sensation de planer au-dessus de la foule. (Simenon)

La nuit porte conseil, on le dit. Elle facilite aussi les mauvaises rencontres. La révélation, la reconnaissance est venue pour moi au cœur de la nuit, son évidence a été telle qu'elle a interrompu mon sommeil. Il faut sans doute voir là  un assemblage mystérieux de petits détails collectés durant ces derniers mois, ces dernières semaines, le fruit aussi de cette gêne persistante ressentie naturellement par tous, surtout le plus humble, surtout le plus vrai, celui dont les tripes savent et ne mentent pas, comme la terre aurait dit un auteur controversé.

Alors, brusquement, tout est apparu au grand jour, sous un éclat cruel qui donne une signification et un sens même si on s'est employé à grand renfort d'effets, de sons et lumières, à brouiller la piste, à faire d'une histoire bien sordide dans un petit établissement privé de province, un conte de fée.

Mais Mimi Cracra doit bien vivre n'est ce pas ?

Les pièces du puzzle se sont assemblées, les phrases inhumaines, blessantes lancées régulièrement au contact du réel, aux petits ouvriers ou chômeurs, les mensonges en série face caméra sur le chômage comme hier soir, sur la culture inexistante il y a quelques jours puis réapparue, la volonté de dissoudre, de détruire une nation qui ne correspond pas à sa vision productiviste, en le guidant dans une compétition inégale, mortelle, privée de sens... Cette ambition personnelle forte, antisociale pour les autres était déjà un marqueur.

La séduction manipulatrice en est un autre. On comprend son charme surtout si elle n'exige, nature oblige, aucun effort et se fait au service de la finance nomade pour qui l'âme est un défaut. On se demandera peut-être, un jour, si elle est de naissance ou fruit d'un traumatisme.

Arrogance de classe, du bien diplômé, mensonge et machiavélisme encouragés par la profession puis la politique cela commence à faire beaucoup sur un terrain fertile.

macron,science,élection,danger

Ils se révèlent charmants, un peu grandiloquents, un peu narcissiques, mais cela apparaît comme de la confiance en soi, décrit-il. Ils sont manipulateurs, mais passent pour des gens persuasifs. Ils manquent d'empathie, mais dans le monde des affaires, ce n'est pas nécessairement vu comme une mauvaise chose, spécialement quand il y a des décisions difficiles à prendre, comme fermer une usine ou une manufacture.(P. Babiak, Robert Hare, Snakes in Suits : When Psychopaths Go to Work, HarperCollins, 2006)

Car la construction affective, une des clés de l'empathie, dans tout cela, on la cherche chez un homme, jeune, riche, dynamique mais dont chaque meeting public filmé a révélé une immaturité, une impulsivité effrayante, au point qu'une partie du public quittait la salle. Rassurez vous, les commentaires de journalistes ayant constaté la chose ne sont plus disponibles en replay, cela ferait désordre.

Confronté au quotidien le petit garçon propre, sage qui fait l'admiration de maman 1, 2 et déjà 3 avec Angela s'effondre. Son irresponsabilité saute aux yeux (et trop souvent aux oreilles). Les inversions accusatoires permanente du dernier débat de cette campagne ne peuvent dissimuler que l'absence de programme, ce n'est pas au FN qu'il faut la chercher mais bien chez un candidat incapable de dire qui sera son premier Ministre et qui niant tout passif, toute faute, refusant tout bêtement d'être un homme en assumant un bilan, tire sur les collègues d'hier au mépris du bon sens, des faits, de sa responsabilité partagée. Mais sont-ils des collègues ces utilitaires ne servant qu'un intérêt personnel immédiat ?

Il récitait bien sa leçon notre petit marquis avec son gentil cabri.

Je ne suis pas médecin, je n'ai pas a établir de diagnostique mais dimanche, avant de voter, l'électeur conscient se posera contrairement au groupies envoutées, la question de la normalité. Il se demandera où sont les femmes, les vraies, celles qui partagent la vie, le lit dans une vie ordinaire. On ne les trouve pas car il n'y en a pas, seules rodent les mères, des mères qui se détestent et qu'on recolle à la va vite pour la photo. Mimi, Mimi...

Laissons donc le dernier mot à la science. Nous ne sommes pas dans un film de Dario Argento même si le sujet et ses trois Mères s'y prêtent. Notre futur a toutefois de fortes chances de ressembler à un giallo, reste à voir son échelle, ses victimes. Dimanche, ce n'est pas seulement la clef de frappes voulues contre la Syrie qui est offerte mais les clé de la frappe nucléaire, il ne faut pas l'oublier.

Qu'on se souvienne enfin de ce lapsus révélateur quand face aux ouvriers de Whirlpool, ce candidat, le candidat d'un Système, d'une nouvelle société, réclame non pas un mégaphone mais... un hygiaphone.

Essayer d'expliquer des sentiments à un psychopathe, c'est comme décrire des couleurs à un daltonien nous apprend Robert Hare.

Je n'ai pas l'envie d'essayer et vous ?

 

Adriano Segatori est psychiatre-psychothérapeute, membre de la section scientifique Psychologie juridique et psychiatrie médico-légale de l'Académie italienne des sciences médico-légales, docteur en sciences sociales (Philosophie et de la communication symbolique) et chargé de cours en philosophie politique à l'Université de Trieste.

09:33 Publié dans Actualité | Tags : macron, science, élection, présidentielle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

28/03/2015

Période électorale, période de viol mental

démocratie, élection, Chouard

Ce ne sont pas les fascistes disparus en 1945 qui s'opposent à la mise en place de la démocratie mais bien des excités qui prétendent en voir au sein de l'opposition à un pouvoir de plus en plus autoritaire, inquisiteur et policier dont ils ne font que défendre les privilèges par la violence.

Quels rappels s'imposent.


N'oublions jamais que l'élection est le contraire de la Démocratie.

 

22:44 Publié dans Actualité | Tags : démocratie, élection, chouard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/06/2014

Le tirage au sort base de la Démocratie

acropole.jpg

Le combat pour la démocratie ne relève pas seulement d’une lubie d'intellectuels e nostalgiques de la Grèce antique. Il s'agit aussi d'une réponse efficace tant à la crise de la représentation qu'à la crise économique. L'Islande le démontre avec succès.

Sous le nom de Démocratie, on enseigne souvent en "Occident" aux enfants à aimer la République, un système représentatif basé sur l'élection donc tout son contraire. Ce mini-documentaire sur le processus constituant et le tirage au sort, réalisé par Judith Bernard avec les étudiants du BTS audiovisuel de Suger, à partir d'un entretien avec Etienne Chouard et d'une captation d'un atelier organisé par les Citoyens Constituants permet de clarifier le sujet.


Et si l'Occident défendait un système ennemi de la Démocratie en nous trompant?

18:16 Publié dans Actualité | Tags : démocratie, élection, chouard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |