Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2015

Le grand brun avec des talons aiguilles

féminisme, armée, délire

Le poids des lobbies et du communautarisme qui empoisonne la vie des américains depuis des années deviendra aussi notre norme. Alors quelle est votre pointure?


Les cadets ont été menacé de suites défavorables à leur carrière s'ils refusaient de participer à cette campagne grotesque devant combattre la "college rape culture". On imagine sans peine les crises de rire parmi les soldats russes ou chinois découvrant cette histoire.

08:35 Publié dans Actualité | Tags : féminisme, armée, délire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/04/2015

Le fascisme était-il de droite?

a1.jpg

L'extrême gauche en action, cette nouvelle violence urbaine autorisée car au service du pouvoir financier et de ces dogmes para-religieux.

Décidément l'Europe n'a jamais été aussi uniforme sous son maître américain car du protectorat français à la nouvelle colonie ukrainienne la stratégie de contrôle de la population est la même. Ici et là on agite un épouvantail chargé de faire terre l'opposition et de cacher le désastre économique. En Ukraine, la Russie est le bouc émissaire, en France ce sont les indissociables grabataires antisémitisme et fascisme alors que dans les deux cas on serait bien en peine de trouver dans la moindre rue du pays des hordes de l'ex-armée rouge ou des milices néo-fascistes.

Déjà, en 68, la jeunesse bourgeoise nous avait fait le coup des CRS baptisés SS alors qu'elle ne serait pas restée 5mn dans la rue face à ces troupes de choc. Quand à l'antisémitisme il y a de quoi sourire et on se demande bien quelle considération on porte à l'intellect d'une minorité religieuse de quelques 600 000 personnes (la première communauté juive d'Europe étant en France) car resterait elle si elle subissait la moindre persécution après avoir connu les douleurs de la seconde guerre mondiale? Soyons sérieux.


Une nouvelle loi ukrainienne transforme les collabos de l'Allemagne nazie en combattants de la liberté. Réaction de l'Union Européenne? Aucune.

Par contre tout porte à croire à l'émergence d'un nouveau fascisme qui, comme hier, vient de la gauche (n'oublions pas que Mussolini a été le directeur du journal du parti socialiste italien. Et de quel bord venaient Doriot, Déat, Laval?). Car qui saccage hier le centre de ville de Renne? Qui attaque les librairies parisiennes? Qui tente de museler le Net et de fliquer ses utilisateurs au point que des hébergeurs et acteurs du Web annoncent leur exil? Qui s'en prend aux pays arabes laïques,  la Syrie, la Libye... ce ne sont pas les leaders de l'extrême droite traditionnels mais bien de prétendues forces de progrès dont le changement semble être au service d'un ordre nouveau qui affiche son intolérance en France mais approuve aussi les milices néo-nazies en Ukraine pays où les opposants disparaissent et les civils sont bombardés.

Aujourd'hui, il ne faut avoir ni la mémoire courte ni être aveugle car voilà que ça recommence.

Stepan-Bandera_Kiev-janvier2015.jpg

Kiev, Stepan Bandera sur les drapeaux; le collaborateur local de l'Allemagne nazie retrouve la faveur d'un nouveau régime sanglant et pourtant soutenu par l'Occident au nom des valeurs.

 

Kiev réhabilite les collaborationnistes ukrainiens et interdit le communisme

Le 9 avril, le régime pro-occidental de Kiev a adopté des lois pour réhabiliter les collaborationnistes ukrainiens qui ont participé aux génocide ethnique nazi pendant la Deuxième Guerre mondiale, et pour interdire tout symbole communiste en Ukraine, une ancienne république soviétique.

La loi, intitulée « Sur le statut et la mémoire des combattants pour l’indépendance ukrainienne au 20e siècle », légitime officiellement des dizaines des groupes nationalistes, dont l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) pro-nazis. Les autorités nationales et locales doivent à présent fournir une aide sociale aux membres de ces organisations et à leurs familles.

La loi interdit aussi toute critique publique de ces organisations: « La dénonciation publique du rôle de l’OUN-UPA pour rétablir l’indépendance de l’Ukraine est illégale ».

De même, le régime de Kiev a approuvé une loi qui déplace la fête des « Défenseurs de l’Ukraine » du 23 février au 14 octobre. Le 23 février était à l’origine une fête soviétique marquant la fondation de l’Armée rouge après la Révolution d’octobre – quand elle s’opposait à une intervention militaire des puissances impérialistes pour rétablir le capitalisme dans ce qui allait devenir l’URSS. La nouvelle fête, par contre, marque la date présumée de la fondation de l’UPA.

Une dernière loi interdit tout symbole communiste en Ukraine, conformément à l’appel du ministre de la Justice Pavel Petrenko d’achever la « décommunisation » de l’Ukraine avant le 70e anniversaire de la victoire de l’URSS contre l’Allemagne nazie à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le 9 mai. En annonçant les mesures à la télévision nationale la semaine passée, Petrenko a dit qu’interdire les symboles communistes « était quelque chose que nous aurions dû faire il y a vingt ans ».

La loi anti-communiste, adoptée par 274 voix contre 0, dénonce les régimes communiste et nazi comme « criminels devant la loi », interdisant toute propagande en leur faveur et tout port ostentatoire de leurs symboles. La loi criminalise ainsi des millions de noms d’avenue, de statues, de décorations militaires rattachés à la Deuxième Guerre mondiale qui font référence aux hommes politiques, aux victoires militaires, ou aux événements culturels soviétiques.

Lire la suite sur Mondialisation.ca

20:57 Publié dans Actualité | Tags : ukraine, fascisme, dictature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

14/04/2015

La nouvelle crise de 29 approche

crise,chine,europe,reprise

Nous l'annonçons comme de nombreux observateurs depuis déjà quelques années, il n'y a aucune reprise américaine et aucune reprise mondiale. Bien au contraire, l'ensemble des indicateurs économiques des acteurs majeurs Chine, États-Unis ou pays émergents révèlent une baisse de la consommation, des échanges, des volumes de fret, une valeurs des actions souvent surévaluée des deux tiers et aussi bien en Europe que sur l'Amérique du Nord un chômage de masse en augmentation et dont la durée est de plus en plus longue.


La politique de la Réserve Fédérale américaine c'est à dire d'une organisation de quelques banques privées détruit le système financier. Les politiques de créations monétaires aggravées des politique de stimulation (QE) ne sont qu'un sauvetage camouflé des pires spéculations de Wall Street qui transfert les dettes des banquiers sont transférées sur l’État à savoir les citoyens qui deviennent les garants des spéculateurs. 

Le Japon étant économiquement mort ne pense plus qu'à réarmer, les États-Unis n'ont plus aucune croissance sauf celle totalement artificielle liée aux ventes d'armes imposées à leurs colonies et suivant ces deux modèles l'Europe commence elle aussi à imprimer sa fausse monnaie garantie par... rien qui augmentera l'inflation, épongera vos économies et ne servant en aucun cas à la consommation des dizaines de millions de personnes qui survivent gonflera la bulle spéculative du marché.

Il est lus que temps pour toute personne ayant des responsabilités familiales ou d'entreprise de quitter les marchés actions, les assurances vies etc. Si vous le pouvez investissez dans la terre, votre maison ou achetez des métaux précieux (pas leur équivalent papier), en aucun cas en sacs scellés et gardez les dans un coffre chez vous.

La crise de 29 a eu comme solution la seconde guerre mondiale et pas l'arrestation de banquiers. Cette fois encore on ne pensera pas à l'intérêt de la masse mais à celui des puissants et ce qui se passe en Ukraine, au Yémen montre bien que la guerre est encore au menu et quelles sont les véritables alliances.

" La voie ferrée c’est typique. Cela fait fait plus d’un an maintenant que vous êtes sur des niveaux de recul de l’usage que vous faîtes du fret ferroviaire qui est entre -5 et -10%. C’est la réalité du terrain. La Chine aujourd’hui a subi un ralentissement qui est beaucoup plus brutal que les chiffres veulent bien le laisser penser et aujourd’hui on a vraiment des gouvernants qui ne savent plus faire grand chose face à ça. Qu’est-ce qu’ils font ? Ils font ce qu’ils ont annoncé au mois de décembre, à savoir ce qu’ils ont toujours fait maintenant depuis 6 ans. Lorsque ça ralentit, je vais en faire encore un peu plus : à savoir je vais investir encore un peu plus. Ils ont annoncé à peu près 500~600 milliards d’euros d’investissements pour les années à venir. Dans quoi ? Dans les infrastructures parce qu’aujourd’hui créer de l’emploi en Chine ça veut dire créer des outils de production, créer des routes, créer des aéroports ou créer des immeubles. Malheureusement ils auront bien du mal à les remplir parce qu’aujourd’hui les chinois, et le marché intérieur chinois, n’est pas suffisamment solvable pour justement utiliser toutes ces infrastructures là. (Olivier Delamarche) "

 

 

 

10:59 Publié dans Actualité | Tags : crise, chine, europe, reprise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/04/2015

Les abonnés absents

XCZ8D3yOj6M1Z5Fsy2PsnNUuV6g.jpg

Si les grand médias font de la surenchère en matière de russophobie en oubliant le fait que ce pays s'est débarrassé du totalitarisme soviétique et que la liberté de conscience est depuis longtemps rétablie, on constate une impasse totale sur l'horreur existant en Ukraine depuis le coup d'état mené par les occidentaux en liaison avec la mafia local et des organisations néo-nazies. Le site Nachgerichtet.is  réalise une nécessaire mise au point en évoquant la question des quelques 2000 personnes incarcérées pour déviance idéologique avérée ou supposée par le nouveau régime encensé par l'Union Européenne. 

Les arrestation arbitraires sont hélas monnaie courante et la torture comme hier au Guatemala fait son apparition mais, dans toute dictature militaire, on pouvait s'y attendre. Le plus inquiétant dans ce phénomène est que comme la France qui connaît une grave dérive et réduction des libertés, l'Ukraine utilise les réseaux sociaux pour chasser ses opposants. Et de nombreuses personnes de pointer une éventuelle collaboration entre le gouvernement Ukrainien et le géant Facebook.

internet,ukraine,torture,facebook

Brennan pressenti dès 2008 pour être directeur de la CIA, sa nomination fut avortée en raison de ses propos validant l'usage de la torture sous l'administration Bush.

Les milliers de disparus semblent bien victimes du SBU (Служба безпеки України), le service renseignement local ces années, le service en coopération étroite avec l'Occident, notamment la CIA sous la supervision de John Brennan. Suite à un poste de management dans le bureau des analyses du Proche Orient et de l'Asie du Sud, Brennan (qui parle arabe) a été  assistant exécutif du directeur adjoint de la CIA George Tenet de 1995 à 1996, puis de 1996 à 1999l est chef de station à Riyad (Arabie saoudite) lors de l'attentat des tours de Khobar de 1996. C'est LE spécialiste des assassinats ciblés ce qui n'est pas un détail en raison d'un évènement récent en Russie pour tenter de déstabiliser Poutine.

Actuellement tout puissant grâce à ce renfort, le SBU peut interpeller qui il veut pour un simple like mais aussi les bloggers ou possession d'un journal. Une personne qui critique le gouvernement est un terroriste. Un voleur armé et meurtrier n’est qu’un pécheur. Les bataillons qui massacrent et violent sont des héros de la patrie précise un Vladimir Rogo au quotidien russe Rossijskaya Gazeta

internet,ukraine,torture,facebook

Valentyn Nalyvaichenko, le chef de la police politique de la junte, le SBU, est un bon citoyen des États-Unis…

Ainsi la terrible histoire du tribunal de Charkiw qui condamne un retraité à 3 ans de prison pour possession d'un tract intitulé la Russie de l’Est. Ce retraité a été tout simplement dénoncé en ligne sur le site du SBU par un voisin. On se croirait en France avec ce genre de délation encouragée. Comme hier pendant l'occupation nazie, les médias collaborent ouvertement avec le pouvoir avec des articles ou des émissions avec aux titres évocateurs Comment puis-je reconnaître un séparatiste ?

C'est donc la fête pour la répression et le chef de l'UDF Nalivaichenko n'a pas hésité à se plaindre de la non désactivation les réseaux sociaux russes Vkontakte et Odnoklassniki. En attendant, Facebook semble à la hauteur et je le cite coopérer volontiers avec les services secrets ukrainiens et faciliter leur travail.

16:17 Publié dans Actualité | Tags : internet, ukraine, torture, facebook | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |