Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2015

Des mots de passe au régime

GCHQl.jpg

Les britanniques surnomment cette tumeur le Doughnut, bon appétit!

C'est un organisme public, le Government Communications Headquarters ou GCHQ, agence de renseignement britannique comptant plus de 6000 agents et d'ordinaire bien discrète qui vient de lancer une alerte vers les internautes en leur recommandant de simplifier leurs mots de passe.

Ce service de renseignements électroniques est placé sous la responsabilité du Secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères et du Commonwealth. Sa fonction inspirée du modèle américain de la NSA est de fournir au gouvernement et aux forces armées britanniques des informations collectées grâce aux multiples techniques de renseignement d'origine électromagnétique. A ce titre, le GCHQ collabore à l'UKUSA (traité secrètement signé le 5 mars 1946 entre le Royaume-Uni et les États-Unis puis par le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande etc) et figure au premier rang des contributeurs réseau mondial d’interception électronique Echelon.

 Sont ce donc des révélations gênantes ayant démontré que ces fonctionnaires ont espionné les citoyens britanniques en coopération avec la NSA américaine qui incite aujourd'hui à redorer une image ternie et à nous mettre en garde? Certaines mauvaises langues évoquent des raisons plus économiques en raison du cryptage plus complexe demandé par les internautes qui coûte du temps processeur (et donc de l'argent) à l'espionnage d'état.

GCHQ souhaite, dans notre intérêt, que les mots de passe longs, complexes se voient  substituer des formule simple courte tout aussi efficaces. Cette idée est défendue par un rapport (ça fait plus sérieux),  Guide des mots de passe: simplifiez votre approche.

L'argument fondamental et tout à fait discutable est le suivant, l'utilisation de mots de passe trop sophistiqués obligerait l'utilisateur lambda à noter le mot de passe ou à le conserver dans un fichier texte. 

Tout cela ne semble guère sérieux et les solutions proposées mot de passe simple ou utilisation de société intermédiaires dédiées à la sécurité, voire de générateur de mots de passe fait penser à la grotesque proposition gouvernementale française, il y a quelques années, de confier ses mots de passe à l'état. Quel gogo en 2015 ferait encore confiance à la République?

En attendant, ne changez rien, utilisez votre mémoire, des caractères spéciaux et conservez le moins de données personnelles sur votre PC.
 
La mafia légale ou pas reste la mafia.

John Oliver et Edward Snowden abordent la question des mots de passe dans Last Week Tonight

09:11 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/09/2015

Vador à Moscou

uk.jpg

En Ukraine un autre Vador bien réel se présente aux élections mais avec un clown au pouvoir il faut s'attendre à tout

Surprise pour le public moscovite au sein du prestigieux Conservatoire de la capitale qui a assisté au débarquement physique de soldats impériaux escortant un rutilant Dark Vador ordonnant à l’Orchestre symphonique d'État pour l'art cinématographique, vénérable institution née en 1924 et fameuse pour les bandes originales de Sergueï Eisenstein, le jeu de la Marche impériale de Star Wars.

George Lucas projetait dès l'origine de Star Wars, une bande sonore selon le modèle de 2001, l'Odyssée de l'espace, c'est à dire largement inspirée de thèmes classiques connus du grand public. Le film devait réduire les dialogues au minimum laissant une place dominante à l'image et à la musique. C'est Steven Spielberg qui imposera finalement Williams. 

Lucas sera néanmoins fidèle a une partie de son idée d'origine en maintenant une inspiration classique à la musique : Mendelssohn, Tchaïkovski, Holst et surtout Richard Wagner pour la technique du leitmotiv déjà reprise dans Les Dents de la mer (Jaws, 1975).


 

07:18 Publié dans Actualité, Loisirs Jeux Salons | Tags : star wars, vador, moscou | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/09/2015

L'illuminé du bavoir...

syrie,collon,guerre

ou comment sous prétexte d'aide humanitaire on tire vers l'Europe une couverture humaine à de futurs actes bien peu recommandables

Le François Pignon de la politique a encore frappé ou du moins l'envisage. Les dérapages précédents en politique nationale et internationale n'ont décidément pas calmé des ardeurs inassouvies par des frasques faisant les joies de la presse people internationale. Il y a désormais un rafale au delà du scooter. Malheureusement, c'est encore et toujours à nos frais qu'on veut s'envoyer en l'air.

Tout cela va, de toute évidence, encore coûter la vie, comme en Côte d'Ivoire, en Libye, dans le Donesk à des victimes innocentes car qui pourrait croire un instant que des bombardements français pourraient faire mieux que ceux, à ce jour sans effet (et il est interdit de se demander pourquoi alors qu'hier ils brisaient en un instant la puissante armée de Saddam Hussein) des américains, turcs, israéliens, jordaniens, anglais, qatari etc.

Quel naïf pourrait croire que ces frappes, comme d'habitude chirurgicales, vont frapper une autre cible que le gouvernement légal syrien ou ses alliés anti islamistes? L'aviation turque ne vient elle pas de s'attaquer aux Kurdes faisant des centaines de victimes sous ce prétexte? Qui la coalition saoudienne encouragéeet armée par l'Occident attaque t-elle au Yémen avec son invasion si ce ne sont ceux qui viennent de chasser la dictature qui admettait sur son sol soldats américains et... les bases d'Al Qaïda?

Enfin et surtout, alors que depuis des mois on nous assure que la France est sous une terrible menace terroriste, il faut s'interroger au delà de l'usage purement économique du réfugié sur son utilisation politique et militaire.

Car nous avions déjà évoqué et montré les troubles que l'arrivée massive de populations sans ressources et imposées à l'Europe allaient provoquer. On se garde bien d'évoquer dans les médias certaines conséquences redoutables. Encore que certains articles préparent déjà le terrain.

En effet, on glisse à l'occasion l'information suivante, 1% des migrants/réfugiés, un ensemble souvent difficile à déterminer mais largement masculin dans sa composition (ce qui étonnera tout observateur attentif qui sait que les vrais réfugiés seraient des familles), seraient des hommes de l’État Islamique.

Cette théorie entre parfaitement dans la logique des adeptes de la fable du choc des civilisations. Mais si on est un peu informé et conscient du tronc mercenaire de Daesh, on distingue alors quel pourrait être l'usage sordide de réfugiés ou plutôt de migrants économiques tôt ou tard fauteurs de trouble aux yeux du grand public (voir la situation à Lesbos).

Ils pourraient fort bien être la couverture, le bouc émissaire tout trouvé d'un terrorisme généré par le Système en place pour des actions terroristes sous faux drapeau, ceci au service du renforcement d’États policiers, de la censure, du fichage des citoyens européens et bien entendu de guerres extérieures au nom de la lutte commode contre un islamisme fabriqué lors des années Reagan (déjà contre la Russie).

D'ailleurs ces actes terroristes ne les a t-on pas déjà annoncés?


Interview de Mère Agnès-Mariam de la Croix religieuse carmélite franco-libanaise supérieure du monastère Saint-Jacques le Mutilé en Syrie par Alain Escada, réalisée le juillet 2015, Paris. Bonne analyste et hostile aux interventions militaires de la communauté internationale, elle déclarait fin 2013
"Au début du conflit, chaque camp prédisait que ce serait l’affaire de quelques mois. Chacun voulait anéantir l’autre. Nous en sommes à la troisième année et rien n’est fait, sauf que tout est détruit. C’est une hécatombe". Bête noire des ONG et agents pro-américains cette pacifiste convaincue qui hier avouait "Je détestais les Syriens qui sont venus au Liban pour nous bombarder mais le Seigneur m'a appelée pour cette mission bénie et depuis, j'ai appris à ne jamais haïr personne" œuvre pour une solution politique et pacifique à une guerre venue de l'extérieur qui n'a en 2015 strictement rien de civile sauf comme slogan des ennemis de la Syrie.

syria.jpg

Un État qui défend la laïcité et assure la paix entre les différentes communautés (ici chrétiens et musulmans), dispose de fantastiques ressources énergétiques et entretient de bonne relations avec la Russie, l'Iran... est un modèle à détruire pour un état religieux ou raciste et ça ne manque pas dans la région. C'est aussi une cible pour les États-Unis qui n'ont pas de moyen de pression sur lui surtout depuis que la bourgeoisie commerçante chrétienne hier dans l'opposition a compris qui attaquait le pays, voulait la chasser et s'est ralliée à Assad.


Michel Collon, il y a déjà deux ans. Des paroles salutaires pour dénoncer la destruction de la Syrie qui amuse ses partisans malgré la caméra et reste en 2015 l'objectif d'une mafia encore plus impatiente.

 

12:41 Publié dans Actualité | Tags : syrie, collon, guerre, désinformation, migrants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

07/09/2015

La propagande au service de la guerre civile

migrants,syrie,réfugiés

17000 migrants sur une petite île (80 000 habitants) déjà frappée par la misère. Certaines journées, ce sont 2500 clients à l'Europe de plus qui arrivent et désormais refusent les vérifications administratives, s'installent dans tout ce qui ressemble à une maison, une cour. De nombreux incidents ont éclaté depuis le début du mois sur le port avec des centaines d'afghans exigeants des titres de transports.

Après les attaques de maisons de particuliers, de la police, d'un ferry voici, à Lesbos, les joies apportées par des migrants à un peuple grec déjà victime du racket des banques et de l'Europe.

Ce type d'image sera fort peu repris en France où le citoyen doit subir une propagande digne de l'époque Charlie ou de l'agression de la Libye. Il faut bien ça pour accepter l'inacceptable au nom du sentiment.

On montrera ainsi le cliché photogénique d'un enfant sur une plage en oubliant de préciser que sa famille vit depuis 3 ans en Turquie, en omettant  que c'est la politique occidentale qui détruit son pays comme hier ses bombardiers ont anéanti la Libye et avant ça l'Irak et l'Afghanistan.



 Immigrants arrachant les grilles de fer de protection de l'autorité portuaire et s'en prenant à d'autres.

 Encore une fois, il ne faut surtout pas penser, analyser et voir ce que sont ces populations imposées à des pays européens en récession en utilisant la sordide artillerie du showbiz toujours prête à un mauvais coup.

Trahison suprême des réfugiés mais aussi des français, on envisage désormais une assistance aérienne au terrorisme contre la Syrie. On imagine mal un meilleur moyen de faire fuir plus de populations vers l'Europe, d'y accroître les tensions, d'augmenter le chômage et d'encourager la haine des musulmans si pratique pour cacher la crise économique et ses responsables.

Mais il est vrai que soutenir la Syrie laïque, se serait trop simple et surtout moins rentable pour un certain patronat européen toujours avide d'une main d’œuvre acceptant tout pour une aumône.

Car quel est l'avenir des migrants dont on détruit le pays si ce n'est d'être la prochaine armée de réserve du capitalisme, produit tout frais résultant des attaques de l'OTAN.

Un fruit bien mur qui fait l'unanimité du pouvoir dominant car on y retrouve la droite luttant contre le moulin à vent de l'islamisme et la gauche antiraciste, toutes deux unies contre les frontières pour le plus grand profit du marché et du maître américain.

A l'heure de cette communion des Tartuffe contre Damas, on  constate une fois de plus que remplacer un droit, celui des syriens à leur souveraineté à domicile, par la charité chez les autres est toujours la signature politique des salauds.

Ce lundi 7 septembre, au nom de cette charité qui n'est rien d'autre que du néo-colonialisme usant de terrorisme (on se garde bien de souligner qu'aucun mandat de l'ONU n'autorise ces libertés d'intervention), au nom de ce mensonge sans aucune légitimité démocratique, on nous offre la guerre qui sera aussi civile.

Le coup du père François porte bien son nom.


15:59 Publié dans Actualité | Tags : migrants, syrie, réfugiés, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |