Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2019

Cash l'économie revient à la télévision

usa vs china.jpg

Le débat économique écarté de BFM revient à la télévision grâce à la chaîne russe RT. Cette semaine dans «C’est Cash» Olivier Delamarche et Estelle Farge s’intéressent à la Chine, aux Chinois, aux Américains, et surtout à leurs relations parfois tendues.

Olivier Delamarche, né en 1966, est analyste financier, président-fondateur de la société de gestion de portefeuille Platinium Gestion. Il est spécialisé en analyse macro-économique. Il a débuté sa carrière aux côtés de Jean Borjeix chez Pinatton France. Puis, dans un second temps, il s'est spécialisé en gestion de portefeuille et de fonds chez Pinatton puis chez Wargny et enfin chez Leven. Il crée la Sicav Platinium France en 2004 et Platinium Gestion en 2005 avec Jean Borjeix.


Assisté par Estelle Farge, Olivier Delamarche reçoit Pierre Sabatier, économiste et président du cabinet Primeview. Le tiroir cash de la semaine est consacré à la guerre commerciale Etats-Unis - Chine, aux mesures protectionnistes de Donald Trump, et à la riposte de Xi Jinping.

16:31 Publié dans Actualité | Tags : chine, usa, économie, tv, information | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/01/2019

Un communiqué du Collectif Autonome des Policiers Île de France - CAP IDF

 

giletsjaunes,communiqué,information

L’État est la machine qui préserve la domination d’une classe (Engels).

 

Si les grands médias permettent de connaître parfaitement la position du régime sur les Gilets Jaunes et en prime celle des mêmes médias qui est identique, si les réseaux sociaux, les contacts, les amis, les parents, donnent une idée des souhaits des Gilets Jaunes, il était temps d'entendre le sentiment des forces de l'ordre de terrain.

Nous avons retenu comme exemple un communiqué du Collectif Autonome des Policiers d'Ile de France.

Il a la bonne idée d'être assez représentatif et il est de plus en français ce qui changera car dans la rues les témoignages évoquant des hommes en uniforme échangeant en allemand se multiplient mais c'est probablement une hallucination populiste.

Collectif Autonome des Policiers Île de France - CAP IDF
28 janvier, 21:34 ·

Peu après le début de ce Mouvement des Gilets Jaunes, nous n'avons pas manqué de mettre en garde non seulement nos collègues, mais aussi nos "dirigeants" qui n'apportent vraisemblablement pas la réponse aux sollicitations des manifestants parisiens et provinciaux.
Nous avions prédit la tactique politicienne du "Diviser pour mieux régner", thème récurrent qui oppose systématiquement lesdits manifestants aux forces de l'ordre qui ont laissé le costume du "gardien de la Paix" par la force des choses, par la force inavouée des actions de plus en plus violentes de la rue.
Le visage de la Police s'est trouvé changé, le masque du bourreau violent et répressif aidant.
Nous ne sommes plus les Sauveurs des attentats, nous ne mériterions plus les louanges d'une foule en pleurs et reconnaissante. La Police est critiquée, vouée aux gémonies, vilipendée, salie par une frange grandissante de la population. Les gilets jaunes pacifiques se sont raidis, redressés, nous ont fait face dans une rage exponentielle avec les semaines. Les heurts se sont succédé, comme prévu, plus ou moins médiatisés par une presse docile. Les vidéos et fakenews ont surenchéri et ont contribué à une défiance profonde.
Nos troupes sur le tas, qu'ils soient flicards, officiers ou encore commissaires, n'ont jamais connu ce déferlement de violences depuis le début de leur carrière. Nous avons été en état de guerre dans de nombreuses régions de France, ne le nions pas !
Ces esprits échauffés, brûlants, offensifs et va-en-guerre ont contribué à ces violences d'un côté et à une répression sans précédent de l'autre.
Nos Etats-Major nous ont donné carte blanche pour nettoyer les rues, les directives ont été jusqu'à aujourd'hui des plus claires : Force doit rester à la loi, dégagez-nous tout ça !!... Nous en voyons les résultats. Plus de 1000 blessés dans nos rangs tandis que les gilets jaunes en comptabilisent plus de 1600.
Un médiatiquement connu comme pacifique a été lourdement touché ce week-end. Tollé général et la spirale se met en route. Notre ministre de l'Intérieur se félicite rapidement de la saisie de l'#IGPN en vue d'une enquête qui nous donnera vraisemblablement les circonstances dans lesquelles ce leader a été blessé à l'oeil. Monsieur #Castaner, qui a toujours nié les violences des forces de l'ordre, se montre soudainement fébrile et donne les instructions à la Préfecture de Police de Paris afin que l'enquête fasse la lumière sur cette tragédie.
Dès cet après-midi, des collègues départementaux de la banlieue parisienne se trouvaient dans le pressoir des "#BoeufsCarotte". Les limiers de l'Inspection Générale sont à pied d'oeuvre et leurs investigations vont s'enchaîner tout au long de cette semaine. Car la réponse à apporter est urgente. Il s'agit là d'une victime connue et représentative, cette fois-ci. Et non d'un citoyen lambda.
Chers collègues, rappelez-vous que nous avions prévu ces cas de figure qui vont se généraliser au vu des heurts commis et ceux à venir. La Police veille sur les manifestants, la Police des Polices veille sur nous, constamment, et nous devons le garder à l'esprit.
Cette guerre permanente va laisser des traces au sein des troupes. Outre la fatigue qui va se faire sentir davantage encore, la machine à broyer qu'est notre administration fera son travail de sape et se chargera d'en attraper quelques-uns qui serviront pour exemples, tels des lampistes...
Salis, nous sommes envoyés au charbon. Et voilà où nous en sommes ! Discrédités, jetés trop souvent au bûcher dans l'indifférence des syndicats de police majoritaires qui ne pipent mot, et encore moins sur les directs de plateau TV du samedi après-midi.
Les grenades sont dangereuses, nos lanceurs de patate (LBD) sont dangereux. Quand nombre de policiers sont considérés tout aussi dangereux, il serait opportun de réfléchir sur la suite à donner quant à la gestion opérationnelle et politique de ce Mouvement.
Puisque le couperet s'approche encore un peu plus de nos têtes, chers collègues, ne serait-il pas mieux d'éviter toute utilisation de ces armes et de refuser d'aller au contact dans ces conditions dantesques et de défiance d'une hiérarchie lâche ?
Nous sommes fatigués, nos familles sont inquiètes, nos conjoint(e) et nos enfants n'en peuvent plus, et nous risquons non seulement notre carrière mais aussi notre avenir...
Le président de la République a beau jeu de congratuler ses forces de l'ordre de l'étranger, nous connaissons beaucoup trop le sérail politique et ses collaborateurs de la haute administration et du milieu syndical pour confirmer que l'avenir des troupes s'annonce encore plus sombre que ce que nous avons imaginé dès le mois de novembre dernier.
Quand la bataille des mots politico-médiatiques fait rage dans l'outrance et l'outrage habituel, constatons une fois de plus que nous #fdo sommes les cibles privilégiées d'un jeu fomenté par ce petit monde déconnecté des réalités, jeu qui nous abat et duquel nous aurons vraisemblablement beaucoup de mal à nous relever...

CAP IDF

30, rue du Chemin Vert
94100 Saint-Maur-des-Fossés

13:49 Publié dans Actualité | Tags : giletsjaunes, communiqué, information | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/01/2019

France, Gilets Jaunes vus de France et d'ailleurs

 

gustave_dore-chute_lucifer-630x778.jpg

La République nue...

Quelques bouches s'ouvrent, quelques vestes se retournent, quelques rats quittent le navire.

Nous sommes toujours dans la première quinzaine de janvier mais le mouvement Gilets Jaunes reprend avec plus de force, avec plus de colère aussi devant la désinformation, constatée et militante, des grands médias, leurs mensonges outranciers, leur censure revendiquée.

Car le déni du réel n'est plus seulement le fait de politiciens accrochés à leurs privilèges comme des maquerelles à leur honneur ou de philosophes sclérosés du système aspirant à retrouver leur rond de cuir douillet au frais du contribuable en suggérant l'innocent tir sur la foule, le déni vient de ceux, donnant à longueur d'année des leçons de morale, s'instituant en juges permanents du vrai et du faux, du bien et du mal, se gardant bien de préciser qu'ils ne vivent pas des lecteurs et auditeurs mais de la publicité, des subventions de l'état ou de mécènes banquiers ou du complexe militaro-industriel, les grands médias.

Laetitia Monsacré couvre les mobilisations des Gilets jaunes, l'ex-présentatrice de France 5, qui co-dirige actuellement avec Ulysse Gosset Jim le Pariser, dit haut et fort ce qu'elle pense de la conception du travail des journalistes.

Une information autre circule pourtant, en semaine sur les réseaux sociaux, dans les entreprises, sur les marchés, à la sortie des écoles et le samedi sur les ronds-points entre deux coups de matraques.

On y entend parler de 14 millions de personnes (sources croisées et catégories confondues) cherchant un emploi pour 250 000 offres réelles de Pôle emploi, on y découvre quelques 25 suicides journaliers ne faisant jamais la une de l'actualité.

Certains évoquent même ces 10 000 morts annuels (selon l'INSERM dont le régime) du chômage alors que d'autres études affirment 20 000.

Dans les deux cas un bilan de guerre.

Alors malgré les invitations des crapules au débat, au dialogue, dans un pays où la liberté d'expression n'existe pas, où les médias cirent les pompes en place de faire leur travail, voyons un peu ce qu'on entend à l'étranger, en zone libre.

 


What They're Not Telling You About the Yellow Vests par P.J. Watson.

Twitter: https://twitter.com/PrisonPlanet

Facebook: https://www.facebook.com/PaulJosephWa...

Minds: https://www.minds.com/PaulJosephWatson

Gab: https://gab.ai/PrisonPlanet

 


Le journaliste spécialisé Pierre Jovanovic dans la crise répond aux questions de Yannick Urrien pour la radio Kernews. Kernews est une station de radio locale qui émet en modulation de fréquence à la fréquence de 91,5 MHz, pour diffuser des programmes de la bande FM sur la région de La Baule, Saint-Nazaire, Nantes, Pornic, Noirmoutier et Vannes. Une rencontre intéressante ou l'animateur républicain et libéral est confronté aux faits.

23/10/2017

Le Capitalisme perd la boule, autopsie de l'information

 

le capitalisme perd la boule.jpg

Contre la chasse aux sorcières, informez vous et diffusez l'information.

L'histoire ne ressert pas les plats, c'est une évidence mais la nostalgie marchande du passé conduit les agents d'un Système en phase terminale à utiliser, chaque jour un peu plus, les recettes d'hier dans une course folle à la survie.

Lorsque la corruption, le militantisme, l'incompétence répétés et démontrés ne permettent plus de se faire passer pour le Bien sans rires et injures alors il faut se résoudre à salir et faire de l'ennemi le Mal absolu, la menace, le monstre.

Voici le temps des listes d'hérétiques, ces personnes malfaisantes refusant le diktat d'une pensée unique soumise au monothéisme du marché. Hélas, le sous-citoyen consommateur du Village aime de plus en plus le son des médias dissidents et résistants. Pour un Américain ou un Britannique, le média russe RT possède ce parfum de différence tant recherché. Les Présidentielles ayant porté un Trump contre l'ensemble des grands médias ont pu démontrer de manière éclatante la rupture avec le peuple et Hollywood paye aussi le prix de ses engagements. La note qui se chiffre en milliards de dollars passe mal.

Ces listes absurdes, comiques par leur outrance, le témoignage de panique qu'elles avouent par cette nouvelle étape qui frappent non plus les médias mais aussi les invités et les journalistes ne sont pas nouvelles.

Les Français les connaissent bien, ils se souviennent de l'Occupation mais aussi, surtout, des années 80 quand pour faire gagner la gauche à nouveau, on a instrumentalisé une extrême droite fantasmée (ce fameux danger fasciste, héritié obligatoire, à l'insu de son plein gré, d'une idéologie purement italienne et dérivée du socialisme) et dressé des listes de personnes, d'entreprises à boycotter pour combattre un FN (alors poujadiste et reaganien !)tout surpris de sa progression électorale.

Depuis, afin d'éviter que la bête immonde ou les pro-Palestiniens ne s'inspirent trop de l'idée, les listes ont changé, elles sont devenus les black listes, avouées parfois par des animateurs bavards (coucou Patrick) ou affichées avec promesses de représailles par des réseaux d'extrême gauche (la fausse, celle impubère et masquée au service du grand patronat et des faucons).


Défiance envers les médias : pourquoi un tel discrédit ? Documentaire réalisé par Armel Joubert des Ouches pour Réinformation.TV

Ces listes servant une épuration professionnelle active, renforcée depuis 2001, tous les connaissent dans le milieu. Personne n'ose hélas le dire car si hier après une insoumission ou une parole de trop (coucou Thierry) on se retrouvait en province, sur le câble (et on dit merci !) ou à RMC pour les vedettes, aujourd'hui, on termine plutôt, sauf joker, à Pôle emploi sans toucher 20 000.

Le bon coté des choses est que le public, le téléspectateur, le lecteur ne suivent pas, ne sont plus en marche. Et là, ce ne sont pas les Présidentielles américaines qu'il faut comprendre mais les nôtres.

Comme prévu, le Système capitaliste va se tuer tout seul et cette hystérie idéologique actuelle en pleine croissante et contagieuse (l'affaire purement financière Weinstein est éloquente) produisant un discours totalement incohérent, naturellement menteur, contre productif indique bien que toute violence de rue de gauche ou de droite destinée à la libération n'a absolument aucun sens sauf celui de l'incompréhension du réel, du temps présent, en servant le renforcement des régimes policiers occidentaux. La propagande n'est jamais loin de la matraque.

Il ne faut pas se faire d'illusions, l'information libre et pluraliste, si elle a jamais existé, ne reviendra pas demain ni jamais.

Le Capitalisme dans son délire absolutiste contrôle la vie dans son intégralité mais la résurrection n'est pas de son ordre.

 

A lire :

Une ONG liste 2 327 invités de RT, les qualifiant d'«idiots utiles qui sapent la démocratie»

Financée par divers acteurs gouvernementaux mais aussi par des donateurs privés tels que la fondation Open society de George Soros, l'ONG tchèque «European Values Think-Tank» estime que les 2 000 intervenants de RT servent... la «propagande russe».

C'est un étrange et fastidieux travail qu'a décidé de publier une ONG tchèque fondée en 2005 et ayant pour but affiché de «défendre la démocratie libérale» (mais qui en réalité semble particulièrement obsédée par la prétendue «désinformation pro-Kremlin»). Accompagnant un rapport d'une certaine Monika Richter censé prouver l'impact néfaste de RT sur l'opinion occidentale, une longue liste de personnalités publiques, principalement américaines et européennes, s'étant exprimées d'une façon ou d'une autre sur la version en anglais de RT est fournie.

Qualifiées d'«idiots utiles», accusées d'agir malgré elles (ou volontairement) dans le but de «saper la démocratie» en Occident mais aussi d'agir pour le compte d'une «puissance étrangère hostile», ces personnalités diverses ont été réunies dans une liste, qui comporte 2 327 noms. Celle-ci a été mise à disposition du public dans un tableau téléchargeable, contenant par ailleurs des liens vers des publications de RT. Selon l'ONG, le fait d'exprimer une quelconque opinion sur RT revient donc... à de la «complicité avec la machine de propagande russe».

On retrouve pèle-mêle dans ce référencement (qui ne prend en compte que le contenu en anglais produit par RT), des personnalités politiques de premier plan tels l'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, l'ancien présidente de la République du Brésil Dilma Rousseff ou encore Jean-Claude Trichet, qui fut président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011.

En plus de très nombreux hommes et femmes politiques, la liste comporte des centaines de noms d'intellectuels, universitaires, journalistes ou célébrités ayant pour seul point commun... d'avoir accordé une ou plusieurs fois un entretien à RT dans leur vie. (...)

Lire la suite sur RT en français

12:19 Publié dans Actualité | Tags : information, ong, censure, propagande, capitalisme, faillite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |