Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2017

Capitalisme : Le réel en marche

 

allemagne,migrants,clandestins,capitalisme

Au nom de la lutte contre le racisme, les frontières... le show habituel depuis des années des idiots utiles du Capitalisme et son soutien aux migrations qui appauvrissent les classes populaires autochtones durement touchées par la crise et un chômage de masse croissant et fournissent au capitalisme privé une main d’œuvre de réserve manipulable, acceptant tout à n'importe quel prix, de nouveaux esclaves qui de plus n'ont pas la culture de la revendication ni motifs historiques, culturels ou religieux de solidarité avec les travailleurs locaux.

A l'heure du mensonge permanent du média mainstream audiovisuel, voici un article et surtout une vidéo qui posent la question essentielle, en cette période d'effondrement économique et social sans retour, des témoins et aussi des victimes dans le phénomène de disparition de leur virilité à appréhender leur destin.

Alors que les APL des citoyens français vont diminuer dès octobre, faute, parait-il, d'un budget de 35 millions d'euros on apprend ce matin, sans surprise, que le budget de 540 millions d'euros d'accueil des migrants économiques clandestins va lui recevoir un bonus de 200 millions d'euros. En outre 300 millions seront retiré des dotations des collectivités locales.

La démonstration du favoritisme du pouvoir pour une main d’œuvre à la lourde charge du public mais au service et bénéfice exclusif du privé qui fera baisser les salaires, s'abstiendra de revendiquer donc de participer aux luttes économiques et sociales et plombera nos comptes sociaux n'est plus à faire. Il ne s'agit ni de changement ni de rupture mais de la continuité aveugle et obstinée d'une politique d'extrême droite purement capitaliste visant à précariser les salariés Français au service de la finance dans la ligne des gouvernements Sarkozy-Hollande.
 

 

A lire et regarder:

Allemagne. Serge Menga : « Des migrants créent des problèmes, la police ne fait rien »

breizh-info.com 2/08/2017

02/08/2017 – 06h50 Essen (Breizh-Info.com) –  Serge Menga. Inconnu en France, l’homme est considéré en Allemagne comme un redoutable activiste, notamment grâce aux réseaux sociaux, et à un sens de la provocation prononcée. Car ce Congolais, naturalisé allemand (il est arrivé en Allemagne à l’âge de 11 ans après être passé par la France, la Belgique, les Pays-Bas) n’est pas de ceux qui manie la langue de bois en politique.

Depuis l’affaire des viols de Cologne, lors du nouvel an 2016, ce dernier s’était fait remarquer en Allemagne en dénonçant le laxisme vis à vis des migrants arabes, syriens, afghans, fraichement arrivés en Europe et qui commettaient des exactions. Serge Menga a également été fréquemment épinglé par la presse mainstream allemande et par des personnalités politiques en raison de son refus de fermer la porte à des discussions, à des débats, notamment avec l’AFD (Alternative Für Deutschland, droite patriote).

Sa dernière vidéo, sous titrée en français et que nous avons publiée il y a quelques jours sur notre page Facebook, a été visionnée des centaines de milliers de fois – et pas toujours comprise, comme en témoignent de nombreux commentaires qui ont suivi.

Dans la vidéo, ce dernier part d’un fait divers (l’agression à Berlin, par cinq migrants d’une femme à vélo) pour tenter de « secouer le cocotier » et de réveiller les Allemands, en leur expliquant ce qui va leur arriver s’ils ne réagissent pas face aux exactions commises par ces migrants, tout en dénonçant l’inaction policière, judiciaire, et gouvernementale allemande. Nous vous laissons regarder la vidéo ci-dessous avant de vous proposer les explications de Serge Menga :



Ce dernier – que nous avons contacté par téléphone par la suite – nous a expliqués que « ces migrants créent des problèmes depuis un an à Berlin. Ils boivent de l’alcool, menacent les femmes, la police ne fait rien ». Et d’expliquer sa vidéo : « Pour faire réagir, j’ai essayé de me mettre dans la tête de ces hommes, et d’expliquer comment ils pensent ». 

Car selon Serge Menga, qui a fondé son propre mouvement « Das Haus Deutschland » (La maison Allemagne) , ces immigrés « rendent la tâche difficile à tout le monde », notamment parce qu’ils nuisent à la cohésion de la société allemande. « Les racistes n’attendent que cela » explique-t-il. « J’essaie d’interpeller notre gouvernement, de lui dire qu’il n’a pas de couilles. La faiblesse de l’Etat et des politiques face à cette situation, cela engendre la haine, le changement des mentalités ».

Pour Serge Menga, il est nécessaire, non pas d’hurler, de protester, mais bien de s’engager dans la vie politique : « Il faut s’engager, en dehors des partis politiques mainstream, tous pourris, complices de la situation actuelle ». Évoquant la montée de l’AFD en Allemagne, ce dernier explique que, comme pour le FN en France ou le FPÖ en Autriche « les partis au pouvoir portent la responsabilité et leur ont donné, par leur inaction vis à vis des problèmes majeurs, la possibilité de s’installer ».

« Il faut dialoguer avec tout le monde » explique celui qui a durement critiqué la politique d’accueil migratoire d’Angela Merkel , tout en expliquant que cette dernière « ne pouvait rien faire. Elle n’est pas libre. L’Allemagne n’est pas un pays libre de ses mouvements, elle est aux ordres, depuis 1945, comme beaucoup d’autres pays, de puissances supra-nationales ». « Ces partis politiques qui dirigent sont en réalité esclaves d’un système qui les dépassent ».

Il reproche également à Angela Merkel son manque de communication : « Bien sûr qu’on doit accueillir ceux qui souffrent. Mais hormis les femmes et les enfants, de nombreux jeunes hommes sont venus, sans passeport, sans papier. Elle n’aurait jamais dû accepter ces gens (…) Si des centaines de milliers de blancs frappaient à la porte du Congo, que croyez vous qu’il se passerait ? Les autres pays du monde fermeraient leurs frontières, c’est normal ». 

Pour lui, l’Allemagne est vouée à finir « comme la France ».

Enfin, alors que nous évoquons l’avenir de l’Afrique, et les initiatives émanant notamment d’africains pour « remigrer » et développer le continent, ce dernier déclare : « Laissez l’Afrique refaire le même chemin que l’Europe a fait pour se construire », avant de fustiger les interventions ayant visé à assassiner Khadafi ou Saddam Hussein, interventions qui ont profondément déstabilisées le continent Africain et l’Europe, par effet domino.

Acteur social et activiste, Serge Menga (voir sa page facebook ici) qui se présentera aux élections fédérales en Allemagne fin septembre 2017, veut avant tout recréer le dialogue entre les gens et les communautés. Il envisage d’ailleurs de se rendre prochainement en France, notamment afin de réaliser un reportage sur les jeunes immigrés, afin de recueillir leurs sentiments sur leur vie ainsi que sur le pays qui les accueille.

En attendant, il continuera, nous dit-il, à s’exprimer sur les réseaux sociaux (ses vidéos sont vues par des millions d’internautes) au gré de l’actualité.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

14:02 Publié dans Actualité | Tags : allemagne, migrants, clandestins, capitalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/01/2015

L'Allemagne cesse ses ventes d'arme à l'Arabie

merkel1_full.jpg

Les banques allemandes sont dans le rouge mais c'est la fête!

C'est la surprenante nouvelle du week-end annoncée par le journal allemand Bild. En Conseil fédéral de la sécurité, une formation gouvernementale restreinte, comprenant la Chancelière, le vice-Chancelier social-démocrate, Sigmar Gabriel, et sept autres ministres. Les demandes d'armes en cours issues d'Arabie saoudite, ont été purement et simplement rejetées.

La raison actuellement officieuse est le manque de stabilité de la région. Elle est bien entendue totalement invraisemblable en raison des nombreuses bases occidentales dans la région et en Arabie même. Alors Bild suggère de soudaines raisons de morale. Mais les ventes d'armes et la morale cela fait deux et même trois et cela n'a jamais empêché l'Allemagne de vendre au plus bas prix des SNLE à Israël qui souhaitait entrer dans la cour des grandes nations nucléaires.

Alors, on peut imaginer une raison plus sérieuse. La mort programmée et le démantèlement du royaume saoudien prévue depuis longtemps à l'agenda des néo-conservateurs américains et israéliens. On pourra parier sur un bouc émissaire iranien agissant depuis le Yémen comme prétexte à l'opération de "paix" et installer une fois pour toute et comme en Irak les boys sur les champs pétroliers.

08:15 Publié dans Actualité | Tags : allemagne, armes, arabie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

14/10/2014

Le déclin allemand devient visible

merkel.jpg

La gauche italienne un peu plus futée et patriote que la française a parfaitement identifié la nouvelle forme d'un totalitarisme technocratique européen dont l'OTAN est la face militaire et l'Union Européenne la face civile. Elle a aussi compris que les politiciens responsables et donnés en exemple ne sont que les gardes-chiourmes au service de cette exploitation des peuples qui n'a rien de démocratique.

Si l'Allemagne, principal relai des États-Unis en Europe est encore considérée comme un géant économique par les médias sa situation réelle s'aggrave depuis plusieurs années. Ce déclin qui n'est pas seulement démographique mais aussi économique devient chaque jour plus visible. Il est a noter que cet effondrement qui sera bientôt brutal s'accompagne d'un réveil de sa politique étrangère et militaire. Tentative échouée de récupérer son or en dépôt à New York, manifestations retentissantes dans la presse de centaines d'entrepreneurs, officiers, dirigeants politiques (dont les anciens chanceliers) contre le soutien au régime sanglant de Kiev, mouvements dissidents dans les rues non plus contre le nucléaire mais contre les banques et la mondialisation, les faits sont suffisamment nombreux pour être remarqués.

On a pu, un temps, noyer Marx dans le coca-cola mais le peuple allemand qui a été privé de mémoire qui a du subir la coûteuse réunification et depuis des années l'austérité pour contrôler l'Union Européenne trouve la note salée d'autant que ses banques sont bourrées jusqu'à la gueule de créances toxiques et n'ont aucun avenir autre que celui proposé au niveau mondial par le système financier aux abois à savoir la magouille et surtout la garantie sur les biens et comptes des particuliers. Même le dernier rapport du FMI doit admettre le danger de la situation actuelle et le poids croissant du shadow banking. L'image de l'économie est en effet totalement déformée par les injections massives de capitaux mensuelles des banques centrales, fonds ne reposant sur aucune garantie. Cette politique n'a pas relancé l'économie, elle a accrue les inégalités et encouragé la spéculation contre l'investissement dans l'économie réelle et créé du chômage.  

casino.jpg

En 2014 les PME manquent d’accès au crédit contrairement aux grandes entreprises qui ont la possibilité de se refinancer sur le marché obligataire, et elles ont profité de la distribution quasi illimité de liquidités avec lequel les banques centrales occidentales ont inondé le marchés. Pas de chance, les petites entreprises représentent 99% de l’économie européenne, et elles ont désespérément besoin de fonds pour investir et recruter des employés, et relancer l’économie. Les grandes entreprises préfèrent licencier pour améliorer les bilans et attirer toujours plus de capitaux pour spéculer même si leurs ventes sont en chute libre car un chômeur ne consomme pas.

Alors que les manifestations de chômeurs se multiplient en Italie et que l'Allemagne impose une politique d'austérité à l'Europe du Sud la plus touchée par la récession, il devient de plus en plus difficile de justifier une raison à une politique dont le principal promoteur ne profite même pas. En effet la majorité des pays européens sont aujourd'hui ruiné par l'euro et ils étaient les principaux clients des allemands. Ne parlons même pas du coup d'état en Ukraine qui vient de couter 5 milliards aux agriculteurs et de faire perdre des marchés russes à une douzaine de milliers d'entreprises. Marchés qui ne sont pas perdus pour la Chine ou l'Amérique du Sud. Si la France et les pays victimes de l'Euro ne récupèrent pas dans les plus brefs délais la souveraineté sur leur monnaie, il faut d'attendre à des troubles sociaux d'une extrême violence d'autant que le grand marché transatlantique est en cours de finalisation à travers deux traités qui mettront par exemple la France et la Floride avec sa TVA 6 fois inférieure en concurrence, un bel engrais pour le chômage qui devrait progresser de 20-25% (le taux officiel chez les moins de 30 ans en Italie est de 44%. il est très supérieur en Espagne et en Grèce).


 A Milan la dégradation de la législation du travail accentue la colère d'une population ruinée par la politique européenne.

 La France n'est jamais sortie de la récession et il n'y a en aucun cas une reprise américaine. L'effet systématique des QE a été d'accroître de manière gigantesque les endettements tout en favorisant le détournement des fonds au profit d'une minorité de la population. En vidéo analyse de tendance sur BFM Business.

 

13:21 Publié dans Actualité | Tags : économie, allemagne, europe, récession | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/06/2014

Quand l'Allemagne s'éveillera...

allemagne,information,banques

 Un millier de personnes et plus chaque semaine pour protester contre la politique des banques, la nuisance de la Fed  (cartel de banques privées servant de banque centrale aux États-Unis) et les guerres de l'OTAN, le phénomène ne cesse de s'étendre. 


Ces manifestations de Berlin ne sont pas isolées. Des rassemblements depuis plusieurs mois autour de ce mouvement sont menées parallèlement dans une centaine de villes et 3 pays. Sans connotation politique de droite ou de gauche, sans orientation religieuse mais strictement axées sur les plans économiques et des libertés, ces actions citoyennes pacifiques ont été accusées d'antisémitisme par les grands médias, une réaction qui laisse perplexe.

Assiste t-on à un éveil politique de la jeunesse allemande? Est-ce l'émergence d'un autre Mouvement 5 étoiles? On peut se poser la question après le succès du rassemblement Wearechange.org qui brise le mythe du consensus dans ce pays et s'en prend au total contrôle des médias par une très petit nombre de groupes défendant étroitement une seule vision du monde pro-américaine. Artistes, sportifs, intellectuels mais aussi étudiants ou personnes âgées dénoncent de manière argumentée une économie au service d'intérêts bancaires privés éloignés de l'intérêt général, de la démocratie et du respect du droit. Sans nul doute, il s'agit d'un phénomène à suivre après les récente pétition de d'intellectuels, militaires et dirigeants (on y retrouve d'anciens chanceliers) critiquant la politique militariste aventureuse et de soutien au nouveau pouvoir mis en place en Ukraine par l'OTAN contre les intérêts économiques, énergétiques et stratégiques allemands et européens.

La situation ukrainienne avec 20 000 réfugiés passés en Russie, l'utilisation de phosphore blanc contre des civils, de bombes incendiaires et ces derniers jours encore le mitraillage d'un car d'enfant ne peut laisser indifférent d'autant que le régime ne cache guère des sympathies pour un néo-nazisme qui ne se cache même pas. Pour des européens et tout particulièrement des allemands éduqués dans la haine de cette idéologie, de ses symboles, il y a là une terrible contradiction entre la politique menée et la leçon de l'histoire car on a beau plaider sur les plages du débarquement le droit à l'ingérence qui a oublié que c'est au nom de ce droit des minorités linguistiques et ethniques que l'Allemagne alors nazie est intervenue en Europe. Il est donc curieux de voir un autre ensemble militaire offensif reprendre les mêmes slogans. D'ailleurs la direction que prennent les réfugiés montre bien d'où vient l'agression, de l'Ouest et pour ce genre d'aventure les allemands ont déjà donné.

allemagne,information,banquesTatiana Moroz, musicienne,Tony Stiles, animateur radio, Gary Franchi, journaliste, Luke Rudkowski, journaliste. Le Nouvel Ordre Mondial source visible de guerres, de ruine économique plus exclusivement dans le tiers monde mais désormais dans les pays occidentaux entraine une prise de conscience et des gestes anti-système variés mais toujours explicites qui ne peuvent plus être discrédités par les tabous inégalitaires hérités d'un passé pour lesquels les populations actuelles ne portent aucune responsabilité. Gare à l'effet boomerang.



L'armée ukrainienne sous conseil de conseillers militaires occidentaux hier actifs en Irak tue une mère et son enfant de 5 ans.

Il ne s'agit pas seulement de reconquérir des républiques qui se sont proclamées indépendantes de manière démocratique et conforme au droit international après le renversement du régime légal ukrainien mais bien de terroriser et de procéder à une épuration ethnique. Le régime de Kiev malgré cette guerre et la présence de troupes étrangères qui dirigent sa guerre entend bien signer un accord international avec l'Union européenne le 27 juin, signe supplémentaire de son peu d'indépendance. La Russie a déposé un mandat d'arrêt international contre le nouveau ministre de l'intérieur ukrainien pour kidnappings, meurtres aggravés, crimes de guerre. Pour les allemands qui pour beaucoup ont appris le russe à l'école dans l'ex-Allemagne de l'Est, la contradiction des images, des faits, les vidéos qui circulent rendent le mainstream médiatique insupportable. Il faut saluer l'extraordinaire travail des télévisions africaines et du proche orient qui seules nous informent sur la situation dans les jeunes républiques du Donetsk.  

08:51 Publié dans Actualité | Tags : allemagne, information, banques, ukraine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |