Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2015

Le train-train n'est pas toujours la route "in"

chine, train, investissement

La Chine va investir 460 milliards de dollars dans les chemins de fer dans les cinq prochaines années selon le journal chinois Economic Information Daily. Sachant que la croissance est à zéro ou presque en Chine que les clients du pays du Japon aux USA en passant par l'Europe sont en récession et responsables de cette situation par la réduction énorme de leurs importations (les chômeurs ne consomment pas et la reprise est un mensonge), on peut alors se demander la raison d'un tel investissement dans de nouvelles infrastructures quand les actuelles tournent de plus en plus à vide. La seule raison qui me vient à l'esprit est la réponse à des besoins militaires. 

N'oublions pas en outre, la construction depuis le printemps d'un réseau (au budget de 46 milliards de dollars...) entre Kashgar en Chine province de Xinjiang et le port pakistanais de Gwadar qu'il faudra protéger.

La marche vers le pétrole a commencé et elle va entrainer rapidement la nécessité pour la Chine d'intervenir dans des conflits extérieurs qui la placeront encore une fois face aux américains.

De toute évidence, la stabilité que les États-Unis ont été incapables d'instaurer va venir plus vite que prévu.


Les 43 ans de concession chinois obtenus sur la zone portuaire de Gwadar font hurler les indiens mais surtout pleurer les frères musulmans qui ne veulent pas en entendre parler.
 


 

20:12 Publié dans Actualité | Tags : chine, train, investissement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

29/11/2015

Le totalitarisme entre dans la norme

snowden,patriot,freedom,écoutes

Paris 29 novembre, des centaines de personnes déposent leurs chaussures pour retrouver le droit de manifester prévu par la déclaration universelle des droits de l'homme. La censure et la matraque n'ont jamais été une réponse à une menace terroriste.

Malgré les promesses des démocrates, un vote au printemps du Congrès américain va mettre fin aux écoutes téléphoniques massives de la NSA sur le sol américain mais pour instaurer à leur place un nouvel ensemble de mesure de surveillance au nom comique, le Freedom Act. C'est l'habitude désormais en Occident de nommer guerres et politiques dignes du totalitarisme d'appellations inspirées de la paix et de la la liberté. 


Qui est Snowden ? On ne peut plus dire en 2015, je ne savais pas.

Les critiques de journalistes, les scandales internationaux (l’espionnage de la France par l’Allemagne pour le compte de la NSA par exemple ), les révélations vérifiées de Snowden et Wikileaks sont donc insuffisantes, la situation ne s'améliore pas pour les libertés et malheureusement, nous savons que les États-Unis sont le triste modèle systématiquement copié par la France avec un décalage de plus en plus bref. Ne cherchons pas ailleurs l'inspiration d'un état d'urgence ne servant en rien à protéger la population (il suffit de comparer les effectifs assignés à la Cop21 et à l'agglomération parisienne pour comprendre que non seulement on se moque de nous mais qu'il existe des citoyens de second ordre voire d'arrière garde des républiques) mais bien le nouveau moyen de maitriser l'opposition politique et la contestation sociale.

En raison de cette aptitude marquée à singer Washington, il faut souhaiter ne pas voir apparaitre un Guantànamo, ce camp de torture et de détention qu'on avait aussi promis de fermer mais qui reste ouvert, mais les promesses...

Depuis ce matin, la chasse aux métadonnées reprend donc de plus belle laissant croire à l'homme de la rue que l'ère du Patriot Act, suivant les attentats à l'origine controversée du 11 septembre 2001 est du passé. Il n'en n'est rien car une fois la démocratie confisquée ceux qui détiennent les rênes du complexe militaro-industriel et des banques ne les rendent jamais pacifiquement.

snowden,patriot,freedom,écoutes

 Dessin animé de 1943, Education for Death des studios Disney raconte l’embrigadement de la jeunesse allemande. Les méthodes se sont perfectionnées mais des deux cotés de l'Atlantique, elles sont retour au service d'une nouvelle idéologie aux ambitions planétaires et utilisant son golem islamiste radical pour recoloniser ou contenir les colères sociales des citoyens ou de ce qui en reste . "Je suis un robot", ce n'est pas nouveau.

En théorie, la nouvelle formule exigera pour une intervention de la NSA, un accord de la justice (donc tout dépendra de la vitesse de connexion internet) pour obtenir des entreprises de télécommunications, l'accès aux données téléphoniques des personnes ou d'entreprises pour... six mois.

Bref, l'état d'urgence a perpétuité, c'est le changement dans la continuité pour les américains alors que nous subissons sa découverte, sa sanction, en plus des attentats, comme si le totalitarisme était une réponse au terrorisme.

En attendant la libération car il faut être optimiste tout à une fin, on peut toujours se préparer en apprenant une langue étrangère.

Добрый вечер (Bonne soirée).

 

19:46 Publié dans Actualité | Tags : snowden, patriot, freedom, écoutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/11/2015

Nikon Coolpix P900 il chasse aussi bien les canaris que les poulets

P900.jpg

 

L'image est au coeur des prévisions d'achats pour ce Noël 2015 et si vous ne craquez pas pour un écran 4k, un moniteur WQXGA, il y a de fortes chances pour que vos emplettes vous entrainent non pas vers les rayons tablettes ou smartphones mais bien vers le bon vieux rayon photo car au moins de ce coté là, il y a du nouveau et ce nouveau impressionne.

Si le monde des super-zooms a longtemps été réservé aux professionnels la révolution du numérique a changé la donne et les appareils avec un zoom puissant, optique et surtout stabilisé d'abord critiqués par les pros ont su séduire le grand public. Pour bien des utilisateurs le plaisir passe avant la recherche de performances techniques souvent camouflage de préoccupations artistiques ou utilitaire placées au second plan.


Printemps australien

Le Coolpix P900 disponible depuis plusieurs mois a déjà sa clientèle et les retours sont élogieux. Certes, l'appareil est un peu lourd (environ 900g avec carte et batterie) mais il propose un zoom 83x équivalent 24-2000 mm (f/2,8-f/6,5) qui assure des résultats tout à fait spectaculaires (extensible jusqu‘à 166x grâce à la fonction Dynamic Fine Zoom3).

Au menu, on retrouve un capteur bien connu car il s'agit du Cmos BSI de 1/2,3" avec 16 Mpxl, nous ne sommes donc pas dans l'exceptionnel ou dans l'appareil pour spécialiste mais bien dans l'objectif loisir grand public. La finesse de l'image ne sera donc pas équivalente à celle d'appareils pros comme le Nikon D750 (réduction de bruit un peu trop efficace sur le P900) et on constate vite du bruit si on augmente la sensibilité (au delà de 400 iso c'est un peu la loterie et 1600 iso est le maximum qui semble utilisable) mais les défauts des numériques de type bridge des années 90-2000 sont loin.

P900top.jpg

En dehors des fonctions traditionnelles, le voyageur sera heureux d'enregistrer des données de position détaillées dans le lieux de prises de vue avec les systèmes GPS, GLONASS et QZSS de navigation globale par satellite, qui suivent votre promenade.
En vidéo, l’appareil autorise l’enregistrement de séquences en Full HD 60p. Son micro possède une fonction zoom, couplée à celle de l’objectif et assiste en partie la limitation des bruits parasites lors de captures en longues focales. Mais on ne peut pas exiger les résultats d'une vraie caméra avec son micro externe.
  La fonction Timelapse est présente, ainsi que des Picture Control, un mode de mise au point manuelle avec focus peaking (aide à la mise au point qui lors de la mise au point manuelle permet de cerner la zone qui sera nette) et des modes scènes dont les mode Lune et Observation oiseaux. Il faut bien quelques plus par rapport à la génération Coolpix précédente (à l'exception de la nouvelle puissance du zoom, on reste un peu sur sa faim).
L’appareil possède également sa connexion WiFi NFC qui permettra de piloter et de récupérer les images de la carte de stockage au moyen l’application Wireless Mobile Utility Nikon.


Nikon Coolpix P900 - 83x  test zoom

Si l'appareil malgré les éloges du constructeurs n'est pas une foudre de guerre coté AF ses performances sont néanmoins très  correctes avec un temps de réponse au déclenchement réduit (environ 0,12 s en grand-angle). Le coté négatif pour le photographe animalier réside plutôt dans le caractère un peu trop bruyant du zoom qui sera cependant plus pénalisant dans les forêts européennes que dans une jungle.

Au niveau des critiques encore si l'écran orientable de 7,5 cm (3 pouces), d‘environ 921 000 pixels (RGBW) profite de la technologie d‘affichage Clear Color et d'un traitement anti-reflet, sa lecture devrait encore être améliorée sous forte luminosité.

P900cd_large.jpg

Le Nikon Coolpix P900 est pour environ 550€ un appareil réellement polyvalent, au caractère ludique évident mais de bonne conception. L'évolution du mode rafale est très importante (6 fois plus rapide!) et franchement ce n'est pas un luxe. En mode photo ou vidéo, il ne déçoit pas et seuls quelques passionnés au petit budget pourront regretter l'absence du format raw. On aimerait cependant dans une prochaine version des réglages vitesse/profondeur sur l'écran afin de ne pas décontenancer les débutants et surtout, surtout un allumage plus rapide (il est toutefois réglable d'être en zoom 28mm, 35mm, 50mm, 85mm, 105mm, ou 135mm dès le lancement) . Contrairement à quelques reproches courants considérant un fort zoom comme un outil marketing, nous ne partageons plus cette opinion quand la stabilisation est satisfaisante ce qui est ici le cas lorsque le zoom est bien entendu optique. C'est le modèle que nous recommandons malgré de petites imperfections soulignées.

C2.JPG

C3-33_105mm_ISO100_oa.jpg

nikon,coolpix,p900,zoom,test,bridge

C4.jpg

 Ce type d'appareil hors l'usage courant d'un touriste, d'un passionné d'architecture, de clichés animaliers, de mode macro ou fan de super lune peut aussi révéler un usage plus citoyen surtout si l'homme n'est plus traité comme tel. En effet, des observateurs se sont inquiétés d'un usage espion de l'appareil. Il est vrai qu'en période de troubles ou de violences, un zoom puissant peut par exemple permettre de surveiller une manifestation, de filmer les perturbateurs, les agressions de journalistes ou les provocations de services de sécurité et à l'occasion dans des pays non démocratiques, des dérapages de forces de l'ordre.

nikon,coolpix,p900,zoom,test,bridge

Parce que chaque contribution compte et que les petites rivières font de grands fleuves, parce que ce n'est pas de notre passé qu'il faut avoir honte mais bien de notre présent, l'information et sa diffusion doivent devenir les réflexes du citoyen alors qu'on le transforme en esclave privé de droits sous prétexte de protection. On nous a enseigné impitoyablement l'importance du devoir de mémoire alors filmons et montrons ces heures les plus sombres de notre histoire. A revoir Z film franco-algérien de 1969 coécrit et réalisé par Costa-Gavras et adaptation cinématographique du roman de Vassilis Vassilikos.

Un smartphone n'est pas toujours suffisant pour montrer ce qui se passe ou filmer en sécurité

L'évolution regrettable de ces derniers mois fait que nous n'avons pas besoin de chercher loin une telle situation. Le totalitarisme, l'état policier sont malheureusement la solution trop facile à la terreur, à la crise politique, économique, sociale pour des régimes dissimulant grossièrement sous l'étiquette Démocratie des systèmes bien différents et prêts à toutes les dérives pour conserver le pouvoir.  

L'image est un témoignage donc une arme en 2015 mais un bon usage de la technique peut aussi en faire un outil contre la propagande et les manipulations.


Caractéristiques :

Général 16.76 Mégapixels. 899g.
Zoom optique 83 X
Ecran 3 pouces LCD
Stabilisation d'image Oui
Fonctions

Priorité à la vitesse d'obturation, Priorité à l'ouverture.

  • GPS
    Receiving frequency: 1575.42 MHz
    Geodetic system: WGS 84
  • GLONASS
    Receiving frequency: 1598.0625 MHz to 1605.3750 MHz
    Geodetic system: WGS 84
Notice 48 pages. Téléchargez la version longue!
Distance focale 4.3-357 mm (angle de vue equivalent à 24-2000 mm en 35mm
Ouverture du diaphragme 2.8
Type de viseur électronique
Connexions HDMI (type D)
Mémoire 1 entrée cartes SD , SDHC , SDXC
Formats supportés JPEG
Vidéo: MOV (Video: H.264/MPEG-4 AVC, Audio: LPCM stereo)
Zoom numérique 166 X
Modèle VNA750E1
Type de batterie Lithium Ion (EN-EL23 environ 360 clichés ou 1h20 vidéo). Adaptateur secteur disponible séparément
Résolution photo/vidéo
  • 16M 4608 x 3456
  • 8M 3264 x 2448
  • 4M 2272 x 1704
  • 2M 1600 x 1200
  • VGA 640 x 480
  • 16:9 12M 4608 x 2592
  • 16:9 2M 1920 x 1080
  • 3:2 14M 4608 x 3072
  • 1:1 12M 3456 x 3456

 

Le déballage

08:10 Publié dans Actualité, Multimédia, Photo | Tags : nikon, coolpix, p900, zoom, test, bridge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

24/11/2015

La Turquie au secours de Daesh

su-24jpg.jpg

Un bombardier russe de type SU-24 a été abattu ce matin en Syrie près de la frontière turque tuant le pilote, le second membre d'équipage aurait été capturé (Edit 14:30 on parle désormais de la mort des 2 membres d'équipage).  Des hélicoptères russes MI-8 et MI-24 patrouillent aux alentours du site du crash.

Ce qui pose officiellement le problème  de la position de l'OTAN vis à vis de l’État Islamique.

Malgré les deuils qui viennent de frapper Paris et toute la France on se perd en conjectures concernant certaines alliances qui de toute évidence sont profondément contraires à nos intérêts fondamentaux. Ces pilotes russes sont morts pour la France.

De toute évidence, le seul ennemi dans la région pour l'Occident semble la Syrie qu'on veut détruire comme hier l'Irak et la Libye.

Déclaration du Président russe en Jordanie : le crash de l’avion de combat russe n’était pas lié à la question de la lutte antiterroriste, c’est un coup dans le dos des complices du terrorisme.  


Recherches actuelles. A Le porte-parole du président Poutine, Dmitri Peskov, confirmait que le SU-24 abattu par un chasseur F16 (donc on ne peut parler d'erreur) avait été attaqué dans l’espace aérien syrien.

Edit 15h10 :

Nouvelles déclarations de W. Poutine :

La Russie a toujours traité la Turquie non seulement en voisin, mais en ami. Je ne sais pas qui avait besoin d'un tel incident, mais pas nous.

Au lieu d'établir un contact immédiat avec la Russie après l'incident avec le Su-24, la Turquie s'est adressée à l'Otan, comme si c'était la Russie qui avait abattu leur avion.

On apprend aussi que les pilotes avaient pu s'éjecter (ce qui pose la question de leur mort, a t-on mitraillé les parachutes ?) et que le Su-24 rentrait à sa base après sa mission de bombardement et a été abattu 4 km à l'intérieur des frontières syriennes. Pendant l'intégralité de sa mission l'appareil est resté selon les systèmes de surveillance en territoire syrien.

 

14:07 Publié dans Actualité | Tags : terrorisme, ei, russie, turquie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |