Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2017

La faillite mondiale à brève échéance

 

faillite,banque,krach

Quand une agence est fermée et le distributeur vide, il est trop tard pour pleurer ses économies. C'est un avenir que les Français vont bientôt connaître comme toute la planète. Ce n'est pas un hasard si on retire de la circulation les grosses coupures et si la fermeture d'un compte tourne au cauchemar.

 La faillite globale est arrivée et l'effondrement du Système approche, reste à espérer que nous ne subirons pas trop d'actes de Terreur pour la dissimuler ou pire une guerre pour tenter de retarder l'inévitable.

Depuis des années des journalistes tentent d'informer sur le sujet mais ils ont disparu des antennes. Les plus "grand public" ont disparu en priorité ainsi, un Delamarche a été éjecté de BFM et un Jovanovic avec un CV journalistique éloquent et auteur de best-sellers a même été sorti de... Wikipédia.

Nous sommes entrés depuis un moment déjà dans une phase mortelle d'impression massive, jamais vue, de billets garantis par... rien. Cette stratégie visant à protéger une mafia financière au dessus des lois et à cacher au public le rapt de son bas de laine ne fait qu'aggraver la situation et révéler la corruption d'un secteur politique ni indépendant, ni au service du citoyen, ni propre.

Il est encore temps de récupérer ce que vous pouvez, de placer dans la terre, en or (en attendant l'interdiction de sa détention), le fruit de votre travail mais il faut faire vite.

 

imageVB.JPG

Pour le prix d'un café, un Italien peut désormais s'offrir dix actions Veneto Banca, décoratif mais je préfère un café!

A lire :

 

L'Italie va verser jusqu'à 17 milliards d’euros pour maintenir l'activités de deux banques

Le gouvernement italien s'est engagé à verser jusqu'à 17 milliards d'euros pour sauver les activités saines et éponger les créances douteuses de deux petites banques vénitiennes dont les difficultés représentent une menace pour le système bancaire.

Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca seront liquidées, mais leurs actifs sains repris par Intesa Sanpaolo, permettant ainsi d'éviter des licenciements et de protégeant les déposants qui devraient avoir, dans des conditions habituelles, accès à leurs compte le 26 juin. 

«Le total des ressources mobilisées pourrait atteindre 17 milliards d'euros, mais la dépense immédiate pour l'Etat est d'un peu plus de cinq milliards d'euros», a expliqué à la presse le ministre de l'Economie et des Finances, Pier Carlo Padoan, à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire du 25 juin.

Pier Carlo Padoan a précisé que 4,8 milliards d'euros serviraient à maintenir la capitalisation et à renforcer la situation patrimoniale du groupe bancaire Intesa Sanpaolo.

Les 12 milliards supplémentaires représentent une couverture pour les créances douteuses, qui risquent de ne jamais être remboursées.

Lire la suite sur RT.com

09:31 Publié dans Actualité | Tags : faillite, banque, krach | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.