Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2019

8 mai 1945 ou la fin d'une guerre du capital sans libération

8mai1945,

La fin d'une guerre n'est que la fin d'une voie du commerce

“ En même temps, et tout à fait en dehors de l’asservissement général qu’implique le régime du salariat, les ouvriers ne doivent pas s’exagérer le résultat final de cette lutte quotidienne. Ils ne doivent pas oublier qu’ils luttent contre les effets et non contre les causes de ces effets, qu’ils ne peuvent que retenir le mouvement descendant, mais non en changer la direction, qu’ils n’appliquent que des palliatifs, mais sans guérir le mal. Ils ne doivent donc pas se laisser absorber exclusivement par les escarmouches inévitables que font naître sans cesse les empiétements ininterrompus du capital ou les variations du marché. Il faut qu’ils comprennent que le régime actuel, avec toutes les misères dont il les accable, engendre en même temps les conditions matérielles et les formes sociales nécessaires pour la transformation économique de la société. Au lieu du mot d’ordre conservateur: «Un salaire équitable pour une journée de travail équitable», ils doivent inscrire sur leur drapeau le mot d’ordre révolutionnaire: «Abolition du salariat».”
Karl Marx – Salaire, prix et profit – 1865

“… le passage de la propriété foncière au travail salarié constitue un véritable mouvement dialectique en tant que processus historique accompli puisque le dernier produit de la propriété foncière moderne est bien l’instauration généralisée du travail salarié qui, ensuite, apparaît comme la base de toute la merde contemporaine.”
Karl Marx – Lettre à Engels du 2 avril 1858

“ Mais la lutte reprendra sans cesse, avec une ampleur toujours croissante, et il ne peut y avoir de doute quant au vainqueur final – le petit nombre des accapareurs, ou l’immense majorité travailleuse. Et la classe ouvrière française n’est que l’avant-garde du prolétariat moderne.”
Karl Marx, La guerre civile en France – 1871

_______________________________________________

Actuellement en cette crise gigantesque et fantastique des Gilets Jaunes, nous voyons circuler des revendications arbitraires concernant le salariat : certains réclament plus d’argent, une meilleure retraite, de meilleures conditions de travail ! Autant le dire de suite, ces revendications n’obtiendront pas satisfaction et c’est tant mieux !

Le salariat n’a pas toujours existé, cependant il contient en lui tous les modes d’exploitation antérieurs (Antique, féodal, etc..) en réalisant la synthèse supérieure qui est la pire de toutes !

Pour imposer le salariat, le Capital a du passer par une période d’accumulation primitive qui, arrachant les paysans féodaux à leurs terres, consista à les déporter vers les villes au sein des corporations sous le joug du travail libre, n’hésitant pas à massacrer les plus récalcitrants. Cette réalité sociale historique constitue ainsi la base de notre société actuelle. Citons Marx à cette occasion.

8mai1945,albright,clinton,obama,capitalisme,spectacle“Le début des manufactures fut marqué en même temps par une période de vagabondage, causé par la disparition des troupes armées féodales et par le renvoi des armées que l’on avait rassemblées et que les rois avaient utilisées contre leurs vassaux, et causé également par l’amélioration de l’agriculture et la transformation en pâturage de larges zones de terres de culture. Il découle déjà de ces faits que ce vagabondage est exactement lié à la décomposition de la féodalité. Dès le XIII° siècle, on trouve quelques périodes de ce genre, mais le vagabondage ne s’établit de façon permanente et généralisée qu’à la fin du XV° siècle et au début du XVI° siècle. Les vagabonds étaient en tel nombre que le roi Henri VIII d’Angleterre, entre autres, en fit pendre 72 000 et il fallut une misère extrême pour arriver à les mettre au travail, et cela au prix de difficultés énormes et après une longue résistance. La prospérité rapide des manufactures, surtout en Angleterre, les absorba progressivement. La création du prolétariat sans feu ni lieu – licenciés des grands seigneurs féodaux et cultivateurs victimes d’expropriations violentes et répétées – allait nécessairement plus vite que son absorption par les manufactures naissantes. D’autre part, ces hommes brusquement arrachés à leurs conditions de vie habituelles ne pouvaient se faire aussi subitement à la discipline du nouvel ordre social. Il en sortit donc une masse de mendiants, de voleurs, de vagabonds. De là, vers la fin du XV° siècle et pendant tout le XVI°, dans l’ouest de l’Europe, une législation sanguinaire contre le vagabondage. Les pères de la classe ouvrière actuelle furent châtiés d’avoir été réduits à l’état de vagabonds et de pauvres. La législation les traita en criminels volontaires; elle supposa qu’il dépendait de leur libre arbitre de continuer à travailler comme par le passé et comme s’il n’était survenu aucun changement dans leur condition.”
Karl Marx – L’idéologie Allemande – 1845

8mai1945,albright,clinton,obama,capitalisme,spectacle“C’est ainsi que la population des campagnes, violemment expropriée et réduite au vagabondage, a été rompue à la discipline qu’exige le système du salariat par des lois d’un terrorisme grotesque, par le fouet, la marque au fer rouge, la torture et l’esclavage. […] Voilà de quel prix nous avons payé nos conquêtes; voilà ce qu’il en a coûté pour dégager les « lois éternelles et naturelles » de la production capitaliste, pour consommer le divorce du travailleur d’avec les conditions du travail, pour transformer celles-ci en capital, et la masse du peuple en salariés, en pauvres industrieux (labouring poor), chef-d’œuvre de l’art, création sublime de l’histoire moderne . Si, d’après Augier, c’est « avec des taches naturelles de sang, sur une de ses faces » que « l’argent est venu au monde », le capital y arrive suant le sang et la boue par tous les pores”
Karl Marx – Le Capital – livre 1 – Section 8 – l’accumulation primitive – 1867

Soyons clairs : le salariat c’est pire que l’esclavage ! c’est l’exploitation humaine la plus insidieuse, c’est la réalité la plus inhumaine et la plus dégradante qui soit ! Elle fait de chaque humain une marchandise qui chaque jour doit à nouveau se vendre si il ne veut pas crever de faim… Nous vivons actuellement la consécration absolue du Capitalisme dans sa domination planétaire enfin réalisée, et cette réalité que nous vivons est celle de sa crise terminale qui rend impossible tout réformisme dans une revalorisation marchande des conditions d’existence…

Nous devons comprendre cela et le saisir comme une chance inouïe ! Ce qu’il y aurait de pire pour nous Gaulois réfractaires, c’est de pouvoir à nouveau rénover les conditions d’exploitation et ainsi retourner dans une dynamique de soumission et de revalorisation capitaliste… Notre vie n’est pas une marchandise ! Il existe aujourd’hui dans ce rapport social malade un amour de la servitude jamais atteint… Et comme nous le rappelait Paul Lafargue dans «Le droit à la paresse» : “Honte au prolétariat Français! Des esclaves seuls eussent été capables d’une telle bassesse. Il faudrait vingt ans de civilisation capitaliste à un Grec des temps héroïques pour concevoir un tel avilissement.”

En un mot, nous n’avons jamais été autant domestiqués et aussi inconscients sur notre propre réalité de vie asservie… Le prolétariat, c’est à dire la classe laborieuse que nous sommes reproduit le rapport social capitaliste qui programme notre mort… Débarrassons-nous en une fois pour toutes ! A bas toutes les restructurations économiques et politiques ! Battons-nous sur une frontière de classe clairement établie et libérons-nous de notre enfermement ! Nous n’avons rien à perdre d’autre que nos chaînes, et nous avons un monde à gagner !

8mai1945

«Le prix en valait la peine», c’est ainsi que Marie Jana Korbelová connue sous le nom de Madeleine Albright, alors représentante permanente des USA auprès de l’Onu, a répondu en 1996 à la question de savoir si la mort de plus de 500.000 enfants en Irak suite à l’intervention US était défendable. Après la fin du mandat de Bill Clinton en , elle fut approchée par le président tchèque Václav Havel pour prendre sa succession à la présidence de la République tchèque, proposition qu'elle déclina. En 2001, Albright créa l'Albright Group, un cabinet de conseil en stratégie internationale basé à Washington, D.C. Elle compta Coca-Cola, Merck, Dubai Ports World et Marsh & McLennan parmi ses clients. En 2003, elle accepta une place au Conseil des Directeurs du New York Stock Exchange. En 2005, elle décida de ne pas solliciter un second mandat, à la suite des conséquences du scandale Grasso, dans lequel le président du Conseil des directeurs de la NYSE, Dick Grasso, perçut pour son départ une indemnité de 187,5 millions de dollars, avec une gouvernance faible du Conseil dans lequel Albright siégeait. Elle préside le NDI (la branche du National Endowment for Democracy gérée par le Parti démocrate) ainsi que la fondation Truman qui accorde des bourses. Elle a, lors de l'élection présidentielle américaine de 2008, soutenu Hillary Clinton. Durant la période de transition, le président élu Barack Obama l'a chargée de le représenter à l'étranger. Madeleine Albright copréside le groupe de travail chargé d'élaborer le nouveau concept stratégique de l'Alliance atlantique.

Nous devons saisir RADICALEMENT que si nous voulons une vie humaine nous devons détruire ce rapport social de soumission qui reproduit le capital… Ce qui reproduit le Capital est le rapport prolétarien salarié qui créé la valeur nécessaire à la réalité capitaliste. Il ne faut donc pas se battre sur une base de revalorisation horaire de notre condition d’esclaves ou quémander misérablement un peu plus d’argent… Il convient bien d’abolir une fois pour toutes le salariat ! Demander un peu plus d’argent est une revendication illusoire quant à notre vie humaine ! L’Argent est un asservisseur et un rapport social de domination ! Il apporte la mort et la division, tout comme il apporte l’inversion des qualités et perceptions naturelles et humaines en toutes circonstances.

L’Argent, c’est notre dépossession, et l’Etat n’est en réalité que le chef d’orchestre ostentatoire de cette dépossession. Nous n’avons pas à négocier la longueur de nos chaînes ! Si nous conservons le salariat nous conserverons obligatoirement et nécessairement toute la merde qui en découle. Cette crise sociale qui intervient, c’est aussi la fin de ces illusions stupides…

Il est temps de commencer à comprendre que ce qui nous arrive est aussi ce qui nous ressemble. Pour cesser de ressembler à la pourriture capitaliste il conviendra d’abolir la condition prolétarienne.
Si l’énergie vitale de la lutte du prolétariat qui advient comprend cela, alors tout est possible…

Si nous persistons dans l’erreur alors c’est pour l’éternité que nous serons brisés, et les générations futures hériteront naturellement de toute la dégradation liée à cette aberration mentale de conscience fausse.Le capitalisme est l’anti-naturalisme achevé !

8mai1945,albright,clinton,obama,capitalisme,spectacleToutes les guerres, les famines, les horreurs sont le produit de cette merde gigantesque qu’est l’accumulation du capital… Retrouvons le chemin humain de la communauté universelle pour une vie enfin humaine !Toutes les cliques capitalistes de l’extrême gauche à l’extrême droite du capital comptent nous enfermer dans cette logique de l’économie politique pour l’éternité ! Nous le disons clairement : nous n’aurons jamais de vie humaine si nous conservons l’Argent le salariat et l’Etat…

Notre vie nous est volée en permanence, et nous ne voulons assurément plus d’une sur-vie augmentée… Nous voulons la véritable vie humaine débarrassée de la marchandisation du monde et de l’Être, dans une absolue récusation de la chosification d’accumulation d’avoirs…
___________
«Le combat ou la mort la lutte sanguinaire ou le néant. C’est ainsi que la question est invinciblement posée.»
George Sand

08:01 Publié dans Actualité | Tags : 8mai1945, albright, clinton, obama, capitalisme, spectacle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

12/11/2014

Rihanna est aveugle

rihanna,obama,vote,peau

Rihanna, (Robyn Rihanna Fenty) est née en 1988 à Saint Michael (Barbade), c'est désormais une chanteuse ayant sept albums derrière elle. Faute de grand talent (sur le plan artistique) mais bénéficiant d'un physique dont elle ne cache rien, elle passe son temps à changer de style et enrichir une presse ado et à scandales par ses changements perpétuels de styles musicaux ou de sous vêtements. Support de mode frais et rentable, elle est donc un outil précieux de manipulation de la jeunesse. N'ayant même pas achevé un cycle d'études secondaire, elle n'est sans doute pas consciente de cette fonction. Rihanna est l'artiste la plus visionnée sur YouTube en 2014 en ayant dépassé les 5 milliards de vues. Sans la télévision, l'image, elle peinerait surement à vendre autre chose que des raviolis dans une superette.

Après le récent dérapage de Michelle Obama on pensait que l'analyse politique et les motivations de vote étaient tombées au plus bas en Amérique. Il semble que non après les propos de la chanteuse à la mode Rihanna qui enregistrée après sa visite de la Maison Blanche n'a rien trouver de mieux à exprimer que la meilleure chose de la visite est que son "president is black.” On n'ose imaginer le sort funeste de toute personne blanche vantant un président pour sa couleur blanche.

On ne peut trop souligner la profonde mais sans doute sincère stupidité de tels propos car c'est la stratégie que l'on tente d'imposer de chaque coté de l'Atlantique au sein des partis qualifiés de "républicains", ces partis convenables qui conservent et s'échangent le pouvoir et mènent une politique tout à fait semblable depuis des dizaines d'années contre toute réelle alternance laissant rêver une amélioration du sort des plus défavorisés.

Car si Rihanna avait un peu jugeote, elle saurait que la condition économique et sociale des afro-américains s'est profondément dégradée sous les deux mandats Obama. Oui, sous ce président présenté comme de "gauche" en France et à ce titre admiré, l'écart riches-pauvres s'est aggravé, le chômage à fortement augmenté et en politique étrangère on a encore plus bombardé que sous Bush en trahissant en prime ses promesses électorales concernant Guantanamo et en maintenant le Patriot Act. 

Sur TV Oneun réseau de télévision américain ciblant les adultes américains noirs, Michelle Obama  déclare que les électeurs noirs ne doivent pas savoir ce qu'un candidat représente (sur le plan des valeurs), ou comment un candidat pense relever les défis pour la nation, ou quels principes inspirent sa pensée. En d'autres termes, Michelle Obama tout comme son mari selon le commentateur Ben Stein, acteur, compositeur, producteur et scénariste valident une vision raciale de la politique. Et il précise à propos de Obama"the most most racist president there has ever been in Americacar il a essayé de racialiser virtuellement chaque aspect de la politique. La France et les mémoires de Lionel Jospin sont définitives sur le sujet, connaît aussi cette dérive depuis la fin des années 80 et encore plus depuis quelques années. Elle a consisté à utiliser, manipuler et surtout créer si besoin du racisme et l'antisémitisme à des fins électorales et pour empêcher des débats et ostraciser les opposants. Dans le genre la mode est désormais en plus la cause des homosexuels qui seraient opprimés, persécutés...
 
Hélas, dans cette attitude les considérations économiques et sociales sont écartées du débat et c'est, en dehors des politiciens d'un système verrouillé, la fonction des vedettes de la chanson, du cinéma que de déplacer toute analyse économique donc fondée sur le réel des faits et de lui substituer au constat un jugement sur des critères émotionnels ou de fausses catégories. Ainsi, à une analyse de la situations des classes sociales, on va substituer un jugement mettant en avant le sexe (il faut voter pour elle car c'est une femme et sinon du sexisme), l'appartenance à une minorité (il est noir comme nous) ou de pratiques privées qu'il faut toujours dire victimes de persécutions (lobby homosexuel...).
 
Rihanna est aujourd'hui couverte de prix et distinctions, le Système lui doit bien ça. Le prestigieux magazine Time en fait d'ailleurs en 2012 l'une des personnes les plus influentes au monde ce que confirme Forbes, réputé pour ses classements pour qui Rihanna est la quatrième personnalité du showbiz, la plus puissante au monde la même année.
 
 
Le dérapage filmé par TMZ
 
On comprend mieux alors (car Rihanna ce sont plus de 180 millions de singles vendus à travers le monde et 41 millions d'albums déjà en 2013) le pourquoi, cet aveuglement de la chanteuse dont le propos est en total décalage avec les vraies préoccupations des classes populaires américaines (noires ou pas). On se doute que l'appartenance à l'élite financière d'un pays éloigne des considérations de ceux, ils sont environ 50 millions aux États-Unis, vivent ou plutôt doivent survivre avec des bons alimentaires (food stamps).
 
On aura une pensée à ce sujet pour les rappeurs français, pseudos rebelles matraqués par les radios commerciales à l'usage des jeunes et dont le discours, comme par hasard, fait l'impasse sur toute revendication économique ou au service des libertés fondamentales (donc celle d'expression) au profit d'un culte de la consommation, de l'american way of life, du banditisme, de la sexualité, contre le racisme, la police, la haine etc. C'est toujours moins risqué et plus rentable que de parler de la forme à la place du fond et chez Rihanna, c'est clairement ce qu'il y a de mieux.

10:20 Publié dans Actualité | Tags : rihanna, obama, vote, peau | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

17/09/2014

L'Occident dans un trou noir

mistral,hollande,obama,russie

De chaque coté de l'Atlantique le sociétal permet de dissimuler les vrais problèmes

Il y a des rentrées qu'on ne sait pas par quel bout prendre. Coté multimédia, on a vite fait le tour montres connectées (hahaha), écrans 4k, imprimantes 3D, il faudra faire avec. Mais pour le sérieux, politique, économie, ce qui conditionne l'accès à nos loisirs informatiques, à l'information libre et pluraliste, il en est autrement. Mais regardons tout d'abord où nous en sommes:

Dette américaine au 16/09/2014: 17,741,170,643,844.86$ autant dire qu'elle ne sera jamais remboursée et que le dollar vaut entre pas grand chose et rien du tout.

Dette française: 1 948 129 183 113 €. Preuve évidente que la loi Pompidou-Giscard de 1973 est loin d'être inefficace pour enrichir artificiellement le secteur financier privé.

Chômage officiel: 3 505 073. Il y aurait à dire sur ce chiffre bien loin de refléter la réalité car si l'on se penche un peu sur données qui nous sont gratuitement proposées en cherchant un peu par la DARES (organisme produisant des informations détaillées sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, l’Insee sur le chômage au sens du BIT et Pôle emploi sur le chômage indemnisé).

mistral,hollande,obama,russie

Demandeurs d'emploi par catégories 07/2014

A : 3 424 400 +0,8 % ( + 4,3 % sur 1 an ).
B : 665 100 +0,2 % ( + 3,3 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 994 300 +1,3% ( + 8,4 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 268 500 -4,1 % ( + 2,1 % sur 1 an ) stages parking, "occupationnels" etc.
E : 395 000 -0,3% ( + 11,5 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

Sans tenir compte de 296500 radiations discutables, nous arrivons à 6 080 020 de personnes. Précisons que la moitié ne sont pas indemnisés. Si on ajoute les non-inscrits à Pôle Emploi, mais détectés quand même grâce au RSA, des pensions veuvage ou alimentaire, des auto-entrepreneurs en recherche parallèle et tentant de sauvegarder un savoir faire etc. Nous arrivons a environ 10 millions de personnes en quête d'emploi et survivant tant bien que mal. Doit on aussi relever que Pôle emploi organisme qui culpabilise tant de malheureux, ce sont seulement 208 335 offres d'emplois pas toujours vraisemblables et à l'occasion des contrats en contradiction totale avec la réglementation des professions?

mistral,hollande,obama,russie

Pour ceux qui ont voyagé il ne s'agit pas de Nairobi, mais bien de... Detroit.

Mais et la reprise américaine me direz vous. Et bien on la cherche désespérément et on doute trèsmistral,hollande,obama,russie fortement non seulement qu'elle arrive un jour mais disons le clairement même avec une croissance réelle à 7% (ce qui doit faire 5 fois la réalité de l'actuelle corrigée) et des semaines de 70h on ne pourrait inverser la marche au désastre. J'ai eu la curiosité de regarder où en étaient les fameux Food Stamps, ces tickets permettant aux plus démunis d'accéder au Supplemental Nutrition Assistance Program car les chiffres circulant de 40 millions de bénéficiaires de ces bons alimentaires de 133,12$ me semblaient ne plus évoluer depuis longtemps. Bonne pioche, nous sommes passés à 48 millions d'allocataires. Là bas aussi le changement, c'est maintenant. Non pas que Barrack Obama ait mené une plus mauvaise politique que Bush, il a simplement mené la même.

mistral,hollande,obama,russieEnfin pas tout à fait, car il quand même plus bombardé que Bush durant son premier mandat et va sans doute finir son second en beauté en attaquant la Syrie sous le superbe prétexte de venir en aide aux chrétiens. Certes personne ne lui reprocherait cette aide si elle constituait une constante et une réalité de la politique américaine.

Mais force est de constater qu'autrefois au Liban, hier dans la destruction de l'Irak et cet été dans l'acharnement contre Gaza ou le Donetsk cette christianophilie est passée bien inaperçue. Alors, on s'interroge dans les médias américains sur l'actuelle surenchère guerrière d'un président actuellement très malmené au sujet de ses préférences sexuelles et supposées homosexuelles. S'agit il d'établir une virilité remise en cause par des témoignages gênants ou au contraire d'occuper le téléspectateur comme il  ya quelques années avec l'affaire Monica Lewinsky pour secourir l'économie par le plus vieux moyen du monde, la guerre?

mistral,hollande,obama,russie

Obama et son colocataire pakistanais des années d'université. A droite avec son ami Kal Penn. Acteur de série (24h chrono, Dr House...) il quitte brusquement le métier pour rejoindre l'équipe Obama à la Maison blanche. Il devient ainsi un temps et contre la tradition qui donnait ce rôle à une femme, Associate Director of the White House Office of Public Liaison. Attribuer ce poste à une personne connue et ouvertement homosexuelle a relancé une multitude de témoignages sur une biographie  (depuis le certificat de naissance) controversée mise en cause au long des deux mandats.

Car on peut tirer l'actualité par les cheveux, faire pleurer ou irriter chez nous des misères d'une mistral,hollande,obama,russiecourtisane et là-bas des galipettes d'un simple porte parole des milieux financiers dans un bain public turc. La dure réalité, celle qui au final décide de tout est économique et dans l'ensemble de l'Occident, même en Allemagne le masque de la reprise, des lendemains qui chantent plus personne d'informé ne peut y croire (le dieu QE a plus d'adeptes!). Le taux de chômage américain semble bien désormais au delà des 19% comme le prétend de manière isolée dans les médias un courageux Olivier Delamarche.

Cette situation devient explosive pour une population qui a de moins à moins à perdre dans un profond changement de régime. Le phénomène Ferguson, celui des bonnets rouge ne sont que des alertes annonçant une vague de fond qui a toute les chances d'aller bien au delà des alternances politiques de gauche ou de droite jugées extrémistes.

hollande,obama,russie,europe,tva

Pinocchio à la Maison Blanche, ça donne  ce genre de plaisanterie qui outre un grossier bidonnage des chiffres se garde bien de dire que sur la même période la population a augmenté et que les créations sont pour l'essentiel pas du tout l'équivalent de CDI mais des emplois à temps partiels donc ne donnant pas accès à la protection sociale du slogan de campagne et principalement dans le domaine des services aux particuliers. Un serveur de pizzas qui fait 80h/mois voilà, en gros, de quoi il est question.

Nous assistons donc dans une panique totale à une surenchère médiatique pour occuper l'attention des classes moyennes, celles qui toujours sont la clefs des bouleversements. Trois axes semblent lancés dans cette intention Ebola en Afrique, une nouvelle opération contre la Syrie (sous le camouflage de défense des chrétiens) et enfin la démente affaire d'Ukraine. Cette dernière mérite un oscar à Hollywood avec un scénario surréaliste qui nous est imposé chaque soir depuis des mois. Il faut quand même rappeler que dans ce conte l'Union Européenne va quand même perdre 130 000 emplois cette année et ruiner des milliers d'entreprises, se fermer (pas cet hiver mais progressivement) une source proche de matières premières et d'énergie et un marché en croissance depuis 10 ans. Comble du ridicule, nous allons même contre tous les principes accepter dans l'Union un état bombardant à coup de missiles sa population et abattant un avion de ligne avec ses 300 passagers car les premiers éléments du rapport d'enquête établissent clairement que l'appareil a été attaqué au canon donc la thèse du missile pro-russe tombe à l'eau (pas les sanctions curieux non?).

Comment devant de telles sottises parler de défense des intérêts français, de patriotisme, de droits de l'homme et de démocratie dans la politique française? Ou s'arrête la bêtise pour céder la place à la corruption et à la trahison? Peut on alors que depuis mi-septembre le pays vit à crédit, devant emprunter pour subvenir  à son fonctionnement et au paiement de ses personnels (encore que dans bien des régions les entreprises en charge du réseau routier vont passer en... chômage technique!) soutenir une telle politique étrangère?

mistral,hollande,obama,russie

La soumission française saluée par un pro qui doit bien rire. La France renonce à son rôle traditionnel d'arbitre, joue les va-t-en-guerre, traite la Russie comme le client d'une baraque à frites avec une "suspension" stupide qui agace autant russes qu'américains. Triste signe d'incompétence et de lâcheté

 Pendant que nous nous appauvrissons, la Russie avec son partenaire chinois vont construire sur la mer du Japon, en territoire russe mais à 18km de la frontière chinoise, un des plus grands port d'import-export du monde. Les sanctions occidentales peu importe, l'avenir est ailleurs et nos pays ruinés n'ont plus de quoi payer. Encore qu'on apprend encore cette semaine que nous allons participer financièrement à l'effort de guerre irakien. Cela fera plaisir à nos soldats en Afrique qui payent de leur poche une partie de leur uniforme, leurs sous vêtements ou un couteau de combat décent...hollande,obama,russie,europe,delamarche

2014 on commence dans les rangs du patronat des grandes entreprises à rêver d'une suppression du smic. Que la productivité de la main d’œuvre française soit 10% supérieure à celle des américains ou 20% supérieure à celle moyenne en Europe n'est pas un sujet à évoquer.

Non seulement la France détruit son image mais elle se fait un ennemi de son client (le 10e partenaire commercial après les États-Unis) et ce en pleine crise. Déjà les hôteliers de la Côte d'Azur ont annoncé -30% de clients russes le mois dernier mais les plus lourds effets restent à venir dans les secteurs des vins, alcools, automobiles...

Ainsi la sanglante Ukraine va peu à peu rejoindre l'Union Européenne. Dès le 1er novembre 2014, les produits ukrainiens, largement agricoles débarqueront sur le marché à des tarifs qu'on peut prévoir très en dessous des produits des pays du sud qui ruinent nos producteurs. Une zone de libre-échange sera mise en place à partir du 31 décembre 2015. Sachant que l'Ukraine qui vient de recevoir une aide de 8 milliards d'euros vient, accord à peine signé, d'en demander deux de plus, je vous laisse deviner l'avenir de vos prélèvements (en particulier de la TVA) car il faudra bien trouver un payeur. Les ouvriers licenciés des chantiers ayant construit les Mistral feront bien l'affaire et vous aussi.

 

11:25 Publié dans Actualité | Tags : hollande, obama, russie, europe, delamarche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |