Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2016

Juppé Clinton même combat même mensonge

juju.jpg

L'actualité du mensonge au service des intérêts atlantistes et surement pas français, c'était hier soir dans le représentatif discours de Monsieur Juppé qui devrait finir à Sèvres comme mètre étalon du genre plutôt qu'ambitionner des fonctions incompatibles avec son passé. Je ne m'étendrais même pas sur les insultants propos concernant le Président syrien après tout, ils sont digne de primaire.

Extrait concernant la Russie :

 J'ai trois vérités à dire à Monsieur Poutine. 1. On n'annexe pas un pays voisin en négation de toutes les règles internationales, c'est ce qu'il a fait sur la Crimée. 2. Quand on signe des accords, comme à Minsk pour rétablir la concorde en Ukraine, on les respecte ! 3. Ce qui se passe au Proche-Orient est abominable, notamment en ce qui concerne les chrétiens d'Orient. La priorité des priorités, c'est l'éradication de l'Etat islamique. Et après, qu'est-ce qu'on fait ? On rétablit Bachar el-Assad ? Il n'y aura pas de retour à la paix si nous restaurons Bachar el-Assad sur son trône, c'est ce que nous dirons à la Russie.

Quand on est capable d’ânonner de telles sottises, de telles contrevérités aux terribles conséquences sur le terrain et aux désastreux effets sur l'économie européenne avant d'être élu, on imagine les fables et les dérives que nous devrions subir en cas d'élection. Non, franchement, après les catastrophiques dernières années point besoin d'un Clinton en France.

10:12 Publié dans Actualité | Tags : primaires, droite, propagande, fillon, juppé, mensonge, russie, syrie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/11/2015

La Russie poursuit son exemplaire opération antiterroriste en Syrie

 Syria.jpg

 Alors que les résultats de l'intervention russe au coté du régime légal syrien commencent à donner des résultats avec des territoires libérés et quelques 800 000 réfugiés qui retournent vers la Syrie, il est bon de faire un petit point alors que les médias occidentaux digèrent mal ce qui s'annonce comme un défaite, la déstabilisation mortelle et voulue de la Syrie selon le sanglant modèle libyen.

Les avions russes ont effectué 85 sorties militaires et frappé 277 positions dans les provinces d'Alep, de Damas, de Lattaquié, d'Hama, d'Homs et d’Idlib, annonce  ce 11 novembre ce  le ministère russe de la Défense. Un dépôt de munitions mais aussi un groupe de véhicules appartenant aux terroristes dans la banlieue de Damas on été détruits.

Un bombardier Su-34 a fait sauter un dépôt sous-terrain de la branche locale d'Al-Qaïda (Front al Nosra), dans la province d’Homs.

De plus les frappes aériennes russes des dernières 48 heures ont bloqué l'offensive terroriste vers la ville la ville d’Hama. Au total, et selon le ministère russe de la Défense, la coopération avec l'armée syrienne a démantelé sept détachements terroristes soit un effectif de 900 ennemis.

Mercredi 11 novembre, les bombardiers russes poursuivent l’opération antiterroriste en Syrie. Une vidéo qui rassure de la chaîne RT.

14:53 Publié dans Actualité | Tags : syrie, russie, terrorisme, espoir | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/10/2015

Qui veut sauver des réfugiés ?

f55a5f_bd24e9a7cc4c4817af92a8783d409180.jpg_srz_979_783_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz.jpg

Mai-son !

Alors qu'il devient impossible d'allumer sa radio, sa télévision ou d'ouvrir un journal sans que le sort terrible des réfugiés nous saute à la gorge, nous avons voulu contribuer malgré nos faibles moyens à l'effort légitime et citoyen (ne jamais oublier) en faveur de l'opprimé.

Notre bon cœur nous perdra mais ce sera comme d'habitude pour la bonne cause!

L'information tout d'abord mensuelle, puis hebdomadaire, enfin quotidienne devenant désormais plus fréquente que la pause café concernant l'aventure tragique des réfugiés, nous sommes désormais convaincu, mais alors, convaincu jusqu'au cuir chevelu.

Le réfugié est un être fantastique, une chance pour l'Europe, un miracle pour la France sans lui tout est éteint.

On aurait presque du déclencher une guerre pour profiter de son apport inouï à notre économie, à l'équilibre de nos comptes sociaux.

Que seraient devenus, sans sa présence bénéfique, nombre d'assistantes sociales, de gardes frontières et plus important, les dividendes de grands patrons contraints de surpayer des français au SMIC ? Des chômeurs surement!

Où seraient les permanents de tant d'associations de gauche ? A Pôle emploi voire contraints au travail !

farce.jpg

La pauvreté est en baisse en France. Selon une étude de l’Insee sur le niveau de vie des Français en 2013, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a baissé de 0,3 %. En 2013, 14% des Français sont sous le seuil de pauvreté, contre 14,3% en 2012. On se demande bien dans quelle pochette surprise les statisticiens qui pondent de tels constats ont trouvé leur diplôme. On se souvient ensuite que ce beau monde est rémunéré par l’État et que la garantie de l'emploi pourrait avoir demain du plomb dans l'aile. Alors, un pays qui gagne un milliers de chômeurs par jour connait forcément une baisse de la pauvreté surtout si les personnes en fin de droits quittent de gré ou par radiation facile un organisme inutile qui les harcèle et n'a rien à proposer sauf du stress, des frais de dossier et de déplacement et surtout de la propagande.

Mais malgré tout, en ouvrant nos portefeuilles aux réfugiés, ne faisons nous pas preuve d'un sordide égoïsme ?

Le réfugié a t-il pour vocation de prendre ces rares logements sociaux libres (auparavant seulement les années bissextiles estiment ceux qui patientent parfois plus de 10 ans) Quid de nos 141 000 sdf (30 000 enfants) qui en espèrent en vain l'attribution ? Non, il en aurait honte et personne ne veut le salir.

Le réfugié souhaite t-il prendre l'emploi éventuel et peu qualifié des millions de français au chômage ou en acceptant n'importe quelle fonction, à n'importe quel prix, de faire baisser le salaire de nos pauvres? Que nenni!

Le réfugié a t-il le goût des prestations sociales sachant que celles des français sont sans cesse réduites à la baisse et non indexée sur le coût de la vie et que tout nouvelle attribution serait donc prise à de pauvres autochtones (règle d'or européenne oblige) ? Jamais !

De plus, bien que les enfants soient rares dans les rangs réfugiés (malgré des efforts pour les dénicher des médias qu'il faut saluer et qui n'ont on le jure rien à voir avec l'audimat) quels parents oseraient scolariser leurs enfants dans des écoles françaises manquant déjà d'enseignants et au niveau désastreux ? Non vraiment, le réfugié ne mange pas de ce pain là.

Devant cette situation sans issue qui semble aboutir à faire de la France une malchance pour le réfugié, une idée a fait son chemin.

L'idéal pour lui est bien entendu de retrouver sa famille, sa femme, ses enfants car vous l'avez sans doute remarqué ou lu, environ 80% des réfugiés sont des hommes seuls et jeunes, leurs parents sont donc restés près de la Syrie ou en Syrie même.

rus.jpg

L'avenir d'un syrien est-il de devenir en Europe, en France un prolétaire manipulable, exploitable et demain le bouc émissaire pratique d'attentats déjà annoncés ? Il semble que le peuple syrien n'écoute pas majoritairement les sirènes occidentales. On peut le comprendre à la vue des spectaculaires résultats, en quelques jours, d'une poignée d'avions russes. Mais il faut dire que ces russes là ne cherchent pas à ravitailler Al-Qaïda et sa filiale Al-Nosra ou Daesh, ni à détruire le pouvoir central, mais à les éradiquer eux ce qui est peut être l'intérêt des syriens, de la paix et d'un état laïque.

Dans de telles conditions, notre homme n'a pas vocation à séjourner en France ou à s'y installer définitivement et il serait même odieux de lui proposer, d'autant que chaque jour aussi, les médias, nous alertent sur la montée impressionnante dans les sondages d'une extrême droite qui serait haineuse, xénophobe etc. Impossible dans de telles conditions de garantir en France sa sécurité alors qu'il souffre déjà de l'intolérance islamiste d'un Daesh. Heureusement, aucun politicien imbécile ou patron exploiteur ne l'a proposé. Si ?

Mais, me direz-vous, si ce qui pousse le réfugié à venir, c'est sa sécurité (sinon il resterait proche de son pays et serait prêt à mettre son dynamisme au service de sa reconstruction voire à le défendre ce que même des français ont fait pendant l'occupation), quel réfugié, quel patriote hésiterait entre son pays natal et un HLM dans le 9-3 ?

Sans doute aucun car cet espace suffisamment vaste, sécurisé et capable d'accueillir l'intégralité des réfugiés existe.

2015-10-07 12_00_11-Missions humanitaires de Tsahal _ Armée de Défense d'Israël.png

Si on vous, le dit, c'est surement vrai, parole de scout!

Il n'est pas en Europe, il n'est pas proche de la Syrie, il est en Syrie. Il s'agit du Golan.

Le Golan est un territoire syrien fertile (vignobles arbres fruitiers...), très riche en ressources énergétiques et sécurisé depuis des années par une grande démocratie (la seule de la région selon nos médias si perspicaces). On y compte pour tant de très nombreux villages abandonnés qui n'attendent que des bras pour renaître.

Cet espace paisible de 1800 km2 est de toute évidence l'endroit idéal pour héberger les réfugiés dans leur patrie, en toute sécurité. On peut compter sur la tradition israélienne de lutte contre le terrorisme mais aussi de défense des droits de l'homme si souvent exprimée pour garantir avec l'aide internationale et la surveillance de l'ONU les besoins des déplacés. D'ailleurs, il y a là une opportunité unique de montrer ce qu'est une vraie démocratie multiconfessionnelle, étrangère au racisme et à tout fanatisme en raison de son histoire et toujours prête à aider son voisin. N'est ce pas ?

Cette démarche amicale vis à vis des syriens agressés par l'islamisme radical est aussi de l'intérêt d'Israël pour qui un voisin stable et laïque est sans doute préférable à une succursale de l’État islamique.

 

01:29 Publié dans Actualité | Tags : réfugiés, migrants, colonisation, syrie, france | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/09/2015

L'illuminé du bavoir...

syrie,collon,guerre

ou comment sous prétexte d'aide humanitaire on tire vers l'Europe une couverture humaine à de futurs actes bien peu recommandables

Le François Pignon de la politique a encore frappé ou du moins l'envisage. Les dérapages précédents en politique nationale et internationale n'ont décidément pas calmé des ardeurs inassouvies par des frasques faisant les joies de la presse people internationale. Il y a désormais un rafale au delà du scooter. Malheureusement, c'est encore et toujours à nos frais qu'on veut s'envoyer en l'air.

Tout cela va, de toute évidence, encore coûter la vie, comme en Côte d'Ivoire, en Libye, dans le Donesk à des victimes innocentes car qui pourrait croire un instant que des bombardements français pourraient faire mieux que ceux, à ce jour sans effet (et il est interdit de se demander pourquoi alors qu'hier ils brisaient en un instant la puissante armée de Saddam Hussein) des américains, turcs, israéliens, jordaniens, anglais, qatari etc.

Quel naïf pourrait croire que ces frappes, comme d'habitude chirurgicales, vont frapper une autre cible que le gouvernement légal syrien ou ses alliés anti islamistes? L'aviation turque ne vient elle pas de s'attaquer aux Kurdes faisant des centaines de victimes sous ce prétexte? Qui la coalition saoudienne encouragéeet armée par l'Occident attaque t-elle au Yémen avec son invasion si ce ne sont ceux qui viennent de chasser la dictature qui admettait sur son sol soldats américains et... les bases d'Al Qaïda?

Enfin et surtout, alors que depuis des mois on nous assure que la France est sous une terrible menace terroriste, il faut s'interroger au delà de l'usage purement économique du réfugié sur son utilisation politique et militaire.

Car nous avions déjà évoqué et montré les troubles que l'arrivée massive de populations sans ressources et imposées à l'Europe allaient provoquer. On se garde bien d'évoquer dans les médias certaines conséquences redoutables. Encore que certains articles préparent déjà le terrain.

En effet, on glisse à l'occasion l'information suivante, 1% des migrants/réfugiés, un ensemble souvent difficile à déterminer mais largement masculin dans sa composition (ce qui étonnera tout observateur attentif qui sait que les vrais réfugiés seraient des familles), seraient des hommes de l’État Islamique.

Cette théorie entre parfaitement dans la logique des adeptes de la fable du choc des civilisations. Mais si on est un peu informé et conscient du tronc mercenaire de Daesh, on distingue alors quel pourrait être l'usage sordide de réfugiés ou plutôt de migrants économiques tôt ou tard fauteurs de trouble aux yeux du grand public (voir la situation à Lesbos).

Ils pourraient fort bien être la couverture, le bouc émissaire tout trouvé d'un terrorisme généré par le Système en place pour des actions terroristes sous faux drapeau, ceci au service du renforcement d’États policiers, de la censure, du fichage des citoyens européens et bien entendu de guerres extérieures au nom de la lutte commode contre un islamisme fabriqué lors des années Reagan (déjà contre la Russie).

D'ailleurs ces actes terroristes ne les a t-on pas déjà annoncés?


Interview de Mère Agnès-Mariam de la Croix religieuse carmélite franco-libanaise supérieure du monastère Saint-Jacques le Mutilé en Syrie par Alain Escada, réalisée le juillet 2015, Paris. Bonne analyste et hostile aux interventions militaires de la communauté internationale, elle déclarait fin 2013
"Au début du conflit, chaque camp prédisait que ce serait l’affaire de quelques mois. Chacun voulait anéantir l’autre. Nous en sommes à la troisième année et rien n’est fait, sauf que tout est détruit. C’est une hécatombe". Bête noire des ONG et agents pro-américains cette pacifiste convaincue qui hier avouait "Je détestais les Syriens qui sont venus au Liban pour nous bombarder mais le Seigneur m'a appelée pour cette mission bénie et depuis, j'ai appris à ne jamais haïr personne" œuvre pour une solution politique et pacifique à une guerre venue de l'extérieur qui n'a en 2015 strictement rien de civile sauf comme slogan des ennemis de la Syrie.

syria.jpg

Un État qui défend la laïcité et assure la paix entre les différentes communautés (ici chrétiens et musulmans), dispose de fantastiques ressources énergétiques et entretient de bonne relations avec la Russie, l'Iran... est un modèle à détruire pour un état religieux ou raciste et ça ne manque pas dans la région. C'est aussi une cible pour les États-Unis qui n'ont pas de moyen de pression sur lui surtout depuis que la bourgeoisie commerçante chrétienne hier dans l'opposition a compris qui attaquait le pays, voulait la chasser et s'est ralliée à Assad.


Michel Collon, il y a déjà deux ans. Des paroles salutaires pour dénoncer la destruction de la Syrie qui amuse ses partisans malgré la caméra et reste en 2015 l'objectif d'une mafia encore plus impatiente.

 

12:41 Publié dans Actualité | Tags : syrie, collon, guerre, désinformation, migrants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |