Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2019

Un communiqué du Collectif Autonome des Policiers Île de France - CAP IDF

 

giletsjaunes,communiqué,information

L’État est la machine qui préserve la domination d’une classe (Engels).

 

Si les grands médias permettent de connaître parfaitement la position du régime sur les Gilets Jaunes et en prime celle des mêmes médias qui est identique, si les réseaux sociaux, les contacts, les amis, les parents, donnent une idée des souhaits des Gilets Jaunes, il était temps d'entendre le sentiment des forces de l'ordre de terrain.

Nous avons retenu comme exemple un communiqué du Collectif Autonome des Policiers d'Ile de France.

Il a la bonne idée d'être assez représentatif et il est de plus en français ce qui changera car dans la rues les témoignages évoquant des hommes en uniforme échangeant en allemand se multiplient mais c'est probablement une hallucination populiste.

Collectif Autonome des Policiers Île de France - CAP IDF
28 janvier, 21:34 ·

Peu après le début de ce Mouvement des Gilets Jaunes, nous n'avons pas manqué de mettre en garde non seulement nos collègues, mais aussi nos "dirigeants" qui n'apportent vraisemblablement pas la réponse aux sollicitations des manifestants parisiens et provinciaux.
Nous avions prédit la tactique politicienne du "Diviser pour mieux régner", thème récurrent qui oppose systématiquement lesdits manifestants aux forces de l'ordre qui ont laissé le costume du "gardien de la Paix" par la force des choses, par la force inavouée des actions de plus en plus violentes de la rue.
Le visage de la Police s'est trouvé changé, le masque du bourreau violent et répressif aidant.
Nous ne sommes plus les Sauveurs des attentats, nous ne mériterions plus les louanges d'une foule en pleurs et reconnaissante. La Police est critiquée, vouée aux gémonies, vilipendée, salie par une frange grandissante de la population. Les gilets jaunes pacifiques se sont raidis, redressés, nous ont fait face dans une rage exponentielle avec les semaines. Les heurts se sont succédé, comme prévu, plus ou moins médiatisés par une presse docile. Les vidéos et fakenews ont surenchéri et ont contribué à une défiance profonde.
Nos troupes sur le tas, qu'ils soient flicards, officiers ou encore commissaires, n'ont jamais connu ce déferlement de violences depuis le début de leur carrière. Nous avons été en état de guerre dans de nombreuses régions de France, ne le nions pas !
Ces esprits échauffés, brûlants, offensifs et va-en-guerre ont contribué à ces violences d'un côté et à une répression sans précédent de l'autre.
Nos Etats-Major nous ont donné carte blanche pour nettoyer les rues, les directives ont été jusqu'à aujourd'hui des plus claires : Force doit rester à la loi, dégagez-nous tout ça !!... Nous en voyons les résultats. Plus de 1000 blessés dans nos rangs tandis que les gilets jaunes en comptabilisent plus de 1600.
Un médiatiquement connu comme pacifique a été lourdement touché ce week-end. Tollé général et la spirale se met en route. Notre ministre de l'Intérieur se félicite rapidement de la saisie de l'#IGPN en vue d'une enquête qui nous donnera vraisemblablement les circonstances dans lesquelles ce leader a été blessé à l'oeil. Monsieur #Castaner, qui a toujours nié les violences des forces de l'ordre, se montre soudainement fébrile et donne les instructions à la Préfecture de Police de Paris afin que l'enquête fasse la lumière sur cette tragédie.
Dès cet après-midi, des collègues départementaux de la banlieue parisienne se trouvaient dans le pressoir des "#BoeufsCarotte". Les limiers de l'Inspection Générale sont à pied d'oeuvre et leurs investigations vont s'enchaîner tout au long de cette semaine. Car la réponse à apporter est urgente. Il s'agit là d'une victime connue et représentative, cette fois-ci. Et non d'un citoyen lambda.
Chers collègues, rappelez-vous que nous avions prévu ces cas de figure qui vont se généraliser au vu des heurts commis et ceux à venir. La Police veille sur les manifestants, la Police des Polices veille sur nous, constamment, et nous devons le garder à l'esprit.
Cette guerre permanente va laisser des traces au sein des troupes. Outre la fatigue qui va se faire sentir davantage encore, la machine à broyer qu'est notre administration fera son travail de sape et se chargera d'en attraper quelques-uns qui serviront pour exemples, tels des lampistes...
Salis, nous sommes envoyés au charbon. Et voilà où nous en sommes ! Discrédités, jetés trop souvent au bûcher dans l'indifférence des syndicats de police majoritaires qui ne pipent mot, et encore moins sur les directs de plateau TV du samedi après-midi.
Les grenades sont dangereuses, nos lanceurs de patate (LBD) sont dangereux. Quand nombre de policiers sont considérés tout aussi dangereux, il serait opportun de réfléchir sur la suite à donner quant à la gestion opérationnelle et politique de ce Mouvement.
Puisque le couperet s'approche encore un peu plus de nos têtes, chers collègues, ne serait-il pas mieux d'éviter toute utilisation de ces armes et de refuser d'aller au contact dans ces conditions dantesques et de défiance d'une hiérarchie lâche ?
Nous sommes fatigués, nos familles sont inquiètes, nos conjoint(e) et nos enfants n'en peuvent plus, et nous risquons non seulement notre carrière mais aussi notre avenir...
Le président de la République a beau jeu de congratuler ses forces de l'ordre de l'étranger, nous connaissons beaucoup trop le sérail politique et ses collaborateurs de la haute administration et du milieu syndical pour confirmer que l'avenir des troupes s'annonce encore plus sombre que ce que nous avons imaginé dès le mois de novembre dernier.
Quand la bataille des mots politico-médiatiques fait rage dans l'outrance et l'outrage habituel, constatons une fois de plus que nous #fdo sommes les cibles privilégiées d'un jeu fomenté par ce petit monde déconnecté des réalités, jeu qui nous abat et duquel nous aurons vraisemblablement beaucoup de mal à nous relever...

CAP IDF

30, rue du Chemin Vert
94100 Saint-Maur-des-Fossés

13:49 Publié dans Actualité | Tags : giletsjaunes, communiqué, information | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

24/01/2019

Macron légitime les Gilets Jaunes dans leurs actions

la libération.jpg

La lutte était bien juste hier comme aujourd'hui

Ce jeudi 24 janvier Emmanuel Macron a salué le "courage" des Vénézuéliens qui "marchent pour leur liberté".

Cette déclaration faite au moyen d'un message bref et clair sur Twitter légitime, si besoin était, toute action des Gilets Jaunes.

On notera au passage la farce de l'élection illégitime de Maduro mais on sait depuis longtemps et les récentes déclarations schiappesques au sujet de Galilée ont confirmé la chose que le système et la vérité historique ça fait deux voire sûrement trois, commission oblige.

On remarquera aussi le permanent problème de perception du réel tout comme celui avec les chiffres car ce qu'on constate dans la rue au Venezuela, ce sont surtout des centaines de milliers de citoyens soutenant le régime légal et pas une mobilisation en faveur d'un coup d'état mené et soutenu par l'étranger rappelant le coup d'état en Ukraine mené par l'alliance de néo-nazis, de la mafia et de mercenaires étrangers.

 venezuela,giletsjaunes,macron,libération

Pendant ce temps Hervé Féron, maire très républicain de Tomblaine dresse le bilan effrayant du pouvoir.


 

12:08 Publié dans Actualité | Tags : venezuela, giletsjaunes, macron, libération | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/01/2019

Astell & Kern Kann lecteur audio portable

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portable

Des lecteurs naissent à chaque instant et les produits sortent des catalogues à la même vitesse ou presque. Il est donc utile de procéder à une actualisation du lecteur audio recommandé. Pour ce produit d'usage fréquent, le Astell & Kern Kann retenu, nous allons faire chauffer votre carte de paiement car un lecteur audio à 1050€ ne s'adresse pas à tous.

Certes, nous avons découvert pour vous sa version argent en promotion à 639€ sur Amazon Espagne mais cela reste au dessus du prix habituel d'un lecteur nomade. Mais justement, le lecteur n'est pas réellement nomade, il est  plutôt portable avec son ampli, un profil donc différent ce qui autorise des libertés.

Pas question ici d'un petit lecteur pour faire son jogging ou se promener dans les lieux touristiques riches en jeunes ou moins jeunes à la main leste. Le poids du produit qui avec écouteurs flirte avec les 300g est digne d'un baladeur à cassette des années 80.

Pour les curieux, Astell & Kern est une société sud-coréenne d’électronique grand public créée en octobre 2013 et détenue à 100% par Iriver (groupe SK Telecom). La société fabrique des lecteurs multimédias, des lecteurs de CD, des écouteurs et des produits de home cinéma.

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portable

Que trouve t-on dans ce lecteur? Le modèle est audiophile et portable, le Kann reconnaît le format DSD, son DAC est un Asahi Kasei AK4490 (on peut l'utiliser en DAC externe USB). Le Digital Analog Converter (DAC) est ce matériel entre votre source numérique (PC, platine CD, lecteur MP3, boîtier multimédia) et l’amplificateur réalisant la conversion audio en analogique.

L'Asahi Kasei AK4490 est un double convertisseur numérique-analogique de très bonne réputation. Le puriste et à ce prix on peut l'être pourra malgré tout juger les aigus produits parfois un peu artificiels (mais nous sommes très au dessus ce que les lecteurs à 300€ ou les téléphones produisent). La lecture de multiples formats atteint le PCM 32 bits/384 kHz et DSD jusqu'à 11,2 MHz. 

L'écran LCD tactile de 10cm dispose d'une résolution moyenne. Le Kann possède un double lecteur de carte (micro-SD et SD. La batterie de 6200 mAh assure de 10 à 20h d'autonomie.

L'atout faisant la différence au quotidien n'est pas seulement dans l'audio, il est aussi dans la monstrueuse capacité de stockage du Kann car on peut enrichir les 64Gb de base de quelques 768 Go (micro SD de 256 Go + carte SD de 512 Go - Sandisk et Samsung sont les marques recommandées mais on peut grâce au retour Amazon en tester d'autres) et là, la concurrence est absente.

C'est une bibliothèque complète qui pourra donc vous accompagner et mettra fin aux fréquents transferts-effacements. Lives, opéras, livres audio, symphonies, conférences, vous voilà enfin tranquille.

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portable

 

Outil pratique, le contrôleur Bluetooth apt-X permet le stream des fichiers présents dans la mémoire de l'appareil vers tout récepteur compatible donc des enceintes style Edifier R1800BT (un petit récepteur se trouve pour 30€ si vos enceintes n'en disposent pas). Dans le même ordre, le contrôleur sans fil WiFi permet l'écoute de vos fichiers audio partagés sur réseau domestique (DLNA). Un égalisateur précis 20 bandes permettra aussi de régler sa restitution. Épatant!

La navigation dans les différents menus est simple et efficace sur l'écran tactile et on ne constate pas de problème en jonglant entre les différents formats de fichiers de l'OGG à l'APE, en passant par l'obligatoire FLAC mais aussi DSD ou WMA, WAV, malgré tout du bon vieux MP3 (pour les conférences, et les livres audio, je vous rassure) et les albums identifiables par leur pochette couleur.

Testé avec des casques Sennheiser HD 650 et 700, la gestion n'a posé aucun problème de puissance (aucun non plus sur casque 600 ohm). On utilisera bien entendu la sortie line-out pour utiliser un ampli externe et se passer de l'amplification du Kann (elle fait chauffer l'appareil ce qui est normal).

Avec une autonomie qui tourne autour des 15 heures (la concurrence tourne souvent autour de 5-7 heures), une large compatibilité, une restitution sonore de qualité, le Kann est donc un lecteur qui se démarque et aura tout à fait sa place à la maison, en déplacement professionnel ou durant les week-end et les congés.

Cette bibliothèque mobile est moins adaptée à la rue ou aux grandes ballades style trek ou vacances sportives. On lui préférera alors un produit plus léger et à la grande autonomie style Cowon. La principale critique pour ces produits (le Kann n'est pas un cas isolé) ira au dégagement de chaleur qui incite vivement à laisser l'appareil à l'air libre et donc pas dans une poche.

 

Testé avec :

 

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portableRaizes Do Samba de Cartola,

  • Label: Mis
  • ASIN : B00003IR37

Un superbe retour à l'essentiel avec Racines de la Samba. Angenor de Oliveira a enregistré son premier album à 65 ans et n'a jamais fait fortune. Il doit son surnom Cartola (chapeau claque) à ses collègues maçons l'ayant appelé ainsi en raison du petit chapeau rond qu'il portait pour éviter que le ciment ne durcisse ses cheveux. Bonne spacialisation du Kann avec un son chaud tout particulièrement sur ces morceaux épurés.


 
astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portableJazz for the jet set de Dave Pike

Label: Nature Sounds

ASIN: B074T52J3L

Un album de soul-jazz qui nous plonge dans les années 60-70 avec Pike au marimba et un certain... Herbie Hancock à l'orgue. Le son est aéré avec une bonne définition, du détail, de la dynamique. La sensation de scène large est très appréciable.


 

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portableA place for us to dream de Placebo

 

  • Label: Universal Music
  • ASIN : B01I4CK62W

Cette compilation du groupe de rock alternatif protégé par Bowie et on comprend vite pourquoi. On se demande aussi la raison d'une critique toujours plus hostile reprochant surtout au groupe d'être trop lisse, trop propre, trop amoureux de la France aussi. On retrouve un son détaillé et l'absence de basse écrasant tout.


 

 astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portableErik Satie, du rire et des larmes de Stéphane Blet, Daniel Prévost

 

 

  • ASIN : B00022823
  • Label: Marcal Classics

 

La voix de Daniel Prévost est propre avec une bonne définition. Le Kann préfère de toute évidence les voix un peu féminines. Peu de chose à dire sur l'union entre Satie et Blet, fidèle et ici parfaitement à son aise, d'une grande légèreté et tout en fluidité. Le Kann est sans aucun doute le complément précieux de tout amoureux de la musique classique qui ne sera plus séparé de ses œuvres favorites.


 

 

Caractéristiques

astell&kern,kann,lecteur,audio,nomade,portable

 

Couleur :Astro argent ou Eos bleu
 
Corps : Aluminium
 
Ecran 4" WVGA (480 x 800) tactile
 
Fomrats audio compatibles :WAV, FLAC, WMA, MP3, OGG, APE(Normal, High, Fast), AAC, ALAC, AIFF, DFF, DSF
 
Sample rate
PCM: 8kHz ~ 384kHz (8/16/24/32bits per Sample) / DSD Native: DSD64(1bit 2.8MHz), Stereo
/ DSD128(1bit 5.6MHz), Stereo / DSD256(1bit 11.2MHz), Stereo
 
DAC :AKM AK4490 x1 (Single DAC)
 
Decoding : support jusqu'à 32bit / 384kHz Bit to Bit Decoding
 
Entrées : USB Type-C input (for charging & data transfer (PC & MAC)) / Connection Mode : MTP (Media Device)
 
Sorties : casque, Line Out (casque (3.5mm) / Balanced Out 2.5mm
[USB Audio] micro USB Connection / PCM: Up to 32bit 384kHz / DSD 2.8MHz, 5.6MHz
 
Wi-Fi : 802.11 b/g/n (2.4GHz)
 
Bluetooth
V4.0 (A2DP, AVRCP, aptXTM HD)
 
OS compatibles : Windows XP, Windows 7,8,10 (32/64bit), MAC OS X 10.7
 
Dimensions
71.23 mm x 115.8 mm x 25.6 mm
 
Poids
278.7 g
 

14:02 Publié dans Actualité, Baladeur audio, Multimédia | Tags : astell&kern, kann, lecteur, audio, nomade, portable | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/01/2019

France, Gilets Jaunes vus de France et d'ailleurs

 

gustave_dore-chute_lucifer-630x778.jpg

La République nue...

Quelques bouches s'ouvrent, quelques vestes se retournent, quelques rats quittent le navire.

Nous sommes toujours dans la première quinzaine de janvier mais le mouvement Gilets Jaunes reprend avec plus de force, avec plus de colère aussi devant la désinformation, constatée et militante, des grands médias, leurs mensonges outranciers, leur censure revendiquée.

Car le déni du réel n'est plus seulement le fait de politiciens accrochés à leurs privilèges comme des maquerelles à leur honneur ou de philosophes sclérosés du système aspirant à retrouver leur rond de cuir douillet au frais du contribuable en suggérant l'innocent tir sur la foule, le déni vient de ceux, donnant à longueur d'année des leçons de morale, s'instituant en juges permanents du vrai et du faux, du bien et du mal, se gardant bien de préciser qu'ils ne vivent pas des lecteurs et auditeurs mais de la publicité, des subventions de l'état ou de mécènes banquiers ou du complexe militaro-industriel, les grands médias.

Laetitia Monsacré couvre les mobilisations des Gilets jaunes, l'ex-présentatrice de France 5, qui co-dirige actuellement avec Ulysse Gosset Jim le Pariser, dit haut et fort ce qu'elle pense de la conception du travail des journalistes.

Une information autre circule pourtant, en semaine sur les réseaux sociaux, dans les entreprises, sur les marchés, à la sortie des écoles et le samedi sur les ronds-points entre deux coups de matraques.

On y entend parler de 14 millions de personnes (sources croisées et catégories confondues) cherchant un emploi pour 250 000 offres réelles de Pôle emploi, on y découvre quelques 25 suicides journaliers ne faisant jamais la une de l'actualité.

Certains évoquent même ces 10 000 morts annuels (selon l'INSERM dont le régime) du chômage alors que d'autres études affirment 20 000.

Dans les deux cas un bilan de guerre.

Alors malgré les invitations des crapules au débat, au dialogue, dans un pays où la liberté d'expression n'existe pas, où les médias cirent les pompes en place de faire leur travail, voyons un peu ce qu'on entend à l'étranger, en zone libre.

 


What They're Not Telling You About the Yellow Vests par P.J. Watson.

Twitter: https://twitter.com/PrisonPlanet

Facebook: https://www.facebook.com/PaulJosephWa...

Minds: https://www.minds.com/PaulJosephWatson

Gab: https://gab.ai/PrisonPlanet

 


Le journaliste spécialisé Pierre Jovanovic dans la crise répond aux questions de Yannick Urrien pour la radio Kernews. Kernews est une station de radio locale qui émet en modulation de fréquence à la fréquence de 91,5 MHz, pour diffuser des programmes de la bande FM sur la région de La Baule, Saint-Nazaire, Nantes, Pornic, Noirmoutier et Vannes. Une rencontre intéressante ou l'animateur républicain et libéral est confronté aux faits.