Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2015

La nouvelle crise de 29 approche

crise,chine,europe,reprise

Nous l'annonçons comme de nombreux observateurs depuis déjà quelques années, il n'y a aucune reprise américaine et aucune reprise mondiale. Bien au contraire, l'ensemble des indicateurs économiques des acteurs majeurs Chine, États-Unis ou pays émergents révèlent une baisse de la consommation, des échanges, des volumes de fret, une valeurs des actions souvent surévaluée des deux tiers et aussi bien en Europe que sur l'Amérique du Nord un chômage de masse en augmentation et dont la durée est de plus en plus longue.


La politique de la Réserve Fédérale américaine c'est à dire d'une organisation de quelques banques privées détruit le système financier. Les politiques de créations monétaires aggravées des politique de stimulation (QE) ne sont qu'un sauvetage camouflé des pires spéculations de Wall Street qui transfert les dettes des banquiers sont transférées sur l’État à savoir les citoyens qui deviennent les garants des spéculateurs. 

Le Japon étant économiquement mort ne pense plus qu'à réarmer, les États-Unis n'ont plus aucune croissance sauf celle totalement artificielle liée aux ventes d'armes imposées à leurs colonies et suivant ces deux modèles l'Europe commence elle aussi à imprimer sa fausse monnaie garantie par... rien qui augmentera l'inflation, épongera vos économies et ne servant en aucun cas à la consommation des dizaines de millions de personnes qui survivent gonflera la bulle spéculative du marché.

Il est lus que temps pour toute personne ayant des responsabilités familiales ou d'entreprise de quitter les marchés actions, les assurances vies etc. Si vous le pouvez investissez dans la terre, votre maison ou achetez des métaux précieux (pas leur équivalent papier), en aucun cas en sacs scellés et gardez les dans un coffre chez vous.

La crise de 29 a eu comme solution la seconde guerre mondiale et pas l'arrestation de banquiers. Cette fois encore on ne pensera pas à l'intérêt de la masse mais à celui des puissants et ce qui se passe en Ukraine, au Yémen montre bien que la guerre est encore au menu et quelles sont les véritables alliances.

" La voie ferrée c’est typique. Cela fait fait plus d’un an maintenant que vous êtes sur des niveaux de recul de l’usage que vous faîtes du fret ferroviaire qui est entre -5 et -10%. C’est la réalité du terrain. La Chine aujourd’hui a subi un ralentissement qui est beaucoup plus brutal que les chiffres veulent bien le laisser penser et aujourd’hui on a vraiment des gouvernants qui ne savent plus faire grand chose face à ça. Qu’est-ce qu’ils font ? Ils font ce qu’ils ont annoncé au mois de décembre, à savoir ce qu’ils ont toujours fait maintenant depuis 6 ans. Lorsque ça ralentit, je vais en faire encore un peu plus : à savoir je vais investir encore un peu plus. Ils ont annoncé à peu près 500~600 milliards d’euros d’investissements pour les années à venir. Dans quoi ? Dans les infrastructures parce qu’aujourd’hui créer de l’emploi en Chine ça veut dire créer des outils de production, créer des routes, créer des aéroports ou créer des immeubles. Malheureusement ils auront bien du mal à les remplir parce qu’aujourd’hui les chinois, et le marché intérieur chinois, n’est pas suffisamment solvable pour justement utiliser toutes ces infrastructures là. (Olivier Delamarche) "

 

 

 

10:59 Publié dans Actualité | Tags : crise, chine, europe, reprise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.