Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2019

Clavier Corsair K95 RGB MX Speed Platinum

Corsair K95 RGB Platinum.jpg

Le clavier Logitech G19 devenant introuvable, il était temps de sélectionner un nouveau clavier loisir de référence. Ce n'est pas une tâche facile car la polyvalence implique ici des sacrifices. Un modèle destiné au multimédia, parfois au jeu n'est pas celui qui sera en priorité destiné au traitement de texte, situation où l'utilisateur optera pour un produit bien moins coûteux de type chiclet aux touches plates, bien espacées, silencieux mais peu réactif.

Le loisir conduit vers un clavier bien sur toujours filaire de type mécanique ce qui est gage de réactivité, de confort et de durée de vie. Il sera malheureusement plus bruyant.

Cette nouvelle édition du clavier populaire K95 à 114 touches (adieu les 122 et 2 colonnes macros de plus) apporte une évolution de la personnalisation. Un rétroéclairage touche à touche RGB, une frappe plus précise avec les contacteurs Cherry plaqués or (100%anti ghosting) et leur vitesse d'actionnement ultrarapide (1,2 mm). Le Full Key Rollover permet toutes combinaisons simultanées.

En bonus 19 zones situées sur les rebords supérieurs de la barre lumineuse autorisent des animations et des effets complexes (technologie LightEdge).

Le logiciel iCUE (Corsair Utility Engine) permet d'enregistrer 3 profils à la volée (8Mo de mémoire embarquée dédiée), d'assigner une macro à n'importe quelle touche mais aussi la gestion de l’éclairage dynamique et de synchroniser les lumières sur l’ensemble du système avec les périphériques, refroidisseurs, ventilateurs et autres périphériques Corsair. Le clavier comporte en outre 6 touches purement dédiées pour vos macros et elles sont texturées pour plus d'efficacité.

Disponible pour environ 162€ (pendant les régulières promotions Amazon sinon 199€) ce modèle haut de gamme solide (châssis en aluminium brossé anodisé) et complet, confortable avec son repose poignets disponible avec 2 surfaces, devient notre clavier recommandé.

 


 

Caractéristiques

AZERTY

USB 2.0

Touches Switch Cherry MX Silver

6 touches macros texturées (en 3 profils donc 18 macros)

Repose poignets amovible avec choix entre 2 surface (plus confortable que celui du Logitech G19S mais un peu plus salissant).

465 x 36 x 71 mm

1.32 kg

Garantie 2 ans

 

 

 

06:12 Publié dans Actualité, Clavier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/03/2019

Une certaine gauche sort d'hibernation

 

européennes.jpg

 La persistance du mouvement Gilets Jaunes et l'approche des européennes agite les esprits du moins à gauche car à ce jour la droite parlementaire est totalement absente du terrain et des librairies. Ce n'est pas le nouvel ouvrage de Philippe de Villiers consacré à la naissance de l'Union Européenne qui changera la donne.

A gauche, par contre, on parvient au moyen de l'accès plus traditionnel et facile aux médias à glisser quelques vérités d'autant qu'on ne prend jamais le risque de porter atteintes aux tabous.

Ainsi, c'est en toute sécurité que François Bégaudeau, Prix France Culture-Télérama, César de la meilleure adaptation, chroniqueur du Monde, intervenant du Cercle sur Canal+, auréolé de sa réputation anticapitaliste mais surtout d'antifa, peut à l'occasion d'un nouveau livre, Histoire de ta bêtise (Fayard/Pauvert, 2019) se permettre quelques piques et constats savoureux sur un milieu particulièrement nuisible et qu'il connaît bien car il s'agit du marécage bobo-bcbg de son quotidien.

Il serait dommage de ne pas en profiter.


24 Février 2019, Sud Radio. L'écrivain, critique littéraire et scénariste, François Bégaudeau, est l'invité d'Eric Morillot dans #LesIncorrectibles. Marxiste et analysant en fonction de la lutte des classes, l’écrivain entreprend de démonter la rhétorique bourgeoise de gauche antisociale mais aussi d’éviter les pièges de la droite néoconservatrice dont la station est un exemple assez représentatif. La victoire ne se fait pas attendre


Juan Branco, né le à Estepona en Andalousie. Fils d'un producteur de cinéma portugais et d'une psychanalyste, il est avocat, universitaire (Recruté au département de français de l'université Yale, il devient chercheur invité à la Yale Law School, où il collabore au Yale Journal of International Law puis est recruté comme Senior Research Fellow en 2015 par l'Institut Max Planck de droit international. Il participe la même année à un échange avec l'université de Rome La Sapienza comme chercheur invité), militant politique et journaliste franco-espagnol, collaborateur régulier du Monde diplomatique. Il est en 2009 l'une des figures de l'opposition à la première loi Hadopi sur les droits d'auteurs. Conseiller juridique de WikiLeaks et de Julian Assange en France, il est aussi avocat un temps de Jean-Luc Mélenchon. Dressant le bilan du parcours météore du Président Macron et de son jeune ministre Gabriel Attal, il publie fin 2018 sur son blog du Monde (Crépuscule), une implacable critique de la nomenklature parisienne préparant son livre "Contre Macron" (Paris, Divergences), en janvier 2019. Proche des Gilets jaunes et avocat d'une de leurs figures Maxime Nicolle, il est signalé au parquete par la députée Aurore Bergé pour avoir "armé les esprits" et soutenu la violence dans le cadre de la mobilisation des Gilets jaunes. Sur Sud Radio cette fois encore, un des rares médias à tendance conservatrice, invité d'Eric Morillot dans #LesIncorrectibles il défend une VIe République et la convergence de la révolte sociale entre la province et la banlieue.

 

19:06 Publié dans Actualité | Tags : begaudeau, branco, sudradio, gauche, marxisme, européennes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

28/02/2019

Cash l'économie revient à la télévision

usa vs china.jpg

Le débat économique écarté de BFM revient à la télévision grâce à la chaîne russe RT. Cette semaine dans «C’est Cash» Olivier Delamarche et Estelle Farge s’intéressent à la Chine, aux Chinois, aux Américains, et surtout à leurs relations parfois tendues.

Olivier Delamarche, né en 1966, est analyste financier, président-fondateur de la société de gestion de portefeuille Platinium Gestion. Il est spécialisé en analyse macro-économique. Il a débuté sa carrière aux côtés de Jean Borjeix chez Pinatton France. Puis, dans un second temps, il s'est spécialisé en gestion de portefeuille et de fonds chez Pinatton puis chez Wargny et enfin chez Leven. Il crée la Sicav Platinium France en 2004 et Platinium Gestion en 2005 avec Jean Borjeix.


Assisté par Estelle Farge, Olivier Delamarche reçoit Pierre Sabatier, économiste et président du cabinet Primeview. Le tiroir cash de la semaine est consacré à la guerre commerciale Etats-Unis - Chine, aux mesures protectionnistes de Donald Trump, et à la riposte de Xi Jinping.

16:31 Publié dans Actualité | Tags : chine, usa, économie, tv, information | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/02/2019

République, démocratie ou autre chose

 

GiletsJaunes, RIC, République, Démocratie

Jacques Sapir, né le 24 mars 1954 à Puteaux, est un économiste français. Il a enseigné à l'université Paris-Nanterre, puis il est devenu directeur d'études à l'EHESS en 1996, après y être entré comme maître de conférences en 1990. Il discute ici avec Étienne Chouard, né le 21 décembre 1956 à Paris, un blogueur et militant politique français. Professeur dans l'enseignement technique et en BTS, Chouard s'est fait connaître en 2005 grâce à un billet viral publié sur son blog et repris dans les médias, en faveur du non au référendum sur la Constitution européenne

Si le débat proposé par la dynamique chaîne Sputnik est intéressant, ce n'est pas directement pour la question du RIC. En effet, on découvre vite que les deux invités acceptent de négocier et sont largement d'accord sur le fond, malgré les surprises, les insistances de Chouard soulignant les restrictions curieuses de son interlocuteur.

En effet, le RIC malgré l'enthousiasme du bloger n'est pas la libération ni la solution aux problèmes des Gilets Jaunes, à cette partie éveillée de la population. Le RIC est en effet soutenu aussi bien à gauche qu'à droite (Zemmour) par des acteurs du système de domination en rien suicidaires.

Le RIC ne menace que l'apparence du pouvoir et en rien l'état profond, un état bien plus discret, bien plus puissant, largement ancré dans la finance qui se contente de placer ses hommes ou ses femmes (quand un secteur est en déclin irréversible). Avec le RIC la puissance des médias et surtout de la main cachée de l'argent n'est pas menacée, elle serait même plus forte, le Français est si naïvement et si facilement Charlie.

Ce qu'on retiendra ici est que Sapir, souvent fort pertinent, montre ses limites quant à la perte de contrôle par l'état profond des clés essentielles du pouvoir politique. Comme Emmanuel Todd et pour les mêmes raisons, l'identité prend le pas sur l'analyse au moment de franchir le Rubicon de la libération par le peuple et pour le peuple, peut-être qu'il ne s'agit pas, à ce moment, de servir le même...


Purement fiscale au départ, la contestation des Gilets jaunes s’est vite élargie à une critique plus profonde de la répartition des richesses, puis de la répartition du pouvoir. Devenu l’une de ses revendications phares, le référendum d’initiative citoyenne est-il la solution pour sauver la démocratie représentative, voire la démocratie tout court ? Russeurope Express Jacques Sapir avec Étienne Chouard, figure du militantisme pour la démocratie participative, qui publie Notre cause commune (éd. Max Milo, 2019). Une émission co-animée par Clément Ollivier et préparée avec Jean-Baptiste Mendès. Retrouvez tous les épisodes de Russeurope Express sur le site de Sputnik : https://fr.sputniknews.com/radio_sapir Suivez Sputnik sur Facebook : https://www.facebook.com/sputnik.france Twitter : https://twitter.com/sputnik_fr Instagram : https://www.instagram.com/sputnik_france

13:35 Publié dans Actualité | Tags : giletsjaunes, ric, république, démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |