Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2014

L'information traditionnelle et sa liberté

Alors que les grands médias passent leur temps à souligner de prétendues dérives du Web, des réseaux sociaux qui seraient aux mains de hordes extrémistes, des rumeurs, de la calomnie, on se garde bien de nous montrer qu'outre le financement publicitaire gage de soumission à des intérêts privés représentant fort peu de monde au final, la presse est aussi tenue directement par l’État comme... dans les dictatures. En effet au delà des abonnements de complaisance des établissement publics en France mais aussi à l'étranger pour soutenir les médias amis, il y a aussi la subvention directe :

Aides à la presse : les 200 titres les plus aidés

presse.jpg

Pourtant de nombreuses personnes ont tiré la sonnette d'alarme. Citons par exemple Benjamin Dormann (cliquez pour la vidéo), journaliste dans la presse économique, trésorier d'un parti politique "divers gauche" et candidat aux élections européennes et législatives. Ce diplômé d'un MBA en finance de l'université de Chicago, depuis quatorze ans associé d'un cabinet de consultants indépendants, spécialisé en gestion de risques et en crédit aux entreprises, et executive chairman d'une structure internationale active dans trente pays s'était longuement dans "Ils ont acheté la presse" (éditions Picollec) penché sur le problème. Un problème qui gagne déjà l'information en ligne avec des sites eux aussi subventionnés et qui outre une information orientée faussent la concurrence et détruisent l'émergence de médias libres et pluralistes.

11:48 Publié dans Actualité | Tags : presse, information, subventions | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

02/05/2014

Le microphile est un vrai programmeur

melange_bio_au_curry.png

1. Les vrais programmeurs ne mangent pas de quiche. Ils aiment les Mars, la bière et les apéritifs au curry qui vous arrachent la gueule.

2. Les vrais programmeurs n'écrivent pas d'application : ils programment "on the bare metal". La programmation applicative est pour les ânes qui ne savent pas faire de programmation système.

3. Les vrais programmeurs n'écrivent pas de cahier des charges. Les utilisateurs doivent être reconnaissants, quelque soit le programme qu'ils reçoivent. D'ailleurs, ils sont toujours contents.

4. Les vrais programmeurs ne commentent jamais leur programme. Comme un programme est difficile à écrire. Il doit être difficile à lire et encore plus difficile à modifier.

Lire la suite

08:40 Publié dans Actualité, Humour geek | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

01/05/2014

A plat!

cre.jpg

Un vendeur, une technicienne de maintenance et un programmeur Win8.1 sont victimes d'une crevaison.
Le vendeur propose de changer de voiture
La technicienne pense qu'en changeant les roues de place ils finiront par détecter le pneu fautif
Le programmeur Windows 8.1 leur demande d'attendre un peu, au cas où le problème disparaîtrait tout seul.

10:18 Publié dans Actualité, Humour geek | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Microsoft inside?

tup.jpg

C'est trois femmes qui papotent un après-midi au cours d'une réunion Tupperware.
Elles en sont à comparer les valeurs intrinsèques de leur mari au lit...
La première dit:
- Mon mari travaille comme conseiller marital. C'est peut-être pour ça qu'il est très prévenant et qu'il m'offre des fleurs à chaque fois qu'il désire faire l'amour avec moi. J'aime ça!
La seconde dit: Mon mari travaille comme mécanicien moto. C'est un dur, même que quelquefois, il me fout des claques, mais j'aime ça!
La troisième vous avez de la chance! Moi, mon mari travaille chez Microsoft. Tout ce qu'il sait faire, c'est s'asseoir au bord du lit et me dire combien je vais prendre du plaisir quand il va s'y mettre.

09:36 Publié dans Actualité, Humour geek | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |