Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2016

Démocratie : l'assassinat préventif

 

 

 

 L'armée américaine teste actuellement des IA spécialisées dans le domaine du pilotage de drones ou autres modules volants dans le but d'assister les opérations aériennes du futur. Et pour mettre à l'épreuve ces programmes, quoi de mieux qu'une petite confrontation avec un des meilleurs pilotes de l'US Air Force ?

Le colonel Gene Lee, formateur des pilotes de l'US Air Force depuis les années 1980 s'est prêté à l'exercice dans un simulateur de vol très poussé. Et systématiquement, l'IA Alpha (la même qui a battu le champion du monde de jeu de Go) s'est montrée plus performante.

Le pilote s'est déclaré impressionné par la réactivité de l'IA dans le choix des manoeuvres, l'avion virtuel contrôlé par cette dernière réagissant instantanément aux réactions de l'humain. Changements de direction, déploiement de l'armement... l'IA s'est montrée particulièrement capable de s'adapter à toutes les situations, pour sortir gagnante de chaque confrontation.

Le plus inquiétant dans tout cela, c'est que l'IA Alpha ne mise pas sur une puissance de calcul colossale, puis qu'elle fonctionne sur un ordinateur de type Raspberry Pi.

Même en soumettant l'IA à des avaries techniques : pannes, conditions météorologiques diverses, bugs inexpliqués, problèmes d'armement, elle a été capable de s'en sortir en préservant le matériel et son intégrité.

On imagine comment l'armée pourrait se montrer particulièrement intéressée par l'intégration de ce type d'IA dans ses aéronefs. A cela s'ajoute également un avantage indéniable : l'IA n'apporte aucune contrainte physique aux aéronefs et elle peut se dupliquer à l'infini, contrairement à l'entrainement physique et stratégique des pilotes de chasse.

 

 

 

 

 

 

 

On ne sait pas encore grand-chose sur la fusillade qui a tué plusieurs policiers, ces dernières nuits, à Dallas, Texas. À un moment donné, le chef de la police de Dallas a affirmé qu’il s’agissait d’un groupe de quatre attaquants armés de fusils qui s’étaient coordonnés. Deux d’entre eux, des tireurs d’élite, avaient été vus sur des toits. Cela m’avait amené à penser qu’il s’agissait probablement d’une milice (suprématiste) entraînée qui essayait de déclencher une guerre civile.

La version actuelle est qu’il ne s’agissait que d’un homme seul. Un vétéran de l’armée qui était, selon cette vidéo, entraîné au combat d’infanterie. Trois autres personnes sont en garde à vue, mais elles ne sont peut-être pas liées à l’incident. Qu’est-ce qui explique ce grand écart entre les deux rapports de la situation par le chef de la police de Dallas ?

L’unique tireur identifié a finalement été encerclé et la police a négocié avec lui. Les négociations ont échoué, selon la police, et la police a utilisé un « robot » télécommandé pour amener une bombe à côté du tireur et, là, elle a explosé. Le suspect a été tué dans l’explosion.

C’est la première utilisation connue d’un engin explosif improvisé porté par un véhicule télécommandé, appelé RC-VBIED en langage militaire, par une force de police civile aux Etats-Unis. Le véhicule était un dispositif télécommandé sur chenilles de caoutchouc, comme ceux qui sont utilisés pour examiner et faire sauter des colis suspects.

Dès lors que le tireur présumé était encerclé et pris au piège depuis un moment :
- Le suspect représentait-il encore un danger immédiat ?
- Était-il justifié d’utiliser ce genre de « frappe de drone » contre lui ?
- Qu’arrivera-t-il si les criminels ont recours à des dispositifs similaires (relativement faciles à construire à partir de jouets téléguidés) ?
- Le contrôle à distance du « robot » était-il absolu ou était-il possible de le manipuler ?
- Quelles seront les conséquences éventuelles de l’utilisation (comme c’est probable) de ces machines à tuer à distance les criminels présumés que la police poursuit quotidiennement ?
- L’utilisation de drones dans la guerre a conduit à une augmentation des frappes ciblées -dans et à l’extérieur des zones de guerre- du fait que le risque pour les soldats avait diminué. Est-ce que l’utilisation par la police de VBIED (engins explosifs téléguidés sur roues) aura des effets similaires ?
- L’utilisation de ces moyens devrait-il nécessiter un mandat ?

L’utilisation de ce « robot » est une étape qualitative vers une situation future que personne n’était impatient de voir arriver dans les rues de nos villes. Nous devrions réfléchir et nous poser les bonnes questions avant d’accepter cela.

 

L'assassinat préventif ne relève pas plus du droit que la présomption de culpabilité. Il faut voir la une dégénérescence de type religieux des comportements, des institutions dont la manifestation serait impossible dans un système démocratique. Il n'y a donc pas de dérive dictatoriale à craindre car la dictature est là, dans les faits, dans la rue, elle est armée et face aux citoyens.

 

10:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

21/07/2016

La maison connectée est votre ennemie

 

domotique,connecté,montre,drone,avion,pirate

Il vous le faut, c'est le progrès et votre appareil sera à peine plus cher. C'est le slogan à la mode qui concerne l'électronique grand public mais aussi désormais les produits blancs, l'électroménager et en fait la maison, vos loisirs tout comme la vie professionnelle et très bientôt la santé, les paiements ou la circulation.

L'appareil connecté serait un plus. Il peut aller chercher les informations qui vous manquent, en dire plus sur un film, donner accès à des offres exclusives, sécuriser un paiement ou la porte d'une entreprise, localiser votre voiture volée ou fournir un itinéraire en temps réel, allumer le chauffage juste avant votre retour au domicile, lancer une cuisson, enregistrer une émission malgré une modification de dernière minute du programme etc.

Ce qu'on omet de préciser, c'est que la Terre tournait avant et que nous arrivions tous à très bien nous en passer. Pas un mot non plus des risques multiples qui ne sont jamais évoqués, le principe de précaution lié à la santé est le premier qui vient à l'esprit et si le problème des smartphones et désormais établi après une longue lutte des consommateurs, on aimerait savoir pourquoi les rayonnements issus de compteurs communicants, d'appareils domestiques en wifi etc serait lui négligeable.

Silence total aussi sur l'espionnage de votre vie privée, le suivi de déplacements (votre gentil compteur indique à l'agence pour l'emploi une absence de 3 semaines en juillet!), de vos goûts en matières de programmes, d'achat, donc vos idées politiques ou votre sexualité (épatant pour un petit chantage ou un licenciement), vos réseaux d'amis (ah un ami dans le rouge on vous refuse un crédit) etc.

domotique,connecté,montre,drone,avion,pirate

La réforme du code du travail n'est qu'un premier pas vers un nouveau stade du capitalisme visant au remplacement continu de l'homme par la femme, de la femme par l'immigré et enfin à terme, de ce dernier par la machine. Les 15 prochaines années seront celles d'un doublement du chômage et d'une pauvreté en explosion dans un monde aux inégalités croissantes où terrorisme et conflits ethniques serviront à faire passer la pilule en détournant l'attention de la petite minorité tirant profit de cette régression humaine et sociale. 

Il faut ajouter que l'ensemble des appareils connectés ne sont peu ou pas sécurisés. en fait, on doute clairement qu'il soit possible de les sécuriser un jour.

S'il est possible de prendre le contrôle d'un drone, d'un avion de ligne alors pourquoi pas celui d'un appareil médical, d'une voiture à la conduite assistée, d'un four (c'est la fête du pirate pyromane) ou d'un congélateur, d'une chaudière, d'un ensemble hifi (on va faire une une farce au voisins allez le volume à fond), d'une webcam (tiens pourquoi Mark Z. place t-il du scotch sur la cam du portable ?) etc.

On imagine les accidents, les catastrophes susceptibles de se produire car les hackers ne manquent pas et ils ne sont même pas toujours des particuliers. Qui a l'envie de courir de tels risques sous un régime non démocratique ou s'il ne plait pas à ses voisins ou au pouvoir ?

A titre d'exemple, prenons le cas des montres et bracelets connectés destinés à être informer de ses mails, de suivre son activité physique etc. Quid du risque de piratage des données très personnelles ?

AV Test a réalisé une une étude de sécurité sur deux plan, la protection des informations et la possibilité de les manipuler. Les objets et montres connectés testés sont : Basis Peak, Microsoft Band 2, Mobile Action Q-Band,Pebble Time, Runtastic Moment Elite, Striiv Fusion, Xiaomi Mi Band et l'Apple Watch.

AVT a systématiquement observé des défaillances. On imagine le danger pour une personne âgée se fondant sur son bracelet pour prendre un médicament présentant des risques.

hacking.jpg

Malgré des exemples similaires dans l'ensemble du secteur connecté (même financier) l'armée américaine teste des IA dédiées au pilotage de drones, de bombardiers et chasseurs officiellement pour éviter la perte de pilotes. Le peu de vraisemblance du mobile compte tenu de l'avance technique de l'aviation américaine au niveau mondial fait sourire.  Les tests contre les meilleurs pilotes révèlent dès maintenant un avantage de la machine sur l'être humain.

 Mis à l'épreuve le colonel Gene Lee, formateur très expérimenté de pilotes de  depuis les années 1980 s'est livré sans succès à l'expérience en simulateur. L'IA Alpha a triomphé et personne ne doute de l'adoption prochaine de telles IA à grande échelle. Les problèmes de consciences devant des ordres inacceptable et contraires au droit de la guerre appartiendront définitivement au passé.

Dans de telles conditions, il ne reste plus qu'à attendre le premier piratage d'un bombardier, le premier crime de masse sans coupable car le responsable est virtuel, un Raspberry, car sa puissance suffit, ne se traine jamais au tribunal.

11:14 Publié dans Actualité | Tags : domotique, connecté, montre, drone, avion, pirate | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/07/2016

Le puits des âmes

 

rip.jpg

Rien de nouveau sous le soleil.

Tout a été annoncé, expliqué, démontré et l'actualité n'est que la confirmation d'un chemin de ruines et de sang dont tout écart est dénoncé, diabolisé, sanctionné. Le jazz est absent des Variations Goldberg.

L'internaute ne subira donc pas, il ne sera ni surpris ni même ému car l'ordre des choses, celui de la nature spectaculaire du fétichisme de la marchandise est respecté dans la forme et dans l'esprit.

De plus, l'émotion est un frein à l'analyse, à la logique. Elle est la principale arme de l'ennemi. On ne lui fera pas la joie de marcher dans ses combines, de devenir une cible volontaire.

Il faut savoir être patient, constater que l'autodestruction en marche du Système sil elle fera encore et toujours plus de victime est inéluctable. On ne surnage pas éternellement dans la fange et le sage sait que tôt ou tard il pourra appuyer de son pied sur des têtes.

Si vous ne comprenez pas ce qui se passe, quelle est votre place sur l'échiquier, reportez vous à notre article du 11 juillet.

tiens donc.jpg

La salade niçoise peut s'apprécier sous toutes les latitudes

N'oublions pas certaines évidences.

La gestion au moyen du chaos n'a jamais bouché les abîmes créés par la spéculation et la prédation financière.

Seule des guerres mondiales y sont parvenues un instant.

Invoquer les morts est un engrenage fatal qui demande toujours plus dans l'horreur même le sacrifice d'Abraham ne marche qu'un temps. Il devrait amener une certaine communauté à s'interroger sur ses élites et la manière dont elle a été sacrifiée autrefois.

Informez vous à l'étranger et sur le Net, pas ailleurs.

N'ayez pas la mémoire courte, écoutez les discours, les lapsus, les incohérences si parlantes. Souvenez-vous ainsi que le bataclan désigne aussi un attirail encombrant, un ensemble de choses considérées comme gênantes. Là où il y a désormais du GIGN, il n'y aura pas de plaisir car Français vous avez des amis partout, vous êtes même majoritaire dans ce pays ne l'oubliez jamais !

Enfin, profitez des éventuelles vacances pour vous instruire. Le don, l'échange rituel est un bon sujet de réflexion surtout quand il permet une opération vol de voix.

Mais vous me direz, avec le changement de régime décidément confirmé par le renouvellement d'un état d'urgence devenu la norme, les présidentielles passeront peut-être à la trappe.

Impossible n'est pas français... et c'est une bonne chose.

 

11:02 Publié dans Actualité | Tags : chaos, manipulation, dictature, propagande, émotion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

11/07/2016

Le 14 Juillet ne doit pas être inutile

fête, nationale, frexit, référendum

12:10 Publié dans Actualité | Tags : fête, nationale, frexit, référendum | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |