Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2015

Liberté, justice, saucisse-frites en France

justice, blog, Google, liberté

Le journaliste et blogueur français Olivier Laurelli a été condamné en février 2014 pour la publication d'un article alimenté en données par une simple recherche par l'intermédiaire Google, les documents ainsi obtenus étant potentiellement sensibles.

Le 20 mai dernier 2015, son appel a été rejeté en cassation. Pour les juges, le journaliste aurait dû rechercher l’origine de ces documents et il aurait du savoir qu'ils étaient confidentiels.


Âmes sensibles s'abstenir voici en images qui bougent la grande menace heureusement neutralisée depuis ou Olivier Laurelli, cofondateur de Reflets.info,lors de la grande soirée de Mediapart et RSF au Théâtre de la Ville. Effectivement, ça fait rudement peur.

A titre d'information, nous vous proposons en lien un article du site suisse RTS et sa précieuse vidéo qui résument l'affaire. Car savoir comment les vaches sont bien gardées en 2015 mérite votre attention.

 

Journaliste condamné en cassation pour avoir utilisé Google

(la suite en zone libre sur RTS.ch )



10:51 Publié dans Actualité | Tags : justice, blog, google, liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

28/05/2015

Quand j'entends les mots liberté d'expression, je sors mon community manager

propagande,désinformation,censure,dictature

Depuis longtemps, nous avons mis en garde sur la dérive totalitaire dans les pays occidentaux sous contrôle américain. Alors que la situation économique se détériore et impose des états policiers de plus en plus violents et opposés à tous les principe démocratiques, des mouvements politiques pacifiques s'opposent à cette dérive un peu partout en Europe (Belgique et Royaume Uni préparent des textes similaires).

Cette renaissance citoyenne n'est évident pas du gout de ceux qui détiennent les pouvoirs économiques, politiques et médiatiques et n'entendent pas les partager avec le peuple trompé par un modèle républicain criminogène abusivement confondu avec la démocratie dont il est la négation.

Lors d'une grand messe tenue par le Huffington Post, le Premier ministre légal a dévoilé la nouvelle politique du pouvoir car la censure déjà existante sur décision administrative et hors du champs juridique ne suffit pas, ne suffit plus, à imposer la pensée unique.

propagande,désinformation,censure,dictature

Devra t-on payer des droits d'auteur?

Le gouvernement qui n'a rien d'autre à faire et roule sur l'or va donc élaborer une Fondation de droit privé  destinée à procurer à un bataillon de community managers de l'État en outils de propagande pour s'opposer aux voix dissidentes (dont les fameuses complotistes !) ce que de tout temps on a appelé l'opposition démocratique. Manuel Valls dont il faut absolument connaître l'origine et le cheminement détaillés dans l'excellente biographie d'Emmanuel Ratier à mis les points sur les i:

"Nous allons donc mettre en place un bataillon de community managers de l’État pour opposer une parole officielle à la parole des djihadistes, et ne pas leur laisser l'espace numérique". "Mais nous savons qu'il est difficile pour les autorités, pour l'État, pour les adultes, de s'adresser aux jeunes concernés, les djihadistes utilisant la théorie du complot justement pour décrédibiliser la parole officielle. Il faut reconnaître que leurs sites, leur paroles, sont "très bien faites, très efficaces", c'est une véritable propagande utilisant les moyens modernes pour atteindre les esprits, les cœurs et les cerveaux".

Nous sommes désormais rassuré et il est heureux de voir que nos impôts serviront bien les dogmes de la propagande d’État au service d'un parti qui représente 15% de la population, a échoué dans les domaines économiques, sociaux et en politique étrangère mais qui sait offrir au peuple les joies de manifestations dignes de la Corée du Nord et proclamer la Vérité vraie, une vérité digne des adeptes de Cosmochronos le grand messie intergalactique sommeillant depuis les Compagnons de Baal.

Soyez les bienvenus dans la République du Père Ubu.

19:58 Publié dans Actualité | Tags : propagande, désinformation, censure, dictature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

26/05/2015

Découvrez le Japon en 4K

Japon, 4k,HD,voyage

Découvrir le Japon fait partie du programme de nombreux geeks et c'est sans doute une visite qui vous marquera tant le pays possède charme, identité mais aussi contradictions et fragilités.

Le Japon de 2015 est très mal connu des français qui ont souvent en tête le portrait d'une nation performante et prospère enseigné par une éducation nationale figée dans les années 70 et des médias pour qui le Japon se résume au high-tech et aux jeux vidéos.

Tokyo Yanaka Ginza, une rue commerçante hors du parcours touristique. Pensez à adaptez la qualité vidéo à votre écran (1440p pour le 2560*1600).

La réalité est tout autre. Cette ancienne grande puissance économique est aujourd'hui un pays à la population très âgée, ruiné et endetté sans espoir de renaissance, un pays pollué (aux toutes dernières nouvelles 333 containers géants stockant les fluides radioactifs de Fukushima sont défectueux et déjà 10% présentent des fuites), un pays qui cache des montagnes de sans abris derrières les lumières de centre ville où la jeunesse rare se perd dans dans les mondes artificiels.

Ainsi à côté de la tradition très "carte postale" offerte au touriste, le pays est plus en état de mort accompagnée qu'autre chose.

On aime cependant les superbes vidéos en 4k Ultra HD proposées par le site Tokyostreetview, elle permettent de rêver encore un peu même si on sait que la solution à ses problèmes le Japon la trouve désormais dans un réarmement intensif au service aveugle des États-Unis qui l'occupent depuis 70 ans. Ce genre de fuite en avant ne porte jamais bonheur.

Akihabara ou Akihabara Electric Town est un quartier de Tokyo centré sur la gare du même nom situé à cheval sur les arrondissements de Chiyoda et de Taitō. Il est renommé jusqu'en Europe pour ses nombreuses boutiques d'électronique sur plusieurs étages et pour ses librairies riches en mangas.

10:02 Publié dans Actualité, Loisirs Jeux Salons | Tags : japon, 4k, hd, voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/05/2015

Peyrelevade, ce collectionneur de perles

euro, dogmes, Sapir, Peyrelevade

L'euro, c'est la guerre, le chômage, la censure.

Il y a quelques jours nous avions tweeté à propos du caractère comique, caricatural à l'excès d'un article de Jean Peyrelevade dans les Echos cumul pompeux et dogmatique des inepties habituelles tentant de justifier le dévastateur euro.

Le très pertinent Jacques Sapir a pris de le temps de s'abaisser à une réponse aux propos hallucinants de cet adepte de la religion euro dans un article qu'il est indispensable de lire et faire lire.

 

Peyrelevade, l’Euro et la vérité

20 mai 2015
Par

On peut être un ex-haut fonctionnaire, un ex-grand banquier, et dire des choses stupides, voire mensongères. Jean Peyrelevade nous en fait la démonstration. On sait que cet homme de pouvoir et d’influence est l’un des plus fanatiques défenseur de l’Euro. C’est son droit. Mais, argumentant cette défense et illustration des « bienfaits » de l’Euro, il montre sa suffisance et son insuffisance, et en passant le mépris en lequel il tient ses lecteurs. Cette démonstration, il nous l’assène dans les colonnes du journal Les Echos où il tient une rubrique régulière[1].

 Jean Peyrelevade l’arrogant.

Commençons par le commencement. Le titre de son article est calamiteux. Par définition, et surtout en économie, rien n’est indissoluble. Et certainement pas les unions monétaires dont l’Euro (ou plus exactement l’Union Economie et Monétaire) n’est qu’un exemple parmi d’autres. S’il voulait persuader son lecteur des avantages de l’Euro, ou des risques de sa dissolution, il eut dû intituler son article « Les dangers d’une dissolution ». Mais, tout à sa suffisance, il révèle son insuffisance. Mesdames, messieurs, on ne bouge plus, les choses sont figées pour l’éternité car le grand prêtre a parlé : l’Euro est indissoluble. Oui, écoutez cette révélation ; quand bien même la terre serait engloutie par le soleil l’Euro existerait toujours dans les siècles des siècles… Nous ne sommes plus dans l’économie mais dans la croyance religieuse. C’est l’expression de la foi du charbonnier.

Monsieur Peyrelevade ignore visiblement que de très nombreuses Unions Monétaires se sont défaites au XXème siècle. On en compte en fait plusieurs dizaines. Les cas les plus spectaculaires furent l’Union Latine (qui dura de 1914 à 1927), ou l’Union Scandinave (qui dura de 1914 à 1924). Mais, il faut aussi y intégrer la dissolution de l’Empire Austro-Hongrois[2]. Où peut-être le sait il fort bien en réalité. Et c’est pour cela qu’il affirme si fort ce qu’il sait bien, en réalité, être faux. C’est un exemple typique où la (mauvaise) foi religieuse ne peut convaincre que par la répétition des plus énormes contre-vérités. Ainsi, Peyrelevade est-il d’autant plus péremptoire que, comme un avocat défendant une mauvaise cause, il cherche à emporter l’adhésion non par la rigueur de son raisonnement mais par la mobilisation de catastrophes supposées et à venir. On connaît la valeur de ce procédé et on lui préfèrera la rigueur d’un Paul de Grauwe, qui en 2014 annonçait que la crise de l’Euro était en réalité à venir.[3]. Signalons, enfin, que visiblement Peyrelevade ignore que l’un des fondateurs de l’Euro, Oskar Lafontaine, alors dirigeant du SPD, a fait sur cette question de l’Euro une véritable volte-face à l’occasion de la crise chypriote, et qu’il se prononce désormais pour la dissolution de la zone Euro[4].

(la suite de l'article sur RussEurope le Carnet de Jacques Sapir sur la Russie et l'Europe)

13:04 Publié dans Actualité | Tags : euro, dogmes, sapir, peyrelevade | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |