Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2015

La conquête de l'Est

escher-4.jpg

Le monde est plein de paradoxes et chaque matin en découvrant les informations grâce au Net, des nouvelles revues, corrigées, révisées par nos grands médias républicains, on s'interroge. L'Occident serait en guerre contre Daesh ou l’État Islamique. Il chercherait aussi, accessoirement, la paix en Ukraine.

Et à l'appui de cette thèse audacieuse, des discours sont diffusés, des propos que nos médias considèrent comme des preuves indiscutables et de toute façon qu'aucun Charlie digne de ce nom ne se permettrait de discuter. Le problème dans toute cette histoire est que les faits sont très peu coopératifs. En effet, on veut bien admettre que coté intellect les troupes américaines ne soient pas des pointures. Depuis le temps, ça se saurait. Les nombreux parachutages d'armes et d'équipements qui ont raté nos alliés irakiens pour tomber dans les mains des islamistes le démontrent aisément. Le démontrent aussi les seules réelles avancées sur le terrain qui sont le fait des kurdes, du hezbollah en Syrie et Irak ou du gouvernement de Assad.

On reste tout aussi étonné par la politique américaine qui persiste à financer et entrainer les islamistes dès qu'ils sont sur sol syrien où par un tour de passe-passe que n'aurait pas osé Gérard Majax, ils sont rebaptisés opposants modérés. Je me demande, si un funeste futur fait crucifier sur une porte, violer, décapiter la famille Obama, il trouvera toujours la même modération dans ces activités subie par les syriens et que je juge fort peu ludiques.

Carter_1.jpg

Ashton Baldwin Carter est né le 24 septembre 1954 à Philadelphie. Nommé par Obama Secrétaire à la défense, il est confirmé à ce poste par le Sénat le 12 février 2015. Les faucons démocrates et républicains sont en train de se placer pour les guerres à venir, ce seul moyen pour faire croire à une reprise américaine à travers des ventes d'armes imposés aux alliés dans l'OTAN et aux pays occupés de l'Irak à l'Afghanistan et qui faussent opportunément le PIB.

Certains pourront toujours dire que ce sont les médias qui traduisent mal une volonté sincère des états de lutter contre l'extrémisme. Il est vrai que si en Orient on coupe les têtes pour la télé, à l'Ouest, on les coupe aussi à coup d'amendes et de prison et que faire du journalisme en France est, sinon sur le Net et sous les insultes, devenu une mission impossible. Le suffrage républicain ne rend pas les mains plus propres et la carte de presse n'est pas un bon d'achat de courage.

Regardons un instant qui débarque comme responsable de la défense aux États-Unis, c'est à dire comme notre Ministre en raison de la dépendance inscrite de l'Union Européenne vis à vis de l'OTAN. Est-ce vraiment un adversaire de Daesh? Ashton Baldwin Carter qui a fait ses armes sous la présidence Clinton (souhaitons que ce soit la dernière et l'unique de ce nom) a eu en charge le démantèlement et le retrait des armes nucléaires dans la disparue zone soviétique en Ukraine, en Biélorussie et au Kazakhstan (l'opération secrète Sapphire a permis de détourner 600 kg d'uranium enrichi) et la mise en place de réseaux de renseignement dans ces pays. Il a aussi servi d'intermédiaire lorsque des troupes russes ont été déployées dans la crise bosniaque. On trouve difficilement dans ce CV une quelconque compétence dans le dossier du terrorisme islamiste qui est pourtant annoncé comme la priorité, l'ennemi numéro 1 du gouvernement Obama.

Sous l'administration Bush, notre homme ne disparait pas et se retrouve membre de l'équipe de Condoleeza Rice, une personne que nous n'avons pas oublié et qui rend certaines analyses de Malcom X assez éclairantes.


Il y avait deux sortes de nègre. Il y avait ce vieux "Nègre de Maison" et le "Nègre des Champs".  Et le "Nègre de Maison" prenait toujours soin de son maître.

    Lorsque le "Nègre des Champs" s'éloignait un peu trop, il le retenait et le renvoyait à la plantation. 
   Le "Nègre de Maison" pouvait se le permettre car il vivait mieux que le "Nègre des Champs". 
    Il mangeait mieux, s'habillait mieux et vivait dans une meilleure maison. Il vivait juste à côté de son maître, dans le grenier ou au sous-sol. Il mangeait la même nourriture que son maître et portait les mêmes vêtements. Et il pouvait parler avec une aussi bonne diction que son maître. 
Et il aimait son maître plus qu'il ne s'aimait lui-même.
    C'est pourquoi il ne souhaitait pas le voir blessé. 
    Si le maître tombait malade, il disait : 
   'Qu'est-ce qu'il y a patron, nous sommes malades ?'.
    Lorsque la maison du maître prenait feu, il essayait d'éteindre le feu. 
   Il ne voulait pas que la maison de son maître soit brûlée.
  Il n'a jamais voulu que la maison de son maître soit menacée. Et il la défendait plus que le maître ne le faisait. 
C'était le "Nègre de Maison". 
Mais vous aviez quelques "nègres des champs" qui vivaient dans des huttes et n'avaient rien à perdre. 
    Ils portaient la pire sorte de vêtements, mangeaient la pire nourriture. 
 Ils vivaient l'enfer et subissaient les coups de fouet. Ils détestaient leur maître. 
  Oui, bien sûr, ils le détestaient. Si le maître tombait malade, ils priaient pour qu'il meure.
    Si la maison du maître prenait feu, ils priaient pour qu'un vent fort attise ce feu. 
   Voilà la différence entre les deux, et aujourd'hui vous avez encore des "Nègres de Maison" et des "Nègres des Champs". 
  Je suis un "Nègre des Champs" (Malcom X).

Mais c'est de manière plus confidentielle et en dehors des affaires publiques qu'il révèle son potentiel. Au sein des organismes non gouvernementaux tel Mitre Corporation, organisation à but non lucratif dont l'objectif théorique est de travailler pour l'intérêt public. Ses domaines de recherches et d'intervention sont l'ingénierie des systèmes, la technologie de l'information, les concepts opérationnels, et la modernisation des entreprises enfin... officiellement car le côté non lucratif s'explique par le fait tout bête que ses trois centres de recherche et développement sont purement et simplement financés par le gouvernement fédéral (un pour le département de la défense DOD Command, Control, Communications and Intelligence FFRDC, le second pour la Federal Aviation Administration (the Center for Advanced Aviation System Development) et le dernier pour l'Internal Revenue Service (the Center for Enterprise Modernization).

guerre,otan,europe,ukraine,terrorisme

Au service d'une militarisation de l'espace virtuel qui gagne la planète, Mitre a aussi son propre programme indépendant de recherche et développement qui explore de nouvelles technologies et de nouveaux usages pour résoudre les problèmes de ses généreux sponsors et ce à court terme et pas seulement dans l'avenir. Pour ceux qui trouvent cela un peu compliqué, je vous conseille de voir le film Transformers Age of Extinction. En gros, de vilains complotistes diraient que nous  avons là une division chargée de créer les printemps ou des troubles par les moyens conjugués de l’ingénierie sociale et des cyber-technologies car on ne se refuse rien.

Mais on retrouve aussi Ashton Baldwin Carter auprès de Draper Laboratory (défense et bio-médical) qui semble compléter le groupe précédent déjà très intéressé par le conditionnement des personnes, des troupes mais cette fois on sombre dans la technique médical et tout particulièrement les possibilités offertes par la miniaturisation et les micro/nano-technologies.

Et si nous vous épargnons un grand nombre de lien avec les affaires, l'industrie, sachez que notre Secrétaire a été aussi consultant chez Goldman Sachs (On lire et écoutera Pierre Jovanovic à propos de cette banque) ou chez Mitretek Systems. Cette dernière organisation (renommée Noblis depuis 2007) issue de Mitre et liée à Lincoln Laboratory se présentant comme une organisation de plus à but non lucratif, une sorte de think tank offrant par la recherche un soutien purement pacifique et défensif cela va de soi au gouvernement dans les domaines suivant : areas of criminal justice, environment, health, safety, energy, homeland security and counter-terrorism, space, transportation, and telecommunications. Pour résumer toutes les techniques de guerre sophistiquées du cyber-espace à l'espace en passant par guerres chimiques, biologiques et... climatiques. Mais le point fort de cette recherche est l'étude approfondie des moyens de créer et manipuler puis gérer ets contrôler des agglomérations, des métropoles dont la population est rendue malade par l'usage d'armes biologiques.

Médailles en chocolat obligées, Monsieur défense est aussi membre des lobbies Aspen Strategy Group, Council of Foreign Relations...

guerre,otan,europe,ukraine,terrorisme

Porochenko vient de signer une vingtaine de contrats d'achat d'armes (on parle de plus de 3 milliards de dollars et de loin le plus gros contrat cette année) au salon international de l'armement IDEX 2015 à Abu Dhabi, une nouvelle preuve de la priorité de ses préoccupations. La Russie surprise par cette politique annonce que si l'Ukraine ne se décide pas à payer sa dette énergétique en retard dans les 3-4 jours, elle sera contrainte de mettre fin à sa fourniture de gaz à l'Ukraine ce qui pourrait aussi perturber l'alimentation de l'Europe de l'Ouest qui par soumission à Washington a refusé la dernière phase de construction d'un gazoduc au sud de l'Europe pouvant pourtant assurer son approvisionnement.

Mais après tout qu'importe car nous le constatons par ce parcours, on ne nomme pas un homme avec ce profil si l'ennemi est réellement une pandémie de terrorisme islamique. On ne nomme pas un homme qui a traité avec les pays de l'ex-URSS. On le nomme pour faire face à un conflit mettant en œuvre des technologies de pointes et dans un univers urbain. Le nord de l'Irak et les pickups de Daesh ne correspondent pas à ce profil mais la Russie parfaitement.

C'est en Ukraine pour briser l'union continentale entre la Chine, la Russie et l'Europe de l'Ouest que les complexes financiers et militaro-industriels font porter leur effort car cette coopération profitable aux européens, à la Chine, à l'émergence d'un monde multipolaire déplace le pouvoir mondial du contrôle du Pacifique vers le vieil Heartland et signerait la fin du dollar, la révélation de la ruine américaine et la destruction inéluctable des États-Unis par la dette.

La danse macabre va donc se poursuivre contre les intérêts français, contre les intérêts allemands et les achats de milliards de dollars d'armes de Porochenko auprès des Émirats Arabes Unis ne font que confirmer le sens d'une nomination de mauvaise augure.

guerre,otan,europe,ukraine,terrorisme

Pour certains les crimes de guerre et le shopping guerrier sont poilants

 

15:33 Publié dans Actualité | Tags : guerre, otan, europe, ukraine, terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.