Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2017

Enfin le Wi-Fi gratuit dans les lieux publics

wifi,gratuit,wifi4eu,europe

 

Il s'agit depuis des années d'un serpent de mer surgissant à chaque élection et plaisant à la jeunesse mais peut-être va t-on enfin assister à quelque chose de concret. Le Parlement européen, le Conseil européen et la Commission européenne se sont enfin entendus autour du projet WiFi4EU discuté publiquement depuis deux ans et un projet d'accord, son financement, son déploiement pour l'introduction de points d'accès Wi-Fi gratuits dans les lieux publics en Europe serait établi:

European Commission - Press release

Digital Single Market: EU negotiators agree on the WiFi4EU initiative

Brussels, 29 May 2017

The European Parliament, the Council and the Commission reached tonight a political agreement on the WiFi4EU initiative and its funding which supports installing free public Wi-Fi hotspots in local communities across the EU: in public squares, piazzas, parks, hospitals and other public spaces.

As stated by Commission President Jean-Claude Juncker, the WiFi4EU initiative will contribute to the vision of having "every European village and every city with free wireless internet ac­cess around the main centres of public life by 2020."

Vice-President in charge of the Digital Single Market Andrus Ansip welcomed tonight's agreement and said:"The Digital Single Market strategy aims to build a fully connected Europe where everyone has access to high-quality digital networks. The WiFi4EU initiative will improve connectivity in particular where access to the internet is limited. WiFi4EU is a welcome first step, but much more needs to be done to achieve high-speed connectivity across the whole EU territory – such as improving Europe-wide coordination of spectrum and stimulating investments in the high-capacity networks that Europe needs."

The political agreement includes a commitment by the three institutions to ensure that an overall amount of €120 million shall be assigned to fund equipment for public free Wi-Fi services in 6,000 to 8,000 municipalities in all Member States. The specific sources of the funding will be finalised in the ongoing legislative discussions on the review of the current Multiannual Financial Framework programme. Local authorities will be able to apply for funding once the system is set up. 

In practice, local public authorities (municipalities or groups of municipalities) wishing to offer Wi-Fi in areas where a similar public or private offer does not yet exist will be able to apply for funding via a simple and non-bureaucratic process. A grant allocated in the form of vouchers will be used to purchase and install state-of-the art equipment, i.e. local wireless access points, while the public authority will cover the running costs of the connection itself. 

Background
 
Announced by President Juncker in his State of the Union Address in September 2016, the WiFi4EU initiative is part of the ambitious overhaul of EU telecoms rules including new measures to meet Europeans' growing connectivity needs and boost Europe's competitiveness.
 
The Commission reviewed recently its Digital Single Market strategy – one of the top priorities of the Juncker Commission – taking stock of the progress made, but also calling on co-legislators to swiftly act on all proposals already presented. The EU has been quick to achieve important agreements on the end of roaming charges on 15 June 2017 for all travellers in the EU, on the portability of content which will allow as of early 2018 Europeans to travel with the films, the music, the video games or the e-books they have subscribed to at home or on the release of the 700 MHz band for the development of 5G and new online services. On remaining proposals, the final outcome is now negotiated in the European Parliament and the Council.

 Il faut néanmoins se garder de tout enthousiasme exagéré car si un premier budget de 120 millions d'euros pour la période 2017-2019 est prévu cela ne concerne que 6 000 à 8 000 points, ce pour l'ensemble des États membres et dans une limite de 50 millions de connexions par jour. Autant dire que la bibliothèque municipale de Montcuq (46800) ne sera pas équipée demain.

D'autant que le projet est plombé d'avance par l'interdiction faite aux collectivités locales de concurrencer des offres similaires déjà existantes publiques ou privées mais impose de fournir des accès haut débit (supérieurs à 30 Mbps). Déjà on a du mal à y croire.

Ajoutons que la maintenance, les coûts d'abonnement mensuels seront à la charge des autorités publiques. A mon humble avis, cela sent surtout la juteuse sous traitance par des sociétés amies.

Coté pratique, le Parlement européen spécialiste de la vente du rêve s'est pour la peine fendu d'un communiqué assurant que des garanties ont été introduites pour les données à caractère personnel (de quoi mourir de rire) et qu'un système d'authentification unique valable dans toute l'Union européenne facilitera l'accès au système.

Si le projet fait sens pour les étudiants mais aussi les personne hospitalisées actuellement matraquées pour avoir le droit de communiquer, on attend de voir et à mon avis, on ne rasera pas encore gratis avant des années.


08:31 Publié dans Actualité | Tags : wifi, gratuit, wifi4eu, europe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/09/2014

Contre les cafards

 googleglasses.png

Le Cyborg Unplug né de l'esprit avisé du créatif néozélandais Julian Oliver, ingénieur et militant des logiciels open-source, est un petit boitier au prix modique de 50$ ou 100$ (pré-commande dès le 30 septembre) qui devrait bientôt faire fureur du moins si on laisse au citoyen le loisir d'en faire l'acquisition. Sa fonction est d'empêcher l'accès à votre réseau wifi depuis des périphériques étrangers et il faut entendre par là les engins d'espionnage à la mode des régimes totalitaires occidentaux à travers les relais drones, caméras de surveillance mais aussi les micros, les montres connectées et autres Google Glass. A la manière d'un boîtier CPL, il suffit d'appuyer sur un bouton pour non pas pour activer un réseau mais cette fois, déclencher une protection automatique ou cette protection doublée d'une alarme (version 100$) en cas de visite non sollicitée.

 

cyborg,unglug,wifi

L'envahisseur et la parade

Quand on connaît l'absence de sécurité sérieuse de nos connexion sans fil, ce projet semble du plus élémentaire bon sens. Le petit périphérique disposera de deux options la première personnelle s'attachera au propre réseau déterminé par le particulier avec son matériel, la seconde plus redoutable mais dont on peut concevoir l'utilité dans un réseau d'association ou au sein d'une entreprise stoppera  toute connexion dans le rayon d'action du Cyborg Unplug allant donc  jusqu'à déconnecter les matériels présents, une fonction à la légalité qui risque de poser problème. Mais cette idée excellente mérite un bel avenir, elle participe de l'opération Stop the Cyborgs qui entend lutter contre la transformation des espaces publics en cours de prison sous la surveillance constante d'un État qui a perdu le sens de ses fonctions.

En effet, malgré une croyance répandue, la vidéosurveillance qui coûte excessivement cher à la collectivité cyborg,unglug,wifiest cependant un secteur en pleine explosion dans les municipalités (ah les remix juteux des balayeuses municipales de Pagnol!) malgré son atteinte son atteinte à la vie privée aggravée d'une sévère inefficacité. Ainsi, des études américaines et anglaises outre la nullité de la procédure sur les attentats et crimes ont descendu ces gaspillages à plusieurs reprise. Un représentant de Scotland Yard lors de la Security Document World Conference (avril 2008) n'hésitait pas à parler d'utter fiasco (échec total). Cela n'a pas empêché la France de suivre avec retard, comme d'habitude, et à nos frais cette mode totalement parano. Si c'est anglo-américain, c'est forcément bien!

 

15:45 | Tags : cyborg, unglug, wifi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |