Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2015

Cette marche républicaine contre la France

octopus.jpg

Non, dimanche nous ne marcherons pas avec les aveugles, avec les récupérateurs, avec ceux qui ont la mémoire courte.

Nous ne marcherons pas avec les politiciens, les médias qui veulent se refaire une virginité mais nous mentent à longueur d'année.

Nous ne marcherons pas car nous laissons toute forme d'exploitation aux usuriers.

Nous ne marcherons pas car la fraternité s'exprime pour nous toute l'année avec nos compatriotes et n'a pas besoin de caméras.

Nous ne marcherons pas avec ceux qui exploitent des morts pour nous imposer leurs fausses valeurs.

Nous ne marcherons pas car nous ne confondons pas la Démocratie avec la République criminogène.

Nous ne marcherons pas contre un bouc émissaire créé par l'Occident pour voler des ressources et recoloniser et qu'on veut nous faire confondre avec l'islam.

Nous ne marcherons pas avec ceux qui soutiennent le terrorisme islamiste en Syrie, en Irak et l'ont mis au pouvoir en Libye.

Nous ne marcherons pas avec ceux qui ont fait assassiner Kadhafi et appellent au meurtre de Assad et Poutine.

Nous ne marcherons pas avec ceux qui soutiennent la violence des milices nazies en Ukraine.

Nous ne marcherons pas car ce n'est pas Charlie Hebdo qui a été interdit de vente en 2013 et qui s'est mobilisé contre l'interdiction de spectacles.

Nous ne marcherons pas car nous avons constaté dans les manifestations spontanées comment certains profils ou certains musulmans solidaires de la souffrance des victime ont rencontré l'hostilité et le racisme.

Nous ne marcherons pas avec des dirigeants étrangers qui de l'Afghanistan au Pakistan en passant par l'Irak ou la Côte d'Ivoire ont tant de victimes sur la conscience.

Nous ne marcherons pas avec ceux qui acceptent le camp de torture de Guantánamo.

Nous ne marcherons pas avec les républicains qui votent des lois de censures de la liberté d'expression et de l'Internet.

Nous ne marcherons pas avec les républicains qui vendent la souveraineté de la France

Nous ne marcherons pas avec ces politiciens qui s'amnistient.

marche,républicaine,manipulation,charliehebdo,terrorisme,islam

Un goût de remake...

Nous ne marcherons pas car si nous sommes solidaire de la douleur des familles endeuillés, nous ne validons pas le contenu de Charlie Hebdo nous n'approuvons pas la critique gratuite des catholiques et des musulmans au service du libéralisme.

Nous ne marcherons pas en respect des 11000 français qui se suicident dans l'anonymat chaque année en raison de la prospérité républicaine.

Nous ne marcherons pas car tout acte politique réalisé dans l'émotion est exploitée par la République contre le peuple.

Nous ne marcherons pas au côté des défenseurs du communautarisme pour qui il existe une avant garde de la République et 99% de serfs.

Nous ne marcherons pas dans la propagande du choc des civilisations et dans la guerre civile qu'on tente de créer sur notre sol comme paravent à la crise économique et absoudre les responsables.

Non, dimanche nous ne marcherons pas avec la République qui nous ruine, détruit nos libertés et soumet notre pays à la domination étrangère de l'Union Européenne et de l'OTAN.

Dimanche, nous ne marcherons pas dans la combine!

11:59 Publié dans Actualité | Tags : marche, républicaine, manipulation, charliehebdo, terrorisme, islam | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

09/01/2015

Charlie Hebdo, une piste interdite.

pieu.jpg

A l'heure où les violences physiques et verbales se multiplient sur l'ensemble de notre pays suite au coup Charlie Hebdo décidément fort bien planifié (et il ne s'agit pas d'être complotiste mais de constater un déroulement cohérent sur plusieurs plans et mobilisant d'importants moyens) et après avoir évoqué la question fondamentale à savoir, à qui cela profite, il importe aussi de se demander à un niveau moins stratégique et plus tactique comment cette opération va servir.

Pour cela, il est bon de revenir un peu sur le passé et sur la direction de l'Europe libérée au lendemain de la seconde guerre mondiale. Le gâteau européen devait dans un nouveau cadre passer sous domination politique et économique américaine en raison du poids militaire, économique, incontestable du géant libérateur. Cependant, pour des raisons pratiques faciles à concevoir, des relais locaux, des collaborateurs étaient nécessaires comme interface entre les populations et le marionnettiste ne serait-ce que pour rendre les choses moins visibles et acceptables pour des populations inconscientes dans leur grande majorité du basculement du monde.

Ce partage s'est réalisé largement dans les pays avec les puissances locales disposant d'un réseau opérationnel. Mafia, communistes, loges... on a ratissé large en tenant compte de l'utilité, de la nécessité en justifiant les moyens par la fin. Parmi ces personnes nombreux étaient, bien entendu, ceux qui pensaient agir pour le bien de leur pays.

DG.JPGIl y a eu des résistances à ce projet. ainsi, une partie de la classe politique anglaise a envisagé de tenter de reprendre la main au travers d'une alliance avec la France au sein d'une monarchie constitutionnelle au système parlementaire élargi. La France aurait reconnue Elizabeth comme reine et dans ce sens des contacts ont été tenté entre De Gaulle et le Comte de Paris. Mais des ambitions personnelles, des murs ayant des oreilles, on fait capoter le projet qui aurait pu réunir les deux empires et leur donner une nouvelle chance, un rêve que les milieux financiers n'entendaient pas voir se réaliser.

Il se fait que De Gaulle bénéficiait pendant la guerre du logement d'une dynastie bancaire qui de Napoléon à De Gaulle et aussi sous Sarkozy et Hollande a toujours su placer ses agents pour faire triompher ses intérêts particuliers qui sont rarement les nôtres (d'ailleurs on ne change même plus leur bureau aux dernières nouvelles).

Aujourd'hui, confrontés à une crise faisant émerger de nouveaux mouvements nés de la détérioration continue et rapide des conditions de vie, mouvements se voulant hors système, contre l'Union Européenne ce magnifique outil de domination et façade civile de l'OTAN et des partis mal ou trop récemment infiltrés pour être fiables (quelqu'un a dit FN?) la France voit, pour la première, fois sa sujétion ébranlée. L'orientation des masses est un sujet avec lequel on ne plaisante pas. La remise en cause du partage de la libération dont seul le communisme (politique mais pas syndical) a été avec le temps exclu par le système de consommation et la destruction de l'appareil industriel ne peut et ne veut pas être remise en cause par l'élite, ces nouveaux gauleiter qui en profitent depuis si longtemps de manière héréditaire.

La France contrairement à l'Italie n'a jamais connu d'opération main propre mais la mafia certes différente (surtout au nord de la Loire) qui existe  au coté des détenteurs visibles du pouvoir n'y est pas moins puissante. Les affaires marseillaises, du Var sont du folklore à l'ancienne mais on ne devrait pas oublier l'affaire Yann Piat car à l'occasion on sait régler les problèmes à l'ancienne.

charliehebdo,prisedotage,piste,contrelesterroristes terrorisme

A revoir

Aujourd'hui, la solution pour les partis parlementaires traditionnels face au FN et aux partis qui le déborderont, est inévitablement un rapprochement formel pour éviter la déroute avec un scrutin de type majoritaire. Leurs valeurs économiques et de politique étrangères étant identiques reste à faire passer la pilule auprès de la population certes formatée mais qui imagine encore souvent, à tort, une différence droite-gauche.  La conception d'un front républicain, au nom "des valeurs", est la solution bisounours, marketing, pour atteindre cet objectif. Elle permet d'associer la lutte traditionnelle contre l'extrême droite enseignée dès le biberon et la lutte contre un islamisme tueur de gentils papys dessinateurs. Pour le grand public mal formé intellectuellement aux questions économiques, islam ou islamisme sont des notions floues, fantasmées et aisées à confondre surtout si les médias au militantisme communautaire énergique donnent un coup de pouce. Le bouc émissaire islam est d'autant mieux choisi car sans défense en raison des catégories sociales qui le composent.


Dans une affaire de terrorisme au delà du ou des exécutants officiels et des victimes, ce qui compte est ce qu'ils représentent aux yeux de l'opinion, comment leur acte sera interprété et aussi récupéré. Loge P2 : Licio Gelli Le Grand Marionnettiste (1983).  Propaganda Due fut une loge maçonnique dépendant du GO d'Italie puis une loge clandestine et illégale selon la loi italienne (car secrète). P2 a été impliquée dans plusieurs affaires criminelles majeures dont la célèbre faillite de la banque Ambrosiano, les meurtres du journaliste Mino Pecorelli, du banquier Roberto Calvi, et des affaires de pots-de-vin gigantesques. En Italie comme en France, on dit en effet que depuis la libération 5-15% du budget des grands travaux disparaissent ainsi. La loge P2  parfois qualifiée d’État dans l’État comptait dans ses rangs des parlementaires, les chefs des trois branches des services secrets italiens, des stars du journalisme, des industriels ou des géants des médias (on évoque Berlusconi) et de hauts responsables de l'armée. Le journaliste anglais Tobias Jones dans The Dark Heart of Italy : Travels Through Time and Space Across Italy, (New york, North Point Press,‎ 2003) révèle que pr,dz,t la perquisition de la villa du patron de la loge Licio Gelli, la police découvre un document intitulé Plan de la Renaissance Démocratique, qui recommande la concentration des médias, la suppression des syndicats et à la réécriture de la Constitution de la République italienne. PS: Si quelqu'un s'avise de croire un mot de cette histoire, traitez le de complotiste et courrez écouter Caroline Fourest pour chasser le démon qui est en vous!

Car si on aime bien à droite et à gauche l'immigré au service du capital, on déteste sa religion d'autant plus inquiétante qu'elle rejette l'usure comme l'ennemi catholique d'hier et que danger absolu, elle n'a pas de hiérarchie organisée, se laissant former et acceptant un islam bidonnée à la française (BHL a même proposé la réécriture du Coran, pour le Talmud on ne l'entend pas) et corruptible.man.jpg

Mode métrosexuelle? Comme dans l'affaire Merah, les yeux bleus du tueur (selon le témoignage) ont de fortes chances de devenir noirs à l'autopsie.

Quand une élite a déterminé son ennemi et dispose de tous les moyens offerts par le renseignement, la justice et l'informatique, quand les prisons regorgent de délinquants incapables de résister au chantage, que les banlieues regorgent de pauvres prêts à croire à un avenir meilleur ailleurs, la solution n'est pas loin et les milliers de chômeurs de la SNCF, de Peugeot etc passent aux oubliettes.

La mèche est allumée et le choc des civilisations codifié à Washington bel et bien en marche. Sachons résister à la confusion, nous savons de qui elle est le signe et l'arme depuis toujours.

16:48 Publié dans Actualité | Tags : charliehebdo, prisedotage, piste, contrelesterroristes terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

08/01/2015

Charlie Hebdo, au nom de l'étoile noire.

OTAN-drapeau.png

On n'est jamais assez vigilant. Depuis longtemps déjà, nous savons quel est l'état du monde et quelles sont les stratégies, les techniques utilisées pour maîtriser et diriger son évolution au niveau des masses. Nous ne devrions pas être surpris. Pourtant l'affaire Charlie Hebdo en a choqué plus d'un, hier, car elle concerne des personnes qui appartiennent à la mémoire de ceux qui sont en charge de familles, de ceux qui sont aux leviers de commande, de ceux qui ont plus de 40 ans.

Qui sont les victimes? Des génies? Les représentants de la liberté d'expression? Les Snowden français? Rien de tout ça, mais on aimerait nous le faire croire. Ces victimes innocentes sont, pour ce que les médias retiennent, des dessinateurs vieillissants, de vieilles gloires du dessin anticlérical, antimilitariste, anti-famille... Des survivants de combats gagnés depuis longtemps car en 2014 les églises de plus en plus désertes sont à l'occasion rasées, les casernes sont fermées et vendues et la famille à l'heure du mariage pour tous et de la GPA autorisée dans les faits elle est aussi en voie de disparition.

Malgré leur caractère désuet, leurs luttes d'un autre âge contre la France traditionnelle, on les aimait bien donc ces vedettes quelque peu déchues et tout particulièrement Cabu dont le visage poupin était plus connu grâce aux émissions de Dorothée, Cabu le pourfendeur de la pédophilie dans l'église allant autrefois illustrer de ses dessins les émissions de... Michel Polac.


Chauprade pour Reopen911 en 2011, le fruit a mal supporté l'épreuve du temps

Par chance, parmi les victimes, on ne retrouve pas Philippe Val, directeur de 1992 à 2009, dont la subversion anti-Système a valu une terrible sanction, la direction de France Inter sous Sarkozy.

Oui, les choses ne sont pas si simple et il est loin, en 2015, pour un Charlie Hebdo aux ventes anecdotiques, le temps glorieux de Bernier (Pr Choron) et Francis Blanche. Sans aucun doute, l'équipe de Charlie Hebdo a servi et bien servi pendant des années les intérêts du monde marchand libéral en s'attaquant inlassablement à chaque obstacle à son progrès. Seul des naïfs ou des jeunes ont pu croire que Charlie Hebdo œuvrait à gauche ou pour les classes populaires.

Alors, où peut on trouver, en 2015, la justification, la cause de ses meurtres? Pas en tout cas dans une influence au sein la jeunesse qui ne lit plus et surtout pas ce journal de vieux. On imagine mal aussi une raison religieuse poussant des musulmans à un acte devant générer une grande émotion et une hostilité de la population tout en encourageant le chocs des civilisations, cette  clef de la politique américaine.

Le images, les vidéos dont nous disposons montrent tout sauf des excités religieux. On observe une attaque organisée de type militaire menée avec sang froid par des hommes efficaces, consciencieux, allant jusqu'à ramasser une chaussure ou retourner vers un policier pour l'achever. Rien à voir avec des exaltés partant en djihad et prêts à perdre leur vie dans une mission suicide.

En fait, malgré les pistes et les noms de suspects sortis comme par miracle d'un chapeau en quelques heures, comme autrefois, un 11 septembre, on nous avait sorti des passeports intacts, rien ne permet de dire qui sont ces terroristes, leurs propos en parfait français, les déclarations religieuses ne prouvant strictement rien sur leur identité dissimulée derrières des masques. On sait aussi, depuis la triste affaire Merah, qu'un criminel peut agir avec les yeux bleus et les avoir noirs quand il se fait éliminer, la mode sans doute...

La piste islamiste est possible mais elle n'est qu'une parmi d'autres et reste douteuse en raison du temps s'étant écoulé depuis l'affaire des caricatures du prophète. Or, cette affaire Charlie Hebdo, de toute évidence a été préméditée mais il y a peu et n'a pas le justificatif de l'émotion.

Quel est le contexte? Nous sommes en pleine crise économique occidentale et la présence sur les terres riches en pétrole, en gaz de l'Irak à la Syrie en passant par la Libye et sans doute bientôt l'Algérie ne peut se justifier que par le déclenchement de guerres baptisée "printemps". Autre front pour l'Occident, la Russie et la Chine dont la séparation physique ne peut se faire qu'aux moyens de populations locales poussées au séparatisme et à la lutte sous prétexte religieux comme au bon temps de Rambo III qui a vu la naissance justement de l'islamisme contre l'URSS en Afghanistan. On feint de l'oublier mais ces islamistes pointés du doigt sont nos créations, nous les équipons, armons depuis la Turquie, la Jordanie, ravitaillons souvent (par erreur dit un farceur!) en Irak et ils se font soigner en Israël, pays qu'ils n'attaquent jamais.

what-pegida-look-anti-islam-protests-dividing-germany.jpg

Alors que la jeunesse allemande manifeste en 2014 au sein du mouvement "We are Change" contre le système financier et la ruine provoquée par l'euro, la politique militariste de l'Union Européenne et de l'OTAN, il importe au pouvoir en place de détourner la rébellion contre une autre cible et de tranférer des revendications économiques et sociales sur le plan religieux, voici Pegida.

L'actualité est aussi une brusque accélération du désastre économique et la nécessité de contrôle des populations précarisées. Le choc des civilisations n'est plus seulement militaire et au loin. Il devient intellectuel en Europe avec des livres. En France, ce seront le Suicide français de Zemmour et le nouveau Houellebecq, Soumission qui urgence oblige circule ces derniers jours sur le web avant parution à grand renfort de publicité mais on pourrait aussi évoquer L'Identité malheureuse de Finkielkraut. Le ton est donné.

Ce climat délétère se manifeste aussi par des manifestations et curieusement Pegida (Les Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident ou Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes ) aura lieu le 18 janvier avec le soutien des habituels groupuscules identitaires ou idolâtrant la laïcité, une laïcité façade non pas de la neutralité religieuse mais de loges et des intérêts d'un petit pays colonial. Dans l'optique de ceux qui souhaitent la guerre civile comme solution au détournement de la colère populaire contre un bouc émissaire sans pouvoir, car l'islam en Europe ne contrôle ni la finance, ni les partis politiques et encore moins les médias, quelle belle opportunité, quelle coïncidence.

Faut-il ajouter, depuis quelques jours, les manifestations dans les espaces de discussion Internet de personnes associant dans différents groupes et toutes les trois lignes islam et terrorisme ou ces posts curieux disant que la France veux reconnaître la Palestine? Elle en paye le prix.

L'affaire Charlie Hebdo n'a rien d'un fait isolé mais se produit dans un climat artificiel et créé depuis peu et qui dépasse nos frontières. Elle n'est pas non plus dans son exécution le fait de barbares inexpérimentés mais de professionnels froids et préparés. Cet ensemble révèle par là même la main d'un État. L'histoire européenne des dernières décennies en matière de terrorisme nous conduit alors sur une piste mouvante et écartée du 20H qui ne prend pas naissance en Orient mais bien à la maison dirigeant l'Occident, une maison qui a l'habitude de recruter ses marionnettes dans les rangs de l'extrémisme mais aussi dans ceux de la délinquance avant de les habiller en religieux. L'habit ne suffit pas à faire le moine et les Allahu akbar ni un musulman ni un terroriste.

Pour la politique du pouvoir qui est l'encouragement affiché du communautarisme, la mise en avant de lobbies faussement antiracistes mais au service d'intérêts privés et de puissances étrangères adeptes du terrorisme et aux crimes de guerres impunis, seul le résultat compte et ce sang versé est pain béni, le moyen d'imposer la censure du Net, de détruire les oppositions réelles, quand même.

6749.jpg

Abraham leva les yeux et vit un bélier, qui s’était pris les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils (Genèse). Jésus, l'agneau du sacrifice, réactualise ce mythe dans l'histoire chrétienne. Semer gros pour récolter encore plus...

 Nous assistons donc comme nous le pressentions (avec tant d'autres analystes) à une courses aux tensions, au chaos comme méthode de gouvernement et de gestion de la crise. Cet attentat contre Charlie Hebdo est sans doute le premier d'une longue série qui permettra le renforcement de la censure, la restriction croissante des liberté, l'augmentation de prérogatives inquisitoriales et hors de toute limitation ou surveillance judiciaire de l’État. Les pions de Charlie Hebdo ont fait leur temps. Comme des citrons on les a pressé et leur rentabilité à avenir n'est de toute évidence par au niveau du profit que pourrait offrir leur mort pour la cause. La vie d'un dessinateur ne pèse pas plus lourd que celle d'une star de la pop quand pouvoir, argent sont en jeu.

Demain si on appelle à pleurer, à manifester, à haïr, il faudra se souvenir que Cabu et ses amis étaient pacifistes et antimilitaristes, hostiles aux manifestations, aux foules enragées. Réagir stupidement dans l'émotion a toujours été nuisible pour nos droits et l'occasion de lois mémorielles condamnables et antidémocratiques. Ne tombons pas dans le piège d'un pouvoir aux abois.

C'est une partie d'échecs mondiale qui se joue actuellement entre l'Occident (que personne de confondra avec la véritable Europe) et un nouveau monde multipolaire. Dans cette partie tous les coups sont permis et on saura que désormais même les fous sont sacrifiables.

charliehebdo,attentat,terrorisme,islamisme,pegida

La plus belle des réactions gouvernementale à ce tragique évènement serait d'abolir toutes les lois sur la censure mais hélas ceux qui ont commandité et ceux qui détiennent le pouvoir l'aiment trop.

14:09 Publié dans Actualité | Tags : charliehebdo, attentat, terrorisme, islamisme, pegida | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |