Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2016

Voilà que ça recommence

 

censure,inquisition,persécution,libertés

Détail de la gravure de Abraham Bosse pour l’édition originale de Léviathan (epub) de Thomas Hobbes. Dans le régime de monarchie absolue ayant sa faveur, la liberté des sujets réside uniquement en "ces choses que, dans le règlement de leurs actions, le souverain s'est abstenu de prendre en compte". Cette théorie du "silence de la loi" est compatible avec une puissance absolue du souverain, lequel ne saurait être limité par les lois civiles qu'il institue lui-même. Bienvenue en France !

 Le phénomène devient trop fréquent, trop dans la norme pour être relevé par un article même si chaque cas suscite l'indignation, la colère, la honte. Les violations des droits fondamentaux des citoyens sont devenues en quelques mois communes et admises dans le plus grand silence. C'est surtout de l'étranger qu'on les remarque et ose en parler car être ailleurs, oser parler, écrire, n'entraine pas de représailles judiciaires ou professionnelles. Aujourd'hui, les atteintes à la liberté d'expression ne conduisent plus à regarder hors des frontières mais à l'intérieur.

Alors que dire, que faire, devant les actes de censure, de persécutions, devant aussi les arrestations aberrantes ou les parodies de procès, devant les dénonciations publiques sans droit de réponse, les procès de Moscou hebdomadaires télévisés ?

Tout d'abord ne pas répondre aux provocations politiques, médiatiques par la violence car c'est elle qu'on tente de fabriquer. La France n'est pas en guerre et la guerre civile qu'une minorité de personne tente à tout prix de créer en s'appuyant sur la misère, la ruine économique et la destruction systématique de nos protections  pour en donner l'impression n'est qu'un mensonge de plus, un pâle succédané.

Ainsi, le bouc émissaire ethnique, religieux ne doit pas se substituer à une crise avant tout économique et issue du secteur financier, celui qui au final commande avec ses marionnettes, les politiciens. Personne de cohérent malgré les dégâts visibles, encouragés, sur les biens et les personnes ne placera sur le même plan un clandestin volant une boîte de conserve ou squattant un terrain et le responsable qui incite (et on le sait fait venir avec des moyens militaires) plusieurs centaines de milliers de migrants à gagner un pays mourant du chômage. 


Georges Marchais secrétaire général du PC. Pour les plus jeunes, le PC était un mouvement politique de gauche (donc pas bobo) à tendance marxiste défendant les classes populaires françaises (non ce n'est pas un truquage !). Un discours patriote, antiraciste et économiquement intelligent d'une telle audace serait bien entendu interdit de nos jours.

De même qu'en Ukraine on n'accusera pas la Russie pour un coup d’État mené par l'Occident avec l'aide active de la mafia et de néo-nazis, on ne stigmatisera pas un citoyen qui écrit ou prend la parole, ce serait se tromper de cible. 

Un passé pas si lointain et enseigné à longueur de scolarité puis servi jusqu'à plus soif par la télévision et le cinéma nous a appris que le danger ne venait pas de la pensée mais bien de ceux qui censuraient, brûlaient les livres avant de s'en prendre aux hommes. En 2016, le plus jamais ça est passé aux oubliettes.

L'amour bien compris du monde numérique est avant tout celui un amour de la communication donc une main tendue vers l'autre et le respect de ses différences. Le refus d'entendre une autre voix est le pire des racismes car on refuse alors à l'étranger, à l'altérité de celui qui est notre égal, sa dignité d'homme.

La réalité nous apprend que la seule guerre existant actuellement en Occident et en France est celle de super-nantis contre les classes populaires et moyennes. Cette guerre là n'est ni ethnique ni religieuse. Il suffit de visiter les plus riches arrondissements de Paris pour constater qu'un portefeuille bien garni donne accès à toutes les portes, toutes les terrasses, toutes les boutique sans distinction de couleur de peau ou de religion.

Alors ne cédons pas au simulacre des sirènes du choc des civilisations et refusons comme autrefois la collaboration avec les censeurs, les corbeaux et encourageons ceux qui écrivent et prennent la parole car ils sont notre voix à l'heure la plus sombre.


Le 18 juin 1940 le général de Gaulle lance son appel à la Résistance depuis Londres, sur les ondes de la BBC. Cet appel n'a pas été enregistré, mais les suivants, dont celui-ci datant de juillet 1940 tiré des archives Gaumont Pathé. Profitez en avant son interdiction possible pour complotisme !

 

A lire :

RT : Il n’y a plus de liberté d’expression» : professeur de français suspendu à cause de son blog

Salah Lamrani, professeur de français dans un collège à Saint-Denis suspendu d'après lui pour ses activités de blogging, a confié à RT les circonstances de cette décision, en les jugeant inqualifiables.

Dès son embauche au collège Romain Rolland en septembre 2015, le jeune professeur a fait face à des pressions, comme il l’a souligné dans son interview. «J’ai rapidement été confronté à des problèmes avec ma direction qui ne tolérait pas mon activisme syndical au sein de l’établissement et j’ai été franchement soumis à un harcèlement moral qui m’a amené à me faire prescrire cinq semaines d’arrêt maladie», a-t-il expliqué.

Durant son absence, la direction a, selon Salah Lamrani, instrumentalisé son activité de blogueur qui tourne autour du Moyen-Orient. Durant son temps libre il traduit en effet des discours de différents hommes politiques, tels qu’un général du Hezbollah, Bachar el-Assad ou encore Vladimir Poutine, des personnalités qui se trouvent «en première ligne dans la lutte contre Daesh». Son expérience avec la Mission laïque française en Egypte, contre laquelle il est actuellement en procès, n’a pas non plus plu ni à la direction, ni à certains parents.

«Ainsi, tout ce que je publie sur Internet a été instrumentalisé contre moi, on a voulu me faire passer pour un danger pour les élèves, pour un terroriste qui endoctrinait les élèves. Ces accusations ont été portées contre moi par la direction de l’établissement en présence de parents d’élèves», a-t-il noté ajoutant que c’est de cette façon que tout le collège a pris connaissance de ses activités.

Lire la suite sur RT https://francais.rt.com/france/15747-liberte-france-profe...

12:21 Publié dans Actualité | Tags : censure, inquisition, persécution, libertés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.