Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2015

Le bon sens

04_fall_of_the_dollar.jpg

Gholamali Kamyab vice gouverneur de la Banque centrale d'Iran cité par l'agence Tasnim annonce que son pays n'utilisera plus comme devise le dollar pour ses transaction avec les autres pays.

"Dans ses échanges commerciaux avec l'étranger, l'Iran se sert désormais d'autres monnaies, notamment du yuan chinois, de l'euro, de la livre turque, du rouble russe et du won sud-coréen" précise l'agence Rianovosti. 

Cette mesure salutaire pour l'économie mondiale car le dollar ne vaut plus rien et n'est plus garantie que par une puissance militaire doutteuse montre une tendance en expansion chez les fournisseurs de matières premières comme la Chine et la Russie qui constatent non seulement un effondrement économique américain mais aussi ne supportent plus un impérialisme violent qui se moque du droit international.

Thirteenth BoG Meeting.JPG

Gholamali Kamyab (3e à partir de la droite) en juin 2014 à Istamboul. Sur pressions américaines allant jusqu'à des troubles sociaux, la Turquie qui il y a quelques années construisait une union économique réciproquement profitable avec l'Iran et la Syrie à la fois clients et fournisseurs d'énergie se retrouve maintenant avec deux adversaires artificiels directs contrairement à ses intérêts et sous une épée de Damoclès russe contre laquelle militairement elle est sans défense. Il se murmure d'ailleurs de plus en plus que l'OTAN ne serait plus capable de dominer la Russie sur le plan aérien.

14:03 Publié dans Actualité | Tags : dollar, usa, iran | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.