Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2014

L'information traditionnelle et sa liberté

Alors que les grands médias passent leur temps à souligner de prétendues dérives du Web, des réseaux sociaux qui seraient aux mains de hordes extrémistes, des rumeurs, de la calomnie, on se garde bien de nous montrer qu'outre le financement publicitaire gage de soumission à des intérêts privés représentant fort peu de monde au final, la presse est aussi tenue directement par l’État comme... dans les dictatures. En effet au delà des abonnements de complaisance des établissement publics en France mais aussi à l'étranger pour soutenir les médias amis, il y a aussi la subvention directe :

Aides à la presse : les 200 titres les plus aidés

presse.jpg

Pourtant de nombreuses personnes ont tiré la sonnette d'alarme. Citons par exemple Benjamin Dormann (cliquez pour la vidéo), journaliste dans la presse économique, trésorier d'un parti politique "divers gauche" et candidat aux élections européennes et législatives. Ce diplômé d'un MBA en finance de l'université de Chicago, depuis quatorze ans associé d'un cabinet de consultants indépendants, spécialisé en gestion de risques et en crédit aux entreprises, et executive chairman d'une structure internationale active dans trente pays s'était longuement dans "Ils ont acheté la presse" (éditions Picollec) penché sur le problème. Un problème qui gagne déjà l'information en ligne avec des sites eux aussi subventionnés et qui outre une information orientée faussent la concurrence et détruisent l'émergence de médias libres et pluralistes.

11:48 Publié dans Actualité | Tags : presse, information, subventions | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.