Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2020

La folie marchande nuit gravement à notre santé

cimetiere.jpg

Il y a bien une guerre mais sa cible n'est pas le virus, c'est nous !

Le Haut conseil de la santé publique recommande de «ne pas utiliser l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19» hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique, dans un avis publié ce 26 mai. L'instance avait été saisie par le ministre de la Santé Olivier Véran le 23 mai après la parution d'une étude pointant l'inefficacité et les risques de ce médicament pour les malades du Covid-19.

Nous en sommes à ce degré de ce qu'il faut appeler au minimum connerie.

Afin de prouver le mensonge actuel qui n'échappe ni aux spécialistes ni à ceux qui se donnent la peine de creuser, voici ce que disait une étude publiée dans The Lancet et pas dans Spirou.

We conclude that chloroquine/hydroxychloroquine administration presents limited and well-preventable toxicity and may thus result in a low risk/benefit balance at least when it is used in life-threatening conditions.

Source : Effects of chloroquine on viral infections: an old drug against today's diseases.
Dr Adrea Savarino, John R Boelaert, Antonio Cassone, Giancario Majori, Roberto Cauda.

Mais la crise financière est passé par là et l'impératif de l'Europe en jachère aussi, quel que soit son coût humain.

Alors on se perd en conjecture, connerie, incompétence, trahison... le cumul est certainement possible.

Avec plus de 4000 personnes soignées et un taux de mortalité de 0.5% le Professeur Raoult ne se fait lui sûrement aucune illusion.


Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée-Infection (1)

En zone libre, par exemple au Maroc, on est pas dupe de la bouffonnerie imposée par le Système aux Français pour discréditer le protocole efficace et bon marché Raoult.

Le le Pr Jaâfar Heikel signale lui aussi 5 erreurs majeures de méthodologie de l'étude récente publiée dans The Lancet et servant de prétexte aux délires politiciens portant atteinte au meilleur traitement du moment.

En attendant, si vous êtes loin de l'IHU de Marseilles, vous n'êtes pas abandonné, le Rivotril est lui toujours autorisé.

 

A lire :

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet sur la chloroquine (Sputnik )

«Attention, il faut bien comprendre que ce n’est pas une étude clinique mais une analyse de registres [informatisés] de données de différents hôpitaux et pays. C’est évidemment une publication importante qu’il faut considérer pour ce qu’elle vaut ni plus ni moins», a-t-il indiqué, ajoutant que «si vous avez bien lu, ce n’est pas une étude ou un essai clinique mais l’analyse statistique de données de registres [informatisés]»

 

(1) IHU – Méditerranée Infection, 19-21 Boulevard Jean Moulin, 13005 Marseille. Tél : + 33 (0)4 13 73 20 01

 

13:40 Publié dans Actualité | Tags : raoult, covid, propagande, vaccin, hydroxychloroquine, mensonge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |