Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2015

Meilleurs vœux sans œillères

vœux,2015,france,bilan,avenir

La France politico-médiatique de 2014 nous offre ce triste spectacle (le livre est ici) le talent, la créativité, le patriotisme en moins, nous avons juste le Corbeau, quand même!

Il est traditionnel de faire, en ce premier jour de l'année, un petit bilan et de présenter ses vœux. Nous ne nous déroberons pas même si hélas l'année qui vient de s'écouler n'est pas glorieuse mais après tout, celle qui commence sera selon les analystes politiques et économiques bien pire pour notre pays et sans doute pour le monde.

Car il faut le dire sans cesse, l'intérêt pour les mondes numériques n'est pas la recherche d'un plaisir égoïste, d'une soif de consommations liée à la mode. Il s'agit de créer pour partager et d'aller à la découverte de la planète, des autres, avec des outils offrant une meilleure perception, sans les filtres trompeurs des médias. En ce sens, nous sommes vigilant et critique envers toute interface que certains veulent imposer entre nous et réalité qu'elle soit proche ou lointaine. Internet n'est pas pour nous ce magasin ouvert 24h/24 et 7j/7, une simple boîte mail, un Facebook pour notre fichage. Laissons ce fantasme aux politiciens. Notre Internet est une extension de la conscience pour agir en libres citoyens et pas réagir en consommateurs ou sous citoyens serviles.

vœux,2015,france,bilan,avenir,numérique,liberté

Anschluss sanglant de l'Ukraine par un OTAN a peine voilé. Ici, les gentils démocrates bientôt dans l'Union Européenne posant sous leurs drapeaux à savoir des éléments du groupe Azov semant la terreur à Kiev contre les jeunes républiques nées dans le respect du droit international à l'Est de l'Ukraine. Tortures, exécutions sommaires, elles concernent des enfants, des opposants, des civils et des journalistes mais au nom des valeurs occidentales, on semble avoir le droit et les antifas sont curieusement aux abonnés absents sur le sujet. Edit: En raison de la contestation d'une photo nous proposons une capture d'un reportage parmi d'autres diffusé sur les chaines allemandes, italiennes etc.

1 Internet et multimédia

Cette nouvelle année sera celle de la censure arbitraire de sites par l'administration en totale contradiction avec la liberté d'information et de communication pourtant validée au niveau international par la France. Cette nouvelle régression des droits du citoyen, de l'internaute qui parfois n'obtiendra même plus de réponse de moteurs de recherche bridés dans les réactions à ses requêtes impliquera l'adoption d'un VPN (Virtual Private Network, système autorisant un lien direct et privé entre ordinateurs) afin de dissimuler l'origine de la demande mais aussi afin de vous protéger d'un fichage, d'une surveillance totalement contraire à la démocratie.

Un mot rapide de l'évolution multimédia. Si on ne note pas de brusque révolution pour le grand public (la chute des ventes est de plus en plus visible), 2014 a cependant été l'année où les montres connectées ont connu leur véritable grand lancement. Reste à voir si ce phénomène très gadget perdurera. Les premières imprimantes 3D accessibles apparaissent pour les passionnés mais en dehors d'une utilisation suivie d'une capacité de création réelle (maquettes, figurines, modélisme, artisanat, para-médical) le grand marché n'est pas pour demain.

La seule évolution vraiment intéressante ces derniers mois concerne la résolution des écrans 27" et surtout 30" proposant enfin le WQXGA 2560x1600. Pour les joueurs cela implique un investissement douloureux car la carte graphique est sollicitée mais, au quotidien, pour les artistes 2D/3D ou tout simplement regarder ses photos, quelle bonne surprise.

vœux,2015,france,bilan,avenir

Angela Merkel, une incompétence rare. Elle est parvenue à ruiner l'Europe, premier client de l'Allemagne, endetter ses banques dans des proportions phénoménales, se mettre à dos la Russie et ses ressources énergétiques vitales pour l'industrie allemande du nouveau siècle et se laisser voler par les américains les stocks d'or allemands. La situation ukrainienne a été l'occasion de démontrer ses capacités de nuisance.

vœux,2015,france,bilan,avenir

L'échec Obama. Absence de reprise et croissance totalement bidonnée dans les chiffres. Cette fausse croissance résulte avant tout des injections sans précédents de fond de la Réserve fédérale, ce qu'il faut bien appeler une fausse monnaie qu'on imprime et qui n'est garantie par rien si ce n'est la puissance militaire et dont le profit n'est sensible que pour 3% de la population avec des écarts jamais vu entre riches et déclassés. La croissance résulte aussi des achats massifs d'armements imposés aux pays occupés comme l'Irak et aux alliés de l'OTAN (ajoutons que le budget de la défense déjà monstrueux et sans aucun sens, sinon offensif, a augmenté de 16%!). Sur le plan sociétal, c'est un désastre avec une population appauvrie, connaissant le chômage de masse, sans ascenseur social et un niveau de qualification de la, population en baisse constante depuis des années. Les États-Unis sont en train de mourir en raison de leur système économique et ils ont de plus détruit leur image de pays de la liberté. La prétendue société multiraciale et le rêve américain se sont révélés des publicités mensongères.

2 Climat social et politique

Notre second centre d'intérêt, la liberté d'expression, l'information fait de 2014 une année catastrophique avec une moyenne de deux journalistes tués dans le monde par semaine. Ce sont principalement sous les coups, les balles de régimes et mercenaires occidentaux que sont tombés ces journalistes ne faisant que leur travail. La liberté d'expression a connu en effet un recul sérieux tout au long de l'année.

La France n'a pas échappé au phénomène en commençant l'année dans un total délire politico-religieux digne de l'inquisition et s'achevant sur le même dérapage. Il faut dire que nous avions annoncé depuis longtemps cette évolution. Le désastre économique français, européen fruit d'une gestion totalement dédié au profit d'une minorité et d'intérêts étrangers ne pouvait pas avoir d'autre conséquences qu'un chômage sans cesse aggravé et une précarité en expansion. Seule un pouvoir sous étiquette de gauche aurait pu oser en France une politique économique allant bien au delà des rêves d'une extrême droite néo-libérale.

Dans l'évolution à venir, l'échéance présidentielle-législatives sera sans doute l'occasion d'un rapprochement plus formel entre UMP-PS-Centre dans un front républicain contre un FN devenu inévitable.

vœux,2015,france,bilan,avenir

2015, les violences d'extrême gauche déjà fréquentes devraient se multiplier. Toujours à la recherche de fascistes, de nazis disparus depuis 70 ans (c'est moins risqué) ce qui permet une quête interminable, ces mouvements puérils permettent de former et manipuler des exaltés ultra conformistes (papa et maman sont plus dans l'administration ou l'enseignement que dans le milieu ouvrier) le tout au service du pouvoir et du patronat depuis des dizaines d'années.

Pratiquant un entrisme efficace soutenu par un encadrement largement trotskiste et marqué religieusement, ils ont largement noyauté la mouvance écologiste, les lobbies sexuels et bénéficient de la complaisance des médias jusque sur les plateaux de variétés de la télévision.Le recrutement, un temps rêvé chez les ex-immigrés des banlieues, a fait plouf car si on aime un travailleur immigré (car on est anti frontières) peu instruit donc manipulable, on n'aime guère que celui ci refuse de cracher sur sa religion et ne gobe pas l'amalgame antisémitisme = antisionisme. En outre, pour donner l'exemple, on ne se refuse pas la ratonnade de jeunes ou d'intellectuels originaires d'Afrique qui se déclarent scandaleusement patriotes français, prônent l'assimilation, le saccage et parfois l'incendie de lieux de discussions cafés ou radios associatives dont le caractère combustible est sans doute à vérifier.

Cadenassant les défilés de soutien à la Palestine un jour (pour  empêcher des revendications élaborées d'y être présente) et allant casqués et toujours masqués (on est pas D'Artagnan) tabasser des femmes réfugiées tractant sur les marchés le lendemain, on retrouve ces ados faisant aussi le service d'ordre des partis traditionnels de la droite modérée (il n'y a pas de petits bénéfices). Enfin ces pseudos antiracistes qui aiment à souiller et casser les librairies la nuit (on se fait des frayeurs dans le noir) seront le vivier potentiel d'un renouveau du terrorisme pour bloquer tout changement politique et faire croire à des menaces populistes (brrr...), selon le sanglant modèle italien des années de plomb. Ah si on était né à Kiev ou en 1793 quel pied!  

Ainsi, pour occuper l'opinion et camoufler des mesures impopulaires, nous avons vu, en 2014, le pouvoir chercher en permanence la tension en s'attaquant à la population sur des sujets de société. Attaques contre la famille, marchandisation de l'enfant par la validation désormais officialisée de la GPA, censure de livres, persécutions fiscales et professionnelles d'opposants politiques, intellectuels d'artistes et aussi de juristes. C'est aussi dans ce sens sordide qu'on a joué, orchestré et qu'on s'est efforcé de fabriquer du racisme, de l'antisémitisme au sein du peuple le plus tolérant du monde. Le profit et la protection du Système avant tout et le plus longtemps possible donc.

vœux,2015,france,bilan,avenir

En 2013, les embauches sous contrat à durée déterminée (CDD) ont représenté 83,6% du total des recrutements. Et la durée moyenne des contrats était de 10 jours. La situation s'est depuis dégradée, 11 000 suicides par an le démontent. Solution à l'échec, la migration du débat démocratique sur le plan sociétal et la diabolisation des insoumis intellectuels ou de la famille traditionnelle. Chiffres du chômage diffusés par Pôle emploi pour novembre, +27 400 personnes catégorie A (+ 0,8 %) en y joignant la catégorie B (personnes ayant exercé une activité réduite de 78 heures ou moins durant le mois) et la catégorie C (personnes ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures) la hausse atteint 6 % en un an et encore ne sont pris en compte que les inscrits c'est à dire ceux qui sont inscrits pour obtenir leurs droits aux ASSEDIC et subissent une organisation à l'utilité bien plus que contestable.


Infrarouge sur RTS, novembre 2014. Emission à voir qui montre que la Suisse est un fruit mur pour la poubelle Union Européenne. Le sujet un débat autour du livre le Suicide français d'Eric Zemmour. Si le livre est souvent juste au niveau des constats historiques compilés, l'interprétation finale des faits bien erronée révèle un engagement militant, car on ne peut mettre en doute l'intelligence de l'auteur ou un si grand aveuglement qui fait prendre les effets pour des causes, le tout dans l'optique du choc des civilisations. Mais, l'émission est importante pour un autre motif, au delà du débat, il faut voir et entendre les opposants sur le plateau et la corruption des esprits, leur intégration des dogmes, de l'arrogance qui ont déjà détruit la France. Un récent triple referendum (maîtrise de l'or et immigration) au résultat dément montre que la Suisse est sur la mauvaise pente, celle de l'Union Européenne. A regarder avec attention donc car un peuple encore un peu libre de s'exprimer et donc prospère (on a débattu il y a peu d'un SMIC à 3250€!) est une anomalie que certains aimeraient voir disparaître.

vœux,2015,france,bilan,avenir

Décembre 2014, stupéfaction en Italie car Giulietto Chiesa un des plus célèbres journalistes du pays et donc la réputation dépasse les frontières (il est aussi ex enseignant du Woodson Wilson International Center de Washington) est arrêté à Talinn, capitale de l'Estonie (Union Européenne) où il est venu participer à un colloque et expulsé en toute illégalité. Son crime? Il est aussi correspondant de médias russes. De la même manière, des journalistes d'Asie, du moyen orient voire américains seront expulsés d'Ukraine car témoins gênants des exactions du nouveau pouvoir. Certains finiront à la morgue.

 
Éric Zemmour s'exprime face à la polémique par rtl-fr Encore un exemple d'inquisition avec les moyens publics, la  machine médiaque se dévoilant ensemble dans toute leur lâcheté et leurs mensonges. Les propos sont inventés, mais on prétend qu'ils auraient tenus, puis par lui ou par un autre, la vérification montre que ce n'est même pas le cas, mais peu importe, le processus stalinien d'amalgame est en marche. Et c'est la chasse à l'homme. Dans une vraie Démocratie aucune parole n'est interdite, aucun sujet hors de contestation, le tabou et la censure de l'écrit ou de la parole n'existent pas. La France est devenue une dictature mafieuse à la coloration théocratique et républicaine avec des tabous, des intouchables, bref un régime répugnant. Nous vous épargnons les communiqués de toutes origines qui ridiculisent leurs auteurs et révèlent leur fanatisme et pour des pseudos journalistes une incompétence évidente. Au delà du fait people, on peut aussi se demander si cette diabolisation reposant sur du vent et ultra médiatique n'est pas un échange de bon procédés et la diabolisation virtuelle elle aussi. En effet, Zemmour bien que non encarté est une façade vivante des idées du FN (
son succès au niveau de ventes suit rigoureusement celui de la progression de ce parti) ou plus précisément des nouvelles idées du FN lui donnant accès aux médias. La transformation en martyr de ce porte parole peut très bien être un coup de pub, un cadeau offert au FN pour avoir renié le père et sa politique d'équilibre au Proche Orient puis intégré la ligne Collard et Chauprade "veste amovible" favorable à Israël et hantée par l'idée surréaliste en France d'une menace islamiste.

vœux,2015,france,bilan,avenir

L'Espagne et sa loi "bâillon". La reprise officielle est tellement inexistente qu'il faut briser le droit de manifester et empêcher la presse de travailler. C'est une violation de la Déclaration des droits de l'homme signée par le pays et aussi des traités européens mais qu'importe, nous sommes là au service de la Banque. Au menu :

1. Photographier ou enregistrer la police = amende de 600 à 30.000€.

2. Désobéissance pacifique à l'autorité = amende de 600 à 30.000€.

3. Occupation d'une banques au titre de protestation = amende de 600 à 30.000€.

4. Manifestation non autorisée ou surprise = amende de 600 à 30.000€.

5. Assemblées ou réunion dans l'espaces publics = amende de 100 à 600€.

6. pour empêcher ou arrêter une expulsion – amende de 600 à 30.000€.

7. Présence ou squat (dans des services sociaux ou maisons occupées par des familles expulsées) = 100 à 600€.

8. Légalisation au service de la police de listes noires de journalistes, intellectuels, militants.

9. Réunion ou rassemblement devant le Parlement = amende de 600 à 30.000€.

10. Contrôles d'identité aléatoires.

11. Autorisation de raid policier sans autorisation ou trouble à l'ordre public, etc.


Pour David Cameron, premier ministre britannique devant les Nations Unies, septembre 2014 avoir un esprit critique et pacifique, ne pas cautionner la politique de l'OTAN doit être combattu:

" Pour vaincre l’EIIL (ISIL en anglais) et les organisations similaires, nous devons vaincre cette idéologie dans toutes ses formes. Il est clair, d’après le passé des condamnés pour actes de terrorisme, que beaucoup d’entre eux étaient initialement influencés par des prêcheurs qui prétendent ne pas encourager la violence, mais dont la vision du monde peut être utilisée comme justification pour la violence.

Nous connaissons cette vision du monde, ce colportage de mensonges : que le 11 Septembre était un complot juif, ou que les attaques du 7 Juillet [Londres, 2005] étaient une mise en scène ; l’idée que des musulmans sont persécutés dans le monde entier dans le cadre d’une politique occidentale délibérée ; le concept d’un inévitable choc des civilisations.

Nous devons être clairs : pour vaincre l’idéologie de l’extrémisme, nous devons confronter toutes les formes de l’extrémisme, et pas seulement l’extrémisme violent. Pour les gouvernements, il y a des moyens évidents de le faire. Nous devons empêcher les prêcheurs de la haine de venir dans nos pays. Nous devons interdire les organisations qui incitent au terrorisme contre les gens au sein de la nation et à l’étranger. Nous devons travailler ensemble pour supprimer les matériaux illégaux mis en ligne, comme les récentes vidéos de l’EIIL d’exécutions d’otages. Et nous devons empêcher les soi-disant extrémistes non-violents d’inciter à la haine et à l’intolérance dans nos écoles, nos universités – et oui, même dans nos prisons.

Bien sûr, il y en a qui prétendent que ce n’est pas compatible avec la liberté d’expression et de recherche intellectuelle. Mais je dis : est-ce que nous autoriserions des extrémistes de droite, des nazis ou des membres du Ku Klux Klan à recruter dans nos campus d’universités ? Non. De même, nous ne pouvons pas rester les bras croisés et permettre n’importe quelle forme d’extrémisme non-violent. Nous devons démontrer que les prophéties de guerres de religion globales faisant s’affronter les musulmans contre le reste du monde sont un non-sens.

Nous avons besoin que les musulmans et leurs gouvernements dans le monde entier reprennent leur religion à ses terroristes malades et beaucoup le font, et le font à juste titre. Nous devons tous les aider avec des programmes qui canalisent les jeunes loin de ces idéologues vénéneux. Et nous avons besoin de la plus ferme détermination internationale pour confronter cette idéologie.

C’est pourquoi ici aux Nations Unies, le Royaume Uni demande [la nomination d’] une Représentant spécial sur l’extrémisme. Mais combattre l’extrémisme ne sera jamais suffisant... ". Si, après ce délire de Monsieur Cameron, vous n'avez pas compris que l'ennemi est désormais le citoyen...

 L'année 2014 n'a pas, de toute évidence, démérité au niveau des prévisions. Manipulations de l'opinion au sujet de la crise et orchestration médiatique de la toute virtuelle reprise, validation de la prise de contrôle de l'Ukraine par l'OTAN, réarmement des pays occidentaux mais contre leur population, large disparition du droit de manifester en Espagne, censure et délire mystique en France et hausse constante du chômage. Sommes nous à nouveau en 1937 mais dans le camp totalitaire? C'est un peu ce qu'on doit se demander. Mais nous le saurons assez vite car l'année 2015 est annoncée comme catastrophique pour notre pays et pour cela on peut faire confiance à ceux qui se partagent le pouvoir depuis des années.

vœux,2015,france,bilan,avenir,numérique,libertéL'inconnue dans l'histoire de demain reste la prise de conscience du peuple, de l'union indispensable entre les classes populaires seules à souffrir depuis si longtemps et des classes moyennes qui commencent à peine à voir leur situation se dégrader. Pourtant sans cette alliance, cette fusion de cœur et d'âme entre ceux qui travaillent et produisent ouvriers, employés, artisans, les petits patrons de PME, de PMI, il ne se passera rien. 1789 était une révolution bourgeoise ne l'oublions pas. L'évolution de l'Ouest de la France, de la Bretagne, est encourageante à cet égard. C'est sans doute pour cela qu'elle a été aussitôt condamnée tant par le pouvoir de gauche et de droite que par l'illusoire Front de Gauche.

 Si nous pouvons avoir un espoir pour cette année, un modeste vœu, il est simple, des bonnets rouges partout et qu'ils fleurissent tôt!

 

 

vœux,2015,france,bilan,avenir

Et pour toute l'Europe, vivement la grande évasion!

00:05 Publié dans Actualité | Tags : vœux, 2015, france, bilan, avenir, numérique, liberté | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

06/12/2014

Russie : Nos médias aux ordres de Washington

poutine.jpg

Le 4 décembre le président de Russie Vladimir Poutine a prononcé au Kremlin un message à l'Assemblée fédérale de Russie, le Parlement. Son intervention traditionnelle est à la fois une analyse approfondie mais aussi un commentaire mis à jour jusqu'aux derniers minutes, des évènements, des situations russes et internationale mais aussi une réponse aux déclarations de dirigeants étrangers. Elle est l'annonce d'une orientation pour l'année à venir. En ce sens, les propos font écho au rapport de défense américain que nous traitions il y a quelques jours.

 Ce qui est intéressant, en plus de ce discours, est son commentaire invraisemblable dans les médias de France. Poutine est présenté d'une manière hallucinée et les commentaires sont stupéfiants de mauvaise foi. Certains n'ayant pas peur du ridicule vont jusqu'à médicalisé le propos en évoquant un Poutine fiévreux etc. Ce sont pourtant les politiciens français qui ont, depuis un moment, sombré dans un délire idéologique total par servilité envers Washington. Cerains pensent voir des chars et des troupes russes en Ukraine par exemple, une vision dans le pur sens du terme que l'OTAN a même du démentir. Servir la cause, c'est bien mais bon quand c'est trop gros, ça ne marche pas.

Bien loin d'une telle hystérie amplifiée par la pression liée à une crise économique qui s'aggrave sans cesse de l'Europe au Japon, c'est un Poutine droit dans ses bottes qui s'est exprimé depuis la salle des fêtes du Kremlin. Le propos se veut avant tout rassurant pour le peuple russe mais il l'est aussi pour de nombreux peuples à travers le monde conscients de la dérive actuelle de l'Occident. Parmi ces peuples il faut citer ceux qui subissent la guerre que nos impôts financent comme les syriens mais aussi les libyens, les libanais, les ivoiriens et des pays aspirant à la souveraineté pleine et entière comme la Chine, l'Inde, l'Iran, l'Afrique du Sud, le Brésil, le Venezuela, le Vietnam. Oui car de nombreux pays et de réelles puissances ne condamnent nullement la Russie dans l'affaire ukrainienne. La prétendue communauté internationale qui trépigne, c'est bien peu de chose en fait, une famille idéologique, en Italie on dirait une mafia.

RV.jpg

Novembre 2014, Poutine annonce la création d'une zone de libre échange entre l'Union douanière (Née en 2010, l'Union douanière entre le Bélarus, le Kazakhstan et la Russie exempte de droits de douane les marchandises circulant entre ces trois États, et permet leur libre circulation au sein de l'Union) suscitée par la Russie et le Vietnam. Elle initie ce type d'accord entre l'Union douanière et un pays tiers. Un camouflet de plus pour Washington.

 Poutine s'est montré pédagogique en expliquant que l'ennemi que devait combattre la Russie n'est pas en particulier un pays ou une alliance mais que la lutte se passe avant tout sur le plan des valeurs. En effet, l'Occident n'intervient plus directement sur le terrain en 2014 sauf s'il y a une totale absence de risques et qu'il peut user de la canonnière (Libye, Côte d'Ivoire). Il utilise désormais des intermédiaires, se contentant de facturer les opérations aux alliés. C'est le cas en Syrie avec l'islamisme radical ou en Ukraine avec la mafia et les milices néo-nazies entrainées en Pologne. Les sponsors américains du nouveau régime de Kiev sont ainsi mentionnés. Le pouvoir russe n'est évident pas dupe de l'origine du coup d’État et de la menace réelle qu'il fait peser sur les intérêts stratégiques militaires et économiques russes. S'il se refuse à rompre ouvertement avec l'Union européenne et les États-Unis, Poutine se montre ferme et admet que la crise est profonde et ne se réglera pas à court terme.

Jaffré-VPoutine.png

Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l'ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé, Poutine rétablit dans sa liberté une nation qui, ayant connu le plus durable des systèmes totalitaires, fut livrée après qu'il s'était lentement - et heureusement - amolli, à tous les désordres, violences, injustices que provoque inévitablement le consensus néolibéral de Washington. Toute la politique de Poutine possède une grande force démonstrative. Yannick Jaffré en parcourt le détail. Yannick Jaffré puise au meilleur de la philosophie politique pour nous faire suivre les étapes de ce retour russe. Pratiquant un billard à trois bandes historique, il confronte la Russie contemporaine, le Consulat et la France contemporaine. Il en sort une grande leçon de politique qui dessine en même temps une espérance pour la France. Yannick Jaffré est professeur agrégé de philosophie. Il préside le Collectif Racine, au sein duquel il milite pour la sauvegarde des savoirs et des humanités.Vladimir Bonaparte Poutine Ed. Perspectives Libres, 27€).

La question ukrainienne n'est donc pas éludée dans cette allocution (la Russie à quand même soutenu l'Ukraine à hauteur de 33 milliards de dollars pour apaiser la situation et soutenir un voisin qui livre son pays au pillage de groupes économiques étrangers)et le rappel des crimes de guerre sous la responsabilité de Kiev (sont cités par exemple les fusillades sans jugement, les opposants brulés vifs à Odessa...), de la stricte défense du droit international par la Russie alors qu'il est curieusement nié par l'Union Européenne et la fameuse communauté internationale n'est pas de trop.Il est à noter que Poutine distingue encore, à ce niveau, la fonction d'exécutant de Kiev et la véritable responsabilité criminelle des parrains occidentaux. On ne saurait être plus clair.

Mais ce conflit aux portes de la Russie n'est qu'un prétexte : Même sans la Crimée et l'Ukraine, les États-Unis et leurs alliés auraient inventé autre chose pour freiner les opportunités de la Russie. Et cette manière de faire ne date pas d'hier. Là encore, difficile de contredire le leader russe lorsqu'on a en mémoire la guerre contre la Serbie, l'Irak... Et il s'empresse d'insister sur un point, la Russie dispose d'une armée moderne, redoutable, prête au combat, un profil qui ne peut certes rivaliser avec le démentiel budget et arsenal de l'OTAN mais pourtant dissuasif, interdisant à ses ennemis d'espérer acquérir la suprématie militaire. Poutine se livre alors à quelques rappels historiques loin d'être superflues pour les jeunes générations. Il évoque la lutte russe contre l'invasion nazie (si on est au fait du financement anglo-saxon de la montée du nazisme, ce rapprochement prend tout son sens). Hitler s'apprêtait à anéantir la Russie et à nous repousser jusqu'à l'Oural. Tout le monde doit se souvenir comment ce genre de choses se termine précise t-il et cette mise en garde souligne la violation flagrante des accords de Moscou passés autrefois entre la Russie et les États-Unis. La progression constante de l'OTAN vers l'Est depuis des années en est, en effet, la permanente trahison.

 Poutine une politique de type gaulliste (sans ses erreurs à ce jour) et avec des résultats incontestables sauf pour les partisans d'une France dirigée depuis Washington. Sous sa direction le PIB russe est passé de la 36e place mondiale à la 5e. Il a nationalisé 65% de l'industrie pétrolière et 95% de celle du gaz, les réserves de changes du pays ont été multiplié par 48. Les exportations de céréale dépassent maintenant celles des États-Unis. Le déclin démographique de 1.5 millions d'habitant par en en 1999 est stoppé et on constate désormais une croissance naturelle de 0.22%/an. Décembre 2014 la cote de popularité atteint 87% et le niveau de vie est quatre fois supérieur à celui de l'Ukraine.

Cette progression désormais plus seulement par la corruption mais par la guerre et le terrorisme offre à la Russie une opportunité, celle de retrouver la position évoquant la France des années De Gaulle, celle d'un pays non aligné et menant une politique dans l'intérêt de sa population avant tout dogme idéologique. Un politique qui est de toute évidence celle du nouveau géant économique chinois. Et alors que de manière comique et décalée par rapport à la réalité le secrétaire d'État américain, John Kerry, appelait depuis Bâle la Russie à ne pas s'isoler par ses propres actions on a constaté ses derniers mois la multiplications des accords de coopération entre la Russie et de nombreux pays comprenant sa position et la nécessité d'un monde multipolaire. Nous avons hélas vu comment la France trahie au plus haut niveau a encore une opportunité formidable de relancer son économie et de bâtir un partenariat fructueux pour son appareil militaro-industriel avec un fournisseur d'énergie majeur pour le siècle qui débute.

poutine,bilan,2014,france,occident,avenir

Il ne faut jamais désespérer. Qui aurait pu croire à un avenir russe après les années Eltsine? L'histoire nous apprend que les bonnes personnes se trouvent parfois au bon endroit au bon moment et elles sont parfois une simple femme de chambre dans un Sofitel. Hélas, certains partent trop tôt.

Pour conclure, Poutine s'est penchée sur la question économique et si la Russie a été bien peu touchée par les sanctions injustifiées de l'Europe et retrouve cette année de la croissance avec des contrats fabuleux signés avec la Chine, l'Amérique du Sud et même la Turquie, cette situation de tension a été l'occasion d'une prise de conscience salutaire. Un pays doit avant tout compter sur ses propres forces, notre développement dépend d'abord de nous-mêmes. Une amnistie totale va être offerte aux affairistes russes rapatriant leurs biens (on ne leur demandera pas d'où vient cet argent ni comment il a été gagné) cela concerne un montant de l'ordre de 110 milliards et le combat d'une dépendance critique aux technologies et productions industrielles étrangères sont au programme. Avec une cote de popularité de 80% le maître du Kremlin ne devrait avoir aucun obstacle sur cette route.

Au final l'allocution du président russe devant le parlement n'est pas différente d'une position conservatrice de type gaulliste par sa défense de la patrie et des intérêts vitaux, des valeurs traditionnelles, celles qui ont fait leurs preuves. La défense de la famille et la fin des années d'effondrement du taux de natalité sont le meilleur exemple de la réussite du travail de Poutine. Cette politique appuyée sur des élections, une immense popularité admise par les observateurs même américains (de l'ordre de 80% de satisfaits) et des résultats spectaculaires depuis 10 ans est aussi sur le plan économique un libéralisme économique dont seuls les excès sont limités par l’État. C'est sans doute cette réussite d'un système qui n'est pas sans rappeler le modèle français des 30 glorieuses qui fait aujourd'hui l'horreur d'un Occident en échec.

Roland-Dumas.jpg

Interrogé il y a peu dans le Point sur sa politique s'il était encore en activité, Roland Dumas déclare: J’aurais rétabli une vraie politique française avec la Russie ! La France doit rétablir une relation privilégiée avec la Russie. Nous traitons mal les Russes, contrairement à ce qui peut se dire dans le monde ! Nous ne tenons compte d’aucun des engagements qui ont été pris, notamment avec Gorbatchev concernant la conférence de Moscou. L’alliance outre-Atlantique n’a pas tenu ses engagements envers Moscou. Je suis contre l’injustice même en politique internationale.

Car le désastre social et économique de l'Occident, de cette fameuse communauté internationale qui se limite à un tout petit bout de la planète à savoir l'OTAN et ses alliés directs est essentiellement du au rejet du politique au profit d'un capitalisme purement financier et prédateur. Ce capitalisme néo-libéral est parvenu à s'affranchir de toutes les limites hier imposées par les religions traditionnelles (catholicisme, islam, orthodoxie), le politique pour s'imposer comme seul référent au nom du progrès, de l'égalité, de la croissance. Cet objectif qui comporte la destruction de la famille, de la nation, ces cellules élémentaires qui protègent la personne est aujourd'hui largement atteint et on peut déjà juger de son résultat, un appauvrissement global, un accroissement des écarts entre pauvres et riches (destruction accélérée de la classe moyenne), la diminution constante des libertés fondamentales (censure, uniformisation de information, persécution des dissidences). La Russie opte pour un chemin différent et ses objectifs en matière de "progrès" ne sont pour l'instant pas synonyme de régression sociale et de perte de souveraineté. Il serait bon de s'en inspirer.

12:05 Publié dans Actualité | Tags : poutine, bilan, 2014, france, occident, avenir | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |