Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2017

Persécutions : Jacques Sapir nouvelle cible du régime

contre la censure-2017.jpg

L'inquisition dans l'ensemble des grand médias qui frappe journalistes, chercheurs, artistes autrefois réservée à la télévision concerne maintenant l'ensemble des supports même ceux à audience réduite comme les blogs très spécialisés et techniques.

Une dictature même si elle ne dit pas son nom ne peut procéder autrement et il faut bien constater que les faits se cumulent, soldats dans les rues, espionnage des réseaux et fermetures de pages personnelles, refus de comptes bancaires aux associations sans justification des établissements, fermetures de blogs, listes noires avouées et revendiquées sur radio et télés, enfants pas Charlie devant les gendarmes, normalisation incohérente de l'état d'urgence, etc.

liberté,censure,inquisition,sapir,intoléranceIl faut donc soutenir Jacques Sapir (directeur d'études à l'EHESS depuis 1996, après y être entré comme maître de conférences en 1990. Il dirige le Centre d'études des modes d'industrialisation (CEMI-EHESS) et a été le responsable de la formation doctorale Recherches comparatives sur le développement de 1996 à 2006). C'est un expert qualifié de l'économie russe et des questions stratégiques, mais aussi un théoricien de l'économie dont le seul crime sanctionné est de constater et dire ce qu'il voit ce qui est pourtant conforme à la déclaration universelle des droits de l'homme. Après Olivier Delamarche ou les poux cherchés (sans succès) à Natacha Polony un nouveau maccarthysme tout aussi atlantiste et servile tente d'imposer sa loi.

Accepter ce délire, se soumettre et collaborer n'est pas une solution mais une trahison.

Sur les dérives actuelles particulièrement sectaires de l'information, la purification idéologique des secteurs de la recherche, la régression des libertés fondamentales on lira à l'occasion de cette sordide chasse aux sorcières dont Jacques Sapir fait les frais on lira avec intérêts les alertes confirmées désormais trop souvent d'un autre chercheur le démographe et sociologue  de Nicolas Bourgoin .

 

A lire :

Jugé trop «partisan», le blog de Jacques Sapir bloqué sur le portail universitaire OpenEdition

L’économiste et professeur Jacques Sapir, connu pour ses critiques de l’euro, ne dispose plus des droits de publication pour son blog. Le portail universitaire OpenEdition, sur lequel il est hébergé, le juge déconnecté du «contexte académique».

Le blog Russeurope, animé par Jacques Sapir dans la rubrique Hypothèses du portail OpenEdition, qui héberge des publications d'universitaires à destination d'un public scientifique, est désormais clos et archivé. C'est en tout cas ce qu'a annoncé Marin Dacos, chercheur au CNRS et fondateur d'OpenEdition dans un dernier billet publié sur ce qui fut donc, le blog de Jacques Sapir. Ce dernier ne sera désormais plus en mesure d'y publier de nouveaux articles, mais ses publications antérieures resteront en accès libre pour les visiteurs. 

Dans son court texte, le fondateur du portail qui héberge les publications de nombreux chercheurs, universitaires et scientifiques, justifie cette exclusion en reprochant à Jacques Sapir des textes «s’inscrivant dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique».

L'économiste se voit donc banni d'un blog qu'il anime de façon régulière et constante depuis 2011 et dans lequel il commente l'actualité économique et politique, souvent dans ses secteurs de prédilection comme l'économie, l'analyse des crises au sein de la zone euro ou la Russie.

11:21 Publié dans Actualité | Tags : liberté, censure, inquisition, sapir, intolérance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.