Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2017

Nouveau bouc émissaire, la Corée du Nord

CN.jpg

Un bizarre touriste occidental en vue

 La République populaire démocratique de Corée est un pays de 25 millions d'habitants situé entre la Corée du Sud et la Chine, à l'Ouest du Japon. Elle fait régulièrement l'actualité par sa singularité. Elle est en effet souveraine (une horreur pour le politiquement correct de la finance) et son système économique est communiste (capitalisme d'état) alors que le monde, surtout occidental, a adopté le capitalisme privé.

Alors est-ce une dictature ? Oui bien entendu mais pas plus que la majorité des pays et surement moins que l'Arabie Saoudite, l'Ukraine, etc pays amis de l'Occident et reconnus par la fameuse communauté internationale à savoir les pays membres ou alliés et/ou contrôlés par l'OTAN.

Consciente des troubles pour le système dominant que suscite son modèle économique daté, la Corée du Nord est donc soumise a des sanctions internationales et est contrainte de développer un appareil militaire de défense pour échapper à la destruction vue hier en Libye, en Côte d'Ivoire, aujourd'hui en Syrie, au Yémen mais aussi, aux déstabilisations constantes, subies par des pays comme le Venezuela, l'Iran et désormais la Turquie en attendant l'Algérie. La liberté est à ce prix.


Parade anniversaire du 14 avril 2017 à Pyongyang. Une armée sans doute courageuse, patriote, entrainée mais dont l'armement désuet (encore plus que celui de l'Irak de Saddam Hussein) fait immanquablement penser aux années 50. On comprend alors que le nucléaire, à son niveau primitif, est la seule défense du pays.

Ajoutons au malheur du pays que sa position stratégique à la frontière chinoise en fait un objectif vital pour les États-Unis qui savent leurs attaques imparables à partir de cette position encore plus avantageuse que celle de Cuba autrefois pour l'URSS.

 L'information sur le pays diffusée par les médias mainstream étant uniquement à charge, nous vous proposons donc une série de vidéos tournées en 2016 par Louis un grand voyageur (tournés avec Sony A7S ii, A7Rii & Sony rx100iv et une Go Pro Hero) montrant une autre réalité, car le Net sert aussi à s'informer. Contrairement à ce que nous conte la propagande "démocratique", le pays n'est pas fermé mais avant tout boycotté par les agences de tourisme (comme le Venezuela)mais reçoit malgré tout plus de 5000 touristes occidentaux chaque années (dont des bikers patriotes américains, des sportifs, des artistes qu'il serait difficile de tous corrompre) et bien plus de visiteurs chinois.

L'actualité malheureuse fait que la Corée du Nord est encore menacée alors que les États-Unis eux testent une nouvelle bombe nucléaire (faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais),  bombardent la Syrie en se fondant sur la rumeur des mêmes médias qui ont calomnié et diffamé le nouveau Président Trump. Il semble que ce dernier, sans majorité parlementaire, soit contraint de poursuivre la politique étrangère démente de son prédécesseur, de renier des mois de discours, pour obtenir le droit, partiel, d'appliquer sa politique économique intérieure, sa priorité dans un pays ruiné et avec plus de 100 millions de sans emploi.

La pilule passe mal auprès de l'électorat de mieux en mieux informé avec le Net et opposé à ces gaspillages néo-coloniaux privés de sens. Souhaitons que ces gesticulations n'aient pas de conséquences plus graves.

 

Eté 2016 Louis va voir sur place ce qu'il en est de l'horreur.










Fin du voyage le 8 aout 2016

11:24 Publié dans Actualité | Tags : corée, nord, désinformation, propagande, tourisme, réalité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.