Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2016

Dictature : Show must go on !

 

propagande.jpeg

 

En ce temps là, de fausses libertés sexuelles servaient de camouflage à la destruction des droits fondamentaux...

 Le changement de régime se confirme encore et toujours, la République déjà non démocratique cède encore une fois devant le nouvel ordre de l'état d'urgence pour la période du 26 mai au 26 juillet 2016. Dans le sens du Sénat, la Commission des lois a donc adopté sans état d'âme, sans oser une modification la souillure d'une prolongation de cet état tout aussi injustifié qu'injustifiable.

A ce titre ont été invoqués l’Euro 2016 et le Tour de France...

J'en profite pour signaler à nos parlementaires en août le Festival du Bout du Monde sur la presqu'île de Crozon et bien entendu en septembre la Grande Braderie de Lille afin de poursuivre cette farce un peu plus longtemps.

Car personne ne doute que le texte ne soit repris par l'Assemblée dite Nationale après la chute du pantalon sur les chevilles si significative avec l'article 49.3. A ce jour, les rares amendements déposés ont même été retirés à l'exception de celui, hallucinant, des députés Larrivé et Éric Ciotti, laissant toujours la possibilité aux autorités de procéder à des perquisitions administratives quand elles l'estiment nécessaires. 

Dans notre domaine numérique, il ne sera cependant plus possible de réaliser des saisies informatiques. Le caractère bâclé du texte ne déterminant pas pour la"justice" l'avenir des données collectées.

Le vote est pour aujourd'hui, le retour de la République, on ne sait pas, la Démocratie elle n'est pas programmée ou programmable, nous ne sommes pas à Cannes pour un copinage de dernière minute.


Le philosophe Francis Cousin et quelques évidence pas bonnes à dire.

10:35 Publié dans Actualité | Tags : état, urgence, libertés, démocratie, manipulation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.