Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2016

Meilleurs vœux de l'Au-delà

clé.jpg

Liberté d'expression et Démocratie sont les pires ennemies de la criminalité et du terrorisme. Tout système optant pour une autre voie comprenant censure, persécution des opposants voire surveillance des écoliers a manifestement un autre adversaire et c'est sans doute vous. 

Les dés sont jetés. Le nouveau siècle n'a pas commencé par les attentats du 11 septembre, apogée de l'artifice américain mais bien par l'année 2015.
Le renversement de tendance a été majeur, visible par tous et de la vie réelle au monde numérique, il demeure palpable.
Le rêve de domination planétaire occidental est mort en Syrie plaçant bel et bien les deux grands en confrontation et s'il faut s'attendre à des années de terrorisme et de pseudo guérilla, le pire, pour le monde libre est évité. Car personne n'est dupe, un match nul est clairement une défaite pour Washington et la surenchère des médias américains, la menace de nouvelles sanctions contre l'Iran sans aucune justification qui ne sont rien d'autre que l'aveu, la reconnaissance d'un échec sont l'erreur de trop.

On peut de plus ajouter que nul n'ignore désormais qui est derrière l'EI, achète ou pille les pétroles syriens et irakiens. Ce ne sont pas des ennemis de l'Occident, ce sont des alliés directs et même des membres de l'OTAN.

Les israéliens perspicaces ont senti depuis longtemps le vent de l'histoire tourner et aussi bien leur renseignement que leur état-major disent haut et fort que la croyance dans la nécessité de l'alliance américaine, sa fiabilité d'un Netanyahou n'ont ni sens ni avenir. On se souvient alors de son origine européenne et slave.

Que penser en effet d'une superpuissance incapable de former ses chercheurs, ses ingénieurs et qui doit les importer d'Inde, de Chine ou d'Europe ?

La belle machine hollywoodienne peut rapporter, faire passer une vessie pour une lanterne, justifier des guerres mais n'est en rien la condition suffisante pour les gagner. Sur le terrain un patriote ayant foi en son pays sera toujours plus efficace qu'un jeune afro-américain de banlieue contraint de s'engager pour tenter de financer ses études.

L'échec interne et externe du modèle américain suscitera une digestion amère, difficile pour les adeptes de la vision marchande du monde. Cela ne veut pas dire que les États-Unis vont disparaître comme l'ex-URSS mais qu'un système multipolaire, le seul viable, va s'imposer progressivement dans les années qui viennent.

Multipolaire ne veut pas dire cohabitation de Démocraties.

S'informer par la famille, les amis, les voyages et en éteignant la télévision

D'ailleurs les années qui viennent seront douloureuses surtout dans les pays contrôlés par le système en perdition car la nomenklatura mise en place, préparée depuis l'enfance refusera jusqu'au bout de renoncer à ses privilèges de classe et de naissance. La notion de partage est inconnue des enfants gâtés.

La panique conduira aussi aux pires violences contre ceux qui annoncent la pente fatale et ils sont de plus en plus nombreux de droite ou de gauche (Onfray, Zemour, Michéa. Debray...) et ils ont malgré les invectives et les sanctions de plus en plus d'audience.

Dans des pays ou l'hystérie quasi religieuse et l'instabilité fruit d'abus médicamenteux se cumulent, il faut craindre le pire. Les temps seront durs pour ceux qui ne veulent pas admettre que croire (sic) en la République assure leur sécurité. Car il s'agit de croyance, de dogme et plus de raison.

Cette prise de conscience d'un changement, phase de transition dont on ignore la durée, est peut-être une des raisons qui explique les initiatives en apparence incohérentes de la Turquie. Des actes de chien fou qui embarrassent l'OTAN mais vont aussi contre les intérêts économiques évidents d'un pays qui compte plus que l'Allemagne pour Washington. Non seulement la Turquie se fâche avec un important partenaire commercial mais aussi avec un fournisseur d'énergie. La renaissance d'un empire ottoman est un rêve qui a bien peu d'avenir surtout contre les intérêts stratégiques russes, iraniens et chinois. L'histoire tranche toujours pour la réalité contre la nostalgie.

vœux,poutine,occident,dictature,crise,déclin

1100 tués par la police en 2015 aux Etats-Unis dont 16% non armés. Voilà le modèle communautariste en construction en France depuis plus de  30 ans.

Ranger le mot croissance au grenier

Sur un autre plan bien complémentaire, si on observe l'année 2015, le bilan est éloquent. Le mythe de la reprise économique s'est totalement effondré. C'est désormais la fuite en avant au moyen de la planche à billets en attendant le grand krach que seule la lente mise en place des outils chinois et russes retarde. Car l'élite financière aime toujours avoir un refuge.

Il faut ainsi s'attendre en 2016 à des lendemains qui déchantent (gare au yo-yo boursier) avec en prime à une dégradation croissante de la situation économique et sociale en Europe de l'Ouest liée au traité transatlantique qui sera vendu comme une protection contre le terrorisme et une fantasmée menace russe.

Il est vraisemblable que le sang pourra couler de manière opportune pour crédibiliser ces menaces si l'électorat traine les pieds.

Mais les élections, un peu partout, prouvent que l'abrutissement des peuples est devenu tel qu'aucun changement de viendra désormais pacifiquement des urnes (le peuple, classes populaires, petits patrons des PME et PMI, artisans se partage entre opposition réelle et l'abstention dernière victoire du pouvoir laissant les mains libres aux fossoyeurs habituels) et on a toujours su corriger au Parlement un vote incorrect.

Entre ce Traité destructeur des protections sociales et sanitaires mais aussi facteur d'une certaine très forte hausse du chômage (qui sera de plus augmenté de l'effet robotisation/automatisation de nombreux services en préparation), les déficits créés par le financements des migrants économiques (solution pour faire baisser les salaires et électorat de rechange), les tensions sociales seront de plus en plus fortes.

D'autant que faire venir des migrants sans qualification en pleine récession n'a jamais été la clé d'une reprise mais juste celle de bénéfices améliorés pour les plus favorisés par le bon vieux dégraissage du personnel.

La Chine moteur de la croissance mondiale est à l'arrêt, se tournant depuis des mois sur la fabrication accélérée et certes vitale d'un marché intérieur pour retrouver la croissance envolée (s'éviter aussi le risque de chantages) en raison de la récession américaine, de la croissance zéro européenne bientôt plombée par l'importation otanisée des migrants économiques (rebaptisés réfugiés pour obtenir l'aide du Vatican et des naïfs).

La-chute-des-damnes-détail-Dieric-Bouts.jpg

R.I.P. Occident. C'est l'heure, pour les rats, de quitter le navire, de piller tout ce qui peut l'être.

Comme aux États-Unis ou en Corse, les affaires de délinquances, les colères liées à la crise ou fabriquées vont être transférées par les politiques, les médias et des lobbies sur le plan religieux et racial. Cela évite généralement de voir qui sont les vrais responsables des problèmes et surtout de les mettre en danger.

Les pauvres, les sans-dents, se battent si facilement entre eux qu'on se priverait de ne pas en user et abuser de plus en plus souvent...

L'état policier va donc se renforcer, sans difficultés, à chaque occasion (et elles seront régulières, de plus en plus fréquentes pour maintenir la tension), entre attentats dits islamistes (cet islamiste si peu musulman mais tellement lié à la criminalité et aux services) et émeutes de banlieues avec une réduction constante des libertés fondamentales, une inquisition des administrations, une surveillance de la population et des opposants par des organismes privés et l'appel constant à la dénonciation ce dès l'école.

Plus précisément, vous à une alternance affaire Corse ou de Pantin, attentat islamiste ou d'extrême droite. Le spectateur sinon finirait par se douter... et puis c'est meilleur pour l'audimat.

Je ne suis ni Toto ni ein Berliner mais un ex-citoyen pressé de retrouver ses droits

Car la vraie cible est le citoyen et ceux qui lui apprennent à penser, les dissidents et si les américains ont Snowden les européens, les français, les suisses... ont les leurs. Pour les noms, cherchez à la chronique judiciaire comme sous toutes les dictatures.

Le fameux croisement des bases de donnés informatiques dénoncé pendant des années forcément à tort par les vilains complotistes est désormais institué, recommandé, préconisé, au nom de la présomption de terrorisme.

Une pratique probablement salutaire d'autant que certaines Républiques se sont privées cet hiver de la contrainte des droits de l'homme par un coup d'état, une violation constitutionnelle passé sous silence par les partis politiques et les "journalistes". C'est sans doute du flan.

On ne connait pas encore le nom du nouveau régime mais il fait plus penser aux fameuses années 30 qu'à la Démocratie pourtant sur toutes les lèvres et dont la mensongère défense sert de justification à nous traiter comme du bétail.

Les cyniques seront les premiers à se féliciter du changement car c'est non seulement maintenant mais qui regrettera une République mafieuse dont le système basé sur l'élection écartait le peuple de toute représentation au profit des plus riches ? Au moins les choses sont claires.

Au cœur de l'appareil de contrôle des ex-citoyens mais nouveaux esclaves, le monde numérique aura de toute évidence un rôle majeur.

La disparition prochaine du paiement en espèce déjà très limité (montants, capacité de retrait des distributeurs ou en agence)  permettra de surveiller la consommation et les déplacement. D'autant que les agences avec un personnel humain ont autant d'avenir que le minitel.

L'imposition plus que probables de puces au nom de la sécurité, de la santé, sera le complément rapide de la main mise intégrale de l'état sur la personne.

vœux,2016,poutine,occident,dictature,crise

Anno 1284 am dage Johannis et Pauli war der 26. junii Dorch einen piper mit allerlei farve bekledet
gewesen CXXX kinder verledet binnen Hamelen gebo[re]n to calvarie bi den koppen verloren.

Petits enfants de France si un joueur de flute prétend que nous sommes en guerre ne l'écoutez pas et fuyez !

Appareil connecté = appareil espion

Notez déjà le zèle des géants des réseaux sociaux, de l'informatique pour communiquer des informations au nom de la lutte contre le terrorisme ou rassurer hypocritement les proches. Allez, cliquez, où êtes vous, où est votre contact ?

Par pitié, ne jouez pas avec le cloud !

Mails, appels Skype doivent être considérer comme publics.

Cette politique de collaboration a déjà fait ses victimes en Ukraine et tout est fait pour abattre le monopole de ce sanglant régime.

Il faut aussi s'attendre à court terme à un accès aux réseaux sociaux aux personnes inscrites avec une carte de crédit afin de dévoiler leur identité sous prétexte de vérifier leur majorité. Nombreux sont les parlementaires européens qui le demandent, pour notre bien, depuis des années.

Il existe des clones de Facebook, certains sont en Russie avec interface en français, en anglais... Il est plus que temps d'y penser. Car si le monde numérique a pour vocation de nous informer, de nous distraire, il ne doit pas nous isoler ou nous dissimuler la réalité.

Alors, bonne année 2016 ?

Non plutôt 1984 voire 1940 pour les pessimistes. Car les mêmes idéologies produisent les mêmes dérives.

 


Pour vous remettre, Joe Hisaishi (compositeur, chef d'orchestre, pianiste japonais: Le Château dans le ciel (1986), Mon voisin Totoro (1988), Kiki la petite sorcière (1989), Porco Rosso (1992), Princesse Mononoké (1997), Le voyage de Chihiro (2001)) in Budokan - Studio Ghibli 25 Years Concert.

11:29 Publié dans Actualité | Tags : vœux, poutine, occident, dictature, crise, déclin | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.