Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Aux petits-enfants crucifiés de Télémaque

14 nov.jpg

Les guerres de religion sont toujours une providence pour les criminels. La violence tout à coup devient sainte pourvu qu'ils sachent mimer la dévotion, au moins en paroles, licence leur est donnée par un Dieu d'accomplir les infamies dont ils ont longtemps rêvé. (Rouge Brésil, Jean-Christophe Rufin).
 
Il faudrait vraiment avoir de bien vilaines pensées pour imaginer dans la reprise de liens commerciaux et industriels avec l'Iran, avec une rencontre prévue à Paris le 17 novembre (depuis annulée, birdie), suivant la visite de 150 hommes d'affaires français dans ce pays en septembre un quelconque lien avec les sanglants attentats qui endeuillent la capitale.
Il faudrait imaginer que des menaces aient été portées envers la France dans de telles circonstances et aussi suivies d'effets.
Mais rien de tout cela n'existe, la folie aveugle et fanatique se suffit. Qu'on se le dise.
Alors, doit-on chercher un mobile ? Doit-on chercher des suspects ?
En aucun cas. Car le coupable, chaque fois connu à la seconde, si ce n'est la veille ou les jours précédents, s'agite, revendique et laisse, à son habitude, son passeport sur les lieux du crime.
Doit-on chercher une main qui le commandite, l'entraine, le  soigne ?
Fi, quel complotisme haineux !
Rassurez vous, on cherchera pour vous et plutôt deux fois qu'une.
On vous proposera, de première main, des renseignements.

1611.jpg

L'apparence prend toujours le dessus sur le réel, le masque sur le masqué. On montre pour cacher, mais on montre surtout pour montrer... (Martel)
 
Vous pouvez, en prime, en avoir... l'assurance, aussi solide que celle des fossés de Caylus.
 

Maître Damien Viguier, Docteur en Droit et Avocat aux Barreaux de l'Ain et de Genève pour Agence Info Libre évoque l'actualité juridique.
 

11:11 Publié dans Actualité | Tags : iran, viguier, trahison, paris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.