Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2015

Charlie a retrouvé ses papiers

charlie,censure,terrorisme,dictature,dieudonne

Difficile en cette nouvelle année de s'occuper de l'ensemble de nos centres d'intérêts tant l'actualité sordide, terrifiante monopolise notre attention transformant le citoyen lambda en un nouveau malgré nous ce dont il s'abstiendrait volontiers car l'expérience montre que ça ne porte pas bonheur et ne se fait jamais dans le sens de l'intérêt national, notre première préoccupation en ces temps de famine.

 Si vous avez manqué l'épisode précédent :

Dans ce contexte de crise économique, alors que des livres, des médias aussi bien physiques que virtuels (car il y a une intense activité soudaine sur Internet) tentent de faire dériver la colère des populations sur une minorité musulmane dont la religion serait un problème et alors qu'un amalgame fréquent est élaboré entre islam et islamisme, un attentat sanglant frappe le petit journal Charlie Hebdo. Il est suivi de prises d'otages, le tout s'achevant sur le petit écran en prime time par la mort des suspects et donc l'absence de procès. Comme toujours, on semble retrouver là petits délinquants et exaltés passés brusquement au terrorisme après un séjour à l'étranger. Comme d'habitude, les incohérences sont multiples et ces tristes personnes sont connues et fichées de Washington à Alger en passant par... Paris.

Au nom de l'émotion et après des manifestations elles assez spontanées et bien naturelles d'autres manifestations sont organisées. On y fait s'y côtoyer le citoyen français ému et la collaboration palestinienne, le boucher de l'Ukraine et le bourreau de Gaza, ceux qui soutiennent le pire islamisme assassin, terroriste en Syrie et ceux qui ont autorisé les 20 000 sorties de bombardement sur la Libye. On ira même jusqu'à gonfler, ce n'est pas coutume, les chiffres des manifestants, il est vrai que c'est parfois un flop comme à Marseille avec 50 000 personnes et pas le top à Lyon avec 150 000. La récupération malgré tout est en marche profitant d'un peuple sonné puis matraqué, conditionné en permanence par des médias déchaînés. C'est bien malgré la différence dans le nombre des victimes un simili (on a pas les mêmes moyens) 11 septembre à la française qui est en construction, les guest stars dans la rue ne se comptent plus.

Vous avez dit Al Qaïda? Qui sert ce mouvement et dans quel but?

 Si le doute fut permis un instant, et on comprend Jacques Sapir se rendant, malgré son dégout, à la manifestation, l'évolution récente, du merchandising intensif à la propagande concordante et rodée ne laissent hélas plus de doute sur la nature du phénomène. Charlie est un cheval de Troie permettant de véhiculer au nom de l'émotion et de la solidarité obligatoire (certains hystériques demandent la dénonciation de ceux qui ne se veulent pas Charlie!), les valeurs du Système de domination en place et de désigner ses cibles habituelles et futures (car l'exploitation ira jusqu'à la justification de nouveaux conflits de l'Ukraine à la la Libye... à court terme) et ce, même si les victimes, pauvres citrons pressés  jusqu'au bout, ces artistocrates selon la belle formule de Phillippe Muray étaient antimilitaristes et pacifistes. Les totems sont en place et leur sens géré de manière monopolistique par le pouvoir.


Une vue du Sénégal.

Charlie est aussi un vaccin contre la résistance, la dissidence et, à ce niveau, le fait qu'un journal moribond mené par des vieillards et dont le retour avait été financé (on lira Emmanuel Ratier à ce sujet d'une renaissance sur fonds secrets) au début des année 90 n'a rien d'un hasard. Il s'agit de contrer l'apparition chez l'élève au potentiel le plus dangereux de la classe Europe, d'un mouvement d'opposition réel qui torpillerait le scénario du Choc des civilisations. N'en déplaise à certains, il est plus que douteux que le FN soit ce mouvement en France et comparable au Movimento 5 Stelle italien, de récentes greffes font penser qu'il remplacera juste une formation actuelle glissant à gauche (la fausse). Mais l'apparition d'un parti à la fois national réunissant catholiques et musulmans dans un rejet de l'Union Européenne donc de l'OTAN peut se profiler et ça fait peur car tout peut aller aussi vite que la crise.

Car la France, première puissance maritime mondiale avec ses ressources énergétiques, en matières premières fantastiques, puissance nucléaire, une population qui reste dans son encadrement, la recherche hautement qualifiée, une situation géographique enviable, un bon taux de natalité, une capacité d'assimilation qui a fonctionné déjà dans le passé n'a rien à faire dans une Union Européenne qui la ruine mais tout dans les Brics comme une puissance majeure, dans un monde multipolaire. La France a toute les raisons de claquer la porte car le Choc des civilisations ne lui apporte rien sauf le maintien de sa servitude et la guerre civile.

On pense à tort que l'Union Européenne s'est bâtie contre la guerre pour enchaîner l'Allemagne. C'est n'avoir rien compris car cette construction s'est faite avec une Allemagne coupée en deux, occupée, sans droit à l'arme nucléaire donc châtrée. C'est la France de De Gaulle que les agents américains pères de cette pseudo Europe se sont empressés de contenir.


La télévision italienne moins censurée et soumise que la française suit de près l'affaire Charlie Hebdo car le pays a souffert des années d'un terrorisme meurtrier attribué à des boucs émissaires et les années ont été longues avant la reconnaissance de son origine interne à l'Occident et aux instances ayant pour fonction la protection du pays. La confusion entre mafia, partis au pouvoir et grand allié étranger était le problème, elle le reste, et désormais cette problématique a passé les Alpes. Le très informé journaliste et ancien député européen journaliste Giulietto Chiesa invité du célèbre (car ayant éclipsé des clone sur Rai 2 et Rete 4) talkshow de la télévision italienne La Gabbia de Gianluigi Paragone sur LA7 met les points sur les i.

Comme aux Etats-Unis avec l'affaire Ferguson, on constate désormais la recherche et la construction d'un ennemi intérieur qui en complément de l'ennemi extérieur assurera la stabilité du pouvoir et le renforcement des moyens de surveillance de la population, la limitation de ses droits (pour son bien!) et surtout préviendra l'organisation d'une opposition organisée. Si l'ennemi extérieur, OTAN oblige, est le même (islamisme, Russie, Iran, Corée du Nord, Chine) l'intérieur est systématiquement adapté à la configuration locale. Pour les américains, on prendra la communauté noire (voir la vidéo du Grand Rendez vous, le talk show sénégalais)  et pour les français, ce sera l'islam.

PAUL-CRAIG-ROBERTS.jpg

Paul Craigh Roberts excusez du peu, est titulaire d'un doctorat de l'Université de Virginie, diplômé de l'Institut de technologie de Géorgie, de l'Université de Californie (Berkeley) et de l'Université d'Oxford, ancien adjoint au Secrétariat au Trésor américain, il fut  fut aussi rédacteur adjoint au prestigieux Wall Street Journal et n'a rien d'un complotiste illuminé, d'un gai luron ou d'un gauchiste, on le considère comme un patriote conservateur et un analyste méticuleux, documenté. Il est l'auteur du récent How America was Lost. From 9/11 to the Police/Warfare State (2014). Dans un article explicite  il défend clairement et froidement que l'attaque contre Charlie Hebdo est une nouvelle opération des services américains sous faux drapeau destinée à vassaliser la France vis à vis de Washington.
"Les suspects peuvent être à la fois coupable et pigeons. Rappelez-vous tous les complots terroristes créés par le FBI qui ont servi à faire en sorte que le terrorisme devienne une menace réelle pour les Etatsuniens". Il s'agit dans le contexte de crise, de chômage de masse d'imposer les sanctions contre la Russie à France mais aussi à l'Allemagne (mieux tenue mais elle aussi touchée par un attentat) "Suite à la commande russe, les Mistral français ne peuvent être livrés en raison de l'état de vassalité de la France envers Washington, et d'autres aspects de l'économie française sont négativement impactés par les sanctions que les États marionnettes de l'OTAN ont été obligés d'appliquer à la Russie, à la demande expresse des Etats-Unis." et de conclure "l'attaque de Charlie Hebdo était un travail intérieur et que les gens identifiés par la NSA comme hostile à la guerre occidentale contre les musulmans vont être encadrés pour un travail intérieur conçu pour amener fermement la France sous la coupe de Washington."

 Ainsi, si on comprend la colère des familles françaises qui se fait entendre, si on condamne ces assassinats odieux, les prises d'otages, on condamne encore plus ceux qui utilisent des marionnettes, ces déclassés ou détraqués avides de sang faciles à endoctriner pour récupérer dans un double objectif de profit financier (il faut voir la racaille vendre et pas seulement sur Ebay mais aussi dans vos kiosques et sur le petit écran) et politique, pour sauver leurs places mais dans une direction totalement contraire à celle désormais mythifiée et instrumentalisée de victimes très engagées.

charlie,censure,terrorisme,dictature,dieudonne

En 8 ans, les attaques américaines au Pakistan ont tué selon les sources entre 1400 et 3600 civils et fait des milliers de blessés. On attend toujours une marche ou le t-shirt Je suis pakistanais! (en photo un drone MQ-9 Reaper).

La liberté d'expression le dimanche de 15h à 17h, une exclusivité française!

L'actualité digne de Tartuffe, c'est aussi l'incapacité de sauvegarder plus de quelques heures le masque ridicule de la liberté d'expression qui était si comique malgré les circonstances chez certains inquisiteurs durant la manifestation de dimanche. Oui car la belle image d'union pas tenue. Quelques heures en effet après une marche où le peuple ému, inquiet, solidaire défilait malgré la présence de salauds locaux, internationaux et le beau rêve de la liberté d'expression s'effondrait. Les premiers discours annonçaient une censure renforcée du Net, sa surveillance accrue, des poursuite contre la haine.

Or, nous le savons en 2014 la haine, c'est tout ce qui ne va pas dans le sens du pouvoir et du politiquement correct, de la critique du mariage pour tous à celle du système financier (en Allemagne la presse a carrément traité d'antisémites ceux qui protestaient contre la spéculation bancaire sur les matières premières alimentaires!). La haine peut en un instant être n'importe qui, aussi bien le militant pacifiste ou antiracisme que celui qui critique un ministre ayant un compte en Suisse. 

Comble de l'abjection médiatique, un tweet de Dieudonné interprété de manière hostile par les médias et pourtant retiré dans l'heure dans un esprit d'apaisement et pour empêcher cette interprétation et qui mettait en évidence le statu de persécuté de l'humoriste trainé dans la boue lui valait son 81e procès en cours pour, tenez vous bien apologie du terrorisme et entrainait le dérapage grotesque d'élus promettant, à nouveau, d'interdire son spectacle.

Il est vrai qu'un humoriste antiraciste réunissant dans le rire la France blacks-blancs-beurs ne va pas dans le sens réel d'un attentat dont le Système veut bénéficier.


Un discours plus qu'inquiétant au Parlement, on y parle de l'islam qui n'a strictement rien à voir avec les attentats (l'islamisme à titre d'exemple en Irak représente 10-15000 mercenaires et environ 50000 très divisé au niveau mondial), c'est un peu comme si un américain pilote de F15 catholique mettait en cause le Vatican. circonstances exceptionnelles, il faut une loi exceptionnelle" nous dit Monsieur Jacob et bien non une première brique à un Patriot Act français est non seulement indécente, une injure à toute l’œuvre des victimes que la droite parlementaire est fort mal placée pour défendre mais n'avoir rien compris et le bon sens serait au contraire de supprimer ces lois de censures scandaleuses et contraire à la Déclaration des droits de l'homme qui salissent notre pays.

Mais l'actualité nous rattrape car nous apprenons à l'instant son arrestation. La série noire continue donc pour la liberté d'expression et les artistes. Il est vrai qu'on nous promettait de frapper fort. Et pour faire fort, on le fait en osant alors que le peuple vient de défiler pour la liberté. En mémoire aux humoristes iconoclastes on décide donc de cracher sur leur tombe, en s'attaquant à l'un des leurs. Quelle victoire de la censure, de la haine contre un homme qui proposait encore il  y a quelques jours de faire une tournée avec un comédien juif pour réunir le pays dans le rire et briser les clivages communautaires. Faire d'un métis franco-camerounais catholique un propagateur du terrorisme ou de la haine, pas de doutes, c'est l'imagination au pouvoir.

Mais il ressort que l’exécutif s’est clairement engagé dans la fuite en avant du couple infernal  tension/répression aussi bien à l’intérieur (conflits communautaires) qu’à l’extérieur (conflit militarisé) analyse fort justement et synthétiquement Nicolas Bourgoin et si le Patriot Act avec sa violence et sa sortie du cadre légale au service de l'investigation, de la répression n'est pas encore là on se demande bien comment on pourra y échapper à brève échéance.

Car le Système a ses têtes qui ont tout les droits. Il veut bien s'appeler François, Manuel, Petro ou Benjamin mais pas Dieudonné ou Wladimir. Non, ces derniers ils ont le droit de la fermer, de payer comme le peuple et de manifester seulement où et quand on leur dit de faire.

Autant dire qu'avec ces Charlot, on est pas dans la merde!

16:55 Publié dans Actualité | Tags : charlie, censure, terrorisme, dictature, dieudonne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.