Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2019

Hong Kong ou le cirque des ultra riches

hong-kong.jpg

Hong Kong vient de décrocher le prix de la ville accueillant le plus d’ultra-riches. Avec environ 10.000 personnes pesant plus de 30 millions de dollars US, elle vient de détrôner New York et personne ne confondra les enfants "foulards rouges" de privilégiés qui manifestent avec les précarisés Gilets Jaunes.

La métropole du capitalisme globalisée est la zone ennemie de la trahison et de la collaboration avec l'oppression financière apatride, on se demande bien pourquoi une place financière hyper privilégiée même en Chine échapperait à la norme.

Sa tendresse pour la criminalité mafieuse, son amour de la consommation, sa nostalgie du colonialisme, sa soif d'ingérence étrangère sont des signes qui ne trompent pas.

 

A lire :

Hong Kong : plus grande manifestation depuis le début du mouvement de contestation

Le 18 août à Hong Kong s'est déroulée la plus grande manifestation d'opposition au gouvernement local pro-Pékin depuis plusieurs semaines de mobilisation. Les manifestants ont bravé l'interdiction de la police, sortant du périmètre autorisé.

Le 18 août, à Hong Kong, a été organisée la plus grande manifestation depuis plusieurs de semaines de mobilisation contre l'exécutif local pro-Pékin. Le Front civil des droits de l'Homme (FCDH), qui avait appelé à un rassemblement «rationnel et non violent», a estimé à plus de 1,7 million le nombre de manifestants. La police a de son côté avancé le chiffre de 128 000 personnes ayant participé à la manifestation autorisée dans un parc de la ville – sans compter celles massées dans les nombreuses rues avoisinantes.

(...)

Dans la soirée, des centaines de manifestants masqués tournaient autour du siège du gouvernement local, scandant «Reprenons Hong Kong, révolution de notre temps». 

Heurts et accusations d'ingérence

Les manifestants ont commencé à descendre dans la rue, il y a deux mois, pour protester contre un projet de loi hongkongais qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine continentale, et qui est désormais suspendu. A présent, le mouvement a élargi ses revendications, exigeant des réformes de libéralisation politique, et dénonçant ce qu'il considère être une emprise de plus en plus forte de Pékin sur l'ancienne colonie britannique.

Lire en intégralité sur RT

23:41 Publié dans Actualité | Tags : hongkong, manifestation, ingérence | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |