Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2016

Snowden, le devoir de résistance

snowden,dissident,lanceur,alerte,résistance,dictature

Snowden est un film germano-américain réalisé par Oliver Stone évoquant l'aventure en 2013 du lanceur d'alerte Edward Snowden, ancien employé à la CIA et de la NSA contraint à divulguer des informations classifiées concernant les systèmes d'écoute de cette dernière agence qui violent les lois américaines et menacent la population. Ce civisme et ce patriotisme entrainent depuis menaces, persécutions illustrant l'image fausse que se donnent l'Occident et surtout les États-Unis comme exemple de la démocratie et de respects des libertés et surtout du droit. Sortie le 2 novembre en France.

Les arrestations se multiplient dans l'ensemble de l'Occident. Fonctionnaires, journalistes, historiens, écrivains, artistes, il n'y a jamais eu autant d'arrestations, d'amendes, de peines de prison fermes depuis l'Occupation. Aucun pays n'y échappe et les victimes vont du lycéen au nonagénaire. Leur crime ? Dénoncer des fables coûteuses pour le contribuable, des crimes, des délits financiers, documents à l'appui, des violations des lois ou de la constitution.

Il semble malheureusement que sous des prétextes fallacieux jamais définis, à partir de certaines sommes ou au nom de raisons d'ordre religieux ou assimilé (le tabou), il existe une immunité des coupables et même qu'ils bénéficient d'un droit de persécuter les lanceurs d'alerte et les citoyens, les intellectuels, les chercheurs faisant œuvre comme Snowden de patriotisme.

Par civisme et dans l'espoir demain d'une vraie libération, signalez à vos amis les arrestations injustes, les rackets judiciaires, ces chasses à l'homme qui démasquent les fausses démocraties mais les vraies dictatures, ce statut colonial de la majorité des pays soumis et rassemblé sous l'hypocrite qualificatif de communauté internationale, celle qui prétend juger le monde alors qu'elle ne parle qu'au nom d'un seul.

snowden,dissident,lanceur,alerte,résistance,dictature

 

 A lire :

Edward Snowden, lanceur d’alerte ou criminel ? Les législateurs américains veulent son exil à vie

Le comité permanent de la Chambre des représentants sur le renseignement a envoyé une lettre au président sortant des Etats-Unis, lui demandant de faire tout son possible pour qu’Edward Snowden passe toute sa vie en exil.

«Edward Snowden a causé plus de dommages à la sécurité nationale qu'aucun autre individu dans notre histoire», lit-on dans une lettre envoyée à Barack Obama par la comité permanent de la Chambre des représentants sur le renseignement. Ce document rappelle bien sûr la révélation de plus de 1,5 million de documents de la NSA en 2013, dans le cadre d’une fuite qui avait démontré l’existence d’un système américain de surveillance mondiale des communications et d'internet.

Selon les auteurs de la lettre, Edward Snowden n’est «pas un patriote»,  «pas un lanceur d’alerte», mais un «criminel» car «il n’y a aucune preuve qu’il ait fait le moindre effort pour officiellement [dans le cadre de son travail] exprimer ses préoccupations quant aux activités de la NSA».

«Ca n'est pas un héros, c'est un traître qui a sciemment trahi ses collègues et son pays et qui a mis en danger les Américains», concluent-ils dans ce document.

Cette lettre voit le jour après la rédaction, par le Congrès, des conclusions d’une enquête longue de deux ans. Désormais, selon la Constitution américaine, le président des Etats-Unis pourrait théoriquement le gracier mais il y a ici une faille juridique : le droit de grâce ne s'applique en effet qu'aux condamnations rendues par la justice fédérale. Dans le cas d’Edward Snowden, il n’y a pas de sentence à effacer car il n'a pas été condamné aux Etats-Unis. Pour l’heure, il est poursuivi pour espionnage et encourt 30 ans de prison.

Lire la suite sur RT france

10:29 Publié dans Actualité | Tags : snowden, dissident, lanceur, alerte, résistance, dictature, cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.