Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2016

Racket fiscal über alles : Bientôt la femme au foyer

racket, fiscal, taxe, femme, exploitation, famille

Contrairement à la propagande du Système, la femme au foyer n'est pas une domestique. Elle est contrairement à celle qui doit subir la double journée au service de l'entreprise puis pour aider sa famille libérée depuis longtemps du fardeau des lourdes tâches ménagères par l'électro-ménager.
 
Elle est surtout celle qui assure l'éducation des enfants et remplace l'éducation ni nationale ni compétente dans la transmission du savoir. Cette position clef au sein de la famille fait bien entendu de la femme une cible du capitalisme toujours avide de destruction des cellules protégeant les hommes et bien entendu de L’État qui souhaite le monopole de la formation des futurs "citoyens".
 
L'attaque qui se prépare contre les ayant-droits n'est donc pas innocente. 
 
A lire :

Suppression du statut d’ayant droit d’un assuré social : une nouvelle attaque contre les familles

 
En toute discrétion, le gouvernement est en train de supprimer le statut d’ayant droit d’un assuré social pour le remplacer par celui de bénéficiaire de la « protection universelle maladie ».

Concrètement, cela signifie l’extension du principe de la CMU à tous ceux qui, jusqu’à présent, bénéficiait de la Sécurité sociale en tant qu’ayant droit.

Ainsi, le conjoint qui ne travaille pas et était ayant droit sous le numéro de Sécurité sociale de celui qui travaille, sera désormais affilié personnellement à la sécurité sociale, avec son propre numéro, au nom de ladite protection maladie universelle. Outre le fait qu’il s’agit là d’une étape supplémentaire vers l’explosion de la cellule familiale, l’inconvénient de la réforme est qu’elle s’accompagne bien entendu de la création d’une nouvelle cotisation…

En effet, alors que le conjoint ayant droit bénéficiait jusqu’à présent gratuitement de la sécurité sociale, il sera désormais soumis à une cotisation de 8 % s’il perçoit des revenus non professionnels (loyers, redevances, dividendes) d’un montant supérieur à environ 9 650 € par an.

Lire la suite sur www.contribuables.org

07:53 Publié dans Actualité | Tags : racket, fiscal, taxe, femme, exploitation, famille | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.