Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2015

Le totalitarisme entre dans la norme

snowden,patriot,freedom,écoutes

Paris 29 novembre, des centaines de personnes déposent leurs chaussures pour retrouver le droit de manifester prévu par la déclaration universelle des droits de l'homme. La censure et la matraque n'ont jamais été une réponse à une menace terroriste.

Malgré les promesses des démocrates, un vote au printemps du Congrès américain va mettre fin aux écoutes téléphoniques massives de la NSA sur le sol américain mais pour instaurer à leur place un nouvel ensemble de mesure de surveillance au nom comique, le Freedom Act. C'est l'habitude désormais en Occident de nommer guerres et politiques dignes du totalitarisme d'appellations inspirées de la paix et de la la liberté. 


Qui est Snowden ? On ne peut plus dire en 2015, je ne savais pas.

Les critiques de journalistes, les scandales internationaux (l’espionnage de la France par l’Allemagne pour le compte de la NSA par exemple ), les révélations vérifiées de Snowden et Wikileaks sont donc insuffisantes, la situation ne s'améliore pas pour les libertés et malheureusement, nous savons que les États-Unis sont le triste modèle systématiquement copié par la France avec un décalage de plus en plus bref. Ne cherchons pas ailleurs l'inspiration d'un état d'urgence ne servant en rien à protéger la population (il suffit de comparer les effectifs assignés à la Cop21 et à l'agglomération parisienne pour comprendre que non seulement on se moque de nous mais qu'il existe des citoyens de second ordre voire d'arrière garde des républiques) mais bien le nouveau moyen de maitriser l'opposition politique et la contestation sociale.

En raison de cette aptitude marquée à singer Washington, il faut souhaiter ne pas voir apparaitre un Guantànamo, ce camp de torture et de détention qu'on avait aussi promis de fermer mais qui reste ouvert, mais les promesses...

Depuis ce matin, la chasse aux métadonnées reprend donc de plus belle laissant croire à l'homme de la rue que l'ère du Patriot Act, suivant les attentats à l'origine controversée du 11 septembre 2001 est du passé. Il n'en n'est rien car une fois la démocratie confisquée ceux qui détiennent les rênes du complexe militaro-industriel et des banques ne les rendent jamais pacifiquement.

snowden,patriot,freedom,écoutes

 Dessin animé de 1943, Education for Death des studios Disney raconte l’embrigadement de la jeunesse allemande. Les méthodes se sont perfectionnées mais des deux cotés de l'Atlantique, elles sont retour au service d'une nouvelle idéologie aux ambitions planétaires et utilisant son golem islamiste radical pour recoloniser ou contenir les colères sociales des citoyens ou de ce qui en reste . "Je suis un robot", ce n'est pas nouveau.

En théorie, la nouvelle formule exigera pour une intervention de la NSA, un accord de la justice (donc tout dépendra de la vitesse de connexion internet) pour obtenir des entreprises de télécommunications, l'accès aux données téléphoniques des personnes ou d'entreprises pour... six mois.

Bref, l'état d'urgence a perpétuité, c'est le changement dans la continuité pour les américains alors que nous subissons sa découverte, sa sanction, en plus des attentats, comme si le totalitarisme était une réponse au terrorisme.

En attendant la libération car il faut être optimiste tout à une fin, on peut toujours se préparer en apprenant une langue étrangère.

Добрый вечер (Bonne soirée).

 

19:46 Publié dans Actualité | Tags : snowden, patriot, freedom, écoutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.