Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2014

L'Union Européenne, le bilan d'un ex-partisan Hervé Juvin

Hervé Juvin est économiste. Il est vice-président d'Eurogroup et chroniqueur à L'Expansion, magazine on ne peut plus politiquement correct. Auteur aux Éditions Gallimard L'Avènement du corps (Le Débat, 2005), Produire le monde (Le Débat, 2008) et Le renversement du monde (Le Débat, 2010). La grande séparation constitue le troisième et dernier volet d'une trilogie entamée avec L'avènement du corps en 2005 et poursuivie avec Produire le monde en 2008. Hervé Juvin y soulève une question dérangeante, celle de l'«écologie humaine».

sepa.gif

Un large accord existe désormais sur la nécessaire préservation de la biodiversité. Mais la diversité humaine ? La diversité des cultures ? Nous n'avons pas moins à nous préoccuper, plaide Hervé Juvin, de sauvegarder le trésor que représentent les différentes manières d'être homme, aujourd'hui laminées par la mondialisation, un développement économique aveugle et l'indifférenciation juridique. Il y faut plus qu'une politique attentive à maintenir les conditions de survie des cultures et des civilisations dans leur originalité. Il y faut une redécouverte du vrai sens de la politique. Son cheminement concernant l'Union Européenne est assez révélateur. La déception cède désormais à l'indignation, à la colère car le désastre n'est pas seulement économique, il est avant tout humain et se manifeste par une terrible régression sociale et culturelle.

 

Hier proche de Raymond Barre, Juvin reconnait l'échec d'une vision inhumaine


Face à l'inquisition d'un néolibéralisme adepte du profit immédiat et sans limite

11:07 Publié dans Actualité | Tags : europe, mondialisation, juvin | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.