Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2014

Machu Picchu, la découverte à 360°

machupicchu,pérou,360°,3d

Machu Picchu est un voyage à la sérénité de l'âme, à la fusion éternelle avec le cosmos, là-bas nous sentons notre propre fragilité. C'est une des plus grandes merveilles d'Amérique du Sud. Un havre de papillons à l'épicentre du grand cercle de la vie. Un miracle de plus (Pablo Neruda).

2 438 mètres d’altitude, des ruines plantées face au vide, sur la crête entre deux sommets : le Huayna Picchu (jeune montagne) et voici le Machu Picchu nom qui désigne en indien quechua une vieille montagne. Il s'agit ici d'une une ancienne ville inca du XVe siècle construite sur un emplacement spectaculaire au Pérou (province d'Urubamba, à moins de 150 kilomètres de Cuzco) au sommet d'un promontoire rocheux qui borde la forêt amazonienne. Zig.jpgLa cité entre les monts Machu Picchu et Huayna Picchu sur la fin du versant oriental des Andes centrales est à la fois un témoignage historique impressionnant mais aussi par sa position un lieu extraordinaire entre la forêt et la montagne, entre la terre et le ciel. On s'interroge encore sur le sens de cette construction difficilement accessible. Sur l'art péruvien on aura bien entendu visité le Musée Larco à Lima.

Une des résidences de l’empereur Pachacútec selon certains, un sanctuaire religieux selon d'autres. Seul le caractère militaire semble exclu. Abandonnée lors de la chute rapide de l'empire inca, Machu Picchu, oubliée et donc préservée durant des siècles, est une œuvre maîtresse de l’architecture inca. Depuis 1983, le site est sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO et fit partie des grandes destination touristiques de renommée mondial même si son accès limite sa fréquentation. Parfaitement entretenu, il comporte quelques 172 constructions sur 530 mètres de long et sur 200 mètres de large. Je ne saurais vous déconseiller de vous y rendre à pied si vous avez plus de 45 ans. Chaleur et déshydratation font des ravages même chez ceux qui n'empruntent pas la redoutable route de l'Inca (il existe d'ailleurs différents chemins de randonnée. Le plus long, le chemin de l'Inca est épuisant et ne peut se faire sans une agence locale). 

pont2.jpg

Le pont de l'Inca, pas d'inquiétudes, des condors veillent sur vous.

machupicchu,pérou,360°,3d

 

 

 

Autre conseil, si vous avez la bonne idée de monter tôt (il faut être sur place vers 9h au plus tard pour éviter la foule) visitez la cité et prenez le chemin du sommet du Huayna Picchu (qui domine au centre de la première photo) soyez extrêmement prudent lors du retour car les divers chemins qui descendent ne sont pas identifiés et au détour d'un chemin de 50 cm de large de roc et de graviers vous pouvez fort bien vous trouver face au vide avec des touristes qui descendent et vous poussent. Autour du Huayna Picchu et sur les deux côtés de la cité coule la remuante rivière Vilcanota-Urubamba au milieu de rochers et troncs d'arbres arrachés par les crues. Elle décrit un grand arc en contrebas d’une falaise de 600 mètres qui fera les bonheurs des photographes.

machupicchu,pérou,360°,3d

Pourquoi descendre on est si bien la haut. Mais non je n'ai pas le vertige!

descendre.jpg

Pour le gouter et les boissons fraîches à base de houblon (on laissera le redoutable Inca Cola aux estomacs autochtones), il faudra redescendre. Attention, la nuit tombe vite!

 

AC1.png

Un village autour de la rivière, coincé entre la montagne et la jungle

En contrebas, le petit village Aguas Calientes vous offrira de nombreuses options bien confortable de gite et de couvert à des prix très raisonnables (testez donc le massage bien mérité et faîtes votre stock de t-shirts). A savoir qu'il existe un service de bus depuis le village (une grande rue en fait juste avant la forêt) qui monte par la route Hiram Bingham (archéologue américain à qui on doit la redécouverte du site) vers le Machu Picchu. Aucune route ne dessert Aguas Calientes et vous devrez pour venir et repartir prendre un train inoubliable au départ d’Ollantaytambo.  Dans la pratique, le voyage vers Machu Picchu peut se faire  en 1, 2 ou 4 jours. En une journée, le train vous libère à Aguas Calientes (reposez vous, faîtes vos courses, une ballade en forêt pour découvrir les oiseaux mouche), ensuite vous pouvez prendre les navettes qui montent à la cité ou faire la montée à pied. Si vous optez pour le trajet en deux jours,  le train vous laissera au fameux kilomètre 88 (point d'inscription désormais obligatoire mais rassurez vous seulement 42 kilomètres de montagnes, de vallées andines, de rivières et de forêts tropicales vous séparent de l'extase Machu Picchu). Vous de traverserez le pont du fleuve Urubamba et de continuerez votre chemin dans une marche tranquille avec un guide. Enfin les plus courageux partiront quatre jours. Ce choix est je vous préviens plutôt physique (2 cols à 4000m) mais les paysages somptueux et la gentillesse extrême de votre guide (porteurs disponibles pour vous aider dès le départ ou dès le second jour. N'hésitez pas cela vous donne plus de liberté pour profiter de la ballade) mérite ce petit effort. Dans ce cas, vous passerez dernière nuit à Sacsayhuaman pour accomplir une dernière marche (le plus tôt possible car les hordes japonaises en navette arrivent tôt). Admirez le lever de soleil  Machu Picchu, traverser la couronne de nuages qui coiffe les ruine est magique.

AC2.jpg

 Le Pérou est le pays de la bonne nourriture mais aussi du shopping. Pour l'authentique, on ira ailleurs. Pour vous vous préparer à l'ambiance rien de tel qu'un petit roman tel La cité perdue de Z : Une expédition légendaire au coeur de l'Amazonie de Grann.

Pour la découverte de ce site inoubliable en 360° et plein écran avec Airpano, un clic :

greenshot_2014-07-07_09-54-37.jpg

09:59 Publié dans Actualité | Tags : machupicchu, pérou, 360°, 3d | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |