Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2014

Mosquée bleue, un voyage 3D en Turquie

Mosquée-Bleue.jpg

Si un simple écran ne remplacera jamais la réalité, l'évolution de nos matériels permet, si on fait un petit effort, de retrouver parfois et surtout devant des sujets d'rxception, une émotion, de respirer un air différent. Les documentaires ont pour cette raison toujours obtenus un grand succès sur le petit écran et ce, même à l'époque du noir et blanc. Pour réconforter ceux qui ne peuvent partir cet été, nous allons sélectionner de manière régulière quelques expressions sur le Web des grands lieux de civilisation ou de la nature. Surtout ne fermez pas les yeux car les efforts et les progrès grâce à la 3D, à la haute définition autorisent des petites merveilles. La première visite nous conduit en Turquie pour un monument spectaculaire, la Mosquée bleue (nommée ainsi en raison des mosaïques bleues qui ornent les murs internes) ou Sultanahmet Camii. Cette mosquée historique est au coeur d'Istamboul, plus grande ville du pays et longtemps capitale.

“ Déjà voici les kiosques impériaux et les grands harems; Puis la série des palais tout blancs aux quais de marbre. Et enfin, là-bas et là-haut, sortant tout à coup d'une brume qui se déchire, la silhouette incomparable de Stamboul. Oh ! Stamboul est là! Bien réel, très vite rapproché maintenant, sous un éclairage net et banal, ramené à son apparence la plus ordinaire, que dix ans de rêve m'avaient un peu changée, mais presque aussi beau pourtant que dans mon souvenir.3d,istamboul,mosquée,voyage Et je m'étonne d'être de plus en plus tranquille d'âme, causant même avec les compagnons de route que le hasard m'a donnés, et leur nommant comme un guide les palais et les mosquées. Le mouillage est bruyant en milieu du fouillis des paquebots, des voiliers, portant tous les pavillons d'Europe. Et aussitôt commence l'invasion furieuse des bateliers, des douaniers et des portefaix; cent caïques nous prennent à l'assaut, et tous ces gens, qui montent à bord comme une marée, parlent et crient dans toutes les langues du Levant. Oh ! je connais si bien cela, ce brouhaha des arrivées, ces voix, ces intonations, ces visages; et cet amas de navires autour de nous, et ces fumées noires – au-dessus desquelles montent, là-bas dans le ciel clair, les dômes des saintes mosquées! Je me mêle moi-même à tout ce bruit; d'ailleurs les mots turcs, même les plus oubliés, me reviennent tous ensemble. Avec des bateliers pour mon passage, avec des portefaix pour mes malles, je discute des questions qui me sont absolument indifférentes, par besoin de m'agiter et de parler aussi. Jusque dans la barque, où je suis enfin installé avec mes valises, je continue, je ne sais quel étonnant marchandage, – et ainsi presque sans émotion, à part un tremblement peut-être quand mon pied s'y pose, je me trouve à terre, sur le quai de Constantinople.” (Pierre Loti, Fantôme d'Orient)

Construite entre 1609 et 1616, sous le règne de sultan Ahmet Ier, la Mosquée Bleue renferme outre la tombe du fondateur, une médersa et un hospice. Point de départ de pèlerinages à La Mecque, elle se distingue par le privilège islamique de présenter six minarets (seule la Ka'ba en dispose de sept), la Mecque étant l'endroit où il doit y en avoir le plus grand nombre. Cet édifice impressionant par ses dimensions devenu un lieu touristique inévitable possède une architecture spectaculaire. Il a ainsi été prévu que le sultan puisse se rendre dans sa loge à l'étage à dos de cheval, vous ne vous sentirez donc pas à l'étroit malgré la foule.

SultanI._Ahmet.jpg

Le sultan Ahmet Ier

Dirigeant fort peu doué pour les conquêtes et défait par la Perse, Ahmet Ier décida de construire une grande mosquée à Istanbul pour apaiser Dieu. Contrairement aux constructions de ses prédécesseurs, elle ne fut donc pas financée par le butin des guerres mais par les fonds du Trésor ce qui mécontenta gravement à l'époque l'équivalent de nos "technocrates", les oulémas, les juristes musulmans. La mosquée devait être construite sur le site du palais des empereurs byzantins, face à la basilique 3d,istamboul,mosquée,voyageAyasofya (à cette époque, la mosquée la plus vénérée à Istanboul) et l'hippodrome, site on ne peu plus symbolique. De grandes parties de la rive sud de la mosquée reposent sur les fondations, les voûtes de l'ancien Grand Palais. Plusieurs palais, déjà construits sur cet emplacement ont dû être achetés puis détruits, en particulier le palais de Sokollu Mehmet Paşa, et de grandes parties de l'hippodrome byzantin.

La construction de la mosquée a débuté en août 1609 et le sultan lui-même vint donner le premier coup de pioche, c'était déjà tendance. Les cérémonies d'ouverture ont eu lieu en 1617. Bâtie en partie sur le site du palais des empereurs byzantins, face à la basilique Ayasofya ou basilique Sainte-Sophie, ancienne église chrétienne de Constantinople du VIᵉ siècle, devenue une mosquée au XVᵉ siècle sous l'impulsion du sultan Mehmed II. 


Une rapide découverte vidéo

Ce positionnement très stratégique exprime clairement le souhait de démontrer que les architectes ottomans n'ont rien à envier à leurs prédécesseurs chrétiens. Le plan de la mosquée s'inspire donc sans hésitation de celui de la cathédrale de Justinien, édifiée quelques... mille ans plus tôt. Toutefois, l'inspiration byzantine n'a pu être égalée, la coupole ne pouvant rivaliser en dimensions avec celle d'Ayasofya (23,5 m de diamètre, contre 30 m à Ayasofya). Mais cette mosquée hors norme dont la coupole est soutenue par quatre piliers massifs en « pattes d'éléphants » et contrebutée par quatre demi-coupoles, 260 fenêtres, décorée de 21 043 carreaux de faïence d'Iznik à dominante bleue mérite toute votre attention.

greenshot_2014-06-19_10-55-44.jpg

Un petit clic sur l'image pour commencer votre visite...

09:06 Publié dans Actualité, Loisirs Jeux Salons | Tags : 3d, istamboul, mosquée, voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |