Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2022

Le faux omniprésent se révèle dans sa virtualité numérique

can_resultat.jpg

DuckDuckGo  est le moteur de recherche par défaut des navigateurs Dillo, Midori, GNU IceCat, Rekonq, SRWare Iron, Palemoon, K-Meleon et Tor Browser. Il fait partie des moteurs de recherche proposés dans Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera, Safari et Vivaldi.. En raison de l’intervention antiterroriste de la Russie en Ukraine en 2022, l’entreprise suspend le 10 mars 2022 son partenariat avec le moteur de recherche russe Yandex qui fournissait les résultats des recherches DuckDuckGo. DuckDuckGo se positionnait en défenseur de la vie privée et du pluralisme sur le Web. Gabriel Weinberg, fondateur de DuckDuckGo, s’est dit sur Twitter « écœuré par l’invasion russe de l’Ukraine et la crise humanitaire gigantesque qu’elle cause », ajoutant que c’est pour cette raison que « nous avons effectué des mises à jour de notre correspondance de recherche visant à déréférencer les sites associés à la désinformation russe ». Monsieur Weinberg de toute évidence n'avait pas été ému par 14 000 morts russophones depuis 8 ans dans une guerre mené par la junte de Kiev ayant pris le pouvoir par un coup d'état, pas le temps sans doute. Ce même 10 mars, on apprend aussi que Facebook et Instagram ont décidé d'autoriser les publications qui appellent à la violence contre les Russes. Les chartes morales ne pèsent pas lourd quand l'intérêt marchand et idéologique est en jeu, les élections américaines à la sicilienne en étaient déjà la démonstration.

Clearview, fournisseur de technologie de reconnaissance faciale, est accusé de ne pas respecter les règles européennes de protection de données personnelles, car il permet d’identifier des personnes à partir des données collectées des réseaux sociaux. En France, la CNIL a mis en demeure Clearview en décembre 2021, et l’Italie vient de lui infliger une amende de 20 millions d'euros. Pour tenter d’améliorer cette image négative, l’entreprise américaine vient de faire son entrée sur le champ de bataille ukrainien. L’objectif est de convaincre le pays des avantages de cette technologie. Au côté du gouvernement de Kiev, Clearview met son logiciel à disposition pour identifier les Russes, morts ou vivants, sur le territoire ukrainien.

Il est temps d'ourvrir les yeux et de le faire en urgence. Nous sommes depuis longtemps en guerre et cette guerre menée par le Capitalisme dominant est économique, permanente et cible l'Europe de l'Ouest. la phase de "paix" est seulement ce temps où le commerce est substitué à l'usage de moyens militaires. 

La phase militaire, désormais visible en Europe, montre que l'intensification de la crise impose un stade supérieur à la fable climatique et à la mythologie Covid. Le conflit ne se déroule pas seulement dans le réel mais dans le virtuel, le numérique, ce monde hors la vie qui est le propre du système toxique marchand qui espère le substituer au vrai du quotidien à chaque fois que cela est possible.

Cette guerre n'a pas que de mauvais cotés car l'ennemi peut parfois taper à coté, par exemple quand Netflix, la BBC et Disney d'épargner à la Russie leur service. On se dit alors vivement des sanctions de ce type contre notre pays !

La guerre est aussi la révélation du mensonge des réseaux sociaux dont les fameux standards de communauté, cette hypocrisie politique et commerciale, autorisent soudain les appels à la violence, au meurtre, contre des Russes où valident les comptent de groupes néonazis. Bref, la crise permet aussi à toujours plus de personne que l'univers démocratique et marchand ment et ment tout le temps et pas seulement pour imposer Biden. Il est important de le répéter et de le faire savoir autour de vous.

260316_piratage.jpg

Surprise, la Caisse nationale d’assurance maladie a subi un piratage informatique qui inclut les comptes informatiques de 19 professionnels de santé et le vol de données administratives de plus de 500 000 assurés. Bien entendu, ces données étaient sécurisées, parole d'administration !

Selon la CNAM, les professionnels de santé ciblés étaient en majorité des pharmaciens. Elle en déduit donc que les pirates avaient "récupéré leurs identifiants et mots de passe sur le dark web, ce qui leur a permis d'accéder directement ou de réinitialiser les comptes”. Ces vilains se sont ensuite emparés de données d’identité d'au moins 510 000 assurés (nom, prénom, date de naissance), numéros de sécurité sociale et des informations sur les droits (médecin traitant, prise en charge à 100 %).  

L'organisme ayant vocation à vous soutirer des données, il minimise bien entendu cet échec flagrant en clamant que les fichiers piratés ne contenaient aucune coordonnée de contact (adresse, téléphones), ni d’informations bancaires, ni de données sur la maladie ou la consommation de soins. Génial, alors la prochaine fois ?

L’attaque détectée, en raison des sollicitations anormales du site Infopatient, a entraîné le bannissement des adresses IP servant aux connexionsEt oui, toujours pro, on suppose que le hacker ignore l'usage du VPN...

Les comptes des professionnels de santé dont les identifiants avaient été compromis ont quant à eux été réinitialisés ». La Cnam, qui a déjà porté plainte au pénal et adressé une notification à la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés), indique que les 510 000 assurés concernés par ce vol de données seront avertis individuellement de « cet incident ». Ils seront aussi « sensibilisés au risque accru d’hameçonnage dont ils pourraient faire l'objet ». A ce sujet, on aimerait savoir si on va proposer au victimes de ne plus subir un fichage informatique qu'on veut rendre encore plus dangereux en élargissant son contenu, par des Pass ou des "Espace Santé". A priori, non, ce sont des outils de guerre, bases ave cle Pass du crédit social à la chinoise. 

En effet, cette attaque met en lumière l'incitation politique et marchande de la CNAM ses utilisateurs à s’inscrire sur Mon espace santé, une nouvelle nuisance centralisant toutes les informations médicales des assurés (visites chez le médecin généraliste, hospitalisations, parcours vaccinal, etc.), espace ambitieux pourrait d’ailleurs comprendre par la suite « les ordonnances et résultats d’examens médicaux » et bien des saloperies piratables déjà dans les cartons.

Cette affaire prouve une fois de plus le danger de la concentration numérique, de la puce et du QRCode, véritable virus de tous les maux du flicage. 

Raison supplémentaire de refuser le Pass et l'espace santé sur Ameli.fr
La sécurité des données en informatique n'existe pas et que toute personne le prétendant ment et n'est pas un ami.
Tout fichage met potentiellement vos informations privées à la portée de personnes pouvant en faire un usage criminel (chantage et extorsion par exemple), marchand, politique et répressif (crédit social).

 

 

 

08:32 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

10/03/2022

Et si on tentait le pluralisme ?

d6ed7a7382a676a856708a612baaa7486.jpg

Le pluralisme et la liberté d'expression sont incompatible avec le monothéisme du marché en crise

Si la Démocratie marchande servant le Capitalisme dominant en crise n'aime pas le pluralisme et fait depuis des années la chasse aux voix dissidentes, on ne s'attendait pas à la voir fermer des médias comme RT, chaîne jamais condamnée et faisant travailler une centaine de journalistes français professionnels encartés. Mais la faillite américaine étant là, il faut bien se résoudre à ferme même à interdire des médias marginaux à l'audience minime.

Aussi si sur les médias autorisés on trouve bien de financer et armer des bataillons néonazis ou les djihadistes hier chez Daesh ou Al-Qaïda, il nous a semblé utile d'entendre une autre voix. celle d'Imran Hosein, érudit musulman et philosophe spécialisé en Eschatologie islamique (étude de la fin des temps selon l'Islam), géopolitique internationale, sciences économiques et financières.


Au même instant, la présence organisée, intégrée par l’État de néo-nazis au sein de l’armée officielle ukrainienne n’est pas marginale et privée de sens. Dans le silence le plus complet des grands médias des démocraties occidentales éthiques, ils ont tué 14 000 Ukrainiens en huit ans et provoqué la fuite de 3 millions de réfugiés vers la Russie. Cette situation est l’une des causes de l’intervention militaire russe. Israël se trouve confronté pour la première fois à une situation inédite dans sa visibilité médiatique internationale, le soutien du grand frère américain à son ennemi historique, le nazisme.

13:44 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |